Recherche

Fouad Twal

Extraits

ActuaLitté

Religion

Pour l'amour de Jérusalem. Patriarche émérite de l'Eglise de Terre sainte

Le patriarche Fouad Twal a fait de la défense des chrétiens de Terre Sainte son combat. Car cette infime minorité (2% de la population) ne cesse en effet de se réduire, alors que sa valeur symbolique, mais aussi significative pour la défense du pluralisme religieux en Terre sainte est inestimable. Alors qu'il vit ses derniers mois comme Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal livre un regard lucide, malgré tout empreint d'espérance, et en appelle à la responsabilité aussi bien des acteurs locaux, Israéliens et Palestiniens, qu'internationaux. Il évoque sans détour la question israélienne, la cohabitation difficile entre juifs, chrétiens et musulmans, l'instrumentalisation du religieux, la corruption de la classe politique palestinienne, les conflits au Moyen-Orient, l'implication des puissances étrangères, tout en évoquant des voies de dialogue où les chrétiens pourraient avoir un rôle à jouer.

10/2016

ActuaLitté

Littérature française

Souad

Souad, jeune femme tunisienne, mène une existence terne dans une cité de la banlieue parisienne, aux côtés d'un mari violent et de sa fille, qui a honte d'elle. La rencontre providentielle d'une vielle dame têtue va bouleverser sa vie en dépit de leur différence d'âge, de condition sociale et de culture.

11/2019

ActuaLitté

Religion

Fouad Laroui, écrivain transculturel

L'université Sultan Moulay Slimane (Beni Mellal) a pris l'initiative d'une rencontre scientifique les 17 et 18 avril 2019 en présence de Fouad Laroui conquis par la thématique annoncée : "Fouad Laroui écrivain transculturel" . Le parcours personnel de Fouad Laroui transparait dans ses écrits, invitant à la rencontre de cultures diverses. La notion de transculturalité le définit clairement, ne serait-ce que par la présence de la France, de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas, de la Belgique et naturellement du Maroc de ses origines, comme autant d'influences qui ont forgé son identité. Néanmoins, il ne s'agit pas seulement de cadre spatiotemporel, mais bien d'une approche et d'une assimilation de tout ce dont ces diverses cultures sont porteuses et qu'il restitue dans ses romans sur le mode satirique, nostalgiqueâ-Les textes rassemblés dans ce volume oeuvrent à décrypter ces rencontres culturelles qui convergent à illustrer l'intitulé du colloque en soulignant la démarche humanitaire.

03/2022

ActuaLitté

Policiers

404 not found

Mai 2005. Sur l'avenue qui sépare le lycée Ravel de la cité Presov, une jeune fille disparaît. Le groupe de policiers chargé de l'enquête découvre le quotidien de l'adolescente : la tour HLM, la chambre qu'elle partage avec son petit frère, le blog, les strings. Et le bulletin de notes : "Trimestre catastrophique. Passage inenvisageable." Dans la même tour, Lila veut s'en sortir : travailler, décrocher son bac, vivre sa vie. Fuir la cité, aussi, et ressembler un peu à Mme Castelli, sa prof de français aux yeux émeraude. Pas facile, avec le bruit des voisins et le petit frère qui la surveille constamment. Il faut dire que depuis qu'il s'est fait virer de son sport-études, Hicham a du temps libre. Et ce n'est pas le collège qui l'épuise. Chez les flics, l'ambiance est morose : Arénas veut devenir commissaire et bosse ses cours le soir, quand sa femme et son fils sont couchés. Dorothée et Bonnal s'écharpent à chaque rencontre. Le commissariat est en chantier et le patron, bien sûr, réclame du chiffre. Derrière les vitres de l'appartement, de la classe ou du commissariat, la ville s'étend. Le supermarché, la cimenterie, la médiathèque. L'oiseau-pylône qui couvre de son ombre métallique les allées de la cité. Plus loin, les mailles du fleuve, les berges folles, une péniche, parfois. Plus loin encore, Paris. Mais personne ne passe jamais le pont.

09/2012

ActuaLitté

Littérature française

L'altérité dans l'oeuvre de Fouad Laroui

Ce livre aborde le thème de l'altérité dans une approche à la fois diachronique, anthropologique et philosophique. Il tente également d'explorer ce thème dans le cadre de la littérature maghrébine d'expression française. Son contenu est le résultat d'un travail de recherche qui a pour ambition d'étudier le concept de l'altérité dans l'oeuvre de l'écrivain Fouad Laroui, depuis son premier roman Les dents du topographe, publié en 1996, jusqu'à son dernier roman, Ce vain combat que tu livres au monde, paru en 2016. Les écrits explorés, qui se composent de vingt et un ouvrages, retenus comme notre corpus de base, englobent l'ensemble des essais, des chroniques, des nouvelles et des romans de Fouad Laroui, publiés entre 1996 et 2016. La lecture des textes de Fouad Laroui révèle que le thème de l'altérité est loin d'être abordé d'une manière superficielle mais représente un véritable enjeu narratif, où l'intérêt accordé à l'Autre et à la différence, s'avère récurrent sous la plume de l'auteur. Celui-ci fustige toute forme de discrimination, d'ostracisme, d'extrémisme, d'esclavagisme, de totalitarisme, de haine, ainsi que toute injustice attentatoire à la dignité humaine. Dans cette perspective, ce livre s'emploie également, dans une visée plus didactique, à donner un nouvel élan à la notion de l'altérité, en la vulgarisant dans des termes, que nous espérons simples et justes, et en démontrant, à travers toutes les réflexions étayées, l'importance que cette notion revêt pour l'équilibre du monde et pour le vivre ensemble.

09/2019

ActuaLitté

Poésie

Tal'du

Au gré de ses humeurs, l'auteur dépeint par petites touches les hommes et les paysages dans un voyage en poésie autour de la Bretagne. De Saint-Nazaire à Belle-Ile-en-Mer, de l'Ile d'Arz aux Monts d'Arrée, ce voyage transporte le lecteur des chemins creux des Côtes-d'Armor à la Loire-Atlantique, de Pont Aven aux embruns océaniques. Les légendes sont malmenées, les amis aussi, la larme trempe parfois la plume et on repart en bamboche aux tablées du Rheu, pendu au sein apaisant des plaisirs de bouche. La forme est souvent classique, mais les pieds se prennent parfois dans le tapis et s'écrivent à l'envers sans trop savoir "à quoi ça rime" . Né en 1959 à Saint-Nazaire, Jean-Michel Talbourdel grandit en pays gallo. Durant ses études secondaires à Redon, il fait ses premiers pas de militant et de danseur de fest-noz. En 1982, il devient infirmier puis cadre de santé avant de se consacrer à la formation en fin de carrière. Durant dix-neuf ans, il est adjoint au maire de Saint-Nazaire. En tant qu'amateur d'art, il parcourt la France et l'Europe (Londres, Berlin, Rotterdam, Amsterdam, Madrid, Barcelone, Lisbonne, Prague, Florence...), à l'affût des musées d'art contemporain, des festivals de théâtre, du jazz... Il peint à ses heures "perdues" .

01/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté