Recherche

Antonin Artaud

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Son fils

Le livre est un journal imaginaire de la mère d'Antonin Artaud, sur laquelle on a peu d'éléments. Sa vie qu'elle consacre à essayer de sauver son fils, comprendre son génie et sa folie, pendant qu'il est envoyé et enfermé dans différents hôpitaux psychiatriques qui, peut-être, pense-t-elle, l'abîment chaque année un peu plus. Et son courage pour essayer de la sortir de là, des électrochocs, des drogues.

09/2021

ActuaLitté

Poésie

Les nouvelles révélations de l'être suivi de Lettres et sorts

Morts, les autres ne sont pas séparés : ils tournent encore autour de leurs cadavres. Et je sais comment les morts tournent autour de leurs cadavres depuis exactement trente-trois siècles que mon double n'a cessé de tourner. Les nouvelles révélations de l'être Antonin Artaud.

01/2019

ActuaLitté

Romans historiques

Vénus s'en va

"Claude n'est pas l'idiot de la famille, l'idiot auguste, mais le rêveur impérial." La tradition historique a fait de l'empereur romain Claude une figure terne, méprisée : l'idiot de la famille des Auguste. En revisitant le récit de sa vie, Damien Aubel redonne à ce personnage, successeur de Caligula, père adoptif de Néron, époux de Messaline, un souffle singulier, une ampleur inédite. Tandis qu'autour de lui s'agitent les prétendants au pouvoir et aux charmes de Messaline, que se succèdent les complots de palais ourdis par l'impératrice elle-même et par Narcisse, l'affranchi eunuque qui lui sert de conseiller, Claude poursuit son propre rêve, plus mystique que politique : celui de s'unir à Vénus, la déesse en qui s'incarne l'absolu féminin. Du mont Palatin aux bas-fonds de la ville, des jardins de Lucullus aux lupanars les plus sordides, ce roman aussi virtuose qu'érudit nous fait plonger dans l'ambiance trouble de la Rome antique. D'une écriture intense, joueuse et baroque, il nous offre aussi une étourdissante fête du langage, un écho contemporain à l'Héliogabale d'Antonin Artaud ou à la Messaline d'Alfred Jarry. Sous la plume de Damien Aubel, les visions et les métamorphoses secrètes de Claude, le rêveur impérial, dessinent une quête charnelle et spirituelle où s'exprime la quintessence de l'éros romain.

01/2019

ActuaLitté

monographie / histoire de l'art / essais / dictionnaires

Van Gogh ou l'enterrement dans les bles

Au centre du parcours de Viviane Forrester dans la vie et dans l’œuvre du peintre génial, « suicidé de la société » selon la formule d’Antonin Artaud, il y a un fait biographique précis et lourd de conséquences: Vincent Van Gogh est né le 30 mars 1853, soit un an jour pour jour après son frère portant le même prénom, mort-né le 30 mars 1852. D’où, chez lui, le sentiment tenace et obsessionnel d’usurper la vie d’un autre, cet aîné qui le hante comme un fantôme. Quand il part à l’aventure et abandonne le domicile paternel, il a ces mots: « L’assassin a quitté la maison ». Génie méconnu, entretenant une relation passionnelle avec son autre frère Théo, amant éperdu d’une vie qu’il ne sait pas vivre, massacré, écorché, déserté par tous, Vincent Van Gogh crée une œuvre énorme. Il meurt le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, à l’âge de trente-huit ans. « Je le vois encore sur son lit étroit dans la petite mansarde, torturé par une douleur terrible. "N’y a-t-il personne pour m’ouvrir le ventre? " Il faisait une chaleur étouffante dans la chambre, sous le toit. » Et il n'y avait personne... Au matin, avant l'arrivée de son frère Théo, une dernière visite: celle de deux gendarmes. Plantés au pied du lit, courroucés, ils interrogent l'agonisant: pourquoi s'est-il suicidé? D’où tenait-il son arme? Vincent fume sa pipe, adossé contre les oreillers. Il répond, la voix calme, avoir agi comme il en était libre ; les autres insistent, s’acharnent. Vincent regarde en silence, droit devant lui, ignorant les représentants de cette autorité à laquelle il échappe enfin. Ce livre a paru en 1983. Nouvelle édition préfacée par Chantal Thomas.

03/2014

ActuaLitté

litterature hispano-portugaise

Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres

De nos jours en Irlande, la folle épopée littéraire et éthylique d'un écrivain mexicain frustré, d'un poète irlandais alcoolique et d'un couple de millionnaires difformes sur les traces d'Antonin Artaud. Azimutée, foisonnante, poétique, une gourmandise romanesque par l'auteur de La Fête de l'ours. En 1937, pendant une de ses phases de folie les plus violentes, après avoir goûté le peyotl au Mexique et divagué pendant des mois dans les cafés parisiens, le poète français Antonin Artaud se rend en Irlande avec pour mission de rendre l'authentique bâton de Saint-Patrick qu'il croit tenir d'un sorcier cubain. Plus d'un demi-siècle plus tard, à Dublin, un diplomate passionné de la poésie d'Artaud, un homosexuel indécis, un poète irlandais aux mœurs dissolues et un vieux millionnaire qui a consacré toute sa vie à collectionner les reliques du poète français décident après moult verres de whisky et quelques champignons hallucinogènes d'embarquer pour un voyage délirant. L'objet de leur quête: le bâton de Saint-Patrick, qui selon la légende aurait été ramené par Artaud et se trouverait quelque part en Irlande du Nord...

09/2013

ActuaLitté

poésie

L'homme troué

L'homme Troué. Alain Gheerbrant est né en 1920. Tour à tour éditeur, explorateur, ethnologue, cinéaste, essayiste et mémorialiste, cet homme qui a eu mille vies n'avoue qu'une vraie fidélité : celle qu'il voue encore à la poésie. Depuis son premier recueil, L'Homme ouvert, paru en 1945, jusqu'au dernier texte de la présente anthologie, écrit voici peu, toute sa vie a été une expression poétique. Oscillant entre l'étoile bleue de Hans Arp et le soleil noir d'Antonin Artaud, que tous deux il a publiés après guerre aux éditions K, il n'a cessé d'emprunter des chemins de traverse. Ses nombreux livres en attestent : Orénoque Amazone, paru en 1952, et le Dictionnaire des Symboles, dont la première édition date de 1969, sont parmi les plus célèbres. Le présent recueil est à vrai dire comme la face cachée, ludique et poétique, de La Transversale, ses mémoires publiés en 1995. C'est bien le malicieux pied de nez d'un fugueur, qui toujours a résisté à la tentation de se construire son propre piédestal, que de cacher derrière les poèmes qui ont jalonné sa vie la richesse de son itinéraire.

01/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté