Recherche

Claudio Napoleoni

Extraits

ActuaLitté

Economie

Discours sur l'économie politique

Le Discours sur l'économie politique n'est pas un travail d'érudition. Il dégage les présupposées qui ont marqué la naissance de l'économie politique avec Smith et sa fin avec Sraffa. En ces temps de crise, cette traduction souhaite reprendre le débat sur le statut de l'économie comme science.

06/2019

ActuaLitté

Musique, danse

Claudio Monteverdi

Héritier de tout le savoir musical de la Renaissance, formé à l'écriture polyphonique dans la tradition vénitienne, Monteverdi est le compositeur qui ouvre une nouvelle époque. Philippe Beaussant éclaire le cheminement du compositeur qui, de Crémone puis Mantoue à Venise, d'une cour ducale fastueuse à la Sérénissime République, a opéré dans la musique cette mutation de sensibilité capitale, perceptible dans tous les domaines artistiques, littéraires et philosophiques, qu'on a appelée le baroque. S'affranchissant de la perfection polyphonique, Monteverdi fait advenir, par l'accent mis sur la compréhension du texte - celui des poètes les plus illustres de son temps, choisis avec une remarquable sûreté -, une expressivité qui sera dorénavant portée par une voix seule. Le nouveau langage qui se dégage ainsi trouvera dans l'opéra, avec l'Orfeo comme acte fondateur, un développement appelé à une riche postérité.

01/2003

ActuaLitté

Décoration

Kaléidoscope. Claudio Colucci

Diplômé en design graphique de l'école des arts décoratifs de Genève (aujourd'hui HEADI et en design industriel de l'ENSCI-Les Ateliers à Paris, Claudio Colucci travaille avec Pascal Mourgue et Philippe Starck avant de fonder en 1992 les Radi Designers avec Florence Doléac, Laurent Massaloux, Olivier Sidet et Robert Stadler. Un père italien, une mère autrichienne, une enfance tessinoise. Influencé par ce mélange de cultures, Colucci invente une autre idée du monde. Tokyo, Paris, Genève puis Pékin et Shanghai viennent sous-titrer son nom, telle une enseigne de luxe. " Ma première source d'inspiration c'est le voyage... ces allers-retours qui modifient ma vision des choses. " Lorsqu'il arrive au Japon en 1996, ses créations à la fois ludiques et simples, parfois radicales, ainsi que sa compréhension des traditions produisent un impact fort et intrigant qui séduit ses contemporains japonais. La rencontre avec Teruo Kurosaki, qui lui demande de créer sa première collection pour Idée, marque un tournant dans sa carrière. En 2011, il ouvre une agence à Shanghai où, dans une ébullition extravagante, les projets se succèdent : une chambre nuptiale sur une île, le design d'un yacht de 75 pieds d'un luxe exceptionnel... et même un restaurant japonais ! Les objets sensuels et humoristiques qu'il dessine dans son carnet de croquis qui ne le quitte jamais nous projettent dans un univers coloré de formes souples, de poésie et de rêve. Scrutant les histoires que cachent les objets, généreux en pirouettes et paradoxes, il trouve le ferment de sa créativité dans l'art du conte. " J'aime la fabulation, raconter des histoires, inventer... vraies ou fausses... plutôt fausses avec un départ un peu vrai... Brouiller les pistes, jouer ! " Parmi ses innombrables créations, on peut citer le sofa JolyCceur, qui illustre la vision de Claudia Colucci de l'esprit kawaii tant par sa couleur que par sa forme ; sa première lampe en Corian, Squeeze Lamp; Mutant Chair, hommage à Thonet ; la Carafe un verre pour Sentou ; les collections Squeeze pour Christofle ; le Delicabar avec le pâtissier Sébatien Gaudard au Bon Marché à Paris ; le café Moph à Tokyo ; les restaurants Roll Madu et l'aménagement des boutiques Paul & Joe, Agnès B. et Cabane de Zucca, l'institut français de Tokyo, les stands Renault et Pirelli, toutes ces réalisations montrent l'étendue de son talent. Pour Hermès, il invente à chaque saison l'ensemble des vitrines au Japon, qui sont comme " des fenêtres d'art, peut-être même comme l'origine de l'installation artistique ". Entre les citations de Claudio Colucci qui ponctuent les pages du livre publié sous la direction de Sarah Carrière-Chardon, ses compagnons de route dressent le portrait d'un magicien, d'un personnage chaleureux, avide de plaisirs, de rencontres, d'une exceptionnelle curiosité et générosité, qui apporte au design un souffle de gaieté. Ces personnalités marquantes ont toutes pris part à son histoire, ce kaléidoscope où les idées se forment, se déforment et se répondent : les designers Tom Dixon, Christian Ghion, les Tsé & Tsé, le chef pâtissier Sébastien Gaudard, les architectes Astrid Klein et Mark Dytham, le styliste Paul Smith et la douce geisha Kagurazaka Chika ou Michel Temman, ex-correspondant de Libération au Japon, qui comme Claudio s'installe en Chine ; depuis Paris, l'agent Dominique Serrell, avec qui les galeristes Pierre Romanet et Pierre Staudenmeyer ont, les premiers, exposé et édité ses créations ; ses sempaï (" parrains "I nippons : l'incontournable Teruo Kurosaki, le producteur Takaya Iwasaki et le directeur général chargé de la communication d'Hermès Japon, Kozo Fujimoto, qui lui ont ouvert les portes du Levant ; enfin, Kanae Hasegawa, journaliste, Ryu Niimi, professeur à la Musashino Art University, Marie-Laure Jousset, conservateur au Centre Pompidou, Gérard Laizé, directeur du VIA, ou Christine Colin, du ministère de la Culture, ont participé à la reconnaissance de son oeuvre. Riche de plus de 340 illustrations en couleurs, l'ouvrage Claudio Colucci kaléidoscope présente objets, mobilier, installations, aménagements et projets qui mettent en lumière l'inventivité foisonnante de ce designer de renommée internationale nourri de culture européenne et asiatique, puisant son inspiration dans un quotidien qu'il imagine fantastique.

09/2012

ActuaLitté

Cinéma

Claudia Cardinale

Alberto Moravia : Quelle est, selon vous, la caractéristique principale de votre beauté ? Et avant tout, pensez-vous être belle ? Claudia Cardinale : Je ne sais pas si je suis vraiment belle. Je crois que je suis étrange.

03/2010

ActuaLitté

Beaux arts

Claudio Parmiggiani. Naufragio con spettatore

Parmi les grands protagonistes du panorama artistique international, Claudio Parmiggiani (Luzzara, 1943) est un artiste rare. Exilé de la scène artistique italienne, loin de tous groupes ou mouvements, Parmiggiani a su développer un langage à la fois profondément personnel et universel. Il utilise une grande variété de médiums, la poussière et la cendre, le feu et l’air, l’ombre et la couleur, la lumière et la pierre, le verre et l’acier, le sang et le marbre. En assemblant des morceaux du monde, cloches, papillons, livres, barques, étoiles, statues, il fait naître des images insolites qui dissimulent des citations littéraires ou philosophiques mais qui, dans leur tragique beauté, nous semblent particulièrement familières. Ce catalogue accompagne l’importante rétrospective organisée à Parme (Italie) sur l’artiste et retrace les principales étapes artistiques de son travail, de ses célèbres Delocazioni à ses installations en plein air, jusqu’à ses oeuvres les plus récentes. Les essais de Sylvain Amic, Pietro Citati, Eric de Chassey et Andrea Cortellessa complètent ce volume ainsi que des annexes bibliographiques.

01/2011

ActuaLitté

Cinéma

Moi, Claudia, toi, Claudia. Le roman d'une vie

Regard de braise et sensualité féline, tels sont les traits que le public retient de la somptueuse Angelica du Guépard incarnée par Claudia Cardinale. Cette actrice, qui a tourné avec les plus grands, raconte sa vie dans ce livre. Elle l'a fait sans complaisance, en un dialogue lucide avec elle-même, où la femme qu'elle est devenue parle, à bonne distance, de sa vie privée. L'enfance tunisienne, l'adolescence paisible soudain bouleversée par la violence, le fils qu'on lui impose de tenir caché et les rebondissements de sa carrière aux côtés des plus grands metteurs en scène (Zurlini, Visconti, Fellini, Germi, Bolognini, Comencini, Squitieri, Blake Edwards, Hathaway et d'autres encore), tout cela est rappelé avec émotion, retenue et un certain humour. Claudia Cardinale parle aussi avec un respect infini de son "maître" Luchino Visconti, de Cinecittà et d'Hollywood. On découvre, alors, quelle force étonnante dissimule ce sourire éclatant. Dans ce livre, Claudia Cardinale dit, sans fard, les joies et les souffrances d'une femme qui, parce que son goût de la vie l'emporte sur tout, accepte de se regarder avec sérénité dans le miroir que lui tend Anna Maria Mori.

10/1995

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté