Recherche

Dictionnaire Rimbaud

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Dictionnaire Rimbaud

Arthur Rimbaud (1854-1891), dont le silence précoce, avant qu'il ne parte tenter l'aventure vers les horizons lointains, est légendaire, fut ce " météore " ayant traversé la poésie française du XIXe siècle, devenu le symbole de toutes les révoltes — existentielles, politiques, poétiques. Mais, au-delà de l'itinéraire personnel, il reste une oeuvre à tout jamais exceptionnelle par sa force de signification, sa puissance expressive, sa maîtrise formelle, dont l'ombre portée sur tous les poètes à venir est immense. Ce dictionnaire, riche de près d'un siècle et demi d'érudition et de travail critique, est destiné à tous les lecteurs de poésie, spécialistes ou amateurs.

02/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Dictionnaire Rimbaud

Arthur Rimbaud (1854-1891) fut ce "météore" littéraire, devenu le symbole de toutes les révoltes. Au-delà de l'itinéraire personnel, il reste une oeuvre à tout jamais exceptionnelle, dont l'ombre portée sur tous les poètes à venir est immense. Ce dictionnaire est destiné à tous les lecteurs de poésie.

02/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire Rimbaud

Le génie de Rimbaud s'est nourri des dictionnaires et de la grammaire. Pour inventer une langue neuve, nécessaire à son projet de voyance, il puise dans les raretés des vocabulaires scientifiques, érotiques, argotiques, ardennais, maritimes, il emprunte à l'allemand et à l'anglais, il retient les sens marginaux, voire tombés en désuétude, des mots communs du français. Pour comprendre sa création, il faut retourner aux sens que ces mots avaient au XIX`' siècle. Claude Jeancolas a repris les dictionnaires qu'utilisait Rimbaud. Ce livre est une invitation à redécouvrir l'oeuvre. Lauteur a aussi ajouté des noms propres, villes et personnages tels que les voyait l'époque et les traductions des mots amhariques qui paraissent dans les lettres d'Afrique.

09/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Rimbaud

Lorsque Arthur Rimbaud (1854-1891) écrit à sa soeur Isabelle "notre vie est une misère, une misère sans fin. Pourquoi existons-nous ? ", il est âgé de trente-sept ans et n'a plus que quelques mois à vivre. Mais qu'importe, il a déjà vécu plusieurs vies en une seule : une vie d'écolier précoce, une vie d'adolescent rebelle, une vie éphémère de poète génial, une vie d'époux aux côtés de Verlaine, une vie de grand voyageur autour du monde, une vie de négociant en Abyssinie, une vie d'estropié, une vie de tragédie grecque, de verbe et de silence. C'est l'unicité de cette existence, une des plus grandes aventures poétiques de tous les temps, que nous restitue, année après année, cette biographie.

10/2009

ActuaLitté

Critique littéraire

Rimbaud

Quinze ans après sa première parution, cette nouvelle édition de la biographie de référence répertorie les découvertes de ces dernières années qui ont défrayé la chronique : le manuscrit de Famille maudite, première version de Mémoire ; l'article de Rimbaud dans le Courrier des Ardennes, "Le Rêve de Bismarck" ; le manuscrit du Rapport sur l'Ogaden ; la photographie d'un Rimbaud armé à Sheik Othman ; la fausse découverte d'un éventuel portrait de Rimbaud à Aden.... L'auteur réfléchit à l'évolution de sa propre vision après avoir publié une quinzaine d'ouvrages sur le poète. Tout, chez Rimbaud, est voulu et prémédité, rien n'est le fait du hasard ou de l'incohérence bohème. Encore fallait-il retrouver les éléments qui ont nourri cette existence sans concessions et sans compromis. Claude Jeancolas poursuit sa longue et exhaustive enquête. Jamais, avant lui, on n'avait tenté pareille recherche. Il a traqué tous les signes de l'émergence d'une vocation.

10/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Rimbaud

"Tel qu'en eux-mêmes, hélas ! Les critiques le changent, Rimbaud se disloque et s'évanouit. Le seul fait que tous les hommes intelligents aient exhumé de Rimbaud leurs idées, leur croyance ou leurs goûts : Jacques Rivière, une mystique chrétienne ; Rolland de Renéville, une rêverie orientale ; Benjamin Fondane, l'angoisse de Kierkegaard et de Dostoïevski, ce seul fait devrait éveiller la méfiance. A quoi s'ajoute, pour confirmer notre inquiétude, que ceux qui n'ont point transformé le poète en leur sosie, ceux-là, à peu d'exceptions près, n'ont point compris les Illuminations, ni la Saison. Ceux donc qui auraient pu définir le génie de Rimbaud, aveuglés par leur foi et leur mépris du fait historique, n'ont pas su ou peut-être pas voulu s'y astreindre. Ceux qui l'auraient voulu en étaient incapables. Nous prétendions échapper aux reproches et toujours contrôler par l'histoire l'intuition. "Une première partie", écrivions-nous, "qui dénonce dans les interprétations jusqu'ici proposées, les erreurs et les préjugés, prépare et prétend justifier une seconde partie où se précise, espérons-nous, le sens d'un texte dont nous n'acceptons pas qu'il soit annexé par tel clan." Avec les années, l'opinion s'accrédita que nous n'avions pas tellement tort d'intituler Rimbaud notre travail, et non Rimbaud blanc, ou bien Rimbaud noir." Etiemble.

09/1991

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté