Recherche

Dans les tranchées de Stalingrad. La ville natale, carnets d'un badaud

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Prix des lecteurs de la ville de Lausanne 2022 : une récompense mondiale

Du 15 janvier au 15 mars 2022, les cinq romans en lice pour le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne 2022 vous sont offerts en lecture libre. Découvrez, lisez, votez !
 

ActuaLitté

Dossier

Partage et lecture : Les boîtes à livres s'implantent dans les villes

Baptisées Little Free Library par les Américains, les Boîtes à livres sont devenues des outils de partage essentiel pour les livres. Au point que la Région Île-de-France se soit lancée dans l’implantation dans le réseau de gares franciliennes. 

ActuaLitté

Dossier

Le livre numérique fête ses 50 ans : un anniversaire, tout en histoire

Certains membres du Projet Gutenberg, célèbre plateforme dédiée à la préservation d'ouvrages du domaine public, ont décidé de sortir les bougies. L'ebook célèbre ses 50 années – né en 1971 ! – qu'il n'a effectivement pas l'air d'avoir. Si le grand public l'a découvert avec les premières liseuses, ActuaLitté, en partenariat avec ces passionnés, retrace une histoire de l'ebook. Un dossier exceptionnel.

ActuaLitté

Dossier

Législatives 2022 : le livre et la culture dans les programmes

Quelques semaines après l'élection présidentielle qui a reconduit Emmanuel Macron à l'Élysée pour un nouveau mandat de cinq ans, les élections législatives recomposeront l'Assemblée nationale. Les députés, à la fois législateurs et contrôleurs de l'action de l'État, s'intéressent assez logiquement à la culture et au livre.

ActuaLitté

Dossier

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

ActuaLitté

Dossier

Uchronie biographique : les figures littéraires du passé plongées dans un monde moderne

Et si Samuel Beckett n’avait jamais connu Godot, né dans une Irlande changée « en tigre celtique » ? Qu’est-ce que Diderot aurait pu imaginer à l’époque d’internet et des réseaux sociaux ? Et Alphonse de Lamartine, aurait-il opté pour une carrière d’influenceur politico-poético-dépensier ? Excellentes questions…

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Dans les tranchées de Stalingrad. La ville natale, carnets d'un badaud

Le livre rassemble trois titres majeurs de l'oeuvre de Viktor Nekrassov. Tout d'abord Dans les tranchées de Stalingrad, son premier roman, pour l'écriture duquel il s'est très largement inspiré de sa propre expérience de guerre, est la chronique de la vie quotidienne des soldats et d'un bataillon durant la Seconde Guerre mondiale. Cette oeuvre est récompensée par le prix Stalineen 1946, malgré le fait que le récit ne correspond pas à la description de l'héroïsme de guerre, de rigueur à cette époque. En effet, le thème principal du livre est l'exécution d'un ordre absurde qui coûte la vie à la moitié d'un régiment et met surtout l'accent sur l'amitié entre les combattants. Mais l'approbation de Staline lui-même met fin à la polémique qu'avait suscité la parution de l'oeuvre, jugée "pacifiste". Ce texte n'est pas seulement un récit de guerre, l'engagement de l'auteur ainsi que son style sobre et élégant, en font une oeuvre universelle qui rencontre immédiatement un grand succès. Un film intitulé Les Soldats et réalisé par Alexandre Ivanov en 1956 en est tiré. Avec son deuxième roman paru en 1954, La Ville natale, Viktor Nekrassov s'éloigne du réalisme soviétique. Il relate l'histoire d'un soldat qui s'oppose à une campagne injuste contre un professeur de l'institut où il étudie. Le livre déclenche lui aussi une véritable polémique, notamment car la plupart des figures de dirigeants sont des personnages négatifs. Mais il est tout de suite apprécié pour la vérité des situations et des caractères. Carnets d'un badaud, enfin, est un récit autobiographique et de mémoire couvrant un demi-siècle – des années 1930 à 1980. L'écrivain revendique désormais être un "badaud", "c'est-à-dire un homme qui pour rien au monde ne renoncerait à un spectacle intéressant". Les "spectacles intéressants" qu'il observe, au cours de son périple, de Kiev à Paris en passant par la Suisse ou le Japon, sont autant d'occasions de se remémorer des souvenirs, de laisser libre cours à ses réflexions et d'imaginer des associations, parfois étonnantes, comme si n'existaient ni les années écoulées, ni les distances géographiques. La force de Nekrassov, son charme, c'est d'associer, d'une phrase à l'autre des entités a priori absolument opposées. Dans un monde divisé, il réunit, il associe. Ce monologue empreint de nostalgie a été écrit au cours de sa période d'émigration forcée, il y décrit parfois avec désapprobation et regret, parfois avec moquerie, mais sans malice, sa réalité quotidienne, car l'émigration est au coeur de sa vie, mais aussi de son oeuvre. L'écrivain s'interroge sur le sens et les raisons d'un phénomène qui est d'abord, pour lui, une donnée historique, avant de devenir une expérience personnelle. Nekrassov estime même que "le plus grand crime", commis en URSS en soixante-sept ans, a peut-être été "le projet, conçu et concrétisé de façon diabolique, qui consistait à séparer les gens".

06/2019

ActuaLitté

Religion

Un moine dans les tranchées

Suite au décret du 1er août 1914 relatif à la mobilisation générale, de nombreux religieux contraints à l'exil par la loi du 1er juillet 1901 reviennent de l'étranger pour défendre leur patrie. Vingt-six moines de la communauté de Saint-Martin de Ligugé réfugiée à Chevetogne en Belgique sont mobilisés. L'un d'entre eux - dom Josaphat Moreau - arrive à Tours le 4 août 1914. Il est incorporé au 66e régiment d'infanterie comme soldat de deuxième classe, avant d'assurer les fonctions d'aumônier militaire et de brancardier. Ce n'est que le 4 novembre 1923 qu'il retrouvera sa communauté monastique revenue d'exil à Ligugé. Les lettres que le père Moreau adressa à sa mère entre le 30 juillet 1914 et le 17 août 1919 constituent un témoignage archivistique précieux, tant sur les conditions de vie journalière au front, que sur le déroulement de la guerre elle-même avec ses moments d'horreur, de lassitude et de découragement. Elles informent également sur le statut et le ministère des aumôniers militaires qui oeuvrèrent au service de tous les hommes mobilisés pour la défense de la Nation, au péril même de leur vie. Toujours là où les soldats souffraient dans leur chair et désespéraient parfois dans leur âme, prodiguant secours et consolation au coeur même du danger, le père Moreau n'aura jamais ménagé sa peine au service de ses frères d'armes.

06/2018

ActuaLitté

Religion

Dieu dans les tranchées

La question de la relation entre Dieu et la guerre traverse l'histoire de l'humanité et s'impose à nous jusqu'à travers l'actualité. C'est cette question qu'aborde l'auteur de ce livre à partir de l'exemple du terrible conflit de 14-18. Aumônier militaire ayant servi sur plusieurs champs de batailles, il affirme qu'aucune guerre n'est juste même si l'intervention armée peut être justifiée par des situations humaines inadmissibles. Il montre que Dieu n'est pas le Dieu DE la guerre mais comment il se fait Dieu DANS la guerre, rejoignant ainsi les hommes dans les situations les plus douloureuses en étant l'amour jusqu'au coeur de la mort. S'appuyant sur de très beaux témoignages de soldats, d'aumôniers militaires et de religieuses-infirmières qui donnent toute sa force à ce texte, il montre comment le chemin des croix de tous ceux qui ont sacrifié leur jeune vie peut devenir un soutien spirituel pour tous ceux qui, aujourd'hui encore vivent leur foi sur des lieux de conflits.

03/2018

ActuaLitté

Littérature française

Agadir. Ma ville natale

L'ouvrage réunit plusieurs textes rédigés par Léon Bensussan, en hommage à la ville marocaine d'Agadir où il coula une enfance heureuse. Avec émotion, il évoque les précieux moments passés dans « ce petit coin de paradis ». Lui reviennent en mémoire, l'effervescence des fêtes religieuses, l'agitation des jours de marché, les sorties au cinéma, les parties de pêche aux moules, ou encore son apprentissage du métier de mécanicien. Entouré de sa famille et de ses camarades d'école, il grandit dans une atmosphère enjouée. Lycéen pendant la Seconde Guerre mondiale, il restera cependant profondément marqué par la menace de la stigmatisation. Parfois victime de moqueries, parce que de confession juive, il apprend l'hébreu ainsi que les valeurs de tolérance et de pardon. La douleur causée par la mort prématurée de son père fera de lui un être sensible et conscient du prix de la vie.

10/2016

ActuaLitté

Romans historiques (poches)

Le journal d'Emile. 1915, un poilu dans les tranchées

Dans une tranchée, un poilu vient d'apprendre la naissance de sa fille. Convaincu qu'il ne survivra pas à cette guerre et qu'il ne verra jamais son bébé, il fait le récit de sa vie sur des cahiers d'écolier et se remémore les principaux épisodes de sa vie : son enfance à Roubaix, son mariage avec Maria, les drames et les joies... En 1915, la guerre se durcit. Emile survivra-t-il à cet enfer ?

06/2015

ActuaLitté

Littérature française

Les rats des tranchées

1er août 1914. Dans toutes les communes de France, la mobilisation générale est décrétée. Contrairement à d'autres, André Morilleau, jeune père de famille de vingt-huit ans ne partage pas l'enthousiasme général des premiers mois de guerre. Avec son meilleur ami, il quitte sa famille pour un conflit qui le dépasse. Année après année, il subit la Grande Guerre, une plongée dans l'horreur, dans l'enfer des tranchées.

06/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté