Recherche

Abbas II, Khédive d'Egypte et Nubar Pacha. Stratégies d'écriture de leurs mémoires

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Jean d'Ormesson

Venu au monde dans le 7e arrondissement de Paris, le 16 juin 1925, au sein d’une famille noble, Jean d'Ormesson s'engagea tardivement, de son propre aveu, dans l'écriture, trop occupé qu'il était à lire. Il publie son premier ouvrage, L’amour est un plaisir, en 1956, aux éditions Julliard, mais son livre La gloire de l’Empire, en 1971, lui vaut une reconnaissance littéraire avec le Grand Prix du roman de l’Académie française.

Dossier

De l'écriture à la promotion, les auteurs se professionnalisent

Mis sur pied en 2017 par la Fondation pour l’Ecrit (FPEC), le programme destiné aux auteurs en début de carrière « De l’écriture à la promotion » a pour vocation d’offrir à ces jeunes plumes un aperçu complet des métiers du livre, un réseau, des témoignages de professionnels, ainsi qu’une connaissance du milieu littéraire et de la chaîne du livre.

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Jean d'Ormesson

En mars 2018, quelques mois après la disparition de Jean d'Ormesson, le 5 décembre 2017, sa fille Héloïse d'Ormesson annonce la création d'un prix littéraire pour lui rendre hommage. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce la création du prix Jean d’Ormesson, qui sera décerné le 6 juin prochain au Centre national du livre (pour s’approcher de la date anniversaire de la naissance de mon père le 16 juin 1925) », explique-t-elle.

ActuaLitté

Dossier

10 autrices racontent leur première fois...

Muse, recherches acharnées ou nonchalance virtuose, l’inspiration reste le grand secret de la création. Mais dans quelles circonstances le premier pas vers l’écriture s’est-il opéré ? Comment ont-elles su qu’elles entamaient leur premier véritable livre, celui qui serait mené à terme ? 

ActuaLitté

Dossier

Le métier d'éditeur : mythes et légendes au pays des histoires

Comment l’industrie qui vend des romans, des albums, des récits fantastiques, terrifiants, pourrait échapper à faire elle-même l’objet d’histoires ? Pas la Grande Histoire Littéraire, que l’on invoque avec des majuscules, non. Celle des rumeurs, du qu’en-dira-t-on, entre bruits de couloirs et légendes urbaines.

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Abbas II, Khédive d'Egypte et Nubar Pacha. Stratégies d'écriture de leurs mémoires

L'auteur se penche sur les Mémoires rédigés par deux hommes d'Etat qui ont gouverné l'Egypte à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, et qui représentent des témoignages précieux sur l'histoire de l'Egypte moderne : celles du dernier Khédive d'Egypte et de Nubar Pacha, qui a servi tous les vice-rois qui ont régné sur le pays. L'auteur montre comment le Khédive et le pacha font de leurs Mémoires un monument capable de traverser les siècles aussi bien par sa valeur historique qu'esthétique.

11/2014

ActuaLitté

Histoire internationale

Ismaïl Pacha. Khédive d'Egypte

Une biographie de haut vol pour le premier des khédives égyptiens. Pour certains, il a été un désastreux dilapidateur, pour d'autres, un grand réformateur. Alors que retenir d'Ismaïl Pacha, ce khédive singulier que l'on surnommait " le Magnifique ", tant pour ses réalisations que pour son goût du faste ? Né en 1830, le petit-fils du grand Méhémet Ali gouverne l'Egypte de 1863 à 1879. Mais alors que son grand-père, un Turc illettré de Macédoine, conquiert le pouvoir par les armes, Ismaïl se voit offrir sur un plateau une Egypte prospère et stratégiquement bien placée sur la route des Indes. La voie est donc toute tracée pour que ce pays se modernise et se rapproche des grandes puissances européennes : Ismaïl Pacha mène à bien la percée du Canal de Suez en 1869, mais il améliore aussi considérablement l'enseignement, le système judiciaire, les voies de communication et l'équipement urbain. Mais s'il dépense beaucoup d'énergie pour réformer son pays, il dépense bien plus encore en trésorerie ! Gaspillant une fortune pour arracher à la Sublime Porte le titre de khédive qui devient alors héréditaire, il conduit l'Egypte à la ruine financière - ce qui le contraint à abdiquer en 1879. D'une plume enlevée, Robert Solé revient sur la vie de cette figure controversée et paradoxale. Ni hagiographique ni diabolisante, cette biographie passionnante fait la lumière sur la véritable personnalité du grand Ismaïl Pacha.

09/2021

ActuaLitté

Histoire internationale

Ismaïl Pacha. Un khédive en exil 1879-1895

Ismaïl pacha monte sur le trône d'Egypte en 1863. Il est le petit-fils de Méhémet Ali, fondateur de la dynastie. Poussé à l'abdication en 1879 par les Grandes Puissances en raison des dettes qu'il a contractées pour moderniser son pays, il part en exil à Naples. Un règne flamboyant et baroque s'achève. La postérité veut en faire un moderne Sardanapale, un gaspilleur sans cervelle et sans probité qui aurait ruiné son pays en vaines dépenses. Il est vrai que la dette sous Ismaïl pacha a atteint les 2 000 millions de francs. Mais il donne à l'Egypte une administration moderne, des institutions parlementaires, fonde des milliers d'écoles, fait construire des ponts, des canaux, des chemins de fer, des télégraphes, des ports, des phares, introduit des cultures nouvelles, redessine les villes du Caire et d'Alexandrie pour en faire des villes modernes. Les déboires de l'ancien souverain avec son harem et ses créanciers pendant son exil alimentent les colonnes des gazettes. Une série d'incidents tragi-comiques dont la presse se régale émaillent cette période, occultant le fait que de son départ d'Egypte à sa mort en 1895, il développe une activité considérable et demeure en Europe un personnage de premier plan. C'est toute cette période qui est ici décrite, tout en redonnant vie aux chroniques à la fois rosses et enlevées des journalistes, à une époque où la presse écrite était puissante et redoutée.

07/2018

ActuaLitté

Histoire internationale

Mémoires d'Egypte

Après une carrière passée à sillonner principalement l'Afrique francophone au profit du gouvernement américain, Samir M. Zoghby s'est penché sur l'Egypte de sa jeunesse, pour nous livrer un témoignage aussi original que puissant. Avec un style qui allie les traditions graphiques les plus anciennes de la vallée du Nil à une inspiration très personnelle, il a raconté "son" Egypte en une série de planches qui, toutes, présentent un aspect différent de la vie quotidienne. L'animation des marchés, les religieux, les militaires, les coutumes et le folklore, la vie privée et la vie publique, l'ambiance de la rue, les relations entre les communautés, rien n'échappe à son observation. Afin de rendre ses dessins accessibles au plus grand nombre, il les a accompagnés de textes explicatifs qui mènent le lecteur à la découverte d'un pays et d'un peuple attachants, loin des lieux communs. Au-delà de ses propres souvenirs, Samir M. Zoghby nous donne à voir et à comprendre la substance d'un pays dont les dernières décennies puis le "printemps arabe" n'ont pas modifié le visage immuable.

10/2018

ActuaLitté

Critique littéraire

Tahar Ben Jelloun. Stratégies d'écriture

L'oeuvre de Tahar BEN JELLOUN constitue indiscuta- blement une entrée possible, et non des moindres, dans l'étude de la littérature maghrébine de langue française en particulier et dans celle des littératures de langue française en général. En effet, que l'on s'occupe du récit, de l'espace, du temps ou des figures de style dans les textes jellouniens, on finit toujours par mettre à nu les stratégies d'une écriture qui reste enracinée dans son terroir tout en revendiquant son ouverture sur l'écoute et sur la parole de l'Autre, pour appeler sans doute à une nouvelle manière de concevoir le contact des cultures et la relation entre les peuples. Telle est l'idée centrale qui a présidé à l'élaboration de cet ensemble de travaux dus à des universitaires de France et du Maghreb : Marc GONTARD (Rennes II), Pierrette RENARD (Grenoble III), Rachida SAIGH BOUSTA (Marrakech), Habib SALHA, Othmane BEN TALEB, Moncef MEJRI (Tunis I), Mansour M'HENNI, Kamel BEN OUNES (Université du Centre-Tunisie) et Ahmed JABRI (Strasbourg)...

01/1993

ActuaLitté

Critique littéraire

Petites mémoires et écriture du quotidien. Cortazar, Perec et leurs échos contemporains

Ce livre met en dialogue les oeuvres de Julio Cortázar et de Georges Perec et fait entendre les échos contemporains des petites mémoires qu'elles ont pratiquées, par une série d'ouvertures consacrées aux réappropriations du surréalisme et des littératures à contrainte jusque dans le Cône Sud.

05/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté