Recherche

Au Diable Vauvert

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

There's no business

Manny Hyman est dépressif, alcoolique, et par-dessus tout terriblement mauvais acteur. Pourtant, sur un malentendu, la chance va lui sourire !

11/2020

ActuaLitté

Science-fiction

Le cycle de Syffe Tome 3 : Les chiens et la charrue

Laissé seul, désespéré et en fuite après L'Enfant de poussière et La Peste et la Vigne, on retrouve Syffe alors qu'il cherche à noyer son chagrin. Mais cette phase d'oubli sera de courte durée avant que, de rencontres en rencontres, ne reprenne le rythme effréné de sa quête initiatique. Pour la première fois de sa vie, il va prendre véritablement le contrôle de son existence, traversera d'autres contrées, retrouvera d'anciennes connaissances et découvrira de nouvelles cultures, sur le chemin de sa propre reconstruction...
Récit de quête pensé comme l'oeuvre d'une vie, Le Cycle de Syffe est nourri de la passion conjuguée de Dewdney pour l'histoire et les fictions modernes. Il s'est installé dans notre firmament littéraire comme un chef-d'oeuvre d'une fantasy moderne débarrassée de tout poncif et chargée de sens et de conscience.

09/2021

ActuaLitté

Science-fiction

Le cycle de Syffe Tome 2 : La peste et la vigne

La peste et la vigne ou la suite des aventures de Syffe. Un deuxième volume qui tient toutes ses promesses. A la croisée des chemins entre nature writing et roman noir, splendide fresque humaniste mâtinée de fantasy. Notre narrateur, Syffe, reprend le fil de sa propre histoire, sans concession. Le tour de force de l'auteur, transformer son lecteur en véritable explorateur : de la nature environnante à la nature humaine. Patrick K. Dewdney nous offre une fois de plus une immersion totale, d'une beauté aussi sombre que sauvage, comme un cri de l'âme !

09/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le coup du siècle

Terry Lawson, après avoir servi de chauffeur à de nombreux écrivains pour le Festival d'Édimbourg, décide qu'une solide éducation littéraire sera un atout dans ses escapades sexuelles implacables et l'aidera à compenser la perte de sa virilité. Il rencontre Wee Jonty, un personnage bien nanti, gentil mais obscur, comme Curtis de Porno, dont la petite amie Jinty Magdalen a disparu.

Lawson accepte de l'aider à la retrouver, ses « enquêtes » lui faisant remettre en question les motivations d'un homme d'affaires américain de premier plan et star de télévision Ronald Checker (un pastiche de Donald Trump) et son rôle dans la disparition de Jinty. La narration du livre alterne entre Lawson, Jonty et Checker.

Fidèle à ce qui fait sa patte, Irvine Welsh crée un personnage central d'arnaqueur misogyne sans vergogne et, à partir d'un matériau très sombre, déploie un humour noir au vitriol pour se renouveler dans une comédie sauvage qui abat les derniers tabous. Ce serait La Pire personne au Monde en Écosse. Attachez vos ceintures, ça va bouger !

09/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Basketville. Tu peux toujours courir

Basketville, c’est la ville où on circule à pieds parce que les voitures reposent sur des parpaings : périmètre périurbain où tout est périssable, sinon périmé. Tu peux toujours courir, parce que les objets artificiels du désir seront toujours là-bas, plus loin, et que la main qui tient la carotte ne te laissera jamais l’attraper.

À Basketville, les baskets sont artefacts de séduction ou monnaies d’échange, de manière générale elles servent à poursuivre les rêves mis à disposition ou en compétition par l’ordre consumériste. Un moyen pour la périphérie de rejoindre le centre ? Probablement pas, car finalement c’est le centre, dans la personne d’un reporter dépêché sur place, qui vient ramener des témoignages exotiques de cette périphérie qui fait rêver et trembler. Difficile de figer dans une définition ce texte qui sollicite, dans une langue rythmée et terriblement expressive, tous les outils de l’auteur et tous les sens du lecteur.

Fiction, document, poésie et chanson sont des éléments d’un tout qui n’est pas réductible à la somme de ses parties mais qui se caractérise par un sens aigu du verbe et de l’image, la création d’une zone poétique quelque part entre la littérature sociale, le hip hop et les journaux télévisés. Texte troublant et envoûtant, Basketville est remarquable par son économie, son efficacité et sa puissance d’évocation. Une langue mutante, gravée dans le béton, qui envahit le monde comme les villes gagnent sur la campagne et l’homme sur la nature.

03/2009

ActuaLitté

Littérature française

Paternoster

La bouleversante dernière fois d'un père et son fils. "Je fermai finalement le cahier comme pour fermer l'océan tout entier et garder son secret auprès de moi, puis m'endormis en pensant à la dérive de mon père, à la mienne, à notre embarcation, au rivage seul et à ce mot qu'il avait, naïvement ou pas, précisé : Fin".

08/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté