Recherche

Editions Gérard de Villiers

Extraits

ActuaLitté

Non classé

SAS T.200 ; la vengeance du Kremlin

Un ancien espion ayant travaillé pour le Royaume-Uni a été hospitalisé dimanche 6 mars 2018 en Angleterre après avoir été exposé à une substance chimique. Sergueï Skripal, ancien agent des renseignements russes devenu une "taupe" pour les services britanniques, a été hospitalisé "dans un état critique" à la suite de son empoisonnement dimanche, le Kremlin a assuré n'avoir "aucune information" a assuré à la presse un porte-parole de Vladimir Poutine. Une affaire qui en fait resurgir d'autres : Le 23 mars 2013, retrouvé

05/2018

ActuaLitté

Non classé

SAS T.167 ; polonium 210

Un ancien espion ayant travaillé pour le Royaume-Uni a été hospitalisé dimanche 6 mars 2018 en Angleterre après avoir été exposé à une substance chimique. Sergueï Skripal, ancien agent des renseignements russes devenu une "taupe" pour les services britanniques, a été hospitalisé "dans un état critique" à la suite de son empoisonnement dimanche, le Kremlin a assuré n'avoir "aucune information" a assuré à la presse un porte-parole de Vladimir Poutine. Une affaire qui en fait resurgir d'autres : Mais les révélations sur un possible empoisonnement ont fait resurgir le souvenir de l'affaire Litvinenko, du nom d'un ex-agent des services secrets russes (FSB) et opposant à Vladimir Poutine, empoisonné en 2006 à Londres au polonium-210, une substance radioactive extrêmement toxique. Souvenez-vous : 7 octobre 2006 Moscou l'influente journaliste russe Anna POLITOVSKAIA opposante au régime de Vladimir POUTINE dans le conflit tchètchène est assassinée alors qu'elle rentre chez elle à Moscou. Alexandre
LITVINENKO, ex-agent du KGB puis du FSB, affecté au service du contre-espionnage. Opposant à Vladimir POUTINE, exilé à Londres depuis les années 2000 décède le 23 novembre 2006 à l'University College Hospital de Londres empoisonné au Thalium. Ce redoutable poison se révèlera être du Polonium 210. (SAS 167) 2018 l'enquête se poursuit : Mais qui est donc Igor SETCHINE ? Celui qui murmure à l'oreille de Vladimir POUTINE Et à qui la justice britannique s'intéresse desormais... Ce rebondissement aurait fait saliver Gérard de Villiers, qui avait consacré son dernier SAS (200), paru en novembre 2013 " La Vengeance du Kremlin ", à l'affaire. Au terme de son enquête il avait lui-même conclut à un assassinat. Deux romans d'espionnage plus proche de la réalité que jamais.

05/2018

ActuaLitté

Polars & Thrillers

SAS 144 Li Sha Tin doit mourir

La jeune Chinoise jaillit de la CRV Honda, un fusil d'assaut "Armalite" au poing. Empêtré par Li Sha Tin, Malko ne put réagir. Comme dans un cauchemar, il vit Betty Hung épauler et viser, à moins de trois mètres. La détonation se confondit avec la violente douleur qu'il éprouva à la heuteur du coeur, en recevant le projectile. Il perdit connaissance instantanément et tout devint noir.

09/2017

ActuaLitté

Non classé

SAS T.169 ; le défecteur de Pyong Yang t.2

L'attaque n'avait pas duré plus d'une minute et il y avait huit cadavres étendus sur le sol. "Filons", lança Malko à Nobuko. Au moment où il allait se mettre à courir, un uyoku se dressa devant lui. Faisant des moulinets avec son sabre, il fonça, visiblement décidé à la décapiter comme les autres. Les yeux injectés de sang, les traits crispés, hurlant des slogans à la gloire de l'Empereur, sorti tout droit du Moyen-Age. La pointe du sabre passa à dix centimètres de la gorge de Malko...

01/2017

ActuaLitté

Non classé

SAS T.168 ; le défecteur de Pyong Yang t.1

Le tueur porta un coup violent au jeune serveur Thaï. Malko vit les trois lames recourbées longues de vingt centimètres s'enfoncer dans son ventre, comme dans du beurre. Son agresseur donna une violente poussée vers le haut, lui ouvrant le sternum. Le sang jaillit à flots et le jeune homme recula, les deux mains crispées sur sa blessure. Déjà, son assassin fonçait sur Malko, monté sur la rambarde des baies vitrées. D'un moulinet rapide, le tueur tenta de l'éventrer à son tour. Derrière lui, Malko avait cent cinquante

01/2017

ActuaLitté

Non classé

SAS ; les amazones de Pyongyang

Malko rouvrit les yeux. Son agresseur avait sorti un pistolet de sa poche et il vissa au bout du canon un gros cylindre.La culasse claqua : il venait de faire monter une balle dans le canon. Paisiblement, il ajusta la tête de Malko en train de se relever, la vue encore brouillée.

04/2016

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté