Recherche

Gérard de Villiers

Extraits

ActuaLitté

Humour

Mascarade !

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'année aura été mouvementée, entre les manifestations contre la réforme des retraites, la pandémie de Covid, le confinement, le déconfinement et le remaniement - sans oublier la disparition de Jacques Chirac, les frasques des Balkany, les colères de Greta Thunberg, les cinq-contre-un de Benjamin Griveaux, les polémiques des César, les intuitions brillantes de Donald Trump et les rebondissements des élections municipales. Une drôle d'année en dents de scie, pleine d'outrances et de dévouement, de mascarades et de solidarité, durant laquelle, plus que jamais, il était bon de rire. Avec Laurent Gerra et sa bande de confinés - qui auront fêté cette année la 3 000e matinale de RTL - retrouvez les fables de Fabrice Luchini, les aventures des Sinoks, les croisades de Philippe de Villiers, les remèdes du Pr Raoult et les gueulantes de Gérard Depardieu. Le meilleur des chroniques de Laurent Gerra, chaque jour sur RTL dans la matinale d'Yves Calvi.

11/2020

ActuaLitté

Policiers

Tuez le pape

Malko balaya le bar du regard sans rien apercevoir de suspect. Jusqu'à ce qu'il baisse les yeux, découvrant quelque chose sous la banquette, là où il était assis : une valise métallique. En une fraction de secondes, il comprit. Il se leva d'un bond, si brutalement qu'il renversa le guéridon et sa vodka. Tout en se ruant vers le hall, il lança à la serveuse éberluée : "Bistro ! Davai !" Stupéfaite, elle ne bougea pas.
Malko jaillit du bar, le pouls à 150, sachant qu'il avait la mort aux trousses.

08/2019

ActuaLitté

Policiers

Putsch à Ouagadougou

Je veux savoir à quelle heure ils arrivent, hurla Bangaré. Malku banda ses muscles. Je ne sais rien, dit-il. Très bien, tu vas crever ! Bangaré aboya un ordre en muré et les trois soldats se ruèrent sur Malko. Ils l'entraînèrent vers une baignoire pleine d'eau sale, où il bascula la tête la première. Il se débattit violemment pour en sortir, mais une main de fer lui maintint la nuque sous l'eau.

03/2021

ActuaLitté

Policiers

Shanghaï express

— II s'agit d'un banc-tigre, expliqua le Chinois sur le ton d'un guide de musée commentant la Joconde. Un appareil très simple, très efficace. Ce banc peut être tordu de multiples façons fort intéressantes...
Le Chinois aboya un ordre. Aussitôt, les deux aides-bourreaux traînèrent Malko jusqu'au "banc-tigre".
— Ce sont les os du bassin qui se rompent les premiers, précisa le Chinois d'un air gourmand.

03/2020

ActuaLitté

Policiers

Coup d'état à Tripoli

Malko avait repéré e regard angoissé de l'Américain posé sur a touche "bis" du téléphone. Il suffisait d'appuyer dessus pour obtenir le dernier numéro appelé. "This is the popular bureau of the libyan jamahirya. What do you want ?" En hurlant une injure, l'Américain recula brusquement et saisit derrière lui un fusil-harpon sur lequel était accroché une flèche. Il visa Malko et appuya sur la détente...

08/2019

ActuaLitté

Policiers

Duel à Baranquilla

Une silhouette venait de surgir près de Malko. La lueur d'un des projecteurs tournant éclaira figitivement le visage de Juanita Cayon, la femme qui avait juré sa mort. Mercedes sentit sa crispation : - ; Qu'est-ce qu'il y a ? demanda-t-elle. Malko n'eut pas le temps de répondre. Le bras de la Cubaine se détendit à l'horiz- ontal, prolongé par un long poignard éffilé. Les services secrets cubains se sont alliés, dans les années 80, au mouvement marxiste M-19, et peut-être aux FARC, pour vendre des armes aux narcotrafiquants, tan- dis que ces derniers leur fourniront de la cocaïne. La CIA et la DEA pensent que le narcotrafiquant à l'origine de l'exécution de deux passeurs de drogue, dont l'un travaillait en réalité pour la DEA et l'autre pour la CIA, est Esteban Contador, dit El Gordo (" le Gros "), et que l'agent cubain responsable de la livraison d'armes est Juanita Cayon (" La Loca "), une révolutionnaire exaltée.

03/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté