Recherche

Elaine Mokhtefi

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Alger, capitale de la révolution. De Fanon aux Black Panthers

A partir de ses années parisiennes - en pleine guerre d'Algérie - et pendant deux décennies, la trajectoire d'Elaine Mokhtefi, jeune militante américaine, a épousé celle de la cause algérienne. Un combat qui la mène à New York, au siège des Nations unies avec la délégation du FLN ; à Accra, aux côtés de Franz Fanon pour la Conférence panafricaine des peuples ; à Alger, enfin, où elle atterrit en 1962, quelques semaines après l'indépendance. Elle y restera jusqu'en 1974. Journaliste, interprète et organisatrice efficace, elle assiste, remplie d'espoir, aux premiers pas de la jeune république, accueille les Black Panthers en exil et participe à mettre sur pied le Festival panafricain d'Alger. Ses mémoires témoignent de l'effervescence des luttes anticoloniales des années 1960, vécue dans l'intimité des grandes figures de l'époque - Ben Bella, Castro, Eldridge Cleaver -, dans une ville qui a gagné avec sa liberté des allures de capitale de la révolution mondiale. Une histoire fascinante, qu'Elaine Mokhtefi raconte avec une passion et une conviction intactes.

05/2019

ActuaLitté

Littérature française

Haute-Plaine

Maître du domaine ancestral de Haute-Plaine, propriété battue par les vents et perdue au milieu des champs, des forêts et des landes pierreuses qui parsèment le plateau d'Aure, au nord du Vaucluse, le baron Baudile de Lamanon annonce le retour de ses deux enfants cadets, Gauthier et Clarisse, issus de sa seconde union. Si les deux jeunes gens sont chaleureusement accueillis par leur demi-frère aîné, Pascal, en revanche, leur arrivée déchaîne immédiatement la haine de la tante de Baudile, Auxane, et de son petit-fils Maxence, personnage oisif et grossier : accentués par des rancoeurs anciennes, les préjugés familiaux vont se déchaîner autour des deux jeunes gens. Mais un lourd secret, qui pèse sur la famille Lamanon va faire irruption d'une façon extraordinaire et s'instiller dans cet univers déjà en proie aux sentiments les plus extrêmes. Le récit se concentre sur l'enchevêtrement des haines et des passions, ainsi que sur l'évolution psychologique et morale des personnages, emportés jusqu'à toutes les extrémités par l'orgueil et les préjugés, dans un climat de mystères et de passions inassouvies. L'auteur transporte ici le lecteur aux confins de la Haute Provence, au coeur d'une région parmi les plus sauvages et les plus méconnues du Vaucluse.

01/2021

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Plaine obscure

Londres n'est plus aujourd'hui qu'une épave radioactive, hantée par les espoirs brisés de ses anciens habitants. Et vingt ans après sa fuite précipitée, Tom fait une incroyable découverte dans les décombres de la vieille cité ! Mais avec sa fille Wren, ils ne sont pas les seuls à s'intéresser à Londres : les armées des locomopoles approchent...

03/2010

ActuaLitté

Littérature française

Petite laine

C'est le genre d'histoire sur lequel on tombe toujours par hasard. La nôtre commence dans le quartier Saint-Roch, à Québec, où une jeune documentariste prépare un film portant sur le tricot-graffiti, une variante textile du street art qui consiste à enrober ou à enjoliver le mobilier urbain avec de la laine. En remontant le fil de la pratique, elle s'emmêle dans les récits croisés de Marjolaine, d'Alexandra et de Marie, trois vieilles dames qui ont, avec Zina, leur amie disparue, fondé un collectif de tricot-graffiti dans leur vingtaine, au début du 21e siècle... A la fois doux et piquant, comme un chandail tricoté par ta grand-mère, Petite laine est un récit tissé de souvenirs et de mensonges, teinté par l'engagement et la naïveté de la jeunesse.

03/2017

ActuaLitté

Romans historiques

Plaine des héros

Yves Laplace consacre Plaine des héros à Georges Oltramare, dit le beau Géo dans les années 1930. S'il fallait définir Plaine des héros en une phrase, je dirais qu'à travers ce récit rapporté de Grégoire Dunant – neveu de Georges Oltramare et fils de Casimir Oberfeld (musicien déporté à Auschwitz) – l'obsession antisémite et ses conséquences meurtrières éclatent au sein même d'un roman familial ou d'un roman de formation qui est aussi le nôtre. Tous les faits historiques évoqués sont conformes à la vérité. Ils étaient le plus souvent restés secrets. (Yves Laplace, Prix suisse de littérature 2016, Deux minutes) Drôle de zig, Oltramare le matamore, qui doit son nom d'outre-mer aux origines génoises de sa famille. Celui qu'on appelle aussi le petit Duce de Genève se radicalise. L'argent ne vient plus de Rome mais de Berlin. Sous l'Occupation, il tient une chronique patriotique à Radio-Paris sous le pseudonyme de Charles Dieudonné... Pour Yves Laplace, son personnage incarne le génie suisse : Oltramare ne nous a pas quittés. Il nous colle à la peau : un fond de teint. (...) Oltramare, c'est nous. D'où certaines résonances avec l'actualité. D'où le déni et l'oubli dont il est désormais l'objet là-bas. D'où l'intérêt que le romancier lui porte. Scindé en deux parties, la première sur le ton d'un opéra bouffe, la seconde à la manière d'une enquête sur les traces d'un disparu, et les deux s'articulant, le tout est mi-sérieux mi-délirant, plein d'humour. En réalité, ce tableau d'époque est, par son projet, si original, qu'on peut y lire en creux une exploration sans pareil de l'âme de la non-Suisse. Un pays, que dis-je, un monde, une âme, vu par Grégoire Dunant, neveu d'Oltramare, qui a passé son enfance et son adolescence dans son ombre portée. Extrait de la préface de Pierre Assouline.

01/2020

ActuaLitté

Romans de terroir

La plaine déchirée

Printemps 1910. Dans les champs et les usines, la révolte gronde. Les ventres et les poches sont vides, les enfants ont tout juste de quoi se vêtir. Marius Saint-Jour sent monter la colère des ouvriers cultivateurs, qui vivent avec leur famille dans la plus profonde misère. Ils luttent avant tout pour changer leur quotidien, niais aussi pour donner un sens à leur destin collectif. Personne ne les entend. Alors ils dressent des barrages avec leurs charrettes et leurs tonneaux. Soutenu par la population, le mouvement prend une ampleur inégalée. Les femmes, drapeau rouge au vent, et leurs enfants marchent en tête des défilés. Le conflit s'aggrave. La grève des "charretiers" éclate. Conduite par Marius, qui rêve de changer le monde, elle sera violente, longue et dure. En même temps que la grève, le jeune homme vit une passionnante histoire d'amour avec Blanche, la fille du maire du village. Mais Louis Armand Borrely, puissant courtier en vins, a jeté lui aussi son dévolu sur Blanche. Dès lors, une lutte sans pitié s'engage entre les deux hommes.

05/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté