Recherche

Florent Bussy

Rédacteurs

Extraits

ActuaLitté

Musique, danse

Florent Schmitt

“Dieu que c'est beau ! C'est un des plus grands chefs-d'oeuvre de la musique moderne” s'exclamait Igor Stravinski le 23 février 1912 en découvrant "la Tragédie de Salomé" de son ami Florent Schmitt (1870-1958), déjà célèbre par son Psaume qui avait stupéfié les premiers auditeurs, habitués aux fluidités impressionnistes. Ce compositeur lorrain, si joué à son époque et qui a tenu une place particulière dans la brillante Ecole française de la IIIe République, présente une personnalité très indépendante, au langage à la fois romantique et moderne. Sa vie s'apparente à un roman fait de voyages, d’humour, d’anecdotes et de provocations. Il a écrit dans presque tous les domaines, notamment des pages symphoniques qui offrent un émerveillement de richesses sonores. Cet ouvrage est l’occasion de découvrir un compositeur majeur du début du XXe siècle (au même titre que son ami Ravel, Debussy ou Roussel) ainsi qu’un répertoire français flamboyant et injustement délaissé.

02/2012

ActuaLitté

Histoire de France

Bussy-Rabutin le flamboyant

Hier connu, encensé, critiqué, aujourd'hui oublié, cousin de Madame de Sévigné, compagnon d'armes de Condé, Roger de Bussy-Rabutin (1618-1693) fut homme d'épée et homme de plume : Bussy le flamboyant ! Modèle du gentilhomme d'un XVIIe siècle qui voit fleurir le "ton français" que l'Europe épousera, il fut maître de camp général de la Cavalerie légère de France, lieutenant du roi en Nivernais, conseiller d'Etat, membre de l'Académie française, mais également maître de la galanterie, du bon goût, du panache et de l'esprit. "Il faut écrire comme Bussy", conseillait La Bruyère. Son roman pamphlétaire Histoire amoureuse des Gaules amusa le roi avant de lui déplaire au point de conduire son auteur à la Bastille puis à l'exil comme le relate ici, avec saveur et force documentation, l'auteur de cette biographie décoiffante.

08/2011

ActuaLitté

Histoire de France

Florent l'artiflot

Florent Grilleau, né en 1885 à Varrains (Maine-et-Loire), est mobilisé le 4 août 1914 en tant que réserviste. Il est affecté au 266e régiment d'infanterie, il appartient au 6e bataillon de la 21e compagnie. Il sert comme mitrailleur de lie classe. Il quitte Tours le 11 août 1914 et part avec ses camarades pour Laxou à côté de Nancy. C'est le début de sa guerre, il ne sera rendu à la vie civile que le 26 mars 1919. Pendant toute cette campagne, il a écrit dans des carnets, comme beaucoup d'autres soldats, sa vie au jour le jour. L'auteur de ce livre est le petit-fils de Florent. Il a lu et relu ces notes manuscrites de guerre, souvent sèches, brèves, elliptiques, mais aussi parfois très détaillées, poétiques, dramatiques, émouvantes. Avec ce matériau brut, le descendant de poilu a voulu romancer la guerre de son grand-père. Il a bâti une histoire de terre et de sang, mais aussi de vie et d'amour. Sans éviter la guerre de tranchées, les morts, les blessés, les atrocités, les injustices, il s'est aussi attaché à décrire l'amitié, l'amour des permissions, le rêve de jours meilleurs, l'énorme envie que la paix revienne. Ce n'est pas un plaidoyer contre la guerre, c'est juste l'histoire d'un homme qui a décidé de se battre pour ne pas devenir allemand, qui a surtout envie de gagner la guerre pour enfin pouvoir se marier et fonder une famille. Une balade ethnographique dans la Grande Guerre...

11/2014

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

Alternatives. Choisir pour ne pas subir

Par notre production, par notre consommation mais aussi par certaines de nos attentes, nous sommes inscrits dans l'ordonnancement d'un monde qui nous entraîne vers des catastrophes, alors que ce monde globalement ne nous satisfait pas, individuellement comme collectivement. Malgré cela, rien actuellement ne semble devoir l'ébranler profondément. Le célèbre There is no alternative thatchérien domine l'esprit de nos dirigeants, mais aussi celui de beaucoup de nos concitoyens. Ce livre propose de récuser ce renoncement et d'envisager quelles seraient les alternatives que nous pourrions choisir pour ne pas subir l'ordre du monde actuel tel que nous le vivons au quotidien. L'auteur en a retenu quatorze — dans les domaines écologiques, économiques, politiques ou existentiels — qui pourraient changer cet ordre mortifère. Avec la prise de conscience universelle du réchauffement climatique, de l'effondrement de la biodiversité et de l'épuisement des ressources, penser autrement l'économie, le rapport au temps, l'alimentation s'impose peu à peu à la conscience du plus grand nombre. Les alternatives de ce livre ouvrent un espoir dans un monde que menacent chaos et effondrement. A l'opposé des passions tristes, elles peuvent s'avérer enthousiasmantes.

05/2021

ActuaLitté

Sciences politiques

Les élections contre la démocratie ? Au-delà du vote utile

Les élections présidentielles de 2017 ont connu une fois de plus la victoire du " vote utile ". Depuis au moins 2002, ce vote domine largement les élections nationales. En réalité, le vote utile contribue à la domination sans partage du libéralisme, qui ne satisfait pas l'électorat et crée amertume et désillusion. Il convient donc de conduire la critique générale de la manière souterraine par laquelle s'est imposé un vote qui n'est pas conforme à ce qu'on peut espérer de la démocratie. C'est sur cette dernière qu'il faudra faire porter ensuite notre réflexion pour mettre en évidence les conditions possibles d'un renouveau démocratique, qui soit capable de répondre au désarroi et au désinvestissement politique des populations. Il en va en effet de l'avenir de notre société, qui est secouée par des crises multiples (économique, migratoire, écologique, etc.), dont celle de la politique n'est pas la moindre, à une époque où le fascisme renaît en Europe, en réponse à la violence sociale des réformes libérales, véritables destructions des protections collectives. Tout n'est pas perdu, parce qu'il existe en France comme ailleurs une aspiration démocratique forte, c'est-à-dire la volonté d'être acteur de son histoire et d'échapper au destin tracé d'avance que nous promettent les libéraux ¬? la concurrence effrénée, les inégalités galopantes, la misère de masse ? au nom d'une conception dévoyée de la modernité et de la liberté.

05/2019

ActuaLitté

Philosophie

Le vertige de l'illimité. Société de consommation et mythe de la démesure

Chaque jour, l'humanité repousse les limites de la consommation. Un vertige suicidaire ? Depuis les années 1930 jusqu'à nos jours, la société de consommation et son mythe de l'abondance se sont imposés partout dans le monde. A travers trois symboles de ce phénomène - les parcs d'attractions, les centres commerciaux et les sites de commerce en ligne -, Florent Bussy analyse la déconnexion entre multiplication exponentielle des marchandises et limites des ressources de la planète, entre offre et besoins, jouissance et satiété. Alors que le monde est au bord du naufrage écologique, cette folie consumériste rappelle la cécité de l'orchestre qui continuait à jouer alors que le Titanic s'apprêtait à sombrer.

09/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté