Recherche

Amos Gitai/Yitzhak Rabin. Chroniques d’un assassinat

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Chroniques anti-isolement à travers L’Âme des peuples

« Parce que pour connaître les peuples, il faut d’abord les comprendre. » Cette présentation de la collection l’Âme des peuples, montée en 2013 par les éditions Nevicata, résume à elle seule toute la situation mondiale.

ActuaLitté

Dossier

La chronique des Bridgerton : la revanche de la romance

À plus d’un titre ! En 2009, J’ai lu publiait les premiers ouvrages de Julia Quinn dans la collection Aventures & Passions. Entre temps, Netflix décide de réaliser une adaptation de cette fresque : au total, près de 900.000 exemplaires vendus… Ces aventures amoureuses sur fond de marivaudage britannique, à l’époque de la Régence, dans les premières années du XIXe siècle ont conquis le public.

ActuaLitté

Dossier

Les Chroniques du Confiné : au temps du coronavirus, le critique se fait booktuber

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles — ou de nouvelles qu’on préférerait meilleures. Il fallait bien que la rédaction tente d’offrir un moment de pause humoristique. Et même si les librairies sont fermées, et qu’il devient plus difficile de se procurer des nouveautés, pas question de renoncer à la découverte de livres, d’auteurs, de coups de coeur.

ActuaLitté

Dossier

Auteurs sans éditeurs, éditeurs sans auteurs ? Un podcast en 4 épisodes

Auteurs sans éditeurs ? Éditeurs sans auteurs ? Toute ressemblance avec un article ou un livre déjà paru n’est pas fortuite. D’ailleurs, le papier de Jérôme Lindon n’a pas pris une ride depuis 1998. Arrêtons-nous un instant sur sa conclusion dans les colonnes du monde : « [La] transformation du paysage de l’édition tend inévitablement à priver de toutes chances d’être lues, et par conséquent d’être publiées, les nouveautés d’exception qui ne répondent pas aux critères de valeurs en vigueur au moment où elles voient le jour. Mais qui remarque l’absence d’un auteur inconnu ? »

ActuaLitté

Dossier

Futurs de Liu Cixin : un avenir terrifiant, décliné en quinze aventures

Lauréat du prix Hugo, Liu Cixin est considéré comme l'un des plus grands écrivains de science-fiction contemporaine. Son œuvre, vendue à des millions d’exemplaires dans le monde entier et déjà adaptée à l’écran, est notée en moyenne 4,11/5 sur Babelio par plus de 2000 lecteurs et lectrices. 

ActuaLitté

Dossier

Le livre numérique fête ses 50 ans : un anniversaire, tout en histoire

Certains membres du Projet Gutenberg, célèbre plateforme dédiée à la préservation d'ouvrages du domaine public, ont décidé de sortir les bougies. L'ebook célèbre ses 50 années – né en 1971 ! – qu'il n'a effectivement pas l'air d'avoir. Si le grand public l'a découvert avec les premières liseuses, ActuaLitté, en partenariat avec ces passionnés, retrace une histoire de l'ebook. Un dossier exceptionnel.

Extraits

ActuaLitté

Cinéma

Amos Gitai/Yitzhak Rabin. Chroniques d’un assassinat

"Je me suis assis à ma table pour tenter d'écrire sur Yitzhak Rabin. . ". C'est ainsi qu'Amos Gitai revient, sous une forme poétique, sur son compagnonnage avec l'homme des accords d'Oslo et prix Nobel de la paix. Le 4 novembre 1995, Yitzhak Rabin est assassiné. Avec L'Arène du meurtre, Amos Gitai, architecte et bâtisseur de films, se saisit de ce drame : c'est la première étape d'un processus de création et de réinterprétation mêlant journal intime, archives et fiction, qui essaime ensuite dans une oeuvre multiforme. "La question qui émane de tout cela / est comment transposer / l'évènement historique qu'est le meurtre de Rabin / dans différents médiums / avec différentes dimensions / dans différents lieux et territoires. . ". L'exposition Amos Gitai / Yitzhak Rabin et cet ouvrage mettent au jour toutes les formes - cinéma, théâtre, expositions, installations... - mises en jeu par un artiste "embarqué" dans l'histoire de son temps.

03/2021

ActuaLitté

Cinéma

Amos Gitai. Genèses

Revenir, étape par étape, sur la genèse des films d'Amos Gitai, sur leur maturation, les tours et les détours d'un processus de création singulier, tel est le projet de cet ouvrage. Trois points de vue se succèdent : celui d'Amos Gitai lui-même, qui revient sur les images, clandestines ou apparentes, qui nourrissent son œuvre, celles de sa propre biographie, de son rapport intime aux lieux, aux paysages, aux personnes et aux événements qui forgent son univers. Celui de Marie-José Sanselme, coscénariste des films d'Amos Gitai depuis Kippour (2000), qui raconte le processus d'élaboration d'un film particulier, Kedma (2002). Celui de Jean-Michel Frodon, critique attentif à l'œuvre d'Amos Gitai, qui analyse les relations entre plusieurs groupes de films, fictions et documentaires. Les scénarios définitifs de sept films, Berlin Jérusalem, Golem l'esprit de l'exil, Kadosh, Kippour, Kedma, Alila, News from Home News from House, complètent cette exploration d'une œuvre ouverte à la complexité du monde. Une belle leçon de cinéma.

03/2009

ActuaLitté

Littérature française

Olympio highlife. Chronique d'un assassinat

Ce récit est particulier de par sa forme et son contenu. Par sa forme : un griot raconte. Par son contenu : il narre les dernières heures de S. Olympio, le premier président du Togo ; c'est la toute première fois qu'un chef d'Etat issu d'un pays des Afriques des indépendances est assassiné. Depuis la nuit du 12 au 13 janvier 1963, le Togo stagne dans un marasme interminable. Qui a tué S. Olympio, et pourquoi ? Les démobilisés de la Coloniale, l'Elysée ? Ce qui est sûr, c'est que cette nuit-là, on a commis un crime originel ineffaçable, et que ce secret d'Etat jusqu'ici impuni ronge le peuple togolais. Le coup porté à une autonomie prospère a figé le pays dans une répression sans fin et a réduit sa jeunesse à un silencieux désespoir. A la manière d'un polar, le griot dénoue les fils de cette obscure affaire. L'auteure a vécu ces heures. Elle en porte témoignage. Ce faisant, elle participe à l'avènement d'une autre Afrique. L'Afrique actuelle. Celle qui ouvre à se libérer des réseaux prédateurs, de la terreur. Celle qui, enfin réunie et apaisée, reprend son destin en main.

05/2021

ActuaLitté

Cinéma

Amos Gitai. Architecte de la mémoire

En 2007, Amos Gitai a fait don de ses archives à la Cinémathèque française, une filmographie de près de 8o titres où alternent documentaires et fictions (Wadi, Berlin Jérusalem, Kadosh, Kippour, Ana Arabia). Un fonds riche et complexe, constitué de manuscrits, de scénarios, de photographies, de dessins, de rushes, de correspondances, qui nous place au coeur du travail d'élaboration de chaque film et met au jour les lignes de force qui parcourent toute l'oeuvre. Cette traversée de la filmographie d'Amos Gitai est une remontée aux sources de son histoire personnelle, de celle d'Israël et des lieux où il a tourné, et rend compte d'un art poétique qui lie intimement la mémoire à la caméra. En marge de l'exposition qui lui est consacrée, Amos Gitai a conçu cet ouvrage collectif fait d'entretiens avec ceux qui ont accompagné son travail, et de textes critiques qui ont ici valeur de manifeste. Paroles vives, visionnaires, irriguées par la question des archives, des filiations, des racines, des exils et de l'état du monde.

02/2014

ActuaLitté

Poésie

Mont Carmel

Le Cantique des Cantiques nommait déjà le mont Carmel, crête blanche et rocailleuse qui émerge de la mer, au nord d'Israël, et terre de naissance d'Amos Gitai qu'il évoque ici sous une forme poétique. Manière archéologique d'arpenter les espaces de la mémoire, de s'attacher aux formes dans leurs métamorphoses, de rendre compte des transformations et des pertes d'un pays dont l'architecture " efface l'Histoire et les gens ". manière singulière de convoquer les pionniers et d'honorer son ascendance. " Munio mon père ", architecte formé par le Bauhaus, qui fuit l'Allemagne nazie et arrive en Palestine en 1935. " Efratia ma mère ", née à Haïfa sous l'Empire ottoman, vibrante d'optimisme et de détermination. Et Miriam, Sklander et Youssouf, les personnages des deux communautés juive et arabe qu'Amos Gitai a filmés de 1981 à, 2001, dans Wadi, ce vallon qu'ils partageaient sur les pentes du mont Carmel.

09/2003

ActuaLitté

Cinéma

La caméra est une sorte de fétiche. Filmer au Moyen-Orient

La caméra est une sorte de fétiche. Ce n'est pas seulement une machine à reproduire, capable de répliquer le mouvement, la couleur et la texture parallèlement à un dispositif d'enregistrement du son. C'est une machine qui a acquis, dans la seconde moitié du XXe siècle, le pouvoir d'un objet cérémoniel qui atteste que l'événement a réellement eu lieu. La caméra devient le chroniqueur de notre époque, elle est en ce sens le fétiche moderne par excellence. Filmer, c'est prendre une série de décisions qui déterminent non seulement ce qui sera inclus dans le cadre, mais aussi ce qui n'y sera pas. Cela signifie que nos choix comprennent une part de mise à distance. (A.G.)

04/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté