Recherche

Delphine Coulin

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Cécile Coulon

Née le 13 juin 1990, Cécile Coulon publie son premier roman à l'âge de 16 ans, Le Voleur de vie, en 2007, aux éditions Revoir. En 2010, elle récidive avec Méfiez-vous des enfants sages, aux éditions Viviane Hamy. Ses talents sont rapidement remarqués, puisqu'elle reçoit le Prix Mauvais genre dès 2012.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix du roman Fnac

Créé en 2002 par la chaine de magasins spécialisés dans la culture Fnac, le Prix du roman Fnac fait partie des premiers prix de la rentrée littéraire. Pendant l’été, 400 adhérents et autant de libraires Fnac s’immergent dans les centaines de romans de la rentrée littéraire, qu’ils apprécient en toute indépendance, contribuant ainsi à une première sélection de 30 ouvrages.

ActuaLitté

Dossier

Les Prix Landerneau

Remis pour la première fois en 2008, le Prix Landerneau s'est décliné, depuis, en plusieurs récompenses : on compte ainsi le Prix Landerneau BD, le Prix Landerneau Album Jeunesse, le Prix Landerneau Polar et le Prix Landerneau des Lecteurs... Ces récompenses fédèrent l'ensemble des libraires des quelque 220 Espaces culturels E. Leclerc.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix des Libraires

Créé en 1955, le Prix des Libraires est porté par une association réunissant des libraires indépendants. Chaque année, la récompense, décernée au mois de mai ou juin, vient saluer un roman écrit en français. La particularité du prix est de permettre à tous les libraires indépendants de faire entendre leur voix...

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Delphine

Delphine d'Albémar est une femme jeune, veuve, riche et cultivée ; elle dispose de sa personne, de ses idées, de son coeur et de ses biens : c'est une femme libre. Une héroïne qui va vivre un amour impossible, empêché par la fatalité de la distance et de l'interdit. En entretissant des vies, à travers les voix haletantes qui s'expriment par lettres (échangées entre 1790 et 1792) et en puisant dans son expérience personnelle, Mme de Staël analyse ce qu'a de cruel et d'injuste la condition féminine de son époque. A sa parution en 1802, le roman fait sensation. Ennemie déclarée de Napoléon Bonaparte, Mme de Staël est condamnée à l'exil dès 1803 : c'est une consécration. Car Delphine met en scène l'écart entre les avancées de la Révolution et le conservatisme de la société, dans un pays meurtri qui a besoin de compassion. Rejouant une période traumatique de l'histoire de France, le roman vise à guérir la grande souffrance du temps et à restaurer la communauté désunie. Mme de Staël participe ainsi au travail de deuil de la nation. Héritière des Lumières, elle se tient au seuil de deux siècles, entre une société d'Ancien Régime et une nouvelle ère, dont la forme politique tremble, encore incertaine. Romancière dans un monde où les femmes sont réduites au silence et à l'esclavage, elle fait elle-même une révolution. Ce temps n'est pas si reculé, et les problèmes que Mme de Staël soulève n'ont rien d'inactuels.

05/2017

ActuaLitté

Littérature française (poches)

DELPHINE. Tome 2

Dans le monde aristocratique que la Révolution s'apprête à balayer, un principe de conduite l'emporte sur tous les autres : le respect des convenances. Pour avoir voulu sauver l'honneur d'une de ses amies, Delphine commet une imprudence qui la perd de réputation auprès de Léonce, l'homme qu'elle aime et dont elle est aimée. Sous le prétexte d'intercéder en sa faveur, sa tante, Sophie de Vernon, achève de compromettre Delphine, et convainc Léonce d'épouser sa propre fille... Roman épistolaire, publié en 1802, Delphine dépeint tous les mouvements de l'âme amoureuse et préfigure le ton et la manière des Romantiques.

03/2000

ActuaLitté

Littérature française (poches)

DELPHINE. Tome 1

Dans le monde aristocratique que la Révolution s'apprête à balayer, un principe de conduite l'emporte sur tous les autres : le respect des convenances. Pour avoir voulu sauver l'honneur d'une de ses amies, Delphine commet une imprudence qui la perd de réputation auprès de Léonce, l'homme qu'elle aime et dont elle est aimée. Sous le prétexte d'intercéder en sa faveur, sa tante, Sophie de Vernon, achève de compromettre Delphine, et convainc Léonce d'épouser sa propre fille... Roman épistolaire, publié en 1802, Delphine dépeint tous les mouvements de l'âme amoureuse et préfigure le ton et la manière des Romantiques.

03/2000

ActuaLitté

Beaux arts

La part modeste. Bernard Belluc, Delphine Coindet, Gérard Collin-Thiébaut, Edition bilingue français-anglais

Coincé entre l'art brut, l'art populaire, l'art naïf et les arts primitifs, l'art modeste, aux limites ondoyantes, est celui décliné par des personnes qui nous incitent à considérer les objets différemment. Ceux-ci ne sont plus appréhendés pour leur côté utilitaire mais pour leurs qualités plastiques ; formes, couleurs et matières sont vues comme autant de potentialités d'expression. La part modeste est la rencontre de trois artistes, Bernard Belluc, Delphine Coindet et Gérard Collin-Thiébaut, reconnus dans des champs différents de la création contemporaine, et que le MIAM a décidé d'interpeller sur leur vision de l'art modeste. Proximités et frottements entre les oeuvres : une déambulation ouverte sur des points de vue croisés dans un joyeux désordre plus ou moins organisé, propre à l'esprit du lieu. Si Bernard Belluc, co-fondateur du MIAM, est ici "chez lui", Delphine Coindet et Gérard Collin-Thiébaut, entretiennent, tant par leur démarche que dans leur production artistique, une relation de coeur avec l'art modeste. Tout en poursuivant sa collecte nostalgique, Bernard Belluc opère un feedback sur son adolescence ; il sort de ses célèbres "vitrines" pour nous inviter dans son univers cinématographique et musical. A coup de puzzles et de rébus, Gérard Collin-Thiébaut construit son musée imaginaire entre culture savante et culture populaire et joue, avec malice, des relations incertaines entre image et langage. Delphine Coindet, quant à elle, poursuit dans le cadre singulier du MIAM la remise en question de son oeuvre protéiforme.

10/2019

ActuaLitté

Cinéma

Delphine Seyrig. Une vie

Actrice, réalisatrice, femme engagée, Delphine Seyrig (1932-1990) refuse toute sa vie de se laisser enfermer dans un rôle ou une image. S'inventer, se trouver, se réinventer fut sa raison de vivre. Egérie de Resnais, reine du théâtre parisien dans les années soixante, admirée de Truffaut comme de Duras, Fée des Lilas de Peau d'âne de Demy et Jeanne Dielman d'Akerman, Delphine Seyrig a une parcours hors du commun. Au faîte de sa gloire, elle s'engage dans les luttes féministes. Dignes d'une héroïne de Stendhal, son goût de la liberté, son audace prête à toutes les aventures, son refus du tiède, son exigence et son élégance donnent à sa vie tout son romanesque. C'est cette vie riche et inspirante que retrace, pour la première fois, cette biographie passionnante et richement documentée, qui a pour fond la vie sociale, intellectuelle, théâtrale et cinématographique de son époque. Avec, de surcroît, un très beau portrait de femme. Mireille Brangé, normalienne, est spécialiste des relations entre les écrivains et le cinéma auxquelles elle a consacré un livre La Séduction du cinéma (Champion, 2014).

04/2018

ActuaLitté

Littérature française

Delphine et son auteur

Delphine veut devenir comédienne. Elle est jeune, belle, inculte, férocement opportuniste et persuadée que son destin passe par un tapis rouge. Ça tombe bien, le festival de Cannes approche. Sur la Croisette, c'est certain, elle va enfin faire une belle rencontre... Jean-Alain Laban vient de quitter Cannes pour la capitale. Il est vite engagé dans l'équipe d'une émission de télévision, avec pour mission d'explorer les nuits parisiennes. Il aimerait écrire un roman et cherche, au cœur de ses errances interlopes, un sujet qui se dérobe à lui. Pourtant, juste à côté de lui, il y a sa petite amie, Delphine, une apprentie comédienne. Elle est jeune, belle, inculte, férocement... Delphine 8e son auteur est un premier roman qui propose au lecteur d'explorer le pays pas si lointain où les romanciers puisent leur inspiration.

08/2007

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté