Recherche

Adonis

Extraits

ActuaLitté

Poésie

Adone, adonis

L'Adone (L'Adonis) de GB Marino, dit le Cavalier Marin (1523-1625), a été publié à Paris en 1623. Il s'agit d'un long poème mythologique de près de 41 000 vers en décasyllabes répartis en vingt chants de longueur inégale. Il évoque les amours tragiques de Vénus et d'Adonis, jeune et bel éphèbe passionné de chasse, mais aussi jeune héritier du Royaume de Chypre. L'auteur, à partir d'un rapprochement souvent jugé provocant entre le sacré et le profane (comme entre amour vulgaire et amour mystique) fait d'Adonis d'une part une figure d'"antihéros" passif et efféminé, d'autre part un personnage christologique victime des fausses valeurs du monde. La finalité déclarée est la valorisation paradoxale d'un "héroïsme de la paix" à double résonance éthique et politique. Après les épisodes du Couronnement d'Adonis, puis de sa disparition tragique et de sa Sépulture, le Poème débouche au dernier chant sur l'épisode des "Spectacles" réunissant toutes les nations d'Europe et de Méditerranée autour de ce centre du monde qu'est l'Ile de Chypre. Ainsi est mise en scène une séquence d'harmonie et de réconciliation universelle consécutive à la mort finalement rédemptrice du héros. Sur ce mythe principal se greffe une multitude de mythes secondaires qui en un chassé-croisé complexe de perspectives complémentaires illustrent et explicitent l'éthique et la philosophie de l'auteur. Le présent volume est le premier d'une série de cinq volumes. Il comporte cinq chants qui racontent notamment les péripéties de l'arrivée d'Adonis à Chypre (chant I), l'évocation du Palais d'Amour et de Vénus, ainsi que le récit du Jugement de Paris (chant II), l'énamourement de Vénus et d'Adonis (Chant III), la Fable de Psyché (chant IV), et une pièce de théâtre représentant la tragédie d'Actéon (chant V).

05/2014

ActuaLitté

Critique littéraire

Conversations avec Adonis, mon père

" Crois-tu que l'on puisse survivre à un père comme toi ? Surtout avec un monde arabe en grave crise sociale, politique, religieuse et intellectuelle ? Un fanatisme bête et dévastateur ? Tu représentes pour moi une sorte d'espoir et de rempart contre cette décadence du monde arabe, contre ce fanatisme islamique qui n'a pour but que le pouvoir. Si tu n'étais plus là, j'ai le sentiment que je prendrais cette violence de plein fouet ! " Ninar Esber interroge son père, le poète Adonis, au cours de dix entretiens très intimes, sur sa formation, son rapport à l'Islam, à la poésie, à sa Syrie natale et au Liban, où ils ont vécu jusqu'à la guerre, sur les femmes, sur le voile, sur les monothéismes, sur le terrorisme. Adonis, très hostile à tout embrigadement religieux et, de manière générale, à tout fanatisme, parle avec simplicité de la sexualité, du désir, du mariage, de la fidélité, de l'amitié, de la sensualité et bien sûr de la création. Ninar, jeune femme provocante et sincère elle-même, est violemment critique par rapport à la façon dont les femmes sont considérées dans les pays musulmans. une double leçon de liberté.

03/2006

ActuaLitté

Théâtre

Orphée aphone ; Vénus et Adonis. Métamorphoses

Variations sur deux mythes des Métamorphoses d'Ovide, les deux textes réunis dans ce recueil mêlent peinture, musique, poésie et esthétiques multiples. Dans Orphée aphone, le poète Orphée descend aux Enfers pour y chercher son amour Eurydice. Mais, brisé de douleur, il a perdu sa voix légendaire. Sans elle, comment attendrir les divinités infernales ? L'auteur évoque la perte et le deuil au coeur d'un dialogue où les formes baroques et contemporaines se heurtent et s'embrassent. Dans Vénus et Adonis, la déesse Vénus interdit à son amant Adonis d'aller à la chasse. Mais il lui désobéit et se fait tuer par un sanglier. Dans cette pièce légère et réjouissante, des références aussi diverses que la peinture, Shakespeare et la chanson de variété résonnent librement ensemble. Entre humour et lyrisme, ces deux textes convoquent les sources classiques pour mieux s'en détacher et explorent toutes les possibilités de mythes dont la puissance s'éprouve jusque dans le détournement. Deux partitions matériaux pour un/deux et cinq acteur.rice.s, qui laissent la part belle à la liberté d'interprétation.

07/2018

ActuaLitté

Poésie

Le livre (al-Kitâb)

« al-Kitâb est un voyage à travers l’histoire arabe, depuis la fondation du califat après la mort du prophète au VII° siècle (de l’ère chrétienne) jusqu’à la moitié du X° siècle. Voyage qui renouvelle la traversée de Dante dans La Divine comédie. Toutefois, contrairement à Dante, Adonis opte pour une description non du paradis et de l’enfer célestes, mais de l’enfer d’ici bas. Enfer où l’Arabe vivait, réfléchissait et écrivait. Pour son odyssée, Adonis choisit al-Mutanabbî - le plus grand poète arabe - et tente de relater dans Le Livre-traversée, toute chose sur les Arabes en résonance d’une part avec les livres dits sacrés, de l’autre avec une vision mallarméenne. » Houriya Abdelouahed « Afin que je demeure étranger, lointain, des paroles m’amenèrent vers leur demeure De l’élixir de leur plantes m’abreuvèrent Un temps-assis tel un enfant sur mes genoux, afin de lire ce que trace l’horizon sur des cahiers volés aux fissures du ciel. » Adonis

10/2007

ActuaLitté

Poésie

Adoniada

Adonis aime à présenter son Adoniada comme une autobiographie intellectuelle et poétique. Puisant dans une tradition arabe pré-islamique, il utilise la poésie dans une visée humaniste de tolérance et d'ouverture, sans jamais perdre le sens d'un lyrisme inspiré. Adoniada est tout à la fois une épopée qui raconte l'histoire mythique de la divinité du renouveau, Adonis, à qui le poète a emprunté son nom, et un témoignage bouleversant sur notre modernité. Beyrouth, Damas, Londres, Erevan, Shanghai, New York, Ephèse, Paris, autant d'étapes d'un voyage intérieur. Artaud, Baudelaire, Rilke : Rimbaud, Orphée, al-Mutanabbî, Confucius, Homère, Dante : autant de guides pour une descente dans l'enfer d'un monde dévasté et pour une élévation vers un rêve de lumière. Ô papillon, toi le papillon, es-tu venu pour me prendre ? Prends-moi, mon corps est une poignée de poussière, montre-toi et approche.

03/2021

ActuaLitté

Poésie

Syrie un seul oreiller pour le ciel et la Terre. Edition bilingue français-arabe

Considéré comme l'un des plus grands poètes vivants, Adonis, né le 1er janvier 1930 à Qassabine au Nord de la Syrie, obtient la nationalité libanaise en 1962 après avoir été emprisonné pour son appartenance au parti nationaliste syrien. Fondateur de plusieurs revues de poésie où il traduit en arabe Baudelaire, Henri Michaux, Sain-John Perse, il cherche le renouvellement de la poésie arabe contemporaine. Après la guerre civile libanaise, il s'établit à Paris en 1985. Les merveilleux poèmes qui accompagnent les photos de Fadi sur la Syrie, pays martyrisé par une guerre sans fin, sont un hymne à la vie.

10/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté