Recherche

Ernest Hemingway

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Ernest Hemingway. Archives d'une vie

Ernest Hemingway incarne le personnage romanesque par excellence : écrivain, soldat, correspondant de guerre, voyageur. Au-delà des mythes qui entourent cette figure incontournable de la littérature américaine, l'ouvrage révèle des éléments intimes de sa vie à travers de nombreuses archives : photographies, extraits de sa correspondance, notes prises au cours de ses voyages en France, en Espagne ou dans le Midwest. Illustré par plus de quatre cents documents et accompagné des contributions de Michael Katakis, garant du patrimoine littéraire d'Hemingway, de Patrick, fils du romancier, et de Sean, son petit-fils, ce livre relate une histoire inédite, plus personnelle, de la vie de l'auteur. Les lettres adressées à ses différentes épouses et à ses éditeurs y sont notamment publiées. Unique en son genre, l'ouvrage est un hommage éblouissant à l'icône américaine.

09/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Ernest Hemingway. Vivre, écrire, tout est là

Ecrivain, correspondant de guerre et journaliste, né en 1899 à Oak Park et mort — volontairement — en 1961 à Ketchum, Ernest Hemingway fut un voyageur d'exception et demeure un compagnon de route tonitruant. Du jeune écolier du Michigan à l'écrivain couronné de succès — prix Nobel en 1954 —, de Paris à Cuba en passant par l'Espagne et l'Afrique, de L'Adieu aux armes au Vieil Homme et la Mer, se découvre un homme à la vitalité débordante, au courage sans bornes et au style unique. Mais surtout, derrière le mythe, derrière le grand chasseur, buveur et amateur de femmes : un homme passionné, passionnant, n'ayant réellement pour objectif que la littérature. Vivre, écrire, tout est là !

11/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Ernest Hemingway, vivre, écrire, tout est là

Ecrivain, correspondant de guerre et journaliste né en 1899 à Oak Park et mort - volontairement - en 1961 à Ketchum, Ernest Hemingway fut un voyageur d'exception et demeure un compagnon de route tonitruant. Du jeune écolier du Michigan à l'écrivain couronné de succès - prix Nobel en 1954 -, de Paris à Cuba en passant par l'Espagne et l'Afrique, de L'Adieu aux armes au Vieil Homme et la Mer, se découvre un homme à la vitalité débordante, au courage sans bornes et au style unique. Mais, surtout, derrière le mythe, derrière le grand chasseur, buveur et amateur de femmes : un homme passionné, passionnant, n'ayant réellement pour objectif que la littérature. Vivre, écrire, tout est là ! Avec cette biographie inspirée, accompagnée de miscellanées ludiques, Albéric d'Hardivilliers, directeur artistique et auteur de l'Ecriture de l'ailleurs, Petits propos sur la littérature nomade, vous invite à suivre "Papa" dans ses aventures picaresques et à découvrir la vision éminemment moderne de ce représentant de la Lost Generation qui, n'ayant plus rien à perdre, osa tout.

02/2014

ActuaLitté

Critique littéraire

Ernest Hemingway. L'éducation européenne de Nick Adams

Des débuts de la littérature américaine jusqu'au XXe siècle, les écrivains et les intellectuels américains éprouvèrent le besoin de visiter l'Europe pour évaluer la civilisation dont ils étaient séparés et se situer par rapport à elle. Ils croyaient à l'infériorité intellectuelle de l'Amérique et pensaient que leur éducation ne serait complète que lorsqu'ils auraient pris contact avec une civilisation plus ancienne. La tendance à l'expatriation de l'intelligentsia américaine trouve donc son origine dans les liens traditionnels et culturels qui rattachaient le Nouveau Monde au Vieux Monde.

03/1978

ActuaLitté

Critique littéraire

Ernest Hemingway à 20 ans. Un homme blessé

"La première guerre mondiale : le temps de la désillusion1917. Ernest Hemingway, journaliste d'à peine 18 ans, rêve d'engagement. Il veut participer à la guerre qui ravage l'Europe. Il la connaît par les récits de son grand-père. Il s'agissait alors de la guerre de Sécession. Pour lui, agir ainsi c'est affirmer ses idéaux de bravoure et de virilité. À Oak Park, la banlieue chic de Chicago où Ernest a grandi - son père est médecin, sa mère donne des cours de chant -, ces mots ont un sens profond. Il découvre le front l'année suivante comme auxiliaire de la Croix-Rouge. Il est grièvement blessé et passe huit mois dans un hôpital milanais. Fou amoureux de son infirmière, il transposera leur histoire et la blessure qu'elle lui laisse dans A Very Short Story et L'Adieu aux armes. Son retour est une nouvelle souffrance : le décalage entre « l'arrière » et le front le frappe de plein fouet. Et surtout, il n'est pas un héros. Soldier's home, nouvelle parue dans In Our Time, se fera l'écho de ces difficultés. La vie reprend pourtant son cours, difficilement. D'autant que les rapports entre Ernest et sa mère, Grace, se dégradent. Il lui en veut, la rend responsable du mal-être de son père. Et puis ses parents le pressent de choisir une carrière. Il recule, rechigne. Il sera écrivain. En attendant, il pêche, s'amuse, profite pleinement de l'été avec sa bande d'amis. Mais Grace ne lâche pas prise. Pour elle, l'amour d'une mère pour son fils est comme un prêt bancaire. Ses parents souhaitent maintenant être remboursés de leur investissement. Ernest n'est pas prêt à régler sa dette ? Elle lui ferme sa porte. Chicago, Paris, le temps de la formationIl part pour Chicago au début des années 1920, celles du jazz, de la prohibition, des règlements de compte. Un nouveau monde. Cet hiver-là, Ernest rencontre Sherwood Anderson, qui lui conseille d'aller à Paris, et tombe amoureux de Hadley Richardson, sa première femme. Un an après, ils emménagent à Paris. Il est le correspondant du Toronto Star et voyage, interviewant Mussolini et Clemenceau, couvrant la guerre turco-grecque. Il fait la connaissance de Fitzgerald, de Dos Passos, découvre l'Espagne et les corridas. C'est surtout, à 26 ans, la publication de son premier recueil : In Our Time. La formation est finie. L'homme blessé réussit à trouver dans l'écriture un moyen de panser ses plaies, de réécrire l'histoire comme elle aurait peut-être dû se produire. Il y aura d'autres guerres, d'autres femmes, d'autres lieux, mais tous les thèmes chers à l'auteur sont inscrits dans ce premier volume de nouvelles : la rupture, la perte, le mariage comme emprisonnement, la paternité comme gêne et la mort, omniprésente."

01/2011

ActuaLitté

Littérature étrangère

Automne à Venise. Ernest Hemingway et sa dernière muse

A l'automne 1948, Ernest Hemingway et sa quatrième épouse, Mary, font une halte imprévue à Venise, que l'écrivain découvre, subjugué, pour la première fois. A la veille de son cinquantième anniversaire, il connaît une véritable traversée du désert, et vit des avances généreuses versées par ses éditeurs. Lors d'une partie de chasse au canard dans la lagune, il tombe sous le charme d'Adriana Ivancich, une jeune Vénitienne de trente ans sa cadette, qui lui inspire bientôt le personnage de Renata dans Au-delàdu fleuve et sous les arbres. Andrea di Robilant, dont le grand-oncle fréquentait le petit groupe de bons vivants, d'aristocrates et d'artistes qui gravitait autour de Hemingway, et qui a eu accès à des sources italiennes inédites, livre le récit fascinant de cette passion qui se prolongea plusieurs années. Une passion qui fut sans doute à l'origine de l'ultime chef d'oeuvre de Hemingway, Le VieilHomme et la Mer. Automne à Venise éclaire avec brio la relation entre l'écrivain de toutes les exubérances et sa muse. Offrant un regard intime sur un moment charnière dans la carrière de Hemingway, à l'automne de sa vie, il révèle aussi ce qu'il en coûta à Adriana d'être révérée par ce monstre sacré de la littérature. "Une histoire extraordinaire". The New York Times Book Review

10/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté