Recherche

Laetitia Strauch-Bonart

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Sociologie

Les hommes sont-ils obsolètes ? Enquête sur la nouvelle inégalité des sexes

Aux quatre coins du monde, la barbarie qui s'abat sur les femmes est terrifiante et nécessite à tout prix d'être combattue. Mais elle ne doit en aucun cas nous empêcher de regarder l'autre mouvement d'émancipation et de progrès que celles-ci connaissent. En Occident, les femmes ont acquis une position sans précédent. Contrairement aux discours rebattus, c'est plutôt chez les hommes que le bât blesse. Echec scolaire, retrait du marché du travail, célibat. De plus en plus, les symptômes de leur malaise s'accumulent. Dans un monde où la réussite dépend des diplômes et des compétences interpersonnelles, leur sort ne fait qu'empirer... mais jusqu'où ? Les garçons sont-ils victimes d'une "féminisation" du monde ? Ou bien nostalgiques d'un privilège mâle injuste et révolu ? C'est à ces questions que tente de répondre Laetitia Strauch-Bonart dans cet essai informé et à contre-courant. Mêlant sociologie quantitative, économie et neurosciences, elle nous invite à explorer la "catastrophe silencieuse" à laquelle nous assistons, passifs. Et si, nous pousse-t-elle à concéder, les hommes non seulement n'étaient plus le "premier sexe" , mais sur le point de devenir obsolètes ?

05/2018

ActuaLitté

Actualité politique France

De la France

La vraie France expliquée par l'histoire et auscultée par une analyse novatrice et optimiste. A rebours des idées reçues et de la radicalité ambiante. " Le déclin français ", pour reprendre le titre du célèbre essai de Nicolas Baverez, omnubile les journalistes et les intellectuels depuis une génération, inspirant une littérature brillante et à succès (Alain Peyrefitte, Jean-François Revel , Alain-Gérard Slama, Marcel Gauchet, Christophe Guilly Patrick Buisson etc.) dont le dernier représentant est Jérôme Fourquet. Tous ces best-sellers souffrent pourtant de deux défauts récurrents : le déclinisme et la spécilisation. Le pari de Laetitia Strauch-Bonart, jeune intellectuelle et figure de proue du conservatisme libéral, est tout autre. Offrir un essai global conjuguant l'histoire et l'actualité en mobilisant pour la première fois une large gamme de disciplines (philosophie politique, économie, sociologie, sciences) au service d'un propos limpide cherchant à comprendre et à expliquer le mystère français sans dogmatisme ni esprit de système. Le point de part pose un concept novateur : " la société de créance ", avant de dérouler un tableau large qui dépasse " le mal Français " pour montrer tout ce qui fonctionne et nous permet toujours de " faire nation " pour emprunter un concept familier aux lecteurs de Pierre Rosanvallon. Le regard de l'auteur, à mi-chemin entre l'Angleterre et la France, ouvertement francophile mais distancié et ouvert sur le monde, offre une large gamme de perspectives novatrices et parfois iconoclastes, qui vont largement contribuer à animer le débat en cette année-charnière . La grande enquête qui répond aux questions d'une France qui doute et ne s'aime plus.

02/2022

ActuaLitté

Policiers

Le Bogart de la cambriole

Les bouquinistes étant légion à New York, pourquoi diable la belle Ilona décide-t-elle un jour d'entrer dans la boutique de Bernie Rhodenbarr plutôt que dans une autre ? Pour inviter son propriétaire au cinéma où l'on passe une rétrospective Bogart ? Pour que, le romantisme du grand voyou de Casablanca aidant, il tombe amoureux fou d'elle ? Et si c'était plutôt pour couvrir des opérations bancaires passablement louches ? Tel est le dilemme auquel est confronté Bernie lorsqu'il fait le lien entre l'émoi qui le trouble et la visite d'un certain Hugo Candlemas qui l'a prié de voler un portefeuille frappé d'une couronne royale. Auteur de Tous les hommes morts, Ils y passeront tous, Le Blues du libraire, La Spinoza Connection, etc., Lawrence Block nous offre ici de fort subtiles retrouvailles avec le plus noble bourreau des cœurs des années 40.

11/1999

ActuaLitté

Histoire des idées politiques

Les grandes figures de la droite

Les hommes qui ont fait la droite de 1789 à nos jours. De qui la droite porte-t-elle le nom ? Depuis la Révolution française, le mot recouvre trois grandes familles de pensées identifiées par le politologue René Rémond : légitimiste, orléaniste et bonapartiste. Contrairement à la gauche, ces droites se structurent par essence autour d'individus, dirigeants et/ou écrivains qui ont marqué sa riche histoire et contribué à définir ou redéfinir son identité multiple et évolutive depuis deux siècles. Voici pour la première fois racontés et expliqués la vie et les apports des plus célèbres d'entre eux dans ce livre collectif rassemblant historiens et journalistes de renom. En voici le sommaire : Rivarol (Paulin Césari) Constant (Philippe Raynaud) Maistre (Charles-Eloi Vial) Chateaubriand (François Rouvillois) Napoléon (Patrice Gueniffey) Duchesse du Berry (Eugénie Bastié) Tocqueville (Laetitia Strauch-Bonart) Guizot (Laurent Theis) Thiers (Pierre Cornut-Gentille) Broglie (Marie-Hélène Baylac) Barrès (Bruno de Cessole) Maurras (Jean-Christophe Buisson) Poincaré (Arnaud Teyssier) Tardieu (Maxime Tandonnet) Pinay (Christiane Rimbaud) De Gaulle (Eric Roussel) Aron (Nicolas Baverez) Simone Veil (Anne Fulda) Giscard (Jean-Louis Bourlanges) Chirac (Guillaume Tabard)

01/2022

ActuaLitté

Prière et spiritualité

Lettres à Morris et Laetitia

Un titre s'est imposé immédiatement : Lettres à Morris et Laetitia. Le jeu de mots était facile. Cependant, à y réfléchir, cela allait de soi. Recevoir régulièrement des "lettres" est signe que l'on a de l'importance aux yeux de celui qui nous écrit. Ces lettres transmettent aussi une bonne nouvelle pour les couples et les familles. "Morris" , ou "Maurice" , est un prénom qui tire son origine du peuple Maure, un peuple nomade, toujours en marche. Le prénom "Laetitia" a pour signification la joie, l'allégresse, mais aussi la beauté, le charme. Le "et" entre les deux prénoms marque cette réelle communion à vivre dans le mariage. Ces échanges de lettres s'adressent donc aux couples qui se mettent en marche vers la Joie de l'Amour.

04/2022

ActuaLitté

Littérature française

Laëtitia ou la fin des hommes

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d'être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans. Ce fait divers s'est transformé en affaire d'Etat : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du "présumé coupable", précipitant 8 000 magistrats dans la rue, en février 2011. Mais Laëtitia Perrais n'est pas un fait divers. Comment peut-on réduire la vie de quelqu'un à sa mort, au crime qui l'a emporté ? Pendant deux ans, Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille, sa soeur jumelle, ses parents, ses amis, les responsables des services sociaux, ainsi que l'ensemble des acteurs de l'enquête, gendarmes, juges d'instruction, procureurs, avocats et journalistes, avant d'assister au procès du meurtrier, en octobre 2015. De cette manière, Ivan Jablonka a pu reconstituer l'histoire de Laëtitia. Il a étudié le fait divers comme un objet d'histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer. Ivan Jablonka poursuit son projet d'exploration des frontières entre littérature, histoire et sciences sociales. Ce livre est une expérience d'écriture autant qu'une enquête, destinée à rendre à Laëtitia sa singularité et sa dignité.

08/2016

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté