Recherche

Dorothee Elmiger

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

La société des abeilles

Au bout d'un long moment - le poêle me réchauffait le dos, mes yeux se fermaient puis se rouvraient brusquement, il y avait de la circulation en ville, la chouette prenait de la hauteur, un nageur plongeait dans l'océan -, elle ajouta qu'elle venait de lire un livre, une drôle d'histoire qui se compliquait au fur et à mesure, il y était question de pensées sur les abeilles disant qu'il fallait toujours prévenir les abeilles en cas d'événement important, en cas de décès au sein de la famille le plus jeune membre de la famille doit se rendre aux ruches, secouer une chaînette à laquelle sont accrochées de petites clés, toquer à la ruche et murmurer trois fois : Petites abeilles, petites abeilles, quelqu'un est mort, puis attendre un instant en silence, et lorsque les abeilles se remettent à bourdonner, c'est qu'elles acceptent, elles, de continuer à vivre. Migrations, réfugiés, frontières. Dorothee Elmiger se saisit de ces mots qui marquent notre actualité pour en interroger la teneur. La société des abeilles est un roman qui entremêle les voix singulières de personnages indénombrables, tels qu'"A. L. Erika", "le logisticien", "la traductrice", "l'écrivaine", "l'étudiant" et "Fortunat". Dans un espace neutre, ces voix témoignent de leur expérience des limites, géographiques, sociétales, physiques. Il est question de lieux et de voyages, contraints ou souhaités, d'idéaux, d'appartenance et de justice, de musique, du sommeil et de la mort. Cette narration éclatée fait ainsi écho à la multiplicité des motifs explorés dans une écriture polyphonique d'une grande finesse.

10/2016

ActuaLitté

Allemand apprentissage

Hermann et Dorothée

" Vous avouerez que ce poème marque l'apogée de l'art de Goethe et de tout notre art moderne. J'ai vu naître cette épopée et la façon dont elle est née m'a causé presque autant d'admiration que l'œuvre elle-même. Tandis que nous autres nous sommes forcés de rassembler et de choisir péniblement nos matériaux, pour n'arriver qu'à sortir lentement quelque chose de passable, lui n'a qu'à secouer d'une main légère l'arbre de son génie pour en faire tomber les plus beaux fruits, des fruits mûrs et pesants. On ne peut s'imaginer avec quelle aisance souveraine il moissonne maintenant les fruits d'une vie si bien employée et d'une culture de tous les instants, quelle gravité et quelle sûreté il y a dans tous les pas qu'il fait, et à quel degré la clarté de ses vues sur lui-même et sur les choses le préservent de tout vain effort et inutile tâtonnement. Lettre de Friedrich Schiller au peintre Johann Heinrich Meyer 21 Juillet 1997

10/1991

ActuaLitté

Policiers

Dorothée, danseuse de corde

Dans quatre familles, la même légende s'est transmise : un formidable héritage doit leur échoir. Où, quand, comment ? Une médaille d'or est le talisman nécessaire à sa découverte. Jean d'Argonne la trouve, mais est tué avant d'avoir pu la montrer à ses cousins Chagny. Ceux-ci savent seulement qu'elle porte la devise : In robore fortuna - la fortune est dans... la fermeté d'âme... la force... ou le château de Roborey ? A la recherche de ce trésor fabuleux, qui suscite bien des convoitises et provoque de nombreux drames, Maurice Leblanc, le père d'Arsène Lupin, nous entraîne dans de mystérieuses et extraordinaires aventures.

04/2001

ActuaLitté

Histoire internationale

Divine Dorothée. La dernière duchesse de Courlande

A la fin du XVIIIe siècle en Courlande (l'actuelle Lettonie), la charmante Dorothée von Medem (1761-1821) épouse, à 18 ans, Pierre de Biron, de près de quarante ans son aîné, dernier souverain de ce duché indépendant. Esprit cultivé acquis aux Lumières, célébrée pour sa beauté, la duchesse de Courlande est appréciée de tous. Elle tente de préserver le rôle de son pays dans le jeu diplomatique d'une Europe en plein bouleversement, travaille à réconcilier son mari avec la noblesse courlandaise, soucieuse de ses libertés, mais ne parvient pas à donner un héritier mâle au duché. Amie des philosophes et muse des artistes, cette femme exceptionnelle séduit la société aristocratique et intellectuelle de son temps, à la cour de Russie, à Berlin, à Paris ou en Italie. Après l'abdication du duc, elle séjourne en France et devient l'amie et la confidente de Talleyrand. Elle marie alors sa dernière fille, la future duchesse de Dino, avec le neveu et héritier du célèbre diplomate, d'où une importante descendance française. A travers des centaines de reproductions, cet album retrace la vie de la "divine Dorothée", à la charnière des Lumières et du romantisme. Il présente les lieux où elle vécut ainsi que de très nombreux souvenirs, peintures et documents la concernant. Cette iconographie exceptionnelle et souvent inédite sert de trame au texte rédigé par l'un des plus grands historiens de Lettonie.

09/2021

ActuaLitté

Pédagogie

L'enseignement des langues étrangères en Suisse : enjeux et tensions actuelles

A la fin des années 1990, le conseiller d'Etat Ernst Buschor, directeur du département zurichois de l'instruction publique, jette un pavé dans la mare : dans le cadre d'un projet scolaire, il met en oeuvre plusieurs réformes. L'une d'entre elles concerne l'enseignement de l'anglais dès le début de l'école primaire, donc avant l'enseignement du français. Probablement sans le savoir, il lance un mouvement qui reconfigurera l'enseignement des langues en Suisse. Dans cet ouvrage, l'enseignement des langues en Suisse est décrit du point de vue de la politique scolaire (pourquoi apprenons-nous les langues à l'école, et dans quel ordre ? ) et en tenant compte de plusieurs questions qui ont été débattues ces dernières années : est-il préférable de commencer l'apprentissage des langues tôt ? Quels sont les objectifs et les résultats de l'enseignement des langues ? Quels nouveaux instruments guident et accompagnent la conception de l'enseignement/l'apprentissage ? Les évolutions des vingt dernières années sont présentées, de même que des innovations comme l'enseignement bilingue, qui connaît un succès certain, en Suisse : sera-ce l'une des clés du futur enseignement des langues ?

03/2021

ActuaLitté

Histoire de France

Elsie, Mairi & Dorothie, les dames de Pervyse

Dorothie Feilding, Elsie Knocker Mairi Chisholm ont été infirmières de guerre sur le front occidental durant la Première Guerre mondiale. Leur engagement héroïque au service des soldats blessés a pérennisé leurs noms dans notre mémoire collective. En 1914, quand éclate la guerre, Dorothie l'aristocrate a vingt-cinq ans. Elsie, l'infirmière de formation, en a vingt-neuf, tandis que Mairi, la passionnée de moto, sort à peine de l'adolescence... Toutes trois sont volontaires pour partir sur le continent et devenir infirmières au service des soldats blessés. Elles intègrent rapidement le Flying Ambulance Corp, du Docteur Munro, un neurologue écossais. Dès novembre 1914, Elsie et Mairi créent un poste avancé dans le secteur de Pervyse. Car les premiers soins sont souvent vitaux, avant l'évacuation à l'arrière, vers les hôpitaux. Leur bravoure est rapidement épinglée par la presse de l'époque, avide de héros. Les journalistes, mais aussi de nombreuses personnalités, leur rendront régulièrement visite dans leur cave transformée en avant-poste infirmier, et elles seront les femmes les plus photographiées de la guerre et deviendront The Madonnas of Pervyse.

06/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté