Recherche

Hans Staden

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Les poteaux étaient carrés

Mai 1976, l’épopée des Verts enflamme la France. Ce soir, Saint-Etienne rencontre le Bayern de Munich en finale de Coupe d’Europe. Nicolas a treize ans et depuis que sa mère est partie, c’est son amour du foot et de Saint-Etienne qui l’aide à supporter son quotidien de collégien, un père médiocre, une belle-mère écervelée et son fils abruti. Quand les Verts perdent le match (par deux fois les poteaux carrés ont empêché le ballon de rentrer) le monde de Nicolas s’effondre. Laurent Seyer mêle avec subtilité le déroulé de ce match de légende avec les souvenirs et les réflexions de Nicolas. Durant ces 90 mn, se dévoile un adolescent marqué par l’indifférence de son père et ayant remplacé la chaleur d’une famille par une passion pour le foot. Mais quand celle-ci vous déçoit, que reste-t-il ? Malgré une carrière qui le mène aux quatre coins du monde, Laurent Seyer est toujours resté fidèle aux deux passions qui ont construit son adolescence : la littérature et le football. À plus de 50 ans, il fréquente les stades avec assiduité et, lui qui a toujours écrit, s’est enfin décidé à envoyer son premier roman à un éditeur.

08/2018

ActuaLitté

cannibalisme

Nus, feroces et anthropophages

" Admirablement présenté, avec toutes les illustrations de l'édition originale, un des témoignages les plus sensationnels et certainement le plus pittoresque que nous possédions sur les Indiens du Nouveau Monde à l'époque de la découverte."
Claude Levi-Strauss, lettre à l'éditeur

" Ce n'est pas le seul document qui nous ait permis de connaître les coutumes cannibales de certains peuples d'Amérique, mais l'intérêt du récit de Staden vient de ce qu'il a vécu, de l'intérieur, la situation d'un guerrier vaincu. "
Stéphane Deligeorges, Nouvelles littéraires

" Dans l'histoire de l'ethnologie, on connaît peu d'aussi beaux cas d'observation participante. "
Emmanuel Todd, Le Monde

" Un extraordinaire document connu depuis longtemps, mais resté dans les archives, qui nous montre la rencontre de l'Occident du XVIe siècle avec les cultures anthropophages. "
Catherine Clément, Le Matin
Henri Ternaux Compans (Traducteur), Marc Bouyer (Préfacier), Jean-Paul Duviols (Préfacier)

ActuaLitté

humour grand format

Les enfants, pour quoi faire ?

Du bébé vagissant à l’adolescent taciturne, Robert Benchley va tenter de percer, au fil de ces quinze textes humoristiques, le mystère de ces étranges créatures: les enfants. Il se propose ainsi de répondre, à sa manière inimitable, à certaines questions essentielles, comme « Comment porter un bébé? » ou « Quel chien choisir pour votre garçon? (et inversement) ». Il livrera par ailleurs aux parents anxieux et dépassés quelques conseils frappés au coin du nonsense, dont l’essentiel peut se résumer à ceci: « D’accord, un grand nombre de mères et de pères sont incapables d’élever des enfants au-delà du stade où ils arrêtent de baver, et la plupart des crimes et des problèmes sociaux actuels, selon toute probabilité, sont la faute de parents qui ont acheté des vêtements de taille dix ans à des garçons âgés de quatorze. Mais, même si l’État fonctionnait à la perfection, je ne vois pas où pourrait mener sa tentative d’éduquer les enfants, sinon au chaos. D’ailleurs, je ne vois pas où peut mener toute tentative pour éduquer les enfants, sinon au chaos. »

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté