Recherche

Bruno Fogliazza

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Techniques artistiques

Broderie au point de Bayeux. Motifs floraux Art Nouveau

Ce livre est une façon originale de transmettre Culture et patrimoine en conjuguant le savoir-faire des brodeurs du Moyen Age et la créativité débordante des artistes de la période Art nouveau. 48 motifs floraux Art Nouveau vous permettant de revisiter la broderie au point de bayeux. Les points de base et les variantes expliqués par des schémas détaillés. Des réalisations facilitées grâce aux nuanciers des fils illustrés et aux explications détaillées.

03/2019

ActuaLitté

Philosophie

Giordano Bruno

Giordano Bruno (1548-1600) était frère dominicain, philosophe et astronome. Il mourut sur le bûcher, exécuté par l'Inquisition à cause de ses croyances mystiques et controversées. Bruno croyait que la Terre tournait autour du Soleil, que les étoiles étaient d'autres soleils comme le nôtre, avec des étoiles qui tournaient autour, et que l'Univers devait être infini comme Dieu.

03/2019

ActuaLitté

Photographie

Bruno Barbey

"Un auteur, plutôt qu'un reporter. Un photographe au long cours, plutôt qu'un baroudeur", dit de lui Annick Cojean. Il est de ceux qui cherchent à comprendre autant qu'à voir. En couleurs autant qu'en noir et blanc. Entré tout jeune à Magnum, il refuse l'esthétisme de l'horreur et déteste le sordide. Il a sillonné la planète, couvert des révoltes et des famines, des guerres et des révolutions, photographié des chefs d'Etat et des réfugiés, des paysans et des militaires. Impliqué avec intensité dans le moment présent, il a constitué une oeuvre toute de sensibilité et de lucidité.

11/2015

ActuaLitté

Histoire internationale

Giordano Bruno

Le 17 février 1600, Giordano Bruno meurt sur le bûcher de l'Inquisition. Au lendemain des guerres de Religion, en pleine Contre-Réforme, l'Eglise de Rome ne lui pardonne pas son insoumission. Bruno hérétique ? Dominicain de formation, il rompt avec son ordre et quitte l'Italie. A Genève, il s'oppose aux calvinistes qui l'excommunient. A Paris, son art de la mémoire séduit Henri III qui le protège. En Angleterre, il scandalise les docteurs d'Oxford et les puritains. Une troisième fois, il est excommunié par les luthériens allemands. Irrécupérable pour son temps, Bruno marque un tournant dans l'histoire de la pensée occdientale et s'impose comme l'un des plus importants philosophes du XVIe siècle. Ce " chevalier errant du savoir " s'inspire aussi bien de Saint Thomas d'Aquin, de Nicolas de Cues que de Ficin. Pourfendeur d'Aristote, il pose, à partir de Copernic, l'existence d'un univers infini, peuplé de mondes innombrables. Paradoxalement, il prône une déchristianisation en soutenant le pouvoir et les intérêts de l'Eglise catholique. Anti-humaniste, il s'insurge contre les grammairiens et leur prétention à la vérité. Poète, il se fait peintre. Des mathématiques à la magie en passant par la colonisation de l'Amérique, il remet en question tout ce qui semble acquis. Exilé, isolé et sans cesse dissident, cet " académicien de nulle académie " est longtemps resté prisonnier de ses mythes : Bruno l'athée, l'espion ou le moderne. Contrairement à Galilée, il est toujours rejeté par l'Eglise de Rome.

05/1995

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Copains comme cochons

Au bord de sa mare, Rosalie s'ennuie. Elle voudrait jouer avec quelqu'un, mais il n'y a personne. Il y a bien Bruno, le fils des Bruns. Mais, de mémoire de goret, jamais aucun Brun n'a adressé la parole à un Rose. Mais un jour, leurs queues s'en mêlent...

09/2005

ActuaLitté

Littérature étrangère

Rapport sur Bruno

Face à face Bruno et son grand-père, le narrateur. Leader du parti libéral de son pays, celui-ci est trop absorbé par ses fonctions pour pouvoir s'occuper de celui dont il a la charge. De son côté Bruno, adolescent précocement intelligent, cruel, menteur, égoïste, s'ingénie à le heurter et se plaint que son grand-père se prête au jeu de la politique et ne puisse tout lui confier. Tous deux rivalisent d'une curieuse volonté de séduction qui va jusqu'au chantage sentimental : pour l'amour de Bruno, il faut que l'on abandonne la politique. Ce chantage d'un adolescent égocentrique n'est pas le seul, car le monde entier fait chanter le monde. La presse à scandale prend le parti de l'Eglise et tient en respect les hommes politiques. Le chef de l'Etat fait chanter le Premier Ministre, et le narrateur ne peut plus que faire chanter tous ces maîtres chanteurs. Quant à Bruno, il fait plus tard chanter le peuple tout entier en livrant, par voie de presse, le récit de sa vie. A trente ans, selon son serment, il sera le dictateur du pays.

01/1965

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté