Recherche

Arnaud Coutant

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Sports

Arnaud Federer

Arnaud, anti-héros adorateur de Federer, a vécu ses plus belles émotions de fan dans Rodgeur Forever. Mais la défaite de son héros en finale de Wimbledon 2019 l'a plongé dans le plus profond désarroi. Il va s'en relever de la plus extraordinaire des façons. Dans "Rodgeur Forever", la carrière exceptionnelle du génie du tennis était racontée par son plus grand fan : M. Toulemonde. Sauf qu'Arnaud, c'est son prénom, ne s'est jamais remis de ces deux balles de match ratées par son idole en finale de Wimbledon 2019 face à Novak Djokovic... Inconsolable, notre fan inconditionnel, qui connaît encore mieux la carrière du Suisse que le principal intéressé, a sombré dans une insondable dépression. Son amour de Rodgeur pourra-t-il le sauver ? Une intervention du Destin va changer le cours de l'histoire...

09/2022

ActuaLitté

BD tout public

Edgar P. Jacobs et les dess(e)ins du droit. La justice éclairée par Blake et Mortimer

Avec la bande dessinée Blake et Mortimer, Edgar P. Jacobs nous propose de suivre les aventures de deux héros, un espion gallois, Francis Blake, et un scientifique écossais, Philip Mortimer, qui sont confrontés à des énigmes scientifiques et/ou policières. Derrière des récits d'aventure, les albums fournissent l'occasion de relire certains concepts juridiques comme l'identité. Ils sont aussi un moyen pour leur auteur de nous livrer sa vision du droit et de la justice. La reprise de la série par des dessinateurs et des scénaristes, après le décès de Jacobs, permet de revenir sur l'interprétation juridique au travers de la réinterprétation de l'oeuvre initiale par de nouveaux créateurs.

06/2022

ActuaLitté

Droit

Histoire constitutionnelle des Etats-Unis. Tome 2, Fédération ou démocratie ? (1860-1937)

Dans cet ouvrage, notre voyage dans l'histoire constitutionnelle des Etats-Unis se poursuit. La période examinée commence à la veille de la Guerre civile, en 1860, et s'achève en 1937, année qui marque un tournant dans les débats concernant le New Deal. A la fin du premier tome, la Fédération apparaissait fragilisée dans sa structure. Dans ce deuxième livre, une question centrale domine le débat constitutionnel américain : les Etats-Unis doivent-ils être une Fédération ou une Démocratie ? L'interrogation est essentielle car de la réponse dépendent les institutions américaines mais également les droits applicables aux individus. Durant les huit décennies qui séparent la guerre de Sécession du New Deal, la structure juridique américaine connaît de multiples transformations, certaines insistant sur l'aspect fédéral, parfois au mépris des libertés, comme la reconnaissance de la ségrégation raciale au niveau étatique, d'autres mettant au contraire l'accent sur des problématiques démocratiques, comme l'extension du droit de vote aux Noirs et aux Femmes. A l'image du premier tome, ce livre présente les différentes révisions constitutionnelles, certains discours d'investiture des Présidents, des législations spécifiques et des arrêts de la Cour suprême. Ces documents, reproduits en langue américaine, illustrent les modifications durables opérées en droit constitutionnel américain. A l'heure du choix, les Américains optent une nouvelle fois pour une approche originale : rendre compatibles deux modes de fonctionnement, la logique fédérale et les exigences démocratiques, quel que soit le prix de ce nouveau compromis.

01/2014

ActuaLitté

Droit

Histoire constitutionnelle des Etats-Unis. Tome 1, Une fédération non démocratique (1776-1860)

L'actuelle constitution américaine date de 1787. Sa longévité qui s'explique par son adaptabilité a une conséquence essentielle en matière constitutionnelle : contrairement à la France, le droit constitutionnel et l'histoire constitutionnelle se mêlent intimement aux Etats-Unis. Le droit applicable s'inspire de plus de 200 ans de débats, de discussions et de conflits. Le présent ouvrage est le premier tome d'une histoire constitutionnelle américaine qui a pour but de présenter les principaux textes et de les analyser. S'inspirant des travaux documentaires, assez répandus aux Etats-Unis, ce livre reproduit en langue originale les textes constitutionnels, c'est-à-dire les articles de la confédération, la constitution américaine ou encore les amendements, et les interventions des pouvoirs constitués, les discours présidentiels les plus marquants, certaines lois et naturellement les grands arrêts rendus par la Cour suprême. Chaque document est accompagné d'un commentaire qui reprend le contexte et fournit une analyse juridique. Ce premier tome s'ouvre avec la Déclaration d'indépendance en 1776 et se termine à la veille de la Guerre de sécession en 1860. Cette longue période correspond à l'édification d'une fédération, qui doit tenir compte de nombreuses tensions internes et d'une expansion territoriale ininterrompue. Ce voyage dans le droit américain permet de mieux comprendre la richesse juridique de ce système qui a su allier débats historiques et questionnements politiques. Dans cette mesure, au-delà des contradictions nées de la pratique, cette étude illustre l'incroyable vitalité d'un droit sans cesse en évolution.

10/2012

ActuaLitté

Droit

Abraham Lincoln contre Stephen Douglas. La démocratie américaine en question, Textes en français et anglais

Abraham Lincoln, le républicain abolitionniste, contre Stephen Douglas, le démocrate esclavagiste. Le raccourci semble logique. D'un côté, nous trouvons un mythe américain, le président martyr, qui a émancipé les esclaves durant la guerre civile, qui a consacré la démocratie américaine en tant que gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple, qui a laissé sa vie, assassiné dans les jours mêmes qui suivent la fin du conflit entre le Nord et le Sud. De l'autre, apparaît le leader du parti démocrate, figure emblématique de la faction esclavagiste, auteur en 1854 d'une loi sur les territoires du Kansas et du Nebraska, qui permet de faciliter l'implantation de l'esclavage dans des régions jusque-là protégées. Le présent ouvrage a pour ambition de donner une autre vision de la pensée et des positions de ces deux acteurs politiques majeurs de la vie américaine. L'étude de deux séries de débats, qui opposent les deux hommes, en 1854 et en 1858, permet de dépasser cette conception anachronique. De fait, en insistant sur le contexte, sur le contenu des discours et sur l'analyse des rhétoriques, un tout autre portrait se dessine. Le démocrate, Douglas, défend une vision spécifique de la fédération et de la démocratie, en intégrant certes la problématique esclavagiste, mais en lui donnant une place singulière. Le républicain, Lincoln, développe des raisonnements inattendus, rejetant assurément l'esclavage, mais sans prôner l'abolition, allant même jusqu'à défendre l'inégalité raciale et ses conséquences. A l'issue de cette relecture, c'est un autre monde qui apparaît : celui d'une fédération démocratique américaine en construction, encore à la recherche de son identité juridique et politique.

03/2018

ActuaLitté

Cinéma

Les lois d'Alfred Hitchcock

La scène se déroule sur le Mont Rushmore, un lieu bien connu en raison des visages de quatre présidents américains sculptés dans la roche. Un couple, Eve Kendall (Eva Marie-Saint) et Roger Thornhill (Cary Grant), s'efforce d'échapper à des tueurs. Un innocent injustement poursuivi, une jeune femme blonde, mystérieuse et attirante, un suspense conçu pour faire réagir le spectateur, nous sommes dans un film d'Alfred Hitchcock. La Mort aux trousses est, à ce titre, un modèle du genre. Auteur de cinquante-quatre films, Hitchcock est bien connu pour ses scénarios, sa manière de filmer et son humour sous-jacent. Il nous montre des innocents en quête de vérité, des coupables d'autant plus dangereux qu'ils sont sympathiques et avenants. Cependant, derrière l'oeuvre destinée à distraire, certains aspects étonnent. Ce qui permet d'identifier un film hitchcockien est déroutant pour un juriste : c'est l'innocent qui doit prouver qu'il n'a rien fait ; les enquêteurs font preuve d'une rare incompétence ; l'impartialité ne caractérise guère les juges et un procès conduit rarement à la condamnation du coupable. Comment comprendre cette vision du droit ? Dans ses films, Alfred Hitchcock a voulu transmettre sa propre conception des règles juridiques et de leur application dans la société. Il existe bien un droit hitchcockien, fondé sur trois lois qui parfois se combinent. C'est dans ce droit qu'il faut se plonger pour donner un nouvel éclairage à son oeuvre cinématographique.

10/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté