Recherche

Hajar Bennani

Extraits

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Avant il n'y avait pas d'après

Vide de sens : ces trois mots décrivent à merveille la vie de Rose. Après avoir perdu son père, elle s'est plongée corps et âme dans le travail, ne pensant qu'à faire perdurer son souvenir en reprenant son cabinet dentaire. Absorbée par son métier, complètement coupée du monde, les seuls contacts qu'elle a se font avec ses patients, son assistante et sa secrétaire. Jusqu'au jour où une mystérieuse patiente pousse la porte de son cabinet... Pour s'y volatiliser, ne laissant derrière elle qu'un coffret en bois. Un événement qui risque bien de bouleverser la vie de Rose. Car cette boîte, qui semblait pourtant insignifiante, est une clé vers le passé. Et tous les souvenirs que Rose avaient enfouis, issus d'une période de sa vie dont elle est peu fière, menacent de revenir la hanter. Toutefois, dans ce passé oublié, il y a Thomas. Thomas Royer. Et il a besoin d'elle... Mais Rose, est-elle capable de le sauver ? Ou arrive-t-elle dix ans trop tard ?

06/2021

ActuaLitté

Photographie

Rimbaud au Harar

Envoyant à sa famille quelques photographies le représentant ou montrant des décors de sa vie quotidienne en Abyssinie, Rimbaud les commentait de cette manière dans une lettre du 6 mai 1883 : "Ceci est seulement pour rappeler ma figure et vous donner une idée des paysages d'ici." Après l'album Rimbaud à Aden, paru en 2001, Rimbaud au Harar est un voyage accompli en Éthiopie sur les traces de celui qui voulait se faire oublier comme poète. Après avoir mis au jour plusieurs photographies d'époque, il ne restait plus aux auteurs qu'à se rendre sur place pour soumettre ces images à l'épreuve du temps.

04/2002

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le miel d'Harar

Lilly, née de parents anglais globe-trotters, se retrouve orpheline au Maroc et se voit confiée à un maître soufi qui l'élève dans l'amour de l'islam. Quelques années plus tard, elle se réfugie en Ethiopie, à Harar. Se heurtant au rejet et à la méfiance, la jeune Blanche musulmane ne cessera de chercher une place qu'elle devra se créer sur mesure, puisant chaleur auprès des enfants auxquels elle enseigne le Coran, et tendresse auprès d'Aziz, qu'elle fréquente discrètement. C'est de Londres que Lilly fait le récit de ses exils, tissant un cocon d'odeurs et de saveurs évoquant l'Ethiopie. Entre déracinements incessants et constance spirituelle, Lilly traverse les espaces religieux et politiques, et entrelace les atmosphères dans la passionnante histoire de sa vie.

03/2013

ActuaLitté

BD tout public

Hägar Dünor Tome 3 : 1976-1977

Piller, rafler, dépouiller, détrousser est un travail à plein temps pour le célèbre viking Hägar Dunor. Aucun château n'est assez grand pour l'impressionner, aucun fût suffisamment gros pour le dissuader. Hägar est un conquérant, une force de la nature et un bon vivant que rien ne semble pouvoir intimider... à part peut-être sa femme Hildegarde. Plus à l'aise sur le champ de bataille que pour les tâches domestiques, Hägar fuit la vie de famille pour les mers du globe en quête de renommée, de magots et d'aventures. Un dernier tour de piste pour ce viking au coeur tendre.

12/2017

ActuaLitté

BD tout public

Hägar Dünor Tome 2 : 1974-1975

L'Age sombre n'est décidément pas une ère où il fait bon vivre : l'Empire romain est en pleine chute, l'Europe n'est qu'un tas de boue et les quelques parcelles de terres civilisées font continuellement face aux invasions barbares. Pour Hägar Dünor, seigneur viking de profession, cette période sombre est un réel âge d'or : pillage à sac, banquets épiques et autres barbaries en tout genre. Mais n'allez pas croire que c'est facile tous les jours : une femme autoritaire, une valkyrie de fille dure à marier, un fils chétif et émotionnel, un bras droit un tantinet simplet... Décidément, la vie d'un chef de guerre n'est pas un long fjord tranquille.

11/2016

ActuaLitté

Littérature française

Vie et mort d'Emile Ajar

"J'écris ces lignes à un moment où le monde, tel qu'il tourne en ce dernier quart de siècle, pose à un écrivain, avec de plus en plus d'évidence, une question mortelle pour toutes les formes d'expression artistique : celle de la futilité. De ce que la littérature se crut et se voulut être pendant si longtemps une contribution à l'épanouissement de l'homme et à son progrès il ne reste même plus l'illusion lyrique. J'ai donc pleinement conscience que ces pages paraîtront sans doute dérisoires au moment de leur publication, car, que je le veuille ou non, puisque je m'explique ici devant la postérité, je présume forcément que celle-ci accordera encore quelque importance à mes oeuvres et, parmi celles-ci, aux quatre romans que j'ai écrit sous le pseudonyme d'Emile Ajar".

07/2002

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté