Recherche

Florent Meyer

Rédacteurs

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Musique, danse

Florent Schmitt

“Dieu que c'est beau ! C'est un des plus grands chefs-d'oeuvre de la musique moderne” s'exclamait Igor Stravinski le 23 février 1912 en découvrant "la Tragédie de Salomé" de son ami Florent Schmitt (1870-1958), déjà célèbre par son Psaume qui avait stupéfié les premiers auditeurs, habitués aux fluidités impressionnistes. Ce compositeur lorrain, si joué à son époque et qui a tenu une place particulière dans la brillante Ecole française de la IIIe République, présente une personnalité très indépendante, au langage à la fois romantique et moderne. Sa vie s'apparente à un roman fait de voyages, d’humour, d’anecdotes et de provocations. Il a écrit dans presque tous les domaines, notamment des pages symphoniques qui offrent un émerveillement de richesses sonores. Cet ouvrage est l’occasion de découvrir un compositeur majeur du début du XXe siècle (au même titre que son ami Ravel, Debussy ou Roussel) ainsi qu’un répertoire français flamboyant et injustement délaissé.

02/2012

ActuaLitté

Histoire de France

Florent l'artiflot

Florent Grilleau, né en 1885 à Varrains (Maine-et-Loire), est mobilisé le 4 août 1914 en tant que réserviste. Il est affecté au 266e régiment d'infanterie, il appartient au 6e bataillon de la 21e compagnie. Il sert comme mitrailleur de lie classe. Il quitte Tours le 11 août 1914 et part avec ses camarades pour Laxou à côté de Nancy. C'est le début de sa guerre, il ne sera rendu à la vie civile que le 26 mars 1919. Pendant toute cette campagne, il a écrit dans des carnets, comme beaucoup d'autres soldats, sa vie au jour le jour. L'auteur de ce livre est le petit-fils de Florent. Il a lu et relu ces notes manuscrites de guerre, souvent sèches, brèves, elliptiques, mais aussi parfois très détaillées, poétiques, dramatiques, émouvantes. Avec ce matériau brut, le descendant de poilu a voulu romancer la guerre de son grand-père. Il a bâti une histoire de terre et de sang, mais aussi de vie et d'amour. Sans éviter la guerre de tranchées, les morts, les blessés, les atrocités, les injustices, il s'est aussi attaché à décrire l'amitié, l'amour des permissions, le rêve de jours meilleurs, l'énorme envie que la paix revienne. Ce n'est pas un plaidoyer contre la guerre, c'est juste l'histoire d'un homme qui a décidé de se battre pour ne pas devenir allemand, qui a surtout envie de gagner la guerre pour enfin pouvoir se marier et fonder une famille. Une balade ethnographique dans la Grande Guerre...

11/2014

ActuaLitté

Littérature étrangère

Goetz et Meyer

Un professeur de lettres entre deux âges, juif belgradois, célibataire, est amené à fouiller les archives et à explorer la période de la deuxième guerre mondiale qui a vu disparaître presque toute sa famille, au point que la cime de son arbre généalogique se trouve réduite à quelques branches malingres et presque sèches. Au cours de ses recherches, il trouve la trace de Goetz et de Meyer, deux jeunes sergents-chefs S S, envoyés de Berlin à Belgrade dans un but précis : dans un camion spécialement aménagé, avec Goetz ou Meyer au volant, cinq mille femmes, enfants et vieillards juifs de Serbie devaient être exterminés. Quels sont les vrais visages de Goetz et de Meyer ? Cette question devient l'obsession du professeur, et la quête d'une réponse s'égrène au fil des pages de ce livre où le désespoir et l'impossible identification aux bourreaux, afin de comprendre, se disent avec une violente ironie.

04/2002

ActuaLitté

Romans historiques

Da Vinci Florenti

Né en Berry au milieu du siècle dernier, Georges BLIN passe sa jeunesse à Saint-Florent sur cher, avant de quitter la communale pour entrer au Collège Moderne et Technique de Bourges. Ensuite l’enseignement supérieur l’attend à Montluçon, où il étudie 3 ans. Il obtient son Diplôme d’ENP et un BTS Bureau d’études, avant de partir dans le Nord à Armentières en école de formation pour devenir professeur technique. Après un an de service militaire en Allemagne à Spire, il est affecté au Lycée technique de Corbeil Essonne. Il y enseigne pendant 2 ans avant de revenir à Bourges au Lycée Pierre Emile Martin. Il y restera jusqu’à sa retraite, sauf la dernière année où il est envoyé au Lycée Henri Brisson de Vierzon. Ses deux passions sont la peinture, depuis 1958 et le tennis en 1963. Il occupe sa retraite en écrivant et publiant : une rétrospective sur son club de tennis et édite un CD sur son club de peinture : le Groupe Artistique Florentais. A Saint Palais sur mer où il réside, après avoir imaginé deux nouvelles policières, il écrit : Plouf ! fille de lumière, puis Odello et la première croisade, aux éditions La Bruyère et ce troisième roman : Da Vinci Florenti.

02/2020

ActuaLitté

Théâtre

Au sang !

Un homme a tout quitté, il prétend avoir eu une vie aisée de cadre supérieur ; dans un pays nouveau il s'adonne à la marche, découvre la nature. Une nuit, ne retrouvant plus son chemin, il frappe à la porte d'une maison isolée dans la forêt : trois femmes sortent en furie, telles les déesses antiques de la vengeance, elles réclament justice ! Elles s'emparent de sa voix, de ses gestes, entrent en lui ! Cet inconnu, qui est-il ? Un malade, un criminel en fuite ? Mais ne désigne-t-on pas toujours un bourreau comme exutoire à nos détresses, pour donner libre cours à notre haine, la masquer, l'effacer ?

12/2013

ActuaLitté

Littérature française

Maelström. Ubiquités

Toc, toc... entrez ! ! Voici votre pizza ! Tout pourrait s'arrêter, le livreur repartir, enfourcher son scooter ! mais le voilà plongé dans la grande lessiveuse de l'Histoire, en position essorage, à 3000 tours / minute ! Lui, le petit livreur insignifiant... 28 ans au compteur, un diplôme d'ingénieur informatique en poche - il n'a jamais exercé ! - adolescent attardé, mal assorti à ce monde, va être happé par l'assemblée de femmes et d'hommes attablés dans cet appartement parisien. L'hôte, un vieil homme affable, premier conteur de la soirée, fixe le diapason : il était une fois... pendant la guerre !... dans un jeu gigogne, jonglent en résonance, conversations, discours, et pour toujours le mur des évidences est repoussé !

05/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté