Recherche

Dépots de livres

Extraits

ActuaLitté

poésie

Accumulation vite

L’accumulation conduit à l’entassement, au stock. Ce livre est un dépôt de visages, de fragments de corps et de situations, de gestes et de bruits. L’accumulateur ramasse et rassemble ces parcelles, ces épisodes, pour les restituer sous forme de courants, de lancées, de passerelles – de poèmes. Cet assemblage va constituer un bloc qui est sans doute de protection. L’accumulation consolide en apparence le corps et ce qu’il contient: du réel et de la fiction ; elle l’alimente pour ce qu’il rejette: des mots, beaucoup de mots qui s’accumulent aussi pour enfouir encore. Tout cela, vite. Dans une manière de reportages et de repérages hachés, faits de sursauts alternatifs. L’accumulation vise enfin à la mise en place d’un rempart de coordination dont le pantoum à boucles est le chemin de ronde.

ActuaLitté

histoire du 20Ème siecle a nos jours

Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus

" Je suis parti en historien sur les traces des grands-parents que je n'ai pas eus. Matès et Idesa Jablonka sont autant mes proches que de parfaits étrangers. Leur vie s'achève longtemps avant que la mienne ne commence. Ils ne sont pas célèbres. Ils n'ont rien dit ou fait de mémorable. Ils ont été emportés par les tragédies du XXe siècle : le stalinisme, la Deuxième Guerre mondiale, la destruction du judaïsme européen.Pour écrire ce livre, à la fois oeuvre d'histoire et biographie familiale, j'ai exploré une vingtaine de dépôts d'archives et rencontré de nombreux témoins, en France, en Pologne en Israël, en Argentine, aux Etats-Unis. J'ai cherché à être non pas objectif - cela ne veut rien dire, car nous sommes rivés au présent, enfermés en nous-mêmes -, mais radicalement honnête. Cette transparence vis-à-vis de soi implique à la fois la mise à distance la plus rigoureuse et l'investissement le plus total. La double nécessité de dire "je" et de fuir le ton emphatique que les circonstances pourraient justifier, le devoir de faire part de mes certitudes comme de mes doutes, de mes intuitions comme de mes renoncements, rendent, je l'espère, mon travail plus solide. "

01/2012

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté