Recherche

Aiol. Chanson de geste (XIIe-XIIIe siècles)

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Victor Hugo

Poète, romancier, dramaturge et dessinateur, Victor Hugo est l'archétype de l'homme de lettres français du XIXe siècle, engagé dans la vie politique de son pays et créateur de plusieurs œuvres incontournables. Né en 1802 dans un milieu bourgeois, il manifeste rapidement des facilités avec l'écriture, et publie son premier roman, Han d'Islande, publié en 1823.

ActuaLitté

Dossier

La Bibliothèque nationale de France (BnF)

La Bibliothèque nationale de France, abrégée en BnF, est un établissement patrimonial français des plus importants : c'est par exemple cette institution qui assume le dépôt légal des livres, et qui conserve un exemplaire de tous les ouvrages publiés en France. À l'origine bibliothèque du roi au moment de sa création, au XIVe siècle, elle est naturellement devenue la bibliothèque de l'ensemble du peuple français.

ActuaLitté

Dossier

La chronique des Bridgerton : la revanche de la romance

À plus d’un titre ! En 2009, J’ai lu publiait les premiers ouvrages de Julia Quinn dans la collection Aventures & Passions. Entre temps, Netflix décide de réaliser une adaptation de cette fresque : au total, près de 900.000 exemplaires vendus… Ces aventures amoureuses sur fond de marivaudage britannique, à l’époque de la Régence, dans les premières années du XIXe siècle ont conquis le public.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Leonard de Vinci

Fantastique visionnaire, inventeur de génie, les expressions manquent pour cerner la personnalité de Leonard de Vinci. Le 500e anniversaire de sa disparition est l'occasion de se replonger dans la vie, l'œuvre et l'héritage du peintre florentin, qui a multiplié les activités, de l'architecture à la botanique, en passant par la musique, la poésie ou encore la philosophie.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Guy de Maupassant

Sombrant dans la folie alors qu’il n’avait qu’une quarantaine d’années, Guy de Maupassant meurt à 43 ans, ne lègue au patrimoine littéraire français qu’une décennie d’œuvres. Mais quelles œuvres ! En quelques pages, Maupassant parvient à mêler ce pessimisme caractéristique, un réalisme prégnant et une dose de fantastique qui fera sa marque. 

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Antoine de Saint-Exupéry

Livres, actualités : tout sur Antoine de Saint-Exupéry

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Aiol. Chanson de geste (XIIe-XIIIe siècles)

La présente traduction d'Aiol permettra, nous l'espérons, de compléter notre édition du manuscrit, tout en offrant une lecture plus largement accessible de ce récit multiforme que Paul Zumthor, dans son Histoire littéraire de la France, a qualifié de "sorte de roman réaliste mi-satirique, mi-héroïque". Aiol entreprend la reconquête des fiefs et des honneurs de son père Elie, injustement exilé par l'empereur Louis, à cause des calomnies du traître Makaire ; il assurera, dans le même élan, son statut de chevalier valeureux, après avoir quitté, naïf et pauvre, sa forêt natale. Ses aventures trépidantes et sans cesse renouvelées, nourries par une riche thématique, permettent à l'auteur de jouer sur plusieurs registres. La tonalité guerrière et violente de l'épopée tient, certes, une grande place, mais celle, plus sentimentale, du roman colore les amours contrariées du jeune héros avec Mirabel, la belle Sarrasine ; l'influence du fabliau se fait aussi sentir dans la part accordée au rire et à la dérision, quelquefois la plus grossière. La traduction, vers à vers, a tenté de refléter le rythme parfois heurté, mais allègre, de l'original de ce long poème.

08/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Aiol. Chanson de geste (XIIe-XIIIe siècles), 2 volumes

Mêlant les exploits chevaleresques au comique parfois le plus cru, Aiol est une chanson de geste qui relate les aventures du héros éponyme, célèbre au Moyen Âge pour sa naïveté et sa pauvreté. Aiol part à la reconquête des biens et de l'honneur de son père Elie, calomnié par le traître Makaire et exilé par l'empereur Louis. Au cours de ses voyages, il deviendra redresseur de torts, affirmera sa valeur morale et gagnera une épouse, la belle Mirabel. Les épisodes variés et bien rythmés offrent un tableau assez complet de la thématique épique à la charnière des XIIe et XIIIe siècles. La copie picardisante de 11000 vers associe alexandrins et décasyllabes d'une coupe rare (6/4).

04/2016

ActuaLitté

Critique littéraire

Raoul de Cambrai. Chanson de geste du XIIe siècle

Raoul de Cambrai est une chanson de geste saisissante par sa grandeur sauvage et sanglante. C'est le récit d'une vendetta féodale qui oppose Raoul de Cambrai, puis, après sa mort, les membres de sa famille, au lignage d'Herbert de Vermandois, et en particulier à son petit-fils Bernier. Bernier se trouve être au début l'écuyer de Raoul en même temps que son ami. Mais, après avoir été déchiré entre ces fidélités contradictoires, il rejoint son clan familial lorsque Raoul provoque la mort de sa mère en incendiant le couvent d'Origny où elle s'était retirée. L'intérêt de cette œuvre est historique aussi bien que littéraire. Elle offre une peinture vivante et réaliste, dans sa démesure, d'un conflit féodal. On y discerne d'ailleurs le souvenir déformé et lointain d'événements réels qui remontent au Xe siècle. Pour la première fois, cette chanson de geste justement célèbre est rendue accessible et traduite en français moderne.

11/1999

ActuaLitté

Musique, danse

Les troubadours. Les chansons et leur musique (XIIe-XIIIe siècles)

Ce livre est une somme sur ce que l'on peut savoir aujourd'hui de la pratique des premiers chanteurs : les troubadours occitans, qui s'illustrèrent dans les cours du midi de la France aux XIIe et XIIIe siècles. C'est aussi un livre majeur parce que les ouvrages fondamentaux sur le sujet sont anciens et que les monographies, en petit nombre, actuellement disponibles se bornent à envisager les chants de troubadours sur un plan littéraire et non comme des oeuvres indissociables de la musique qui les accompagne. L'auteur retrace tout d'abord la vie de ces poètes musiciens, dont les plus réputés furent Bernart de Ventadorn, Guiraut de Bornelh, Arnaut Daniel, Peire Vidal ou Guiraut Riquier. Il examine la thématique des poèmes, la fin'amor, célébration de l'amour pour la dame idéalisée. Puis il analyse plus en détail leurs chansons, qui témoignent de la virtuosité dont ils firent preuve dans l'invention d'une parole profane et d'une musique au charme étrange, adaptée du chant religieux. Il donne enfin des indices sur la manière dont les troubadours chantaient leurs compositions. De fait, leur activité, tout comme celle des jongleurs, les interprètes, ne se comprend qu'à partir de la liberté du geste vocal inévitablement figée par la plume des copistes dans les manuscrits. Une passionnante exploration des origines de notre chanson et de notre poésie.

10/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Lais féeriques des XIIe et XIIIe siècles

Après avoir été une composition musicale exécutée sur la harpe ou la rote, le lai est devenu un genre narratif, un court poème relatant une aventure, un événement extraordinaire. On connaît bien les lais de Marie de France. Ceux de notre volume s'inscrivent dans la même lignée. Ils appartiennent à un monde de sortilèges - les êtres et les choses y sont libérés des lois naturelles, l'insolite fait irruption à chaque instant, les amours sont improvisées mais presque toujours durables, le malheur et la religion n'ont pas droit de cité .Cet espace mythique, lieu d'apparitions, de métamorphoses et d'enlèvements, privilégie le merveilleux plus que le fantastique. En ouvrant la porte à l'imagination il nous offre le plaisir sans prix du dépaysement.

08/1992

ActuaLitté

Critique littéraire

La Chanson d'Antioche. Chanson de geste du dernier quart du XIIe siècle

Pour ce qui touche à l’idéologie, les différences ne sont pas flagrantes entre la Chanson d’Antioche et les chansons de geste traditionnelles. La notion de guerre légitime justifie l’entreprise de reconquête des Lieux Saints. L’esprit de croisade règne, mais des nuances s’imposent ; des rapprochements sont à noter entre certains individus de camps opposés. La manière de raconter est séduisante : pas de structure épurée, mais une ligne narrative fondée sur des parallèles et des contrastes. La chanson se signale par le sens de la mise en scène et par l’importance réservée au regard. Elle n’est pas une chronique : elle ne place sous la lumière que certains épisodes. C’est un univers littéraire que le poète a bâti en utilisant librement une matière composée des éléments d’ordre historique relatifs à la Première Croisade, avec son cortège de vengeances, de violences et d’infamies humaines. Cependant, Dieu a foi en l’homme, sa créature : s’il gratifie les croisés d’une certaine bienveillance, malgré leurs exactions, c’est parce que, dans la perspective divine, la mort n’est qu’un passage qui peut conduire au bonheur éternel, grâce à la Rédemption et à la Résurrection.

10/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté