Recherche

Carlos Fuentes

Extraits

ActuaLitté

Espagnol apprentissage

Les lettres de relation de Carlos Fuentes

L'oeuvre de Carlos Fuentes ne serait-elle pas comparatiste par essence ? Une poétique de la relation s'y trouve déployée, qui fait appel à l'Histoire, aux littératures et aux arts dans une entreprise romanesque rivalisant avec l'histoire culturelle de l'occident et de l'extrême occident. A l'éloge de la fécondation réciproque des cultures répondent dans l'écriture de Carlos Fuentes l'hybridité et la plasticité des genres littéraires, qui s'altèrent les uns les autres. Transfigurées, les oeuvres d'art font des apparitions dynamiques dans ses romans et ses nouvelles, tout comme leurs créateurs et leurs interprètes : les acteurs, les spectateurs, les lecteurs, lui, vous, nous. Les arts sont les correspondants ou les correspondances de l'écriture de Carlos Fuentes. Ce volume rassemble les contributions de spécialistes de l'oeuvre de Carlos Fuentes, mexicains, français, espagnols, belges, britanniques, argentins, tous invités à réfléchir sur les fonctions, la portée et les modes d'expression des arts transfigurés dans l'oeuvre de Carlos Fuentes : peinture, cinéma, architecture, théâtre, danse et musique.

01/2019

ActuaLitté

Littérature française

Fuentes

Kidnappée à l'âge de 6 ans, Iryha va devoir surmonter les épreuves de la vie au sein d'une famille recomposée malfaisante. Elle sera aidée par les autres enfants du couple et par le pouvoir dont elle est dotée. Recueillie par une communauté, elle apprendra quelques années plus tard un métier qui l'amènera à revenir sur la terre de ses origines, Fuentes. Là-bas, Iryha va replonger dans l'histoire familiale et y découvrir ses origines et ses secrets.

08/2021

ActuaLitté

Littérature française

Carlos

Carlos, c’est l’histoire d’un jeune hippopotame coincé dans une réserve naturelle sous la dictature d’un tyran congénère nommé Xar, en pleine Afrique centrale. Grâce à ses contacts réguliers avec l’un des gardes de la réserve, un homme nommé Serge, Carlos affectionne le hip-hop depuis sa plus tendre enfance. Serge prend soin de Carlos et éduque son oreille musicale. Face à la répression quotidienne menée par Xar envers sa colonie, Carlos va se rebeller, gonflé à bloc par les textes de rap qu’il écoute en boucle grâce à un baladeur CD que Serge lui a accroché autour du cou quand il était petit. Pour offrir aux siens un monde meilleur, il va tenter de renverser des montagnes.

08/2019

ActuaLitté

Policiers

Carlos

Personne mieux que Carlos ne connaît Pau, ses quartiers. Chauffeur de tacot, taxi de nuit, le vieux portugais a son petit moment de détente hebdomadaire à lui. Celui où il balade Clem, alias #pausexyfriday, la starlette locale du cul sur les réseaux sociaux. Entre plans foireux interlopes, clients crapuleux, vicieux, il fallait bien qu'un malheur leur arrive. Et vu que les emmerdes volent en escadrille, là, c'est un tombereau qui s'est abattu

02/2022

ActuaLitté

Poches Littérature internation

En bonne compagnie. Suivi de La chatte de ma mère

Le jeune Alejandro de la Guardia quitte Paris pour Mexico, où l'attendent ses deux vieilles tantes revêches qui cohabitent sans se parler ni se croiser dans une antique demeure délabrée à l'odeur de moisi. Elles le mettent en garde : personne à l'extérieur de la maison ne doit savoir si elles sont mortes ou vivantes. Entre contes gothiques et fantastiques, le grand maître de la littérature mexicaine mène son lecteur par le bout du nez dans un univers inquiétant. Qui sont les morts, qui sont les vivants ?

05/2011

ActuaLitté

Littérature étrangère

Anniversaire

Nous sommes à Londres. Une fête d'anniversaire est organisée pour les dix ans de Georgie, et sa mère Emily demande à son mari George de rentrer plus tôt de son atelier d'architecte pour assister à la fête. Changement de décor : nous sommes dans un lieu clos labyrinthique, peut-être un palais sans fenêtres au bord de la Méditerranée, ou au Mexique. Un enfant - Georgie ? - et sa nourrice y entretiennent une étrange relation. Enfin, un autre George, adulte, apparaît et fête lui aussi son anniversaire. Dans ce court roman, publié en 1969 au Mexique, Carlos Fuentes aborde avec fulgurance un grand nombre de thèmes qu'il développera dans son oeuvre ultérieure, comme par exemple l'identité, l'enfermement, la transgression. L'écriture, oscillant entre réalisme et onirisme, frappé par sa beauté et sa légèreté, et pour peu que le lecteur accepte de se laisser porter jusqu'aux confins du fantastique par ce jeu de miroirs, il tient ici une des oeuvres les plus surprenantes du grand romancier mexicain.

05/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté