Recherche

François Racine

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Programme, invités : La Grande Librairie, l'invitation à lire de François Busnel

Émission phare de la littérature sur le service public, La Grande Librairie, présentée par François Busnel, fait preuve d'une longévité que beaucoup lui envient. Créée en 2008 par son présentateur lui-même pour la chaîne France 5, l'émission hebdomadaire convie un ou plusieurs invités pour aborder différents thèmes, en lien avec des ouvrages récemment parus.

ActuaLitté

Dossier

De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix de la littérature arabe

Créé en 2013, le Prix de la littérature arabe est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe : il salue le roman ou le recueil de nouvelles d'un écrivain ressortissant de la Ligue arabe et auteur d'un ouvrage écrit en arabe et traduit en français ou directement écrit en français.

ActuaLitté

Dossier

La Bibliothèque nationale de France (BnF)

La Bibliothèque nationale de France, abrégée en BnF, est un établissement patrimonial français des plus importants : c'est par exemple cette institution qui assume le dépôt légal des livres, et qui conserve un exemplaire de tous les ouvrages publiés en France. À l'origine bibliothèque du roi au moment de sa création, au XIVe siècle, elle est naturellement devenue la bibliothèque de l'ensemble du peuple français.

ActuaLitté

Dossier

Les Prix de poésie Vénus Khoury-Ghata

Dans un contexte où les prix de poésie sont souvent remis à des hommes et où le paysage poétique français est largement masculin, laissant dans l’ombre des femmes poètes de talent, Vénus Khoury-Ghata (Prix Goncourt de la Poésie en 2011), avec l’aide de Pierre Brunel, a créé en 2014 un prix de poésie au féminin qui récompense la poésie française et, depuis cette année, la poésie étrangère traduite en français.

ActuaLitté

Dossier

Les critiques de la rentrée littéraire 2017

Rentrée littéraire, le dossier complet : avec 581 romans français et étrangers en librairie, voilà des lectures à foison. La rédaction propose ses choix et ses conseils, sur les livres qu’on aime, et les autres.

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Racine ? Racines...

Quand Marmonet apparaît sur le haut du morne si droit et si grand, toutes les bouches s'entrouvrent de stupéfaction. Est-ce bien lui, ce nègre blanc, responsable du destin de la petite Imprévue, originaire d'Haïti, rescapée du naufrage qui a détruit son embarcation et retrouvée esseulée, toute nue dans une flaque d'eau ?ŠAvec une plume piquante, Yvelise Vetral emmène le lecteur sous les Tropiques, dans l'île de la Martinique, à l'époque où les plantations faisaient vivre la plupart des gens. On peut presque sentir sa sueur perler ou un fourmillement persistant dans ses orteils tant on est au coeur de l'action imprégnée de la langue créole.

09/2014

ActuaLitté

Critique littéraire

Racine

Racine est un mystère. Simplicité et clarté raciniennes répète-t-on. Or Racine n'est ni simple ni clair. II y a une apparence, il y a une réalité. L'apparence ce sont ces lettres manuscrites dont l'immédiate lisibilité nous laisse perplexes tant il semble que la phrase coule de source, limpide, achevée, définitive dès sa naissance. Quelle réalité derrière cette souveraine maîtrise de la langue ? Il y a un décalage entre les passions meurtrières qui animent le théâtre et l'espèce d'évidence sereine avec laquelle s'impose l'écriture racinienne. Décalage aussi entre les crises de la vie - rupture avec Port-Royal, décès suspect de la Marquise Thérèse Du Parc, mort de l'enfant du poète et de la comédienne, amours partagées avec la Champmeslé, abandon du théâtre après Phèdre, affaire des poisons, accusation de jansénisme sur la fin de sa vie - et la courbe sans faute d'une carrière si parfaitement réussie qu'on la dirait guidée par un plan : en une décennie et demie l'orphelin de la Ferté-Milon, l'enfant de Port-Royal, s'impose comme l'auteur de théâtre le plus considérable de son temps, avant de devenir l'historiographe du Roi, puis son lecteur et son familier. Mystère de la poésie : cet homme de cour à perruque est aussi le poète qui aura su, avec ses mots, faire naître ces instants de silence partagé, de jubilation pathétique, qui sont la vérité ultime de la poésie tragique. Racine aura enfanté son œuvre écartelé entre le talent reçu et l'anathème porté par ses maîtres sur le théâtre. " Pardonne " s'exclame Phèdre au plus profond de sa détresse. C'est le premier mot de la fresque d'André Le Gall. C'est aussi le dernier.

01/2004

ActuaLitté

Critique littéraire

Racine

Le destin singulier d'un Racine est que ce poète va en même temps accepter, assimiler, illustrer l'immense trésor d'acquisitions du plus grand siècle littéraire et ne ressembler à personne; observer les formes d'art consacrées, et créer un tragique nouveau; être le metteur en œuvre final, le représentant le plus éclatant, le délégué à la postérité de l'esthétique classique; et aussi, être Racine.

01/1988

ActuaLitté

Critique littéraire

Racine

Est-il encore besoin de souligner que, comme Pascal, Goethe, Kant, Racine ne pouvait penser dans les catégories du XXe siècle ? Comme eux, il a été cependant l'un des grands représentants de la littérature classique qui est toujours définie par la défense de l'homme et des valeurs humaines contre tout ce qui les menace et les opprime. siècle ? Comme eux, il a été cependant l'un des grands représentants de la littérature classique qui est toujours définie par la défense de l'homme et des valeurs humaines contre tout ce qui les menace et les opprime. L'écrivain qui, dans ses œuvres les plus importantes, a décrit le pouvoir sous les traits de Pyrrhus, de Néron, de Thésée, d'Athalie et de Joas, qui n'a admis comme souverains "valables" que Titus, "banni dans l'Empire", et Bérénice, exilée dans le règne ; l'écrivain pour lequel l'humanité authentique est incarnée par les persécutés et les révoltés, par Andromaque, Junie, Phèdre, Joad, et par le jeune Joas, a réuni dans son œuvre les deux principaux traits de toute littérature progressiste : le réalisme implacable et la défense de l'innocence opprimée.

09/1984

ActuaLitté

Littérature française

Racine roman

Après le triomphe de sa mise en scène de Phèdre à la Comédie Française en 1995, Anne Delbée, qui a déjà révélé Camille Claudel dans Une femme, confirme, dans ce Racine Roman, sa passion pour l'orphelin génial de Port-Royal. Vécu de l'intérieur, nourri des connaissances accumulées au cours du temps, ce récit conjugue la flamme et l'érudition dans une sorte de voyage à l'intérieur d'une âme qui tourne parfois à la confession impudique et n'esquive rien du " mystère Racine ". Pourquoi Racine et Molière se sont-ils séparés si brutalement ? Racine a-t-il eu une responsabilité dans la mort de la du Parc, sa maîtresse au moment de l' " affaire des poisons " ? Après Phèdre, a-t-il abandonné le théâtre pour se rapprocher de la Cour ou par remords pour sa liaison scandaleuse avec la Champmeslé ? A-t-il trahi la marquise de Montespan au profit de Mme de Maintenon ? Est-il tombé en disgrâce pour avoir écrit une lettre " politique " au Roi après Esther et Athalie ? L'œuvre n'est sûrement pas si éloignée de la vérité du personnage, et il est temps, grâce à ce roman d'une vie de poète, de réapprendre à aimer Racine, " Mozart du théâtre français ", qui, depuis trois siècles, ne cesse de crier sa tendresse.

07/1998

ActuaLitté

Littérature française

Noir-racine

Qu'on le veuille ou non, chacun s'inscrit dans une lignée. On peut se croire libre de toute attache ou se vivre indéfectiblement lié aux ancêtres. Lorsque ceux-ci sont gens de peu, paysans obscurs ayant traversé l'épreuve d'une guerre dont on perçoit en soi-même les ultimes résonances, le désir de saluer leur courage quotidien, leur opiniâtreté s'impose, insiste. On cherche alors une vérité fuyante cachée entre les lignes de quelques cartes postales de 1915 écrites au crayon par une main fébrile et retrouvées dans une vieille ferme menaçant ruine au fond des bois. La nature, dans sa luxuriance, travaille à effacer les traces de ce qui fut. On rêve alors de sauver de l'oubli, si peu que ce soit, ces Joseph, Elise, Gabriel, Marthe, humbles anonymes qui sont notre source.

11/2015

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté