Recherche

Adolescence difference

Extraits

ActuaLitté

Autres littératures européennes

Melancolia

Composé de trois longues nouvelles encadrées par deux contes, Melancolia est un livre sur l'expérience de la séparation, ce trauma qui marque notre naissance puis chacune de nos métamorphoses. Pour la raconter et l'analyser, l'immense écrivain Mircea Cartarescu choisit trois étapes de la vie.
Tout d'abord la petite enfance grâce à un jeune garçon qui se persuade que sa mère l'a abandonné alors qu'elle est juste sortie. " C'est là le point de départ de la mélancolie, de ce sentiment que personne ne nous tient plus par la main. " Puis l'âge de raison avec Isabel et Marcel. Frère et soeur, ils vivent au sein d'une famille ordinaire comme deux enfants perdus dans la forêt profonde. Lorsque la fillette tombe malade, Marcel se jure d'obtenir sa guérison en partant affronter ce qui le terrifie.
Enfin l'adolescence. S'interrogeant sur la différence sexuelle, un jeune homme tombe amoureux. Son corps change. Mois après mois, il range les peaux devenues trop petites dans une armoire.

01/2021

ActuaLitté

Non classé

Une histoire des loups

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur jeune enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce que, malheureusement, il soit trop tard. Aussi troublant que poétique, best-seller dès sa parution aux États-Unis, le premier roman d’ Emily Fridlund a été acclamé par la critique et reconnu comme l’oeuvre d’un nouveau talent à suivre.
Juliane Nivelt (Traducteur)

08/2017

ActuaLitté

Non classé

The sun is also a star

Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux Etats-Unis, est sous le coup d'une procédure d'expulsion et devra quitter le pays le soir même. L'adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l'effet d'un enchainement d'évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d'une journée, une belle histoire d'amour.
Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l'exil et le poids des différences culturelles.
traduction Karine Suhard-Guie

07/2017

ActuaLitté

adolescents

Parents et adolescents

« Entre parents et adolescents, c’est une longue histoire. Longue car l’adolescence dure longtemps, longue aussi car elle fait suite à l’histoire de l’enfance de l’adolescent comme d’ailleurs à l’histoire familiale de chacun des parents qu’elle répète et prolonge ». Laurent Renard et Patrice Huerre nous rappellent que, si aujourd’hui le malaise des adultes face aux adolescents est amplifié par l’évolution de notre société, de la famille, et l’accélération des progrès technologiques, de tout temps, il a été difficile d’être parents d’adolescent: conflits de générations, conflits culturels, conflits d’expériences marquent inévitablement les différences et organisent l’appartenance générationnelle. Les observations et réflexions des spécialistes ici réunis - psychiatres, psychanalystes, psychologues, sociologues, pédagogue - font apparaître la question fondamentale des liens: liens entre l'adolescent et son entourage, entre ses divers investissements, entre son histoire personnelle et son histoire familiale. Maintenir ces liens, les relancer ou les restaurer est aussi l'affaire de tous les professionnels de l'enfance. En gardant leur spécificité, ils doivent travailler ensemble afin de permettre aux adolescents et à leurs parents de mobiliser leurs ressources pour un passage réussi vers la vie adulte.

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Richard Yates

Ce roman, même s'il s’intitule Richard Yates, n’a aucun rapport avec l’auteur éponyme… Ce n’est en aucun cas une biographie, le titre fait plutôt appel (même s’il est fait référence à quelques reprises à l’écrivain Richard Yates) à la sensation d’approximation, de « réalité abstraite » qu’on vit lorsqu’on s’aperçoit de la différence entre un contenant et son contenu, ou lorsqu’on compare des éléments aussi paradoxalement éloignés l’un de l’autre que l’Art et la Vie: une situation étrange et pourtant familière, nous laissant dans un doux état de confusion. Deux jeunes gens que l'auteur affuble de noms d’acteurs américains, Haley Joel Osment, 21 ans, habitant New York, et Dakota Fanning, 16 ans, habitant dans le New Jersey, font connaissance sur internet et s’éprennent l’un de l’autre. Après une première rencontre réelle au domicile de l’adolescente, ils enchaînent les allers-retours entre New York et le New Jersey. Le couple mange végan, vole dans les magasins et disserte sur la vie et l’ennui, se sent seul, échoue souvent à se comprendre. Lorsqu’ils ne sont pas ensemble, ils discutent en chat, alimentent leur spleen et une relation entre bonheur fulgurant et déprime suicidaire. Lorsque Joel quitte son appartement de New York pour s’installer dans New Jersey, les personnages se dévoilent, laissant apparaître leurs blessures, leurs pulsions, leurs failles. Et Joel découvre alors les mensonges et manipulations de Dakota. Des jeunes ligotés par leurs liens virtuels, des adultes désarticulés par le réel, un récit entre l’hypnose et l’anesthésie. L’écriture minimale de Tao Lin et son humour à froid nous plongent dans la dépression générationnelle de ceux que l’on nomme les hipsters. Et, au détour d’une conversation en ligne apparemment anodine, les démons surgissent, avec toujours en fond sonore une solitude que l’on embrasse et dont on rit, comme pour l’apprivoiser. « Souvent hilarante, l’écriture de Tao Lin évoque les débuts de Douglas Coupland ou Bret Easton Ellis, mais avec quelque chose de particulier, presque beckettien. (... ) Il y a chez lui une attitude, une ambiance, un abandon comiquement désespéré de l’ego littéraire. » The Guardian

01/2012

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Dora la dingue

Seattle. Dora, dix-huit ans, souffre de toux persistante, d’évanouissements intempestifs et d’aphonie spontanée au moindre geste d'affection. Gênant, surtout lorsqu’on est secrètement amoureuse de sa meilleure amie et que c’est réciproque. Pour ses parents, qu’elle surnomme M. et Mme Pharmazombie, il n’y a aucun doute, Dora doit aller consulter un psychiatre. On assiste hilare, médusé et fasciné, aux séances rocambolesques entre Dora et Sigmund, le psy, ainsi qu’aux aventures tout aussi insolites de Dora et ses amies, qui tentent de résister à la morosité et au puritanisme ambiant, tout en affirmant leur différence, malgré le qu’en-dira-t-on. Dora la Dingue, c’est l’adolescence comme vous ne l’avez jamais lue. Un concentré de folie, un hymne aux décalés et aux névrosés du monde entier dont Dora, en digne petite sœur spirituelle du Tyler Durden de Fight Club, est l'électrique et inoubliable porte-parole.

10/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté