Recherche

étude revenus

Extraits

ActuaLitté

Science-fiction

Stranger Things - Suspicious Minds

1969. Etudiante sur le petit campus d'une université de l'Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu'on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes... Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l'inquiétant Dr Brenner. Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l'ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l'aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d'armes... à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d'un genre nouveau, dont le champ de bataille n'est autre que le cerveau humain... Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.

03/2019

ActuaLitté

Développement personnel - Orie

Père riche, père pauvre. Ce que les gens riches enseignent à leurs enfants à propos de l'argent et que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne !

Père riche, père pauvre. Le best-seller n° 1 en matière de finances personnelles... - Fait exploser le mythe selon lequel il faut toucher un revenu élevé pour devenir riche - surtout dans un monde où la technologie, les robots et l'économie mondiale changent les règles. - Explique pourquoi l'acquisition et l'accumulation d'actifs peuvent être plus importantes pour votre avenir qu'un gros chèque de paie - et expose les avantages fiscaux dont jouissent les investisseurs et les propriétaires d'entreprises. - Bouscule la croyance selon laquelle votre maison est un actif - ce n'est pas le cas, comme l'ont appris des millions de gens lorsque la bulle immobilière a éclaté, créant la crise des prêts hypothécaires à risque. - Nous rappelle pourquoi nous ne pouvons pas compter sur le système d'éducation pour parler d'argent à nos enfants - et nous dit pourquoi les connaissances financières sont primordiales et plus importantes que jamais. - Explique ce qu'il faut enseigner aux enfants à propos de l'argent - afin qu'ils soient préparés à faire face aux défis et à saisir les occasions propres au monde d'aujourd'hui, et qu'ils jouissent de la vie riche qu'ils méritent. L'étude de textes fait partie de la philosophie de Père riche : lire, discuter, étudier, et discuter encore. Cette édition du 20e anniversaire comprend 9 sections de séances d'étude que vous pourrez utiliser comme guides pendant votre lecture, vos relectures, vos discussions et votre étude de cet ouvrage avec vos amis et les membres de votre famille.

12/2017

ActuaLitté

Littérature

Et toujours les forêts

Corentin, personne n'en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s'en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu'au jour où sa mère l'abandonne à Augustine, l'une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l'aïeule, une vie recommence. A la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n'en finit pas d'assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l'espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d'un monde désert, et la certitude que rien ne s'arrête jamais complètement.

01/2020

ActuaLitté

Policiers

A la tombée du jour

Après le décès de sa mère, Eden, Jessica Sloane essaye de reconstruire sa vie. Elle loue un nouvel appartement, s'inscrit à la fac. Mais lorsque l'université l'informe que son numéro de sécurité sociale n'est apparemment pas valide et correspond à une autre Jessie Sloane, toutes ses certitudes volent en éclats. Pire : lorsqu'elle fouille dans les papiers d'Eden, elle se rend compte que celle-ci ne l'a jamais déclarée à charge dans ses revenus... Les jours passent et le mystère ne fait que s'épaissir, aggravé par l'insomnie chronique dont souffre Jessie. Entre l'épuisement et le deuil, sans carte d'identité ni compte en banque, elle commence à perdre pied. Pourquoi sa mère lui a-t-elle caché qui elle était ? Pourquoi a-t-elle toujours refusé de lui parler de son père ? Toute sa vie n'est-elle qu'un terrible mensonge ? Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Laure Manceau A propos de l'auteur : Après des études d'art et d'histoire de la littérature américaine, Mary Kubica a d'abord été enseignante. Aujourd'hui écrivain à temps plein, cette passionnée de Dickens et de Hemingway vit près de Chicago, la ville où se déroulent les intrigues de ses romans. Ceux-ci sont unanimement salués par la presse et les lecteurs.

06/2019

ActuaLitté

psychanalyse

Pour concevoir les aphasies ; une étude critique

En 1891, Freud publie son premier ouvrage sur la nature des troubles liés à la parole qu’on nommait du terme général d’« aphasies ». Il intervient ainsi au cœur d’un débat alors fort vif (près de 2300 publications sur la question en vingt ans). Ses qualités de lecteur critique – qu’on retrouve dans le premier chapitre de L’interprétation du rêve écrit neuf ans plus tard – y sont déjà patentes puisqu’il étudie dans leurs détails les contradictions des conceptions dominantes, non pour en imposer une nouvelle, mais pour dégager la problématique présente dans cette complexité théorico-clinique. Ce texte est rangé depuis longtemps dans les œuvres dites « pré-psychanalytiques » de Freud. Cette vérité chronologique (on date classiquement la naissance de la psychanalyse d’une lettre à Fliess fameuse de 1897) est d’une certaine façon trompeuse dans la mesure où Freud y façonne une théorie de l’« appareil à langage » qu’on retrouvera, dans ses grandes lignes, à tous les moments clefs de ses élaborations ultérieures. Lire cet ouvrage, c’est donc s’ouvrir à certains éléments décisifs du savoir freudien pris ici in statu nascendi, tout en se donnant la possibilité d’apprécier la rigueur de raisonnement que Freud sait appliquer aux indispensables données cliniques, qu’il parcourt inlassablement sans s’en contenter. Jamais réédité pendant un siècle, ce texte a fait l’objet d’une édition critique pour son centenaire en 1992. À cette occasion, Paul Vogel (puis, à son décès, Ingeborg Meyer-Palmedo) a entrepris de passer au peigne fin les nombreuses citations données par Freud aussi bien en allemand qu’en anglais ou en français, les trois langues où s’exprimaient la plupart des auteurs, tout en se souciant de donner ça et là quelques éclaircissements sur des passages devenus par trop allusifs avec le temps. Ceci nous vaut des « notes de l’éditeur » (NDE) qui viennent s’ajouter aux notes de Freud (NF). Une première traduction du texte de 1891 avait été donnée en 1983 par les PUF, due à Claude Van Reeth, avec une préface de Roland Khun. La nouvelle traduction proposée par les éditions Épel est due à Fernand Cambon. Elle prend appui sur l’édition critique de 1992, ce qui permet d’y intégrer, non seulement l’appareil critique de cette édition complétée de nouvelles « notes du traducteur » (NDT), mais aussi la remarquable étude de Wolfgang Leuschner, ici en postface, qui jette une vive lumière sur les aspects les plus techniques de l’ouvrage.

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

Les deux sources de la morale et de la religion

Comment les sociétés se forment-elles? Pourquoi s’affrontent-elles? Ces conflits peuvent-ils être évités? Morale et religion visent-elles seulement à rendre possible la vie en société, ou permettent-elles à l’espèce humaine de dépasser sa condition naturelle et de trouver une issue à la violence? Telles sont quelques-unes des questions au coeur des Deux Sources de la morale et de la religion (1932), la somme de philosophie morale et politique de Bergson, qui fut aussi son dernier grand livre. Dans ce texte hanté par le spectre de la guerre et par le développement de la technique, mais aussi guidé par une méditation sur le mysticisme chrétien, Bergson articule l’étude de la société à sa philosophie de la vie. Mettant sa doctrine à l’épreuve, il s’efforce de formuler des principes d’action pour des hommes devenus conscients de la nécessité d’affronter leur destin commun. Et tandis que « l’humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu’elle a faits », il nous rappelle que son avenir dépend d’elle. Illustration de couverture: Virginie Berthemet © Flammarion

01/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté