Recherche

Corée Sud

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Vladivostok Circus

A la morte saison, dans l’enceinte désertée d’un cirque à Vladivostok, un trio à la barre russe s’entraîne. Nino pourrait être le fils d’Anton, à eux deux, ils font voler Anna dans les airs. Ils se préparent au concours international de Oulan-Oude, visent le quadruple triple saut périlleux sans descendre de la barre. Si Anna ne fait pas confiance aux porteurs, elle tombe et ne se relève plus.Dans ce troisième roman d’Elisa Dusapin, le lecteur retrouve son art du silence, de la tension et de la douceur. Son sens puissant de l’image nous rend le monde plus perceptible, plus proche sans pour autant en trahir le secret. Née d’un père français et d’une mère sud-coréenne, Elisa Shua Dusapin grandit entre Paris, Séoul et Porrentruy. Elle a publié aux éditions Zoé en 2016 Hiver à Sokcho (prix Walser, Alpha, Régine Desforges et Révélation de la SGDL) et en 2018 Les Billes du Pachinko (Prix suisse de littérature et Alpes-Jura)

08/2020

ActuaLitté

informatique faits de societe, temoignages contemporains, actualite, biographies

Internet en Asie

L'Asie compte les pays les plus connectés de la planète (Corée du Sud et Japon) et les deux plus importantes populations d'internautes au monde (Chine et Inde) restent encore à connecter. Ce livre scrute de très près le phénomène Internet en Asie, en décrivant les multiples usages, les promesses, et aussi les dangers. A côté des statistiques et des analyses de fond, il nous fait aussi - et peut-être surtout - découvrir toutes les variétés asiatiques d'internautes, vedettes ou anonymes. Et il répond à des questions comme « Internet démocratisera-t-il la Chine? », « Pourquoi la Corée est-elle le royaume des jeux en ligne? » ou « Qu'arrivera-t-il quand l'immense population de l'Inde rurale entrera dans le monde grâce au Net? »

ActuaLitté

policier & thriller (grand format)

Le garçon dans le chêne

Une jeune Palestinienne est assassinée à Malmö, la plus grande ville du sud de la Suède. Hjalmar, un flic placide, enquête dans la communauté musulmane. Il est secondé par Monica, une stagiaire d’origine coréenne, indépendante, féministe et déterminée. Un polar social qui dénonce le racisme et le sexisme ordinaires de la Suède d’aujourd’hui.

01/2012

ActuaLitté

sciences politiques essais

Victor Klemperer ; repenser le langage totalitaire

L’écrivain et philologue Victor Klemperer (1881-1960) a le premier recensé au quotidien dans son journal les manipulations opérées sur la langue allemande par le régime nazi: abondance d’abréviations donnant le sentiment d’appartenir à un groupe d’initiés, profusion de termes techniques mécanisant l’homme, tendance à décrire la société en termes organiques. Alors que certains régimes continuent à tordre le langage pour les besoins de leur idéologie, il devenait urgent de redécouvrir l’œuvre de Klemperer. C’est à cette entreprise que s’est consacré le colloque de Cerisy. Linguistes, sociologues, psychanalystes, anthropologues, confrontent ici l’œuvre de Klemperer à d’autres pensées politiques et explorent, de l’Italie de Mussolini aux dictatures d’Amérique du Sud en passant par les régimes de la Corée du Nord, les caractéristiques de cette langue qui appelle au meurtre et à l’anéantissement de toute altérité. C’est un langage mort, figé, altéré dans sa capacité de signifier, de dire le différent que découvrent ces enquêtes sur divers types de régimes de coercition et de terreur, ainsi que sur les manifestations discursives de leur violence inouïe. Une relecture de l’histoire des régimes totalitaires dans le sillage de l’auteur de la Langue du IIIe Reich.

11/2012

ActuaLitté

policier & thriller (grand format)

Le garçon dans le chêne

Une jeune Palestinienne est assassinée à Malmö, la plus grande ville du sud de la Suède. Hjalmar, un flic placide, enquête dans la communauté musulmane. Il est secondé par Monica, une stagiaire d’origine coréenne, indépendante, féministe et déterminée. Un polar social qui dénonce le racisme et le sexisme ordinaires de la Suède d’aujourd’hui.

01/2012

ActuaLitté

sciences politiques essais

Victor Klemperer ; repenser le langage totalitaire

L’écrivain et philologue Victor Klemperer (1881-1960) a le premier recensé au quotidien dans son journal les manipulations opérées sur la langue allemande par le régime nazi: abondance d’abréviations donnant le sentiment d’appartenir à un groupe d’initiés, profusion de termes techniques mécanisant l’homme, tendance à décrire la société en termes organiques. Alors que certains régimes continuent à tordre le langage pour les besoins de leur idéologie, il devenait urgent de redécouvrir l’œuvre de Klemperer. C’est à cette entreprise que s’est consacré le colloque de Cerisy. Linguistes, sociologues, psychanalystes, anthropologues, confrontent ici l’œuvre de Klemperer à d’autres pensées politiques et explorent, de l’Italie de Mussolini aux dictatures d’Amérique du Sud en passant par les régimes de la Corée du Nord, les caractéristiques de cette langue qui appelle au meurtre et à l’anéantissement de toute altérité. C’est un langage mort, figé, altéré dans sa capacité de signifier, de dire le différent que découvrent ces enquêtes sur divers types de régimes de coercition et de terreur, ainsi que sur les manifestations discursives de leur violence inouïe. Une relecture de l’histoire des régimes totalitaires dans le sillage de l’auteur de la Langue du IIIe Reich.

11/2012

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté