Recherche

Funèbres tendresses

Extraits

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Funèbres tendresses

La Dame Blanche Lucie est furieuse contre les descendants d'une amie médium qui veulent envoyer leur aïeule en maison de retraite. Elle demande donc à Wagner, un esprit vengeur, de les terroriser et de les punir. Les jours passant, elle se rapproche d'Antoine, un petit-neveu de la voyante, mais il est trop tard pour qu'elle revienne sur sa décision... Wagner est à l'oeuvre. Il se montre d'autant plus zélé qu'il espère la séduire ; et s'il peut écarter tous ses rivaux potentiels dans la foulée, c'est encore mieux !

03/2021

ActuaLitté

Science-fiction

Horizons funèbres

Qu'il prenne la forme d'une paire d'ailes, d'araignées venimeuses, d'un prédicateur, d'un pantin de bois, d'une jeune Indienne perdue ou encore d'un tremblement de terre, le destin n'est jamais celui que l'on croit. Il frappe aussi bien dans un funérarium que dans un bar miteux, au Japon en 1945 comme à Noël sous la neige ou sur une plage d'Indonésie dévastée par un tsunami. Il se joue de nous et impose ses propres règles, le plus souvent tragiques. Et pour les protagonistes de ces histoires, l'horizon ne saurait être que funèbre... Seize nouvelles entre drame, thriller, horreur et fantastique, ou seize façons de réécrire l'avenir...

05/2019

ActuaLitté

Policiers

Pompes funèbres

Alors qu'il prépare sa reconversion professionnelle, Achille Quarteron se prend de passion pour le tarot de Marseille. Il reste perplexe devant les prédictions que lui révèle le jeu de carte. Lorsqu'il est engagé par une entreprise de pompes funèbres, il lui arrive fréquemment, grâce à son jeu, de retracer la vie des défunts. Sans se douter qu'un jour, l'un de ces défunts va l’entraîner dans les méandres d'un monde sous-jacent, et lui apprendre l'existence d'un tueur qui semble surgir des tréfonds de l'enfer. Aidé par une mystérieuse société secrète, Achille Quarteron va tenter d'empêcher ce meurtrier d'atteindre se prochaine victime. Possessions diaboliques, meurtres atroces, la police qui enquête sur cette affaire va vite s’apercevoir que ces événements dépassent tout entendement.

07/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Oraisons funèbres

Bossuet a composé sa première oraison funèbre à vingt-huit ans (1655). Il y en a eu dix, l'auteur a publié les six dernières, consacrées à de grands personnages, en 1689, à l'époque du plein épanouissement de sa personnalité. Ce genre a connu un immense développement (et n'est pas complètement mort). Il a ses règles: l'orchestration du deuil, expression de la douleur et déploration, en un temps où on aimait les émotions collectives. Puis l'éloge du défunt, cher à l'orateur comme à son public et la volonté d'instruire les fidèles dans l'art de bien mourir; enfin, des questions d'actualité, parfois brûlantes. Si Bossuet triomphe dans ce genre, ce n'est pas seulement par la magie du style, mais aussi parce qu'il a affaire à des personnages de premier plan, qu'il a bien connus; sa douleur est personnelle; il ne cache pas son émotion. La mort, selon Bossuet, démasque tous les vices: ce qui compte, c'est l'immortalité.

03/2004

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Pompes funèbres

" Mon casier judiciaire est vierge et je n'ai pas de goût pour les jeunes garçons : or les écrits de Genet m'ont touché. S'ils me touchent, c'est qu'ils me concernent ; s'ils me concernent, c'est que j'en peux tirer profit ", Jean-Paul Sartre - Saint Genet, comédien et martyr.

11/1978

ActuaLitté

Poésie

Les larmes funèbres

Un poète méconnu que ce Christofle Du Pré, sieur de Passy en Brie, dont le nom n'évoque en général que le titre qu'il a choisi pour son recueil poétique. On sait que les autres membres de sa famille appartiennent au Parlement de Paris, et lui-même, sans que l'on puisse préciser la nature de ses liens avec le Parlement, contribue par une odelette à La main d'Etienne Pasquier, recueil collectif de pièces composées à l'occasion des "Grands Jours de Troyes" de 1583. Un des sonnets liminaires des Larmes funebres nous apprend qu'il s'est rendu à Constantinople après la Saint-Barthélemy, peut-être missionné dans le cadre de fonctions au Parlement. De retour de Constantinople, il épouse une veuve, Antoinette de Faucon ; quatre ans plus tard, en juillet 1577, elle meurt. Cette tragédie personnelle inspire à Du Pré Les larmes funebres, soixante-quinze sonnets et trois odes en mémoire de la disparue qui font de leur auteur, Passy, le Passionné par excellence, au sens christique du mot. Ce canzoniere très particulier est aussi une prise de position en faveur de l'amour conjugal — singularité revendiquée haut et fort, au moment même où Amadis Jamyn publie Le misogame et où Philippe Desportes, le poète à la mode, donne à lire des stances contre le mariage.

02/2004

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté