Recherche

Ahmed Hanifi

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

L'Arabe dans les écrits d'Albert Camus

Albert Camus aurait eu cent ans en novembre 2013. Cet homme essentiel de l'esprit et des lettres fit et continue de faire couler beaucoup d'encre en France et en Algérie où il naquit. Depuis L'Homme révolté Albert Camus fut abondamment critiqué pour ses écrits, ses positions politiques... Lorsqu'en décembre 1957 il reçoit le prix Nobel de littérature à Stockholm, il est interpellé sur la guerre d'indépendance que mènent les Algériens. Sa réponse sera souvent volontairement tronquée en France et en Algérie. Albert Camus est un homme déchiré. Ecartelé. "J'ai... avec l'Algérie une longue liaison qui sans doute n'en finira jamais, et qui m'empêche d'être tout à fait clairvoyant à son égard. ". . En Algérie il lui fut souvent reproché d'accorder peu de place dans ses romans aux Algériens ("les Arabes"). Qu'en est-il ? Dans ce texte, Ahmed Hanifi analyse la place de l'Arabe dans tous les écrits fictionnels d'Albert Camus, du premier La mort heureuse au dernier Le Premier homme.

10/2014

ActuaLitté

Littérature française

La folle d'Alger

"Des hommes en furie, agressifs et grossiers ont empoigné Amine qu'ils ont fait tomber à terre, dans la cour. Wlidi ! L'un des hommes, le genou plié, écrasait le dos de mon enfant (...) Un quatrième assaillant, le visage dissimulé, m'a lancé ces mots : nous te le ramènerons, c'est juste un contrôle !" Les Locas de Plaza de mayo de Buenos Aires bouleversèrent des millions d'hommes et de femmes à travers le monde. En Algérie "la sale guerre", 1992-2000, provoqua la disparition forcée de plusieurs milliers de personnes. Les mères de ces disparus mènent depuis de nombreuses années, certaines depuis quinze ans ou plus, une lutte difficile pour que la vérité et la justice leur soient enfin rendues. Leur combat est hélas souvent invisible, inaudible ou entravé. Dans La folle d'Alger, Fadia pourrait être l'une de ces mères. Amine a été enlevé chez lui, arraché des bras de sa mère, par un groupe d'hommes se réclamant de la sécurité nationale.

11/2012

ActuaLitté

Théâtre

La tétralogie d'Ahmed. Ahmed le subtil ; Ahmed philosophe ; Ahmed se fâche ; Les citrouilles

Une tétralogie mettant en scène le citoyen de Sarges-les-Corneilles Ahmed, digne héritier de Scapin, qui maîtrise le réel comme il maîtrise la langue, donc la pensée. Quatre cycles de farces pleines d'humour et de réflexions philosophiques sur la liberté, le pouvoir, le théâtre…

03/2015

ActuaLitté

Théâtre

Ahmed revient

Ahmed vient des banlieues, avec l'esprit farceur. Il traverse les angles droits de notre société biaisée pour mieux nous les révéler. Il nous parle d'attente, d'amour, d'identité, de laïcité, d'islamisme, de poésie et de politique. Pour porter haut et fort la vivacité de la philosophie et la joie du théâtre.

06/2018

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Ahmed de Bourgogne

Ahmed n'a qu'un seul but : retrouver sa Bourgogne natale. Victime de la " double peine ", il est expulsé vers l'Algérie après avoir passé deux ans en prison. Il refuse ce sort, il traverse dix pays, surmonte la fatigue et la faim, brave la surveillance des douaniers et déjoue les arnaques des passeurs. Son voyage est l'histoire véritable d'un revenant, d'un homme prêt à tout pour récupérer sa dignité. Azouz Begag est né en 1957. Ecrivain, chercheur en économie et sociologie au CNRS, il a été ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances de 2005 à 2007. La plupart de ses livres, dont Le Gone du Chaâba , sont disponibles en Points. " Ce magnifique témoignage sur la double peine se lit d'une traite et nous permet de découvrir un homme qui a fait sienne la maxime de Victor Hugo : "vivre, c'est lutter'. " Marianne

08/2009

ActuaLitté

Sociologie

Ahmed de Bourgogne

C'est une histoire varie. Celle d'un revenant qui a traversé clandestinement dix pays pour se laver d'un passé aussi injuste qu'encombrant... Condamné pour des faits qu'il n'a jamais reconnus, expulsé à sa sortie de prison, Ahmed Beneddif s'est retrouvé seul, un matin, dans un port algérien. A mille lieues de sa Bourgogne natale, de ses parents et de sa fille à qui il devait tant d'explications. Quelques dollars en poche et son blouson sur le dos, Ahmed a pris la route. Pendant deux ans, il a surmonté la fatigue et la faim, bravé la surveillance des douaniers, déjoué les arnaques des passeurs... Voici l'histoire d'un homme qui a beaucoup marché avant de se découvrir lui-même au bout du chemin...

05/2001

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté