Recherche

Aveux non avenus

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Les Prix de poésie Vénus Khoury-Ghata

Dans un contexte où les prix de poésie sont souvent remis à des hommes et où le paysage poétique français est largement masculin, laissant dans l’ombre des femmes poètes de talent, Vénus Khoury-Ghata (Prix Goncourt de la Poésie en 2011), avec l’aide de Pierre Brunel, a créé en 2014 un prix de poésie au féminin qui récompense la poésie française et, depuis cette année, la poésie étrangère traduite en français.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Anne Frank et son Journal

Morte en 1945 à Bergen-Belsen, Anne Frank a légué à l’humanité un journal devenu historique. Ce récit fait part des réflexions qui occupent la jeune adolescente, alors qu’elle est partie avec sa famille aux Pays-Bas, pour échapper aux nazis. Nous sommes en 1942, elle a 13 ans. 

ActuaLitté

Dossier

Nos amies les bêtes : les animaux dans la littérature

Depuis l’intérêt des Mésopotamiens dans des récits mythologiques aux premières fables d’Ésope, nos amies les bêtes occupent une place particulière. Tout à la fois créatures choyées et craintes, compagnons ou ennemis, elles bénéficient d’une affection particulière chez les écrivains. Et loin de ce que l'on imaginerait, pas uniquement en littérature jeunesse.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Jean d'Ormesson

Venu au monde dans le 7e arrondissement de Paris, le 16 juin 1925, au sein d’une famille noble, Jean d'Ormesson s'engagea tardivement, de son propre aveu, dans l'écriture, trop occupé qu'il était à lire. Il publie son premier ouvrage, L’amour est un plaisir, en 1956, aux éditions Julliard, mais son livre La gloire de l’Empire, en 1971, lui vaut une reconnaissance littéraire avec le Grand Prix du roman de l’Académie française.

ActuaLitté

Dossier

“Grands romans”, une littérature inoubliable

Les plus grands romans, tout simplement. Venus de toutes les époques et de tous les continents, ces ouvrages de la collection créée en 2006, se sont vendus à plus de 2 millions d’exemplaires. « Les Grands Romans, passionnément ! », tout simplement.

ActuaLitté

Dossier

Congrès 2019 de l'ABF : Au-delà des frontières

Après un congrès 2018 à La Rochelle, comme le veut la tradition, l'Association des Bibliothécaires de France revient dans la capitale pour son 65e congrès annuel, organisé du 6 au 8 juin 2019 Porte de Versailles. Le thème retenu pour cette année s'articule autour du concept des frontières, et, connaissant les bibliothécaires, l'enjeu sera surtout de savoir comment les franchir et les dépasser. À ce titre, ce congrès annuel sera aussi l'occasion de rencontrer des professionnels venus du monde entier, pour échanger et découvrir des particularités et des points communs.

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Aveux non avenus

Avancer vers la découverte de soi, énoncer les dispositions secrètes du moi, mettre à nu les mécanismes sentimentaux, expérimenter les ambiguïtés de la différence sexuelle, se débattre avec la tentation de l’absolu, voilà l’entreprise dans laquelle se lance Claude Cahun (1894-1954), dès 1919. Pour se mettre à l’épreuve et donner forme à son « aventure invisible », la nièce du romancier Marcel Schwob braque sur elle les deux instruments qui capteront les images et permettront leur savant montage : l’écriture et l’appareil photographique.D’emblée, elle sait que l’introspection sous le régime de la confession est une stérile illusion, que la prise directe est impuissante à restituer la singularité de l'expérience. C’est au jeu des incarnations et des métamorphoses que le moi se dévoile et s’invente sans fin : « Sous ce masque, un autre masque. Je n’en finirai pas de soulever tous ces visages », écrit-elle.Dans Aveux non avenus, livre achevé en 1928, l’artiste se met elle-même en scène, distribue ses propres rôles, provocants ou ironiques, idéalisés ou détestés, personnages mythiques, masculins et féminins, neutres ou inclassables. Cette œuvre totale mêle aux photomontages, réalisés en collaboration avec sa compagne Suzanne Malherbe (dite Moore), des fragments de journaux intimes et de lettres, des poèmes, de la prose polémique, des considérations spéculatives.Si Claude Cahun fascine tant depuis que son œuvre a été redécouverte par François Leperlier au milieu des années 1980, c’est que l’on voit en elle un précurseur. Individualiste et rebelle, elle explore avec une audace inouïe et sans concession l’insaisissable identité et subvertit tous les genres.Aveux non avenus, son livre majeur et méconnu, dit l’étrangeté radicale et l'irrépressible liberté d’être.

04/2011

ActuaLitté

Littérature française

Terre de nos aïeux

Les légendes de nos ancêtres se mêlent aux rêves de leurs descendants, faisant référence aux ruines de bâtisses féodales, de vieilles masures et de sites, interpellant légendes et mythes ... Vous allez connaître la vie de Francesca, la guérisseuse. Vous rencontrerez au cours de cette lecture : Laurencie, son frère Soïeg, leurs amis et voisins, ainsi que leurs cousins et cousines des campagnes pyrénéennes le tout sur fond historique légèrement édulcoré par les " on-dit " transmis de bouche à oreille, ce qui justifie le titre de ce livre.

01/2019

ActuaLitté

Policiers

Les aveux

" Vous êtes ici pour avouer le meurtre de votre femme. - C'est ça. - Il va falloir me convaincre. " Après Une Confession le nouveau face à face de John Wainwright Années 1980. Notable respecté d'une petite ville d'Angleterre où il exerce comme pharmacien, Herbert Grantley se présente un beau jour au commissariat. Il a une déclaration à faire. A l'inspecteur Lyle qui le reçoit, il avoue avoir tué sa femme, Norah, morte un an plus tôt de causes réputées naturelles. Comme s'y est-il pris ? En l'empoisonnant au cyanure. Une version de l'histoire qui semble parfaite. Sauf que l'inspecteur Lyle n'est pas du tout convaincu. Mais si Grantley n'est pas coupable, pourquoi vient-il avouer ainsi ? C'est le début d'un long face-à-face entre les deux hommes. Un inspecteur et un suspect dans un bureau : John Wainwright reprend ici le dispositif qu'il avait adopté dans son roman dont Claude Miller a tiré Garde à vue, en l'inversant. C'est cette fois au suspect de prouver à l'inspecteur dubitatif qu'il est coupable. PRESSE : " Un roman simenonien à souhait... Wainwright a énormément écrit. " Le Figaro Littéraire " Une psychologie unique... ce roman signé par un maître anglais... " La Marseillaise " Un roman noir d'une très grande intelligence... vous en sortirez emballés... . L'immence Simenon estimait que c'est un roman inoubliable. Il avait bien raison. " Radio Classique

11/2021

ActuaLitté

Poésie

Aveux tactiles

Elles sont aujourd'hui les seules capables de lire ce que les astres disent ou ne disent pas En ces temps de repli sur l'étroitesse du souffle, protégés de l'atteinte externe, ces " aveux tactiles " ouvrent la voie à un nouveau visage de la subversion, avec l'humour que cela implique. Abdelouahhab Errami, en se régalant d'étranges mixtures de rêves, de perceptions et de mystique, déroge sans le savoir, ces textes ayant été écrits avant, à toute norme célébrée par nos pouvoirs. Distance, froide résignation et religion du pied de la lettre. Le poète lui s'amuse de tout et élargit ses désirs par l'effet levier de l'imaginaire. Mourir, ressusciter, aimer, être aimé, même sans trop y croire. Il évoque, avec la même tendresse ou ironie, fleurs, prophètes ou amoureuses.

01/2021

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Non ! Je veux pas y aller !

Martin, Le petit ours, aimerait tellement être encore petit, et Anna, sa soeur, aimerait tellement être déjà grande ! Martin s'inquiète à l'idée que, dans quelques temps, il devra pour la première fois aller à l'école. Il cherche à convaincre ses parents qu'il est encore bien trop petit pour ça. Ses parents l'aident alors à se préparer à cette nouvelle étape. Quant à sa petite soeur ? Elle préfèrerait y aller à sa place !

03/2020

ActuaLitté

Policiers

Je veux mon meurtre

" Je vais le tuer. C'est ce que je vais faire. D'entrée de jeu. Dès la première page. Sans le connaître, avant d'avoir lié connaissance avec lui. Mieux vaut un meurtre bien propre que de faire sa connaissance. Anonyme, si l'on veut, ça facilite les choses. J'avoue que je ne suis pas très à l'aise. Il est normal que mon premier meurtre me donne un peu d'inquiétude, d'ailleurs, à mon avis, personne ne commet un premier meurtre avec beaucoup de facilité ( ... ) ". L'histoire - et quelle histoire! - se passe dans un train (décor idéal pour un crime à la Hitchcock) entre Montpellier et la frontière suisse. La narratrice est seule dans son compartiment. Jusqu'au moment où Viszman s'y installe. Alors les dés sont jetés, il n'y a plus à hésiter : " C'est lui ou moi. " Cette fatalité, on le comprend vite, est fondée sur une attirance très forte et réciproque. Et une large dose d'un humour décapant... Le crime est presque parfait.

09/1998

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté