Recherche

Goliarda Sapienza

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Lettre ouverte

Goliarda Sapienza face aux démons de son passé : cette Lettre ouverte est le premier livre de Goliarda Sapienza, celui où elle règle les comptes de son histoire familiale et devient écrivain. Publié en 1967, Lettre ouverte paraît l'année même où commence l'écriture de L'Art de la joie. Acculée par ses contradictions, ses traumatismes et ses peurs, Goliarda Sapienza a décidé de faire face et de se confronter aux chaos de son passé.
C'est cela que nous propose avant tout Lettre ouverte, la conscience d'un conflit intérieur majeur et la volonté de le surmonter. Peu importe si cette aventure oblige Sapienza à couper les ponts avec le monde culturo-bourgeois qui était le sien jusqu'alors, si elle la laisse cloîtrée chez elle, l'écrivaine ira jusqu'au bout : " Je me trouve maintenant avec les tiroirs ouverts débordant de lettres, de photographies.
Des rubans, des chemisiers, des livres en tas en plein milieu de la pièce, par terre ; la porte crucifiée par l'échelle que le concierge m'a prêtée. Je ne pourrai plus sortir. Je resterai ensevelie entre le divan et la porte. " Lettre ouverte a d'abord été publié en 2008 par les éditions Viviane Hamy, au sein d'un recueil intitulé Le Fil d'une vie. Pour cette nouvelle édition, la traductrice a entièrement révisé sa première traduction, forte de sa connaissance des oeuvres découvertes par la suite et des singularités - si grandes - de la langue de Goliarda Sapienza.

01/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Carnets

En 1976, Goliarda Sapienza en a fini avec l'écriture de son grand roman, L'Art de la joie : dix ans de sa vie viennent de trouver leur conclusion. Réduite à une grande précarité financière, l'écrivaine ressort de cette aventure épuisée. Commence alors pour elle, tout d'abord de façon anodine, le projet d'écrire au fil des jours ses pensées dans un carnet. Ce qu'elle ignore, c'est qu'elle poursuivra ce projet durant vingt ans, jusqu'à sa mort en 1996, remplissant ainsi près de 8 000 pages réparties sur plus d'une quarantaine de carnets. Et c'est un chemin de vie, fuyant l'arrogance des certitudes, qu'elle choisit d'emprunter et que l'on voit se dessiner au gré des pages, à mille lieues de toute sensiblerie : "Si tu ne travailles pas, ça veut dire que tu es une conne comme tant d'autres, qui lisent des choses, en tirent des idées de vie positives et puis n'en font rien. Et toi, Goliarda, l'histoire de Modesta, tu l'as lue, ou pas ? Apprends d'elle, et suis ton chemin." (Carnets, janvier 1979) Exceptionnel par son ampleur et sa vérité, ce journal est considéré en Italie comme l'autre grand chef-d'oeuvre de Goliarda Sapienza.

01/2019

ActuaLitté

Littérature Italienne

Destins piégés

Un recueil de nouvelles de Goliarda Sapienza " Je crois qu'on naît fait de telle ou telle façon et que le destin, on vous le met à côté de vous dans le berceau. " Goliarda Sapienza A chaque nouveau livre de Goliarda Sapienza, la même admiration renaît, tant l'écrivaine s'est émancipée sans cesse des formes et modes littéraires de son temps pour poursuivre, d'un texte à l'autre, des années 1950 jusqu'à sa mort en 1996, au-delà de la solitude et des refus éditoriaux, la recherche de sa vérité. Destins piégés ne déroge pas à cette liberté, et l'instaure même. Conçus dans la foulée des poèmes d'Ancestrale (Le Tripode, 2021), les brèves nouvelles qui composent ce recueil ont été écrites de la fin des années 1950 au début des années 1960. Elles constituent ainsi la première incursion de Goliarda Sapienza dans la forme romanesque, et le moins qu'on puisse dire est que cet acte inaugural n'a rien de commun. Des récits de vie d'une ou deux pages, parfois d'un seul paragraphe, des fragments d'existences ancrés dans la peur, l'obsession, des morcellements d'âmes et des destins brisés : voilà la matière de ce livre qui, soixante-dix ans après sa genèse, demeure d'une inventivité formelle étonnante. La fulgurance des récits, la puissance ramassée des émotions, l'absence totale de convenance par rapport aux modes littéraires de l'époque, le caractère énigmatique des situations, tout laisse entendre le grand saut que Goliarda Sapienza aura fait vers l'inconnu dès le début de son aventure littéraire. Au lecteur de la suivre dans cette remise en jeu permanente, qui fondera tous ses livres à venir, d'observer ce moment où elle convoque et déploie pour la première fois, magiquement, les motifs de ses obsessions et son désir de liberté.

10/2023

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Rendez-vous à Positano

Rendez-vous à Positano est un roman d'amour, un texte dédié à une femme et un lieu. Dans l'après-guerre, Goliarda Sapienza découvre un modeste village hors du temps, niché tout près de Naples : Positano. Elle y fait la connaissance d'Erica, une jeune femme qui allait devenir pendant près d'une vingtaine d'années une soeur d'âme. Longtemps après la disparition de son amie, en 1985, l'écrivaine décide de revenir sur cette histoire pour sauver de l'oubli ce qui fut balayé par le destin.

06/2018

ActuaLitté

Littérature Italienne

Le fil de midi

" Alors je n'ai pas eu une crise de folie ? J'ai seulement essayé de mourir ? " En 1962, Goliarda Sapienza survit à une tentative de suicide. Rescapée, elle subit cependant une cure d'électrochocs censée la guérir de sa dépression. Elle n'en sortira que plus ravagée, au point de perdre la mémoire de la plus grande partie de ce qu'elle a vécu les dix précédentes années. C'est alors qu'un jeune psychanalyste entreprend de la soigner... Le Fil de midi est le récit de cette thérapie, et de son échec. C'est une plongée dans le chaos intime de Goliarda Sapienza, un livre à l'image de ce qu'elle traverse à cette époque : fragmentaire, à fleur de peau, erratique. Bouleversant par sa fragilité, le texte témoigne de la lutte que mène l'auteure pour refonder un équilibre. Et c'est un chemin de vie qu'elle nous offre finalement, un lent parcours de reconstruction qui s'ouvre sur l'horizon le plus vaste : l'année même de la parution de ce récit en Italie, en 1969, ayant fait la paix avec elle-même, Goliarda Sapienza s'engage dans l'écriture de L'Art de la joie.

ActuaLitté

Littérature Italienne

Ancestrales

La poésie de Goliarda Sapienza, inédite et en version bilingue. Un recueil qui rassemble pour la première fois les poèmes de l'auteure de L'Art de la joie (plus de 100 000 exemplaires vendus), dans une édition bilingue. Les poèmes rassemblés dans ce recueil ont été rédigés principalement dans les années 1950 et correspondent aux premiers écrits connus de Goliarda Sapienza. Comme L'Art de la joie, ils furent rejetés par les éditeurs italiens et abandonnés dans la pénombre d'une malle. Ce n'est qu'en 2013, soit près de vingt ans après la disparition de l'auteure, qu'ils furent publiés en Italie. L'intensité du destin mélancolique et le désir qui habitent Goliarda Sapienza éclairent d'un jour plus profond l'ensemble de son oeuvre si singulière. On y retrouve, de façon bouleversante, convoquées par sa voix lyrique, les figures décisives de ses parents et la mythologie personnelle sur laquelle se déploiera sa vie par la suite. Nous avons choisi de publier Ancestrales dans une édition bilingue, puisse ce livre faire ainsi mieux prendre conscience aux lecteurs de la beauté de ces poèmes, à la fois gemmes et germes de l'oeuvre de Goliarda Sapienza.

04/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté