Recherche

Daniel Valot

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Daniel

La parution du premier roman de Gérard Bejjani, La Parenthèse, a connu un vif succès en librairie et auprès de la presse. Avec l'obtention d'une mention spéciale pour le prix de la première oeuvre littéraire francophone de l'ADELF-AMOPA 2012, l'auteur propose cette deuxième réédition dans une version plus allégée. Le héros grandit avec son infirmité qu'il traîne au gré des étreintes, dans l'espoir de revivre l'instant magique de ses douze ans, le seul amour intact de sa triste existence. Aujourd'hui, près de trente-six ans après, il arrive dans un monastère perdu de la montagne libanaise, persuadé d'y trouver le visage chéri de son enfance. Il ne lui reste qu'à écrire pour raconter son voyage dans le tourbillon du désir.

07/2013

ActuaLitté

Littérature française

Daniel

Daniel Emilfork, acteur incomparable au visage reconnaissable entre tous, jouissait d'une mystérieuse aura. Au cinéma dans Casanova ou La Cité des enfants perdus, à la télévision dans Chéri Bibi, au théâtre dans Dommage qu'elle soit une putain monté par Visconti ou dans Richard Il de Chéreau, ou encore au détour de l'un de ses innombrables seconds rôles, il savait rendre inoubliables ses apparitions. Lors de la dernière année de sa vie, cet homme solitaire, qui vivait reclus dans son appartement du haut de la butte Montmartre, s'est lié d'amitié avec François Jonquet. Au cours de visites et de conversations téléphoniques, il lui a ouvert son cœur, raconté sa vie, romanesque, débordante, rythmée de grandes scènes et de portes claquées, de rencontres artistiques fabuleuses et de sanglantes ruptures. Pauvre mais fastueux, orgueilleux et frondeur, dragueur toujours vert, ce dandy amoureux de l'excès s'accommodait mal d'une existence qui s'amenuisait lentement. Mais il savait faire basculer la vie dans le cocasse et l'absurde. II avait le pouvoir fabuleux de soudain l'enchanter. Dans ce livre bref et dense, écrit d'une traite tout de suite après la mort du comédien, en octobre 2006, François Jonquet a restitué le personnage au plus près de sa vérité. II a donné à entendre sa voix. Entre ces deux êtres que tout séparait, l'âge, le parcours, les origines, s'est nouée une relation tendre et profonde, que la fuite du temps accélérait. Le fragile vieil homme donnait à son cadet, qui à cette époque traversait un moment de faiblesse, de sa force et de sa bravoure. Daniel est un hommage tragique et drôle à un homme qui aura théâtralisé toute sa vie.

04/2008

ActuaLitté

Littérature française

Sur le plus haut trône du monde

Un magistrat devenu SDF se souvient ; quatre-vingt minutes au coeur d’une émission littéraire ; un ralentissement de la rotation de la Terre change la face du monde ; un manuscrit vieux de plus de deux siècles dévoile l’existence d’un pays jusqu’alors inconnu ; face aux crises budgétaire, démographique, économique et politique, le premier président de la Confédération européenne tente de sauver la face… Tour à tour léger, caustique, sentimental, cynique, farfelu, mélancolique, ce recueil de nouvelles ultra-brèves nous entraîne dans un monde où la logique aurait définitivement perdu la partie face à la montée de l’irrationnel, au flamboiement de la fantaisie, aux paillettes de l’humour, aux délires de la projection dans un avenir loufoque... Ces petites nouvelles sont comme des bulles de champagne : à déguster sans modération.

06/2012

ActuaLitté

Littérature française

Des rondeurs carrées

Connaissez-vous la "crinoline" ? Oui, c'est une sorte de jupon assez rigide. Mais d'où vient le mot crinoline ? Ah, on cale, hein ? A l'origine, la crinoline est une étoffe formée avec du crin de cheval, une matière assez résistante pour supporter le poids de la jupe. Et pour quoi faire, direz-vous ? Pour accroître la séduction féminine, en faisant ressortir la minceur de la taille et la voluptueuse largeur des hanches et du postérieur.

02/2018

ActuaLitté

Littérature française

Dors-tu content, Voltaire ?

Au moment où Voltaire ouvre la porte qui donne sur l'extérieur, il tombe nez à nez sur un escogriffe qui était sur le point d'actionner la sonnette d'entrée. Je l'entends s'écrier : "Jean-Jacques, quelle joie de vous revoir !" — J'ai décidé de jeter la rancune à la rivière, répond sobrement Rousseau. Et puis, de Genève où j'habite à Ferney où tu te terres, il n'y a pas bien loin. J'ai donc fait le chemin à pied, et j'ai trouvé en marchant le sujet d'une nouvelle rêverie du promeneur solitaire. — On peut se tutoyer à nouveau ? — Je te dis que je n'ai plus de rancune.

11/2017

ActuaLitté

Littérature française

On a vendu la tour Eiffel

Vers la fin du XIXe siècle, l'idée d'une tour de 1 000 pieds de haut (300 mètres) fait rêver tous les architectes de pointe du monde entier. A l'époque, les plus hauts bâtiments du monde, utilisant les matériaux traditionnels (la pierre) culminent à des hauteurs bien inférieures... A Paris, en vue de l'Expo Universelle de 1889, un concours est organisé pour l'édification d'une tour de 300 mètres. Le gagnant du concours, un certain Gustave Eiffel, signe une convention, en janvier 1887, avec le ministre du Commerce et avec le Préfet de la Seine, un certain M. Eugène Poubelle (ne riez pas). Cette Convention précise que la construction sera financée principalement (5 MF) par une société créée par M. Eiffel, et par une subvention de l'Etat (1,50 MF). Il est prévu que, à la fin de l'Exposition, Paris deviendra propriétaire de la tour, mais que M. Eiffel en conservera la jouissance pendant 20 ans — jusqu'au 31 décembre 1909 — délai au bout duquel la ville de Paris en aura la pleine propriété. Une sorte de "partenariat public/privé" comme on dit de nos jours.

05/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté