Recherche

Fernando Curopos

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Lisbonne 1919-1939 : des Années presque Folles

Alors que l'Europe occidentale dans son ensemble vit intensément l'insouciance et la légèreté des Années Folles, et que dans les grandes capitales la culture homosexuelle s'affiche au grand jour, à Lisbonne, la situation est celle d'un contre-jour, une visibilité certes, mais sans la vivacité ni la créativité de la scène homosexuelle berlinoise, parisienne, londonienne ou même madrilène. Toutefois, un semblant de communauté homosexuelle masculine y était pour le moins visible, avec le poète António Boito comme figure de proue. Si les lesbiennes ne l'étaient guère, voire pas du tout, certaines seront, à tout le moins, des acteurs et agents culturels. Ainsi, le plus souvent à partir des marges de la littérature canonique et de la high culture, dans une démarche qui s'inscrit, mais pas seulement, dans le sillage des études culturelles et LGBTQ, nous établirons une cartographie d'un héritage invisible pour démontrer comment les années 1919-1939 ont été, à Lisbonne, des Années presque Folles. Notre but est de construire une histoire littéraire de la représentation de l'homosexualité, mais aussi une histoire culturelle de l'homosexualité au Portugal pour la période. La représentation de l'homosexualité et de la confusion des genres durant ces années visent essentiellement à démontrer la dégénérescence de la nation Quoique les théories déclinistes se retrouvent, dès la fin des années 1920, dans toute l'Europe continentale en proie à ses démons d'après-guerre, annonçant la montée des régimes totalitaires fascistes, avec les conséquences que l'on sait, notamment pour les homosexuelles, il s'agit là d'un thème obsessionnel au Portugal. Dès lors, pour éviter que ne s'abatte sur le pays le feu qui ravagea Sodome et Gomorrhe, un seul homme, Salazar, une seule femme, Notre Dame de Fatima.

06/2019

ActuaLitté

Couple, famille

Queer(s) périphérique(s). Représentation de l'homosexualité au Portugal (1974 - 2014)

L'homosexualité ne sera dépénalisée au Portugal qu'en 1982 et la loi autorisant le mariage entre personnes du même sexe adoptée en 2010. L'objet du présent ouvrage est d'analyser un certain nombre de productions artistiques couvrant la période 1974-2014, pour y voir comment s'y créent des "identités sexuelles proscrites" , ou au contraire, comment ces mêmes productions laissent voir ou entrevoir une affirmation identitaire et/ou des pratiques subversives, visant à contrecarrer "les régimes disciplinaires" , à la fois politiques et sexuels.

10/2016

ActuaLitté

Littérature française

Fernand

Dans la famille Salgon, cherchez l'aventurier... Cet oncle devenu mythique à force d'être insaisissable, jamais au même endroit, jamais avec la même femme, jamais occupé aux mêmes affaires, avait de quoi retenir l'attention du jeune Jean-Jacques... Plusieurs décennies plus tard, ce jeune homme devenu écrivain entreprend de reconstituer le puzzle. Le parcours de ville en ville, ponctué de rencontres, d'activités plus ou moins licites... Il trouvera d'improbables adresses, tirera des sonnettes, guidé par le hasard et la chance, jouant au Sherlock Holmes. Modeste héritier de Proust et lointain cousin de Tintin, Jean-Jacques Salgon garde sa démarche d'écrivain explorateur : depuis son premier livre en 1993 (07 et autres récits) il parcourt les chemins de la géographie et de la mémoire.

02/2013

ActuaLitté

Littérature française

Lettre à Fernando

"Ce livre n'est pas un hommage à Fernando Pessoa, mais une reconnaissance éperdue envers un écrivain qui m'a aidé à braver l'opulence de la misère et à supporter cette vie où il n'y avait plus que le marasme et l'adiaphorie. J'étais misérable comme la plupart de mes labadens d'origine étrangère que je côtoyais à l'université. J'avais une bourse plate, et j'enchaînais des missions précaires dans des restaurants ou dans la manutention. Cependant, contrairement à certains camarades de la faculté qui galéraient pour trouver un logement, j'avais réussi à dénicher une piaule dans un sous-sol d'une sorte de manoir d'un riche homme d'affaires. En échange, je lui tondais le gazon de son jardin une fois par semaine, et je nourrissais ses deux molosses de chiens. Ma chambre souterraine ne possédait aucune fenêtre, et les rares rayons de soleil qui m'éblouissaient le matin venaient d'une fissure d'un des murs de ma cambuse."

11/2016

ActuaLitté

Littérature française

Le journal de Fernando

Cette nouvelle aborde l'expérience de l'acculturation au travers du regard d'un jeune amérindien du Haut Oyapock (Guyane). Ce dernier, parfois naïf, parfois coquin, nous fait partager sa vie sur le fleuve, son quotidien, ses aventures. Collégien dans son village puis lycéen à Cayenne, il est tiraillé entre la culture occidentale de la ville et celle de son peuple. A un âge réputé difficile, il doit se construire alors que l'école l'éloigne inexorablement de son clan.

04/2018

ActuaLitté

Lecture 6-9 ans

Le poème de Fernando

Un matin, Fernando trouve un poème par terre. Un poème triste et fatigué. Un peu comme lui. Mais quand Fernando décide de lire ce poème, une immense joie l'envahit. Alors Fernando veut partager ce poème, l'offrir, à tous ceux qui, comme lui, sans le savoir, en ont terriblement besoin. Une ode aux pouvoirs de la poésie et à son universalité.

02/2022

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté