Recherche

Esthétique

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Philosophie

Esthétique

"Nous croyons pouvoir affirmer que le beau artistique est supérieur au beau naturel, parce qu'il est un produit de l'esprit. L'esprit étant supérieur à la nature, sa supériorité se communique également à ses produits et par conséquent, à l'art. C'est pourquoi le beau artistique est supérieur au beau naturel. Tout ce qui vient de l'esprit est supérieur à ce qui existe dans la nature. La plus mauvaise idée qui traverse l'esprit d'un homme est meilleure et plus élevée que la plus grande production de la nature, et cela justement parce qu'elle participe de l'esprit et que le spirituel est supérieur au naturel".

03/2009

ActuaLitté

Esthétique

Logos esthétique

La disparition de l'être dans la perte de ce qui nous est cher et l'apparition de l'être dans la naissance qui s'impose au néant sont les événements, indissolublement entremêlés, dans lesquels le sens se révèle. Ce sont des événements qui peuvent être saisis grâce à l'expérience esthétique, qui se manifeste comme le lieu originel de la connaissance, une connaissance préservée sous la forme du secret. Grâce à un parcours qui traverse Las Meninas de Velázquez, la théodicée de Leibniz, la pensée de Pareyson et de Urs von Balthasar, l'auteur étudie les potentialités de la connaissance du logos esthétique.

06/2021

ActuaLitté

Notions

L'esthétique

L'esthétique n'émerge qu'au dix-huitième siècle, avec un statut particulier. Philosophie appliquée, " science de la connaissance sensible " (Baumgarten) dont l'objet privilégié mais non exclusif est l'art, elle a pu être confondue avec la philosophie de l'art. Cet ouvrage envisage l'esthétique en tant qu'elle met en évidence l'intelligibilité propre à l'expérience sensible – et qu'elle est prise, de ce fait, entre attention portée à la singularité et exigence de vérité. Il fait cependant droit aux discours sur l'expérience des oeuvres qui, avant l'apparition du terme esthétique, délimitent un espace de débat sur le sensible ; il est également attentif à ses redéfinitions plus récentes, de la phénoménologie et l'herméneutique à la philosophie analytique. Enfin, ce livre propose également une approche centrée sur des arts moins souvent étudiés en philosophie : la musique, la danse et la fiction. Un fil rouge traverse l'ouvrage, depuis ses formulations antiques (Aristote) jusqu'à ses théorisations les plus contemporaines (Kendall Walton) : la question de la mimésis.

10/2021

ActuaLitté

Philosophie

Théorie esthétique

Au siècle dernier, Theodor Adorno (1903-1969) s'impose comme l'un des rares penseurs à oser prendre parti en faveur de l'art moderne et des avant-gardes. Sans attendre prudemment la consécration que le temps finit parfois par accorder à des oeuvres résolument nouvelles, le philosophe s'engage, dès 1923, dans les controverses artistiques, notamment musicales et littéraires, de l'entre-deux-guerres. C'est ainsi qu'il défend âprement contre ses détracteurs la nouvelle musique classique et les compositeurs Alban Berg, Arnold Schönberg et Anton von Webern. Il se fait l'avocat de James Joyce, de Paul Celan, de Samuel Beckett à qui il dédie la Théorie esthétique. Peu avant sa mort, en 1969, Adorno comprend, toutefois, que sa théorie de la modernité est confrontée au déclin de l'art moderne, à l'apparition de la postmodernité, au triomphe du kitsch et à la suprématie de l'industrie culturelle. Il craint que l'art lui-même ne survive dans la société actuelle que sous la forme d'une culture docile, entièrement soumise aux impératifs de la rentabilisation marchande. Tel est bien, quarante ans après la mort du philosophe, le défi majeur que doit relever une création artistique préoccupée par la sauvegarde de son autonomie et soucieuse de se définir encore comme espace de liberté.

06/2011

ActuaLitté

Ouvrages généraux

Esthétique et technoscience. Pour la culture techno-esthétique

L'ouvrage propose une présentation des technosciences du traitement de l'information numérique dans leur usage artistique contemporain et une réflexion sur leur finalité esthétique. La pratique technoscientifique des arts (infographie 2D et 3D, réalités virtuelles, sculpture numérique, holographie, design informationnel, littérature informatisée, synthèse sonore) conduit à de nouvelles conceptions esthétiques qui renouvellent la culture esthétique, désormais entrée dans l'ère technoscientifique. Jean-Claude Chirollet, Maître de conférences en esthétique et théorie des arts à l'Université de Strasbourg, travaille en particulier sur les questions concernant l'impact des technologies de l'information sur la création artistique, la diffusion culturelle et la mémoire numérique des arts.

04/2022

ActuaLitté

Philosophie

Notions d'esthétique

Dans folioplus philosophie, le texte philosophique, associé à une œuvre d'art qui l'éclaire et le questionne, est suivi d'un dossier organisé en cinq points : LES MOTS DES TEXTES : Art, beau, génie, goût, sublime. L'ESTHÉTIQUE DANS L'HISTOIRE DES IDÉES. TROIS QUESTIONS POSÉES AUX TEXTES : L'art a-t-il une finalité? Le jugement de goût est-il mixte, à la fois sensible et intellectuel ? Esthétique, politique et éthique : quelle autonomie pour l'esthétique ? GROUPEMENT DE TEXTES : Positions contemporaines. PROLONGEMENTS.

10/2007

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté