Recherche

Elise Karlin

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Actualité et médias

Le président qui voulait vivre sa vie

"Les affaires privées se règlent en privé", affirmait-il. François Hollande l'avait promis, il serait un président "exemplaire". Il est devenu le héros d'un vaudeville dont s'est gaussée la France entière. Une affaire de coeur, de casque intégral et de dérobades à scooter. Etait-ce écrit ? Etait-il inscrit quelque part, loin des incertitudes du hasard, que les élans de ce chef d'Etat marqueraient à ce point son quinquennat ? Valérie, Ségolène, Julie, c'est sa vie. Mais c'est aussi la nôtre, notre vie publique, qui, depuis deux ans, s'en trouve parasitée. Jamais la confusion des genres n'avait été portée à cette extrémité.

04/2014

ActuaLitté

Littérature française

Elise et Lise. Un conte sans fées

"Elle lui disait des mots comme En moi Tout en moi Tout à moi et lui ne savait que chuchoter oui oui oui oui. Il était tout en elle et il lui semblait qu'il n'avait jamais été à ce point en elle et si tendu de désir." Elles sont jeunes et jolies, portent presque le même prénom, deviennent amies, si proches qu'elles s'empruntent leurs vêtements. Elles sont pareilles. Elles sont pareilles ? Elise et Lise est un conte. Un conte d'aujourd'hui. Un conte sans fées. "Quand on lit un conte, dit Sarah, on lit une histoire et on a l'impression que l'histoire raconte autre chose que ce qu'elle raconte."

02/2017

ActuaLitté

Romans historiques

Elise

« Raconter une histoire. Raconter des êtres, des destins. Honorer une saga familiale, donner des textes aux lieux, instants, moments, aux gestes et mouvements afin qu'ils puissent exprimer toute leur sagesse ou leur impétuosité. Parler de quelqu'un ou de quelques-uns. Mettre des mots sur l'irréel, la souffrance ou l'amour. Décrire des concepts imaginaires, l'air, les effluves, une pensée fugace. Prendre parti ou pas. Suivre un personnage. Laisser vagabonder le souffle du temps, vouloir maîtriser le trait de nos vies dissolues... Ou pas. Écrire en tout cas. Poser là quelques lettres et les offrir en partage, relier les hommes dans une folle équipée sauvage. » Élise, Gilles, Théo... Des âmes solitaires amoureuses du papier et des vies qu'elles inventent, des souvenirs qu'elles ressuscitent, de ces instants qu'elles rendent éternels. Une histoire d'histoires, lors desquelles une étudiante quelconque et un ermite de faculté se feront reine de cœur et valet de pique... Variant les styles, jouant avec les sentiments, armée d'une galerie de personnages touchants, Odile Cossard signe une vibrante déclaration d'amour à l'écriture et à ses maîtres d'œuvre.

12/2014

ActuaLitté

Littérature française

Elise

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, François est obnubilé par la dernière phrase prononcée par Elise May, son amour de jeunesse. Celle qui lui avait dit sa haine du Führer quelques semaines auparavant, a crié avec conviction "Heil Hitler" un soir de janvier 1945, avant de poser son front contre l'arme du soldat de l'armée rouge qui lui fait face, prêt à l'abattre. François a besoin de comprendre ce cri. Quarante ans plus tard, il décide de refaire le voyage jusqu'à la "Tanière du Loup" où Elise fut une des goûteuses du dictateur. Après Rosa, l'Italie, le fascisme et la peinture, Marcel Sel poursuit avec Elise, l'Allemagne, le nazisme et la musique, son exploration d'individus égarés dans les totalitarismes.

10/2019

ActuaLitté

Actualité et médias

Les Sarkozy. Une famille française

L'histoire française des Sarkozy commence en décembre 1948, lorsque Pal Sarkozy, réformé de la Légion étrangère, arrive à Paris. Il a faim, il a froid, il est seul et sans le sou. Presque soixante ans plus tard, son fils Nicolas rêve de dormir à l'Élysée. De Pal à Nicolas Sarkozy, une seule génération a tracé cette trajectoire inouïe. Une famille française retrace la saga des Sarkozy, dans les steppes de la Hongrie impériale puis soviétique, et aussi à Salonique, en Corrèze pendant l'Occupation, à Paris, à Neuilly. A travers la France de Vichy, les Trente Glorieuses et les premières années de l'ascension de Nicolas Sarkozy se dessine le récit d'une famille singulière, avec ses victoires et ses mensonges. Repliée dans sa mémoire d'exil, la vérité de Pal Sarkozy s'effrite entre les mots : le château en Hongrie, la noblesse, la Légion, la réussite... A ses enfants de démêler le vrai du faux. Andrée Sarkozy, la mère, fille d'un immigré juif, amoureuse du Hongrois flambeur et flamboyant, mariée puis abandonnée, s'est battue pour élever ses trois fils dans les beaux quartiers. Devenue avocate après son divorce, elle a imposé son énergie à ses proches, tandis que le grand-père, le docteur Benedict Mallah, veillait sur la nichée. Dès l'enfance, Nicolas s'est construit en butte au père absent, dans la violence du ressentiment, souffrant de sa taille et de sa solitude. Il s'est fait une place tardive dans la famille, mais au premier rang, sous les projecteurs dont il a raffolé très vite. Rien ne le prédestinait à la politique, devenue dès l'adolescence une passion dévorante. Parce qu'un homme est la somme de ses origines, parce que son destin s'esquisse dès l'enfance, parce qu'il se bâtit sur ce qui est donné, ce qui est tu et ce qu'il faut prendre, raconter la famille de Nicolas Sarkozy, c'est une autre manière de parler de lui.

10/2006

ActuaLitté

Couple, famille

J'ai longtemps cru qu'il suffisait d'être deux. Le désir d'enfant et la médecine

"J'ai longtemps cru qu'il suffisait d'être deux pour faire un enfant. Eve, Adam ; un instant d'éternité. La vie s'est chargée de me détromper : à 27 ans, comme de plus en plus de femmes, j'ai dû demander l'aide de la médecine pour tenter d'être mère. A l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, j'ai rencontré une gynécologue obstétricienne, Sylvie Epelboin. Elle a suivi ce long chemin avec moi. Un chemin qui a duré des années, qui a eu la peau de mon mariage, mais qui a créé un lien unique entre le docteur Epelboin et moi, entre la soignante et la patiente". "Et moi, Elise, je me souviens de ce premier jour, de votre entrée avec Simon, dans mon cabinet. Vos regards, votre jeunesse, cette envie, et devant vous, la médecine, le temps... ". Vingt-cinq ans plus tard, Elise propose à Sylvie de croiser leurs regards sur cette aventure, de mêler l'intime à la médecine. D'un côté, Elise, jeune adulte, jeune mariée, confrontée à une épreuve à laquelle elle n'était pas du tout préparée, hantée par les réminiscences d'épisodes très douloureux de son histoire. De l'autre côté, Sylvie, passionnée, engagée, féministe et mère, à l'origine d'un des premiers centres de fécondation in vitro en France, aussi attentive aux progrès de la Science qu'aux questions éthiques qui les traversent. "Nous avons écrit toutes les deux, soucieuses de raconter au plus juste cette histoire d'intimité médicalement assistée. Peuvent s'y reconnaître les femmes à qui l'enfant se refuse, celles qui ont enfin mené à terme ces grossesses rêvées, et, bien sûr, les médecins, chercheurs, biologistes, qui, d'une manière ou d'une autre, ont leur place dans cette épopée inouïe qu'est l'Assistance Médicale à la Procréation".

10/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté