Recherche

A la poursuite du facteur Cheval

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

À la découverte de la littérature tchèque

Si l’on résume hâtivement – et maladroitement – la littérature tchèque à Milan Kundera, c’est bien souvent par une méprise culturelle. Michal Fleischmann, ambassadeur de la République tchèque en France, abordait cette question différemment : « La littérature tchèque est une pensée. Une pensée, une voie de la littérature européenne venue de la profondeur d’un peuple au centre de l’Europe. » Voici un large dossier, destiné à parcourir, avec un spectre élargi, les oeuvres et les êtres.

ActuaLitté

Dossier

La France à Francfort : pays invité d'honneur à la Foire du livre 2017

Événement international, la Foire du Livre de Francfort réunit chaque année pendant 5 jours, 7 500 exposants de 106 pays et près de 278 000 visiteurs. Cette manifestation emblématique accueille notamment 9 000 journalistes du monde entier, un millier d’auteurs et 600 agents littéraires.

Crédit photo ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

ActuaLitté

Dossier

Du stylo à la caméra : 10 ouvrages autour du cinéma

Dans notre civilisation de l’image, le cinéma est roi, et « son encre est la lumière ». À première vue, on mettrait une barrière plus ou moins étanche entre cet art et la littérature. Où sont les grandes descriptions de Stendhal dans ses adaptations cinématographiques ? Où trouver les tableaux inoubliables d’Apocalypse Now chez Flaubert ? Ce serait omettre toutes les fois où les deux arts ont dialogué avec grâce, comme tous ces Hommes de l’écrit qui ont parlé avec force du 7e art.

ActuaLitté

Dossier

Salon du livre de Genève 2019 : la Belgique à l'honneur

Salon du livre de Genève 2019 : la Belgique à l'honneur

ActuaLitté

Dossier

Foire du Livre de Francfort 2019 : la Norvège à l'honneur

La Foire du Livre de Francfort 2019, 71e édition, se déroulera du 16 au 20 octobre. L'un des plus importants salons du monde du livre européen fera cette fois une place d'honneur à la Norvège. « The dream we carry », ou le « Le rêve que nous faisons », titre du programme mis en œuvre par le pays, promet beaucoup, et notamment des focus sur la liberté d'expression et sur les auteurs et livres féministes.

ActuaLitté

Dossier

La SCELF face à la lecture publique : la redevance qui indigne

Denis Bocquet, CC BY 2.0

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

A la poursuite du facteur Cheval

"C'est là que je me suis lancé : "Connaissez-vous Cheval ? " Aline a levé les yeux, sur le point d'éclater de rire, de pouffer, de prendre sa serviette et de se la mettre où je pense, c'est-à-dire devant le visage, ne montrant que sa face luisante de curiosité. Et j'ai réitéré : "Le Palais idéal. . ". Ce que l'homme à ses côtés parut vaguement connaître : ah oui... hum cette sorte de tour carrée - avait-il dit carrelée, carrelet ? Sa compagne confirmait : "Le balai idéal". Ce que je n'ai pas trouvé sot, que les p deviennent des b par une permutation à laquelle j'adhérais, n'y ayant pas songé mais la validant sur l'instant".

11/2008

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

Facteur cheval

Tout commence en 1879, lorsqu'un facteur qui rêve de voyages exotiques trébuche sur une pierre. Avec d'autres cailloux récoltés au cours de ses tournées, Ferdinand Cheval va construire un monument hors normes, le premier de style naïf. Trente ans de travail acharné pour créer un palais idéal. Voici l'histoire du facteur Cheval pour les 3-5 ans.

01/2012

ActuaLitté

Lecture 6-9 ans

Alice au pays du Facteur Cheval

Ce roman pour la jeunesse, destiné aux 9-13 ans, se déroule dans le bourg d'Hauterives, dans le sud-est de la France, célèbre pour son Palais Idéal du Facteur Cheval. Alice, âgée de onze ans, passe pour la première fois ses vacances chez ses grands-parents maternels. Alice et son amie Agnetha font la connaissance de Teodor, un garçon de leur âge. Mais quel est donc ce mystère qui semble planer sur la vie de Teodor ? Tout en découvrant les trésors de la Drôme des Collines, Alice, Agnetha et Teodor vont se lancer sur la piste d'un étrange photographe barbu, et de son complice...

03/2019

ActuaLitté

Régionalisme

Hauterives, le Palais idéal du facteur Cheval

Au coeur de la Drôme des collines se dresse, matérialisé dans la pierre, le rêve étrange et poétique de Joseph-Ferdinand Cheval (1836-1924), facteur rural. Palais inhabitable peuplé d'un bestiaire fantastique, monde en réduction veillé par des Géants de galets et de coquillages, il défie à la fois le temps et l'interprétation. Publié à l'occasion du cinquantième anniversaire du classement parmi les monuments historiques (23 septembre 1969) de ce "seul exemple en architecture de l'art naïf" (André Malraux), ce livre entre pour la première fois dans les détails de sa conception comme des contraintes qu'il pose en termes de restauration et d'ouverture au public. Mais il propose également un guide de visite complet du domaine du facteur Cheval et de son étonnant Tombeau du silence et du repos sans fin, situé dans le cimetière communal, offrant ainsi une présentation exhaustive et rigoureuse de l'univers onirique d'un homme singulier.

12/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Le Facteur Cheval. Jusqu'au bout du rêve...

En 1879, à Hauterives dans la Drôme, le facteur Cheval effectue chaque jour dix heures de marche pour boucler sa tournée de 32 kilomètres... Pas un instant de repos pour ce fils de paysan qui n'est allé que six ans à l'école. Et pourtant, la maturité venant, il se lance dans l'une des aventures les plus extraordinaires du siècle. Trente-trois années durant, sans aucune connaissance de l'architecture, il va bâtir pour l'amour de sa fille Alice un Palais idéal "vu en songe" . Un palais aujourd'hui classé monument historique et visité par le monde entier... Auteur et réalisateur, Nils Tavernier a été bouleversé par la destinée étonnante de ce simple facteur devenu un artiste reconnu. Sa vie lui a inspiré un film magnifique ainsi que le présent livre, première grande biographie de Ferdinand Cheval nourrie d'archives inédites, notamment de son journal.

11/2018

ActuaLitté

Beaux arts

Le Facteur Cheval et son Palais idéal

A la lecture de l'ouvrage d'Alain Borne, paru pour la première fois à titre posthume en 1969 aux éditions Robert Morel, on peine à se garder d'une curieuse émotion rétrospective, la même peut-être qui mena l'auteur à consacrer cette très mince étude à la personne et l'oeuvre de Ferdinand Cheval, à une époque où la première n'était encore qu'une ombre et la seconde, pas encore une pièce de patrimoine. Il suffit presque d'ouvrir le livre au hasard pour entendre cette époque et comprendre cette émotion : Si d'autres déjà avaient livré au grand public la figure du facteur Cheval, il me serait permis de montrer ici son monument comme on fait en une monographie d'un château médiéval ou d'une cathédrale gothique. Mais puisque Ferdinand Cheval est encore un inconnu pour le plus grand nombre, je préfère accepter que le présent livre ne soit que l'esquisse d'un ouvrage plus important et ne pas négliger les liens bouleversants qui unissent le monument compliqué et inquiétant à l'homme simple traversé par un rêve qui le dépasse et lui permet, grâce à une surhumaine et presque incompréhensible opiniâtreté, d'accéder à l'art. Le livre est tout entier conforme à ce ton et à ce dessein. Les parties monographiques ne manquent certes pas, Cheval étant l'homme d'une seule oeuvre et le Palais idéal, l'oeuvre d'un seul homme ? ; et au lecteur qui ne connaîtrait encore ni l'un ni l'autre, le livre, en plus des aperçus photographiques, fournira donc l'ensemble des écrits de Ferdinand Cheval (son fameux "? testament ? " et ses lettres). Mais dans la mesure où ces approches sont susceptibles d'avoir été depuis rendues désuètes par la recherche, l'autre et véritable intérêt de ce livre réside dans le regard d'Alain Borne lui-même, qui, sans jamais se détourner de son sujet, ne fait aucunement mystère de ce qu'il se livre en grande partie à une spéculation sur les liens qui unissent l'homme et son oeuvre. "? Nous savons si peu de choses sur Cheval qu'il nous faut le réduire presqu'à une entité? ", avoue-t-il, profitant de ce vide de savoir pour se laisser guider par son émotion. Dans une langue d'une somptuosité d'époque, il laisse ainsi des pages de réflexions concentrées et sensibles sur "? la bataille de l'oeuvre ? " ou le rapport de l'art à la mort et à la sexualité, pages dans lesquelles, derrière la marque de son temps, on ne serait pas étonné de découvrir un autoportrait. Un livre précieux, à verser à la littérature consacrée à Cheval et à l'art naïf, mais surtout à garder pour son supplément d'âme.

05/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté