Recherche

Geneviève Esquier

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Religion

Ce qu'annonce le chant du coq... On se rendort ou on se réveille ?

Ce livre montre que nous sommes à la veille, en tout cas à l’avant-veille, d’une grande aurore métaphysique qui d’ores et déjà devrait nous emplir le coeur d’une immense et joyeuse espérance ! La machine politique était bien huilée. Tout était en place pour faire changer la France de civilisation sans que l’on s’en aperçoive. Mais un grain de sable est entré dans les rouages… De toutes les provinces le pays s’est levé pour rejoindre Paris par trois fois, entre le 13 janvier et le 26 mai 2013… et nous étions, quoi qu’en aient dit les chiffres officiels, autour d’un million chaque fois. Mobilisation incroyable, inattendue, révélatrice d’une force vive qui couvait malgré les mensonges de medias aux ordres ! La France profonde s’est bel et bien réveillée ! Et maintenant ? Comment "transformer l’essai" en action efficace pour remettre dans notre société, le mariage à sa juste place institutionnelle et pour préserver notre éducation nationale d’une idéologie du Genre qui veut changer les paradigmes de notre civilisation ? Pourquoi et comment incarner notre résistance dans l’action sur le terrain, c’est-à-dire en vue du Bien Commun politique ? Ce livre veut répondre à cette interrogation.

02/2014

ActuaLitté

Littérature française

Où s'esquiver

En 2030, un homme désabusé et plutôt solitaire quitte tout, son boulot, sa ville, son passé, et amorce une errance dans une région française repliée sur elle-même et dont les habitants vivent à l'ancienne. Au gré de sa pérégrination, cet homme fait l'expérience d'épreuves fondamentales ocellées d'explosivité passionnelle. Il se lie à des personnages insolites et attachants, notamment une jeune femme au vécu cabossé, ce qui l'incite à prolonger son séjour sur ce territoire singulièrement silencieux et atemporel, bordé d'un désert où rode Thanatos, et demeuré à l'écart des changements politiques radicaux survenus en France durant l'année 2023.

11/2022

ActuaLitté

Littérature française

Geneviève

"Toute l'affaire a duré douze mois. De ma vie, je ne me suis senti en désaccord si profond avec les saisons, les révolutions des astres, les équinoxes. Je me suis détaché pendant douze mois du système solaire. En fait de journal intime, j'ai, pour cette période, deux calendriers des PTT. sur lesquels j'ai mis quelques signes".

11/2012

ActuaLitté

Littérature française

Geneviève

Geneviève, née en 1927 dans un village de la Meuse, est emportée par un cancer foudroyant en 2016. Ce livre est la biographie d'une femme qui a traversé l'histoire. Dans les premiers chapitres, c'est la jardinière, la cuisinière, la femme élégante et séductrice, l'épouse qui apparaissent, un univers chatoyant. Elle met en place dans sa vie une sorte d'éternité heureuse, un sens de la beauté et un rapport apaisé à la mort. On la suit dans son enfance pendant la deuxième guerre, on la découvre dans sa vie d'institutrice, son vécu de mère et de grand-mère. Plus de quatre-vingts ans défilent. Quatre ans après sa mort, ce texte s'est imposé à sa fille, qui a esquissé un portrait kaléidoscopique, un hommage lumineux et tendre, écrit avec sensibilité, élégance et précision. C'est aussi l'universel des relations entre mères et filles sur plusieurs générations qui se dessine.

11/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Geneviève - 1600

La mairie du Ve arrondissement de Paris conduit avec un succès remarqué une politique culturelle soutenue, qui s'ouvre sur des horizons les plus diversifiés. A l'aube du 1600e anniversaire de la naissance de sainte Geneviève, la mairie du Ve arrondissement ne pouvait manquer ce rendez-vous avec l'Histoire. Ses bâtiments occupent, avec ceux de la faculté de Droit, de la bibliothèque Sainte-Geneviève, du lycée Henri IV et du Panthéon, une position dominante, couronnant la Montagne dédiée à la patronne de Paris. Cette figure de l'époque mérovingienne a laissé au coeur de la capitale un héritage intellectuel et culturel considérable, qui se perpétue jusqu'à nous et dont le rayonnement a dépassé très largement le seul cadre parisien. L'association Art sacré II (lartsacre2. com) chargée de la réalisation de cette exposition, a été créée par Mgr Jean-Louis Bruguès, ancien bibliothécaire et archiviste du Saint-Siège. Ainsi cette structure peut-elle offrir toutes les conditions requises pour permettre, en collaboration avec les Archives nationales, le musée de la Légion d'Honneur, la bibliothèque du Saulchoir et bien d'autres institutions, la présentation d'une exposition à la hauteur d'un événement si mémorable.

11/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Geneviève Asse

Figure majeure de la peinture française après la Seconde Guerre mondiale, Geneviève Asse a bâti son oeuvre à l'écart des modes. Peintre de la lumière et de l'espace révélés par sa Bretagne natale, elle adopte le bleu, couleur emblématique de sa palette. Elle décline depuis plus de soixante ans le "bleu Asse" qui "prend tout ce qui passe", et joue d'une infinité de valeurs dans ses vues maritimes inspirées par la presqu'île familière de Rhuys et l'Ile aux Moines où elle achète une maison en 1987. L'auteur, qui connaît bien l'artiste née à Vannes en 1923, nous fait pénétrer dans son univers et nous la fait suivre tout au long d'un parcours de vie très riche. Geneviève Asse passe son enfance dans le golfe du Morbihan avec la mer pour ligne d'horizon, ancrage de sa peinture. A Paris, en pleine Occupation, elle suit les cours à l'école nationale des arts décoratifs et s'engage fin 1944 dans la 1re DB comme conductrice ambulancière. De Belfort à Berlin elle participe à la campagne d'Alsace et d'Allemagne et prend part à l'évacuation du camp de Terezin. Après la guerre, elle dessine pour les maisons de tissus Bianchini Ferrier, Paquin. Liée d'amitié avec l'industriel et collectionneur Jean Bouret, elle rencontre par son intermédiaire Nicolas de Staël et Beckett, qui deviendra un ami fidèle, tout comme Bram Van Velde. Elle côtoie Poliakoff, Lanskoy, Charchoune, Geer Van Velde. Aux peintures blanches inspirées par la lumière du midi à la suite d'un séjour en Catalogne, succèdent dans les années 1970 des compositions en hauteur structurées par des lignes verticales ou horizontales suggérant des portes ou des fenêtres, "un fil tendu en équilibre", qu'elle reprend dans ses gravures. A partir des années 1980, le bleu envahit la toile et absorbe le vide. Une ligne de démarcation, blanche, rouge à la fin des années 1990, divise la surface pour des symétries décalées. La série "Stèles" (hommage à Victor Ségalen) est donnée en 2012 par l'artiste au musée national d'art moderne venant compléter les achats de l'Etat commencés dès 1955 et enrichir les donations de l'artiste au Centre Pompidou. Geneviève Asse a réalisé plusieurs commandes de vitraux à la cathédrale de Saint-Dié (1988) et à la Collégiale de Lamballe (1996). Plusieurs rétrospectives lui ont été consacrées : au musée de Reims, au musée d'art moderne de la Ville de Paris et récemment au musée de Rouen en 2009-2010. De nombreuses expositions dans les galeries Claude Bernard, Jan Krugier, Ditesheim et Maffei, Marwan Hoss, contribuent à sa reconnaissance internationale. A l'occasion de son 90e anniversaire, les musées de Montpellier, Vannes et le Centre Pompidou lui ont rendu hommage.

05/2015

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté