Recherche

Barack Obama

Extraits

ActuaLitté

Littérature anglo-saxonne

Nickel Boys

PRIX PULITZER 2020 - Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à coeur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l'université pour y faire de brillantes études, il voit s'évanouir ses rêves d'avenir lorsque, à la suite d'une erreur judiciaire, on l'envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s'engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu'il s'agit en réalité d'un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d'amitié. Mais l'idéalisme de l'un et le scepticisme de l'autre auront des conséquences déchirantes. Couronné en 2017 par le prix Pulitzer pour Underdground Railroad puis en 2020 pour Nickel Boys, Colson Whitehead s'inscrit dans la lignée des rares romanciers distingués à deux reprises par cette prestigieuse récompense, à l'instar de William Faulkner et John Updike. S'inspirant de faits réels, il continue d'explorer l'inguérissable blessure raciale de l'Amérique et donne avec ce nouveau roman saisissant une sépulture littéraire à des centaines d'innocents, victimes de l'injustice du fait de leur couleur de peau. « Le roman de Colson Whitehead est une lecture nécessaire. Il détaille la façon dont les lois raciales ont anéanti des existences et montre que leurs effets se font sentir encore aujourd'hui. » Barack Obama

08/2020

ActuaLitté

Littérature anglo-saxonne

Un mariage américain

" Bouleversant " Barack Obama Women's Prize for Fiction 2019 Celestial et Roy viennent de se marier. Elle est à l'aube d'une carrière artistique prometteuse, il s'apprête à lancer son business. Ils sont jeunes, beaux et incarnent le rêve américain... à ceci près qu'ils sont noirs, dans un État sudiste qui fait peu de cadeaux aux gens comme eux. Un matin, Roy est accusé de viol. Celestial sait qu'il est innocent, mais la justice s'empresse de le condamner. Les années passent, et la jeune femme tient son rôle d'épouse modèle jusqu'au jour où cet habit devient trop lourd à porter. Elle trouve alors du réconfort auprès d'Andre, son ami d'enfance. À sa sortie de prison, Roy retourne à Atlanta, décidé à reprendre le fil de la vie qu'on lui a dérobée... Avec ce portrait de la classe moyenne noire du sud des États-Unis, Tayari Jones radiographie le couple et signe une histoire d'amour tragique et contemporaine qui explore les thèmes de la famille, de la loyauté, du racisme. Caustique et rigoureuse observatrice de son temps, cette auteure reconnue outre-Atlantique s'attaque en femme de lettres aux maux qui rongent la société américaine, et parvient à donner à ce texte fulgurant et âpre tous les atours d'un grand roman. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Karine Lalechère

08/2019

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Les bonnes gens

Dans une ferme isolée du Kentucky, quelques années avant la guerre civile, une femme blanche et deux jeunes esclaves noires se livrent à une surenchère de violence autour du cadavre décomposé du tyran domestique qui exerçait sur elles son abominable férule. Ecrit après la première élection de Barack Obama, ce récit d'une rare intensité sur la sauvagerie des rapports de force tels que le racisme les a durablement instaurés aux Etats-Unis constitue une impressionnante plongée dans l'inconscient d'une Amérique profonde étrangement sous-représenté dans la fiction américaine contemporaine.

ActuaLitté

Non classé

Les Américains t.2 ; les Etats-Unis de 1945 à nos jours

Pendant un demi-siècle, les États-Unis ont mené la guerre froide contre l’Union soviétique, défendu « le monde libre », bâti un Empire. Au monde entier, ils ont proposé un modèle de démocratie et de prospérité. Pourtant cette domination n’est pas allée sans incertitudes. La guerre du Viêt-nam, les conflits raciaux, la contre-culture et le bouleversement des mœurs ont divisé et inquiété. L’affaire du Watergate a porté un rude coup aux institutions politiques. La confiance est revenue avec l’élection de Ronald Reagan. L’effondrement de l’Union soviétique et le retour de la prospérité ont fait des États-Unis la seule superpuissance de la planète. Était-ce « la fin de l’histoire »? Les attentats du 11 septembre 2001 ont démonté le contraire. De George W. Bush à Barack Obama, les États-Unis cherchent désormais leur place dans le nouvel ordre mondial. André KaspiProfesseur émérite à la Sorbonne, il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire et la société des États-Unis. Nouvelle édition augmentée d’un chapitre inédit

ActuaLitté

geopolitique politique

Afghanistan ; gagner les coeurs et les esprits

"Justice est faite", déclarait le président Barack Obama en mai 2011, en annonçant la mort d'Oussama Ben Laden, mettant fin à dix années de bras de fer entre les autorités américaines et le leader islamiste.

ActuaLitté

geopolitique politique

Good morning, Mr Mandela

« Si je peux changer une vie en écrivant mon histoire, je considérerai que j'ai fait mon devoir. »

Née en Afrique du Sud, Zelda la Grange a soutenu l’apartheid, en tant qu’afrikaner, blanche. Pourtant, quelques années après la fin de la ségrégation, elle devient l’assistante personnelle de Nelson Mandela. Alors qu’on lui a enseigné qu’ils sont ennemis, elle apprend à respecter et à admirer cet homme, qu’elle appelle bientôt «Khulu», ou «grand-père». Cette jeune dactylo d’une vingtaine d’années va finalement passer toute sa vie d’adulte à soutenir et à prendre soin de l’homme le plus respecté au monde.
Dans les pas de Nelson Mandela, Zelda nous entraîne dans l’intimité des rencontres avec la Reine Elizabeth, Barack Obama, Bill Clinton, Bono, Nicolas Sarkozy, Jean-Paul II, Jacques Chirac, Morgan Freeman, Charlize Theron…

« Good morning, Mr Mandela » est un livre bouleversant sur l’amour et la deuxième chance. Au fil de son récit, la jeune femme nous raconte la lente métamorphose qui l’a conduite vers ce qu’elle est aujourd’hui. Peu importe qui nous sommes ou ce en quoi nous avons cru, Zelda nous montre que nous avons tous le pouvoir de changer.

06/2014

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté