Recherche

Cinéma et mythologie. Varda, Resnais, Honoré, Annaud

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Du stylo à la caméra : 10 ouvrages autour du cinéma

Dans notre civilisation de l’image, le cinéma est roi, et « son encre est la lumière ». À première vue, on mettrait une barrière plus ou moins étanche entre cet art et la littérature. Où sont les grandes descriptions de Stendhal dans ses adaptations cinématographiques ? Où trouver les tableaux inoubliables d’Apocalypse Now chez Flaubert ? Ce serait omettre toutes les fois où les deux arts ont dialogué avec grâce, comme tous ces Hommes de l’écrit qui ont parlé avec force du 7e art.

ActuaLitté

Dossier

Peuples et civilisations : histoires en majuscule

Les Magyars sont-ils les descendants d’Attila ? Napoléon est-il le descendant d’Apollon ? Le récit des peuples et des civilisations se construit sur des mythes fédérateurs et galvanisants. L’Histoire c’est autre chose : c’est le « Je me souviens » du groupe. Comme tous retours vers le passé, c’est autant une nécessité qu’un danger. Comment raconter l’Histoire de Venise ou de l’armée italienne ? À travers ses hauts faits ou la réalité quotidienne ? Tous ces historiens nous éclairent grâce à un patient et rigoureux travail dans les sources. 

 

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur J.R.R. Tolkien

Né le 3 janvier 1892 en Afrique Sud, J.R.R. Tolkien est aujourd'hui reconnu comme l'un des plus importants écrivains de fantasy. Auteur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, il a créé autour de celle-ci tout un monde, des langues, une histoire, différents peuples et races, ainsi qu'une mythologie qui, tous, ont inspiré d'autres œuvres et créateurs.

ActuaLitté

Dossier

Essai littéraire : interroger le monde, en écrivain et écrivant

Il n’y a – fort heureusement – pas que la littérature dans la vie : on trouve des essais aussi. Des ouvrages qui pensent la société, s'appuyant sur les théories de la sociologie, de la philosophie, sur l'Histoire, l'ethnologie ou encore la psychanalyse, ils explorent un sujet avec une approche bien spécifique. Que serait Don Quichotte sans Lydie Salvayre pour redonner une énième vie à l'Hidalgo ?

ActuaLitté

Dossier

Extraits : découvrir les romans de la rentrée d’hiver 2022

Le froid arrive et avec lui les petits plaisirs d'hiver : chocolat chaud, chausettes duveteuses et feu de cheminée (parfois juste métaphorique). Et quoi de mieux pour l'accompagner qu'un livre (bon ou mauvais, chacun décidera) ? Ils arrivent par centaines pour honorer le début de cette nouvelle année. La rentrée littéraire 2022 arrive à toute berzingue ! 

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

Extraits

ActuaLitté

Cinéma

Cinéma et mythologie. Varda, Resnais, Honoré, Annaud

Ulysse, Europe, Orphée et Eurydice figurent parmi les personnages mythiques dont les aventures ont été illustrées de tout temps par la peinture, la céramique, la littérature et, depuis plus d'un siècle, le cinéma. Agnès Varda, Alain Resnais, Christophe Honoré et Jean-Jacques Annaud ont participé à la transmission et à la réécriture de ces mythes grecs, chacun à sa façon. Ainsi Ulysse (1982) permet à Agnès Varda de combiner un commentaire autobiographique sur une photographie prise en 1954 à une perspective féministe et politique sur son contexte, en écho aux travaux de Roland Barthes et Jacques Rancière sur la photographie et aux définitions du film d'essai à partir d'Adorno. Alain Resnais, dans Vous n'avez encore rien vu (2012), reprend les pièces de Jean Anouilh, Eurydice et Cher Antoine, pour articuler une méditation sur le théâtre à la lumière des dialogues entre Jean-Luc Nancy et Mathilde Girard. La protagoniste de Métamorphoses (2014) de Christophe Honoré entraîne les spectateurs du film vers une rêverie bachelardienne et une réflexion écocritique et Sa Majesté Minor (2007) de Jean-Jacques Annaud propose une parodie de l'Odyssée à travers une lecture, parfois critique, des travaux sur la mythologie grecque dans le domaine des sciences humaines et sociales contemporaines.

03/2021

ActuaLitté

Cinéma

Alain Resnais. Positif, revue de cinéma

Dès ses courts métrages (Nuit et brouillard notamment), la revue de cinéma Positif le décrit comme l'un des meilleurs cinéastes français de son temps. Les années 1959 et 1961 sont baptisées "années Alain Resnais"), grâce à Hiroshima mon amour et L'Année dernière à Marienbad. Quant à Muriel ou Le Temps d'un retour et La guerre est finie, ils sont salués comme de grandes oeuvres politiques. Positif se reconnaît donc non seulement esthétiquement (l'influence surréaliste et le goût de l'artifice aidant), mais politiquement dans les choix du metteur en scène. Ses triomphes récents (Smoking, No Smoking et On connaît la chanson) n'ont en rien altéré l'amour de son cinéma dans ses colonnes. A l'heure de célébrer son propre cinquantenaire, Positif a donc choisi de republier l'essentiel des articles consacrés à Resnais et les meilleurs des entretiens portant sur ses oeuvres, réalisés avec lui-même et avec ses collaborateurs. Pour prouver que le cinéaste de La Vie est un roman et L'Amour à mort n'a jamais été aussi présent et nécessaire qu'aujourd'hui.

05/2002

ActuaLitté

Cinéma

Eclipses N° 66 : Agnès Varda. Le bonheur cinéma

En signant à 27 ans La Pointe-Courte (1955), Agnès VARDA s'impose comme une jeune réalisatrice soucieuse d'innovation esthétique comme d'indépendance économique. Avec ses amis de la Rive gauche (Alain Resnais, Chris. Marker, Jacques Demy) elle impose au cinéma français son tournant moderne, synchrone avec la Nouvelle Vague, quand Georges de Beauregard qui a produit Godard finance Cléo de 5 à 7 (1962). Basée dans la rue Daguerre, vagabondant entre les formes, les genres et les économies, Agnès Varda n'a jamais oublié qu'elle a été photographe du Festival d'Avignon et du TNP de Jean Vilar, tout en amorçant avec le tournant des années 2000, une carrière parallèle d'artiste visuelle. Elle alterne avec aisance courts (Salut les Cubains, 1963 ; Black Panthers, 1968) et longs (Le Bonheur, 1965 ; Sans toit ni loi, 1985), documentaires (Daguerréotypes, 1975 ; Mur Murs, 1982) et fictions (L'Une chante, l'autre pas, 1977 ; Documenteur, 1981), qui témoignent autant de ses engagements que des passi

06/2020

ActuaLitté

Romans de terroir

Honoré Honoré, le triplé solitaire

Honoré, fils, petit fils et arrière-petit-fils d'Honoré, unique à plus d'un sens, rendez vous compte : onze livres sept cent cinquante. Ce gabarit hors du commun sera-t-il une chance ou un handicap pour notre héros ? C'est ce que vous allez découvrir dans cette farce historico-rurale qui rappellera des souvenirs à chacun...

09/2021

ActuaLitté

Littérature française

Le "Stavisky" d'Alain Resnais

Le tombeau n'est pas seulement un monument funéraire servant de sépulture pour un ou plusieurs morts. Tous les bons dictionnaires vous apprendront que le tombeau est aussi une composition poétique ou une oeuvre musicale en l'honneur de quelqu'un. Et de citer Le Tombeau d'Edgar Poe, par Mallarmé, ou Le Tombeau de Couperin, par Ravel. Serait-ce ici "Le Tombeau de Stavisky", par Alain Resnais ? Ce n'est pas impossible. Mais la mort qui rôde dans cette histoire n'est pas seulement celle de Sacha le fabuleux, c'est aussi celle d'une époque. Après, ce sera le déferlement du fascisme sur l'Europe. La mort d'une époque, donc, dans les deux sens du mot. Une époque se meurt et une autre époque commence : celle de la mort, celle du meurtre généralisé, banalisé. En sommes-nous sortis ?

05/1974

ActuaLitté

Cinéma

Hiroshima mon amour de Alain Resnais

"Hiroshima mon amour" est avant tout un scénario de film, auquel Alain Resnais a donné vie en 1959. Ce dernier, ne réussissant pas à trouver un récit plausible tournant autour de la catastrophe d'Hiroshima, fit appel à Marguerite Duras. Il en résultera une histoire d'amour que vont vivre en août 1957 une jeune actrice française et un architecte japonais, qui se rencontrent pour les besoins du tournage d'un film sur Hiroshima et les dégâts qu'ont engendré les explosions de la bombe nucléaire. René Prédal revient, scène par scène, sur ce chef-d'oeuvre qui retrace, au fil de leur relation, de l'évocation des dégâts vécus par le Japonais vers le calvaire infligé à la Française lors de la Libération, puisqu'elle s'est éprise d'un soldat allemand. Tondue, rejetée, elle devra fuir sa famille et sa ville pour se fondre dans l'anonymat de Paris. La redécouverte de l'amour avec ce presqu'inconnu s'inscrit alors dans une volonté de faire table rase du passé, passé qui ne parvient jamais à disparaître complètement.

08/2022

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté