Recherche

Faber

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Dans son silence

Alicia, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alicia ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alicia. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alicia s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…
Dans la veine de Mensonges sur le divan d’Irvin Yalom, un redoutable mélange de suspense et de psychanalyse qui ravira tous les lecteurs avides d’histoires prenantes.

02/2019

ActuaLitté

romans et fiction romanesque

Akhenaton, Le Dieu Maudit

Jamais pharaon n'aura autant intrigué. L'inventeur du monothéisme, qui défia au péril de sa vie la colère des dieux et de leurs gardiens, était-il un fou ou un visionnaire? A-t-il été assassiné? La Grande Épouse royale Néfertiti a-t-elle influé sur les décisions du maître de l’Égypte? Tant de siècle écoulés ont éparpillé les pièces de ce puzzle…Au fil des pages, deux égyptologues, Judith Faber et Philippe Lucas, vont tenter de décrypter l'énigme du dieu roi. S'appuyant sur les thèses les plus récentes, Gilbert Sinoué plonge, à la manière d'une enquête policière, au cœur du mystère de l'une des figures les plus fascinantes de l’Égypte ancienne. couverture: Akhenaton Louksor, Musée ©Erich Lessing/AKG Paris

ActuaLitté

résilience ( psychologie)

Entre résilience et résonance ; à l'écoute des émotions

Ce livre a pour objet de traiter de la place de l’émotion en thérapie. Boris Cyrulnik, et Mony Elkaïm rendent compte d’un colloque organisé par Michel Maestre et l’institut Psycom, ayant rassemblé plus de 3000 personnes. Les participations d’Edith Goldbeter, Martine Nisse, Jacques Pluymaekers et Romano Scandariato font le lien entre, d’une part, les concepts de résonance et de résilience et, d’autre part, les pratiques de ces cliniciens hors du commun. Le thérapeute doit-il neutraliser ses émotions et travailler avec le transfert et le contre-transfert, comme certains courants psychanalytiques peuvent le préconiser, ou, comme le propose la cybernétique, accepter les émotions et les utiliser en séance? Abordée sous l’angle systémique, cette question est développée par chacun des auteurs selon la spécificité de leurs approches cliniques. « La résilience est un concept apparu en France il y a moins de dix ans. Si un jour nous arrivons à bien structurer nos observations, nos expérimentations et nos théories, je pense que nous en ferons une théorie de l’anti-fatalité, de l’anti-destin. Ce sera une théorie du pouvoir thérapeutique de l’historisation. » Boris Cyrulnik. « J’utilise le terme de résonance pour désigner cette situation où ce que nous vivons a une utilité pour l’autre ou pour le contexte dans lequel ce sentiment émerge. Cette utilité consiste en général à renforcer l’autre dans ses croyances profondes, à renforcer la stabilité des croyances du système humain dans lequel nous vivons ce que nous vivons. » Mony Elkaïm.

03/2009

ActuaLitté

psychologie / psychotherapie

La resilience ou comment renaitre de sa souffrance

Dans cet ouvrage, des praticiens de l’art de la parole témoignent de leur travail clinique avec des personnes fracassées qui, après avoir côtoyé la mort, se sont battues pour éviter l’amputation imposée par le mutisme lié à la honte, la culpabilité et les sentiments de moindre valeur. Leur propos n’est pas d’idéaliser le traumatisme et la détresse humaine au point d’en oublier l’action corrosive qui ronge de l’intérieur. Le but de ce livre est de comprendre les facteurs qui ont permis à certaines personnes traumatisées non seulement de survivre, mais aussi de construire une nouvelle vie faite de choix et de possibles. Les auteurs nous montrent les moyens de sorti r de l’anesthésie émotionnelle, affective et relationnelle engendrée parfois par les turpitudes de l’existence ; un regard porteur de vie même si, parfois, la gamme de choix qui s’offre aux personnes fragilisées par leur histoire s’avère très sombre.

01/2009

ActuaLitté

violence entre conjoints

De l'emprise à la résilience

Pour comprendre l’ampleur du phénomène des violences conjugales, il suffit de constater les chiffres: sur deux ans l’Observatoire National de la Délinquance a enregistré une hausse de plus de 30 % des faits de violences volontaires sur des femmes majeures par leurs conjoints. Mais ces cas avérés ne correspondent qu’à 20% des actes de violences, le reste n’étant pas recensé. Le concept d’emprise apporte une réponse à la question du secret gardé par les femmes victimes. La résilience peut permettre spontanément, ou par l’aide de thérapeutes, de rebondir dans des situations critiques, alors que l’attachement affectif demeure. Grâce à des dispositifs analytiques innovants, qui apportent à cet ouvrage des éclairages sur les axes et contenus thérapeutiques, les victimes vont pouvoir bénéficier de cadres de soutien psychologique pour entretenir leurs ressources personnelles afin de s’extraire de la relation d’emprise. La question des enfants exposés aux violences domestiques est également traitée, tant par les instruments de dépistage que par les réponses de soutien psychologiques. Cet ouvrage, très illustré au travers de nombreux exemples, livre un message d’espoir pour l’ensemble des acteurs et témoins de ces violences.

09/2009

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Faber

Dans une petite ville imaginaire de province, Faber, intelligence tourmentée par le refus de toute limite, ange déchu, incarne de façon troublante les rêves perdus d'une génération qui a eu vingt ans dans les années 2000, tentée en temps de crise par le démon de la radicalité.
'Nous étions des enfants de la classe moyenne d'un pays moyen d'Occident, deux générations après une guerre gagnée, une génération après une révolution ratée. Nous n'étions ni pauvres ni riches, nous ne regrettions pas l'aristocratie, nous ne rêvions d'aucune utopie et la démocratie nous était devenue égale. Nous avions été éduqués et formés par les livres, les films, les chansons par la promesse de devenir des individus. Je crois que nous étions en droit d'attendre une vie différente. Mais pour gagner de quoi vivre comme tout le monde, une fois adultes, nous avons compris qu'il ne serait jamais question que de prendre la file et de travailler.'

08/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté