Recherche

Ariane Bonzon

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Turquie, l'heure de vérité

Le projet islamo-nationaliste et autocratique du Président Erdogan est devenu incompatible avec l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Certains, dont le président français, appellent à sortir de l'hypocrisie. L'heure de vérité aurait-elle donc sonné ? Bras de fer avec l'armée, irrédentisme kurde, fantôme arménien, lutte pour le contrôle de l'Etat, guerre en Syrie, complaisances avec Daech : les histoires singulières qu'Ariane Bonzon nous rapporte depuis deux décennies dessinent les contours du basculement turc. Il y a bien sûr le rôle crucial joué par le très populiste numéro 1 turc. Mais au fil des pages, apparaissent d'autres personnalités encore peu connues, devenues célèbres : Hrant Dink, journaliste arménien, assassiné ; Selahattin Demirtas, l'opposant kurde ; le très laïque général Kemal Yavuz ; Fethullah Gülen, l'ex-allié islamique ; Ahmet Altan, l'écrivain-journaliste... L'auteure souligne également l'impact que la dérive autoritaire de Recep Tayyip Erdogan pourrait avoir dans notre pays par ses relais au sein de l'islam de France, ainsi que par l'écho que rencontre sa parole dans nos cités, auprès de certains Franco-maghrébins.

02/2019

ActuaLitté

Littérature française

Ariane

"Quand j'ai eu douze ans, mes parents m'ont inscrite dans une école de riches. J'y suis restée deux années. C'est là que j'ai rencontré Ariane. Il ne me reste rien d'elle, ou presque. Trois lettres froissées, aucune image. Aucun résultat ne s'affiche lorsqu'on tape son nom sur Google. Ariane a vécu vingt ans et elle n'apparaît nulle part. Quand j'ai voulu en parler, l'autre jour, rien ne m'est venu. J'avais souhaité sa mort et je l'avais accueillie avec soulagement. Elle ne m'avait pas bouleversée, pas torturée, elle ne revient pas me hanter. C'est fini. C'est tout." Elles sont collégiennes et s'aiment d'amour dur. L'une vient d'un milieu modeste et collectionne les complexes. L'autre est d'une beauté vénéneuse et mène une existence légère entre sa piscine et son terrain de tennis. L'autre, c'est Ariane, jeune fille incandescente avec qui la narratrice noue une relation furieuse, exclusive, nourrie par les sévices qu'elles infligent aux autres. Mais leur histoire est toxique et porte en elle un poison à effet lent, mais sûr. Premier roman sur une amitié féroce, faite de codes secrets et de signes de reconnaissance, à la vie à la mort.

01/2018

ActuaLitté

Théâtre

Ariane Mnouchkine

En 1964, Ariane Mnouchkine, avec un groupe d'amis, fonde le Théâtre du Soleil, qui occupe depuis lors une place très particulière dans le paysage théâtral français et international. Elle transmet, à travers des stages ouverts à des participants de toutes nationalités, le savoir théâtral acquis par la troupe et sa démarche artistique. A l'occasion d'une rencontre avec des élèves de deux écoles de théâtre (I'ENSATT de Lyon et le CNSAD de Paris), elle revient par petites touches sur ce qui l'a conduite au théâtre, sur ce qui nourrit son travail de mise en scène, ses influences (théâtres du monde, théâtres traditionnels, actualité, grands auteurs). Elle s'arrête sur la démarche qui a abouti aux deux dernières créations collectives de la troupe. Béatrice Picon-Vallin présente son travail de metteur en scène avec le texte de théâtre, et son évolution, regroupe l'essentiel de cette conversation vivante et la complète par des extraits de notes de stage sur le jeu de l'acteur, l'improvisation et ses règles.

06/2016

ActuaLitté

Romans de terroir

Ariane et Juliette

Ce jour de rentrée 1917, elle est arrivée seule à l'institution Sainte Jeanne. A bientôt quinze ans, Juliette a dû quitter sa mère, son quartier minier de Saint-Etienne, pour poursuivre ses études. D'emblée, l'adolescente se sait différente de ces jeunes collégiennes "bien nées" qui se vouvoient, elle qui, il y a peu, travaillait dans la sueur, la poussière et le charbon au tri de la mine. Pourquoi a-t-elle été inscrite dans cet établissement prestigieux ? "Une chance", a dit sa mère, laconique. Ariane, en revanche, est heureuse à Sainte-Jeanne, malgré la mort récente de son père au front. Ce deuil, même si elle le mesure mal, va bouleverser sa vie et celle des siens. L'isolement de l'une, le deuil de l'autre, et la guerre, omniprésente. Au fil des mois, Juliette, l'écorchée vive, et Ariane, l'orpheline nantie, s'apprivoisent et se lient d'amitié. Au-delà de leurs différences, quel lien secret les unit ?

06/2018

ActuaLitté

Poésie

Fils d'Ariane

Villebramar, auteur français d'origine catalane, se qualifiait lui- même dans son précédent recueil, Terre Promise, comme le poète de deux cultures. Avec Fils d'Ariane (au pluriel ! ), faisant un pas de plus, il nous conduit dans un univers poétique où les barrières de la langue auraient été, sinon effacées, du moins surmontées par celles et ceux d'entre nous "qui parlent avec la voix du coeur ". Le premier poème du recueil commence ainsi par une citation d'Hilde Domin : " Du hast alles fortgehen lassen was dir gehörte. Auch die Erwartung. ", suivie par sa traduction en français. Aux fils des poèmes (! ), souvent précédés de citations, Villebramar nous fait découvrir, ou redécouvrir des "Poètes et poétesses des cinq continents " chers à son coeur, entre autres (la liste n'est pas exhaustive) : Marta Mercedes Carranza, Hilde Domin, Forough Farrokhzad, Ioan Es. Pop, Angela Marinescu, Edgar Poe, et bien sûr Lorca, le grand, le très grand Lorca tant aimé et admiré. Dans ces dialogues qui se jouent des frontières linguistiques, Villebramar laisse s'exprimer la diversité de l'inspiration, la jeunesse et la fantaisie, qui sont sa voix, avec de très beaux moments d'une sombre gravité. Cette gravité d'un siècle qui l'a vu naître, et qui a permis que coexistent, à l'instant même de sa mort, la poésie de Lorca, et la barbarie de ses bourreaux.

08/2019

ActuaLitté

Littérature française

La Zonzon

Lazare Vilain, philosophe de formation et dialecticien de vocation, s’en vient, suite à une proposition officielle, à enseigner son noble art devant un public de taulards, histoire de pondérer leurs ardeurs et d’ouvrir dans leur mental irascible une fenêtre vers le ciel des transcendantaux. Nietzsche a rêvé d’une « philosophie à coups de marteau », Guyard vous offre, porté par un style goûteux et argotique, la métaphysique à coups de mandales. « Et voilà comment j’étais en train de monter la seule école française de philosophie qui ne recrutait pas des pisse-froid de normaliens ou des agrégés de mes deux, mais de solides castagneurs, des videurs de boîtes à putes et des maquereaux de la Côte d’Azur. La faculté n’avait qu’à bien se tenir… Tremblez, rédacteurs de Philo Magazine et petits philosophes branleurs qui se la pètent anars et posent en rebelles en lisant du Onfray… L’hallali de la philosophie confisquée par les bourgeois a sonné !… Bientôt vont débouler sur les champs de course du concept des lascars sans foi ni loi, citant Stirner, Paul Lafargue et Georges Sorel !… »

08/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté