Recherche

prefet paris livre

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Paris parias

La grosse Angèle rêvait d'un foyer pour la nuit. Irina la Russkoff aux cheveux rouges fuyait les macs des pays de l'Est. Mona la rebelle, la reine de la tchatche, ne demandait rien à personne, tandis que Suzanne, la suppliciée, côtoyait l'enfer. Et Jojo, parachuté à l'hôtel des Passagers avec sa dégaine d'épouvantail et ses dix piges de placard, revenu de tout et prêt à rien, croisera dans l'absurde le destin de ces filles perdues.

04/2001

ActuaLitté

Littérature française

Le préfet est mort

Ce livre est une tragédie tropicale qui se déroule dans une bourgade montagnarde d'une colonie britannique d'Afrique australe en 1955. Le préfet va rendre visite aux habitants, mais ses heures sont comptées. Tous le détestent. Tous auraient une bonne raison d'en finir avec lui. Qui a tué James Roscoe et pourquoi est-il mort ? C'est un roman policier d'atmosphère, dépaysant, et celui des passés cachés.

04/2019

ActuaLitté

Histoire de France

Le Préfet & le Saumon

Durant toute sa vie, chargée de rencontres exceptionnelles avec les hommes et l'Histoire, Jean Deleplanque a puisé la maîtrise de ses diverses fonctions dans son initiation à la pêche par Fernand Lejeune, le "pêcheur solitaire" de Mauriac. "Elle me permit souvent de mieux comprendre mon partenaire ou adversaire et, parfois, comme lors de la prise du saumon, d'anticiper, de prévoir les réactions de l'autre, de freiner progressivement son élan, d'éviter la faute brutale, de laisser du temps au temps et de lui accorder sa chance." La vie de Jean Deleplanque a véritablement débuté à 20 ans, sous l'Occupation, avec son entrée clans la Résistance et la libération de nombreux prisonniers des geôles gestapistes. Puis est venu le temps de la guerre d'Algérie avec Soustelle, et le massacre évité de Batna; le service de l'Etat et la préfectorale avec Maurice Bourgès-Maunoury, le général de Gaulle, Michel Poniatowski, Pierre Messmer et François Mitterrand. Passé dans le privé, l'auteur a poursuivi son incroyable parcours en étant, depuis 30 ans, administrateur de Cartier. Ce récit fourmille de rencontres et d'anecdotes (jusqu'au lieu de résidence du général de Gaulle à Londres et aux dessins de la Croix de Lorraine), autant d'événements insolites qui permettent de comprendre un peu mieux le fond de l'Histoire.

06/2011

ActuaLitté

Poésie

Libre livre

Ce recueil de poèmes s'offre comme un vrai livre, avec une construction en trois parties qui mène crescendo du vers compté au poème en prose, en passant par le vers libre. A chaque fois, Jean Pérol trouve le ton juste pour mesurer l'abîme que le temps a ouvert devant lui. Comment ne pas être touché par sa liberté d'esprit en même temps que par son pessimisme lucide ?

04/2012

ActuaLitté

Histoire de France

Paris libre, 1871

La Seine maritime et son estuaire / par E. Lavoinne,... ; avec une introduction par M. C. Lechalas,... Date de l'édition originale : 1885 Collection : Encyclopédie des travaux publicsAppartient à l'ensemble documentaire : HNormand1Contient une table des matières Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

01/1971

ActuaLitté

Histoire de France

Un préfet dans la résistance

« J'ai voulu comprendre comment Jean Benedetti, mon oncle, avait traversé la Seconde Guerre mondiale. Formé à l'école de la Troisième République, chef de cabinet d'un ministre du Front populaire, préfet sous Vichy, déporté par les Allemands en 1944, c'est ce même homme qui a prêté serment au maréchal Pétain en février 1942 et qui a sauvé des centaines de juifs sous l'Occupation. C'est bien la guerre de Jean Benedetti que j'ai voulu raconter, celle de ce Juste qui s'ignorait et qui évita toutes les embûches de la compromission. J'ai visité les archives, rencontré les derniers témoins, épluché les correspondances, lu les rapports préfectoraux et sous le papier jauni, les clichés un peu éteints, toute une époque a resurgi où l'on croise les silhouettes incertaines de quelques grands hommes comme le maréchal de Lattre, de contrebandiers de la collaboration comme Georges Albertini, de résistants de la première heure comme Pierre-Henri Teitgen, de messagers de l'espoir comme Sabine Zlatin , la grande dame d'Yzieux, d'amis fidèles comme le docteur Abraham Drucker et de rescapés du naufrage comme le jeune Paul Niederman... Le récit d'une histoire française qui restitue dans toute l'épaisseur de la complexité une époque et une vie avec ses réseaux, ses jeux de pouvoirs, ses amitiés, son quotidien et ses mouvements d'opinion ». Arnaud Benedetti

01/2013

ActuaLitté

Science-fiction

L'héritage des enfants maudits Tome 1 : Le carnaval des feux follets

Ce livre est dangereux ! Si vous l'ouvrez, vous risquez de plonger dans un "autre monde" duquel vous ne voudrez plus vous échapper...

12/2021

ActuaLitté

Généralités médicales

Les cimetières dans Paris, à M. le sénateur, préfet de la Seine, baron Haussmann

Les cimetières dans Paris : à M. le sénateur, préfet de la Seine, baron Haussmann / par J. Gaube (du Gers) Date de l'édition originale : 1868 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

09/2020

ActuaLitté

Faits de société

Vivre libre

Le choeur des voix contemporaines est unanime : la liberté est menacée et recule aussi bien en France qu'en Europe ; il faut revendiquer, réclamer encore et toujours, pour sacrifier au rite nihiliste et bien-pensant de la liberté narcissique. Mais, la revendication incessante de davantage de libertés s'accompagne paradoxalement d'une perte réelle et grave de leurs sens et de leurs indispensables corollaires. Nos contemporains oublient que vivre libre c'est aussi, au-delà de l'égocentrisme ambiant et de la frénésie des déclarations de droits, comprendre la mission de la puissance publique dans un régime de gouvernement modéré, mesurer l'importance de l'organisation politique et la structure des pouvoirs et intégrer la dimension sociale de l'exercice collectif des libertés. Vivre libre c'est enfin promouvoir l'ordre public et le principe de sécurité, respecter la fonction libératrice de la règle de droit et ne jamais oublier que liberté et responsabilité individuelle sont inséparables, dans le service du bien commun.

05/2021

ActuaLitté

Sciences historiques

Souvenirs d'un préfet de police

" Voilà que l'on découvre un préfet, et préfet de Police à Paris s'il vous plaît, mais aussi un avocat, un " journaliste intermittent " (c'est son terme), qui ne semble pas éprouver trop de gêne ou de scrupules à cumuler le poste de préfet avec un mandat d'élu, comme à créer un journal (La Ligue) pour y publier ses propres mémoires. Sous la fameuse " République des Jules ", voilà bien un drôle de préfet, qui vous ouvre tous les couloirs de la cuisine, à commencer par son propre dossier, qui n'hésite pas à mettre à plat ses conflits - avec la presse, avec le Conseil municipal de Paris, avec les successifs ministres de la Justice eux-mêmes -, à révéler les petites comme les grandes manipulations, éludant tout au plus parfois les noms pour ne pas mettre dans l'embarras certains de ses concitoyens. Drôle de préfet, mais manifestement drôle de personnage, dandy à coup sûr, qui s'honore de l'image de " l'homme aux gants gris perle " qu'on s'escrime à lui accoler, qui veut même bien passer pour le " Monsieur Mystère " des " maisons de rendez-vous ", qui ne craint pas de se battre en duel et sait manier la plume aussi bien que le pistolet ou l'épée. Ces Souvenirs d'un préfet de police ne sont pas seulement l'histoire d'un homme retraçant sa carrière, mais un étonnant tableau des mœurs à l'époque où la République allait prendre son envol. Et dont nous restons les héritiers. "

04/2002

ActuaLitté

Littérature française

Les rebelles selon monsieur le préfet

Aux confins d'un pays d'Afrique imaginaire, dans une région en proie à des affrontements entre rebelles et armée régulière, l'infirmier Oumar partage son temps entre ses consultations au dispensaire où parviennent des patients à bout de forces qu'il n'a aucun moyen de soigner, et de longues discussions avec Iya, une vieille femme du village, qui lui en révèle peu à peu les malheurs. Méditation sur l'impuissance des hommes soumis au double fardeau du dénuement et de la tyrannie, ce roman des vies malmenées est d'un terrible réalisme.

11/2010

ActuaLitté

Régionalisme

Albert Reynier. Préfet de la Résistance

A qui observe avec attention le parcours d'Albert Reynier (1889-1949) afin d'en qualifier le sens profond d'un seul mot, c'est le terme d'intégrité qui s'impose. Dans toutes les circonstances d'une intense vie d'engagement, c'est cette valeur suprême qui toujours présida aux choix qu'il eut à opérer, notamment quand, dans la nuit de l'Occupation, il s'agissait d'organiser la lutte clandestine. D'importants jalons marquent cet itinéraire d'exigeante honnêteté morale ; ils scandent les principales étapes de l'existence d'un homme juste qui ne choisit certes pas par hasard "Vauban" pour nom de guerre. Leur enchaînement impressionne, qui est d'une rare cohérence : instituteur dévoué et pédagogue reconnu (en Tunisie comme en France), républicain engagé, soldat valeureux de la Première Guerre mondiale et encore, à cinquante ans, de 1939 à 1940, chef de la Résistance dauphinoise, il est nommé préfet de l'Isère en 1944 et meurt cinq ans plus tard. Son destin est celui d'un héros, simple et tragique à la fois. Il va droit au but, comme une flèche : servir.

10/2016

ActuaLitté

Histoire de France

LE GUEPIER CORSE. De l'assassinat du préfet Erignac à l'arrestation du préfet Bonnet

Mardi 20 avril 1999, une heure du matin : sous un ciel bas, la plage de Cala d'Orzu est déserte. Deux gendarmes arrosent d'essence la paillote Chez Francis. Deux autres font le guet. Le cinquième les attend sur les hauteurs de ce petit coin de paradis corse. Ici commence une affaire d'Etat. Elle mène rapidement cinq gendarmes, un colonel commandant de légion, un directeur de cabinet du préfet, et bientôt le préfet de région en personne derrière les barreaux. Cinq jours plus tard, à Matignon, Lionel Jospin découvre l'ampleur du drame annoncé. Le Premier ministre comprend qu'il faut tailler dans le vif au rythme de l'enquête. Sans pitié, par crainte de voir resurgir les vieux démons de la " cellule élyséenne " en place sous François Mitterrand. Jean-Pierre Chevènement avait vu dans le préfet Bernard Bonnet " l'homme qu'il faut là où il faut ". Quatorze mois plus tard, l'action visant à purger vingt ans de gabegie en Corse ne se révèle-t-elle pas pire que le mal ? L'arrestation des assassins du préfet Claude Erignac a permis de gommer partiellement cette énorme bavure d'Etat. Mais Bernard Bonnet n'entend pas renoncer aux coups de théâtre qui ont rythmé son gouvernorat. Il ne cesse de promettre des révélations sur la "guerre des polices" et sur les chausse-trapes tendues pour entraver son action pendant ses quatorze mois de présence en Corse.

08/1999

ActuaLitté

BD tout public

Le Livre des livres

Submergé par son inspiration, Marc-Antoine Mathieu imagine un recueil de couvertures de livres qui n'existent pas, mais dont le titre, le texte de présentation et l'illustration portent en eux le ferment d'univers insolites. Lorsque le Grand Entrepôt Des Albums Imaginaires brûla, toutes les couvertures en attente de leur histoire partirent en fumée, les fictions de fictions disparurent en une fumée blanche qui obscurcit le ciel de Babel à Alexandrie. Quelques-unes échappèrent aux flammes. Comme autant de flacons en quête de leur ivresse, ces promesses de récits furent mises à la page pour devenir un livre, ce livre...

11/2017

ActuaLitté

Poésie

Ivre libre

Vous aimez la musique et la chanson ! Et si vous aimiez la poésie ? Ivre libre vous invite à entrer dans un univers teinté d'amour, de révolte, d'humour et d'amertume. Page après page, goûtez à la musicalité, à la sensibilité des mots pour vous porter vers l'ivresse des sentiments, de la vie, en toute liberté.

01/2021

ActuaLitté

Tourisme France

Squares, parcs et jardins de Paris

De son exil londonien, Napoléon III a gardé le goût des grands parcs urbains, à l'anglaise. Devenu empereur, il a voulu doter Paris d'espaces verts, accessibles à tous, riches ou pauvres. Lors des grands travaux haussmanniens, Jean-Charles Alphand a donc été chargé de la création et l'aménagement des parcs et des squares. Des Buttes-Chaumont au square des Batignolles, du parc Montsouris au square du Temple, il a radicalement changé l'aspect de Paris. D'autres vagues successives, dans les années 1930, à partir des années 1980, ont également contribué à faire de Paris une ville riche en espaces verts. Des parcs immenses, des centaines de squares, une multitude de jardins discrets, parfois guère plus grands qu'un mouchoir de poche, s'égrènent au détour d'une rue, au carrefour de deux voies, au coeur des immeubles. Ce sont des lieux quelquefois secrets, hors du temps, où règne un calme insolite dans l'univers urbain. Des kiosques, des fontaines, des statues, des gloriettes les égayent, toute une ambiance si typique du paysage parisien. On y croise les enfants qui jouent et les mémés qui papotent. On s'y repose un instant, on y flâne sans bouger. Sans eux, Paris ne serait plus Paris.

04/2017

ActuaLitté

Sports

Jeux perdus. Paris 2012, pari gâché

Ils étaient des millions à y croire et à s'être mobilisés pour faire de Paris la capitale olympique en 2012. Mais, le 6 juillet 2005, à Singapour, Londres lui soufflait in extremis la joie de l'organisation des jeux olympiques. Envolés les bénéfices sportifs, économiques, politiques et sociaux liés à cet événement planétaire ! Comment une victoire annoncée s'est-elle transformée pour les Français en la plus invraisemblable et la plus cruelle des désillusions ? Comment le Comité international olympique a-t-il pu, une nouvelle fois, rester insensible au projet proposé par Paris, pourtant reconnu comme le meilleur de toutes les villes candidates ? En tant que directeur international du projet " Paris 2012 ", Armand de Rendinger a été l'un des acteurs clés de cette formidable aventure humaine et de cet audacieux pari qui était de ramener les jeux olympiques en France, patrie de son rénovateur, le baron Pierre de Coubertin. Il nous conduit sans complaisance dans le labyrinthe des raisons, à la fois diverses et diffuses, qui ont fait tomber Paris. Son récit personnel et vivant donne un éclairage inédit sur le monde de l'olympisme. Il ne se limite pas à une autocritique ni à un coup de gueule contre les erreurs des uns et le cynisme des autres. Il lance aussi un cri d'espoir en apportant sa contribution pour que la France retrouve au plus tôt, à l'instar de ses athlètes et de ses champions, le chemin de projets gagnants, et sa réelle influence dans le monde olympique.

03/2006

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le livre des livres perdus

Un tour du monde en huit volumes, et non en quatre-vingt jours. (...) Et à la fin du voyage, j'ai compris que les livres perdus ont quelque chose que tous les autres livres n'ont pas : ils nous laissent, à nous qui ne les avons pas lus, la possibilité de les imaginer, de les raconter, de les réinventer. Et si, d'un côté, ils continuent de nous échapper, de s'éloigner malgré nos tentatives pour nous en emparer, d'un autre côté, ils reprennent vie à l'intérieur de nous et, à la fin, comme le temps proustien, nous pouvons dire que nous les avons retrouvés. G. V. S.

04/2017

ActuaLitté

Actualité et médias

Damas-Paris. Nous voulons juste vivre

En 2011, la guerre civile éclate en Syrie. Pris dans une spirale de violence qui les dépasse, des milliers de citoyens fuient. Parmi eux, Adel et Hadil, deux Kurdes. Le couple se rencontre sur les routes de l'exil. Menacés par l'Etat islamique, ils veulent rejoindre l'Europe malgré l'incertitude. Pour survivre, tout simplement. Accompagnés du petit frère d'Adel, ils se lancent alors dans un périple rythmé par la peur, la faim et l'épuisement. Ils atteindront finalement la France, où il leur faudra encore trouver une place. A travers leur histoire singulière, Adel et Hadil nous racontent le déchirement du départ. Un récit sincère, profondément humain, et bouleversant.

01/2019

ActuaLitté

Philosophie

Lire et vivre

"Tzvetan Todorov, à la différence de tant d'autres, n'était ni un faiseur ni un bateleur. Il était un doux intransigeant, un intellectuel lucide (l'expression, hélas, est le contraire d'un pléonasme), un savant modeste, un chercheur encyclopédiste et pédagogue (un "passeur", disait-il), un humaniste sans illusions, un citoyen du monde, modéré et exigeant. C'est pourquoi il importe tant de le lire : cela rend plus intelligent, plus modeste, plus nuancé, plus juste - plus conscient de la complexité du monde et du tragique de notre condition." André Comte-Sponville

02/2018

ActuaLitté

Littérature française

Prisonnier de vivre libre

Un homme dont le divorce se passe très mal, aux prises avec un beau-père qui a tout pouvoir et la main mise sur la ville, ne voit plus son fils. Et si l'ultime solution était pour lui d'enlever son enfant ?

08/2018

ActuaLitté

Littérature française

Vivre libre ou mourir

Lorsque le baron d'Abancourt assassine leur père, Ange et Etienne, se retrouvent plongés au coeur de la révolution parisienne. Après avoir provoqué Etienne lors d'un duel, le baron succombe à ses blessures. Aidée par le marquis de Laverdy, la baronne d'Abancourt va mener une traque sans merci pour se venger du meurtre de son mari. Ange et son frère devront compter sur leurs plus fidèles amis pour affronter un monde hostile empli de trahisons politiques. Amoureuse de Pierre, son beau révolutionnaire, Ange va tout faire pour protéger sa famille et oeuvrer pour un monde meilleur.

06/2018

ActuaLitté

Critique littéraire

Partis pris. Littérature, esthétique, politique

Cet ouvrage embrasse les multiples aspects de l'oeuvre de Marc Fumaroli et permet d'en apprécier toute la force et l'originalité. Critique littéraire, critique d'art, observateur de la vie publique, Fumaroli se montre ici tour à tour admiratif, mordant, léger ou solennel, attaché avant toute chose à un libre exercice de l'intelligence dans tous ses domaines de prédilection. Le grand lecteur qu'il est nous entraîne dans une traversée éblouissante de la littérature classique, de ses racines antiques à la période contemporaine. Ces exercices d'admiration témoignent de ce que toute littérature a vocation à nous offrir : une forme de bonheur et d'accomplissement personnel. S'il s'intéresse aux auteurs de son temps, Marc Fumaroli ne cache pas sa nostalgie du Grand Siècle, ni l'attrait qu'exerce sur lui le temps des Lumières, deux époques majeures façonnées par les génies conjugués de la grandeur, de l'imagination et de la sensibilité. Fumaroli inscrit sa vision de la création littéraire dans le sillage de ceux qui sont restés ses maîtres et inspirateurs : La Fontaine, Voltaire et Chateaubriand. C'est à cette aune qu'il apprécie l'oeuvre de contemporains estimés comme Jean d'Ormesson, Claude Lévi-Strauss ou René Girard. La seconde partie de ce volume rassemble ses différentes interventions dans le débat public. Le polémiste plaide avec vigueur pour la sauvegarde des humanités face à l'excès des spécialités. Il rappelle l'enjeu fondamental de toute politique éducative : d'abord former des êtres libres. Il affirme ses préférences esthétiques et se livre à une critique décapante des dérives de l'art contemporain comme de l'emprise idéologique de l'"Etat culturel". Autant de partis pris qui sont chez Marc Fumaroli la marque d'un intellectuel et esthète passionné et exigeant, porté par une éclatante indépendance d'esprit.

01/2019

ActuaLitté

BD tout public

On ne peut vivre qu'à Paris

Paris, point le plus éloigné du Paradis, mais le seul endroit où il fasse bon désespérer. Un livre illustré à partir des aphorismes de Cioran qui devient ici un personnage de bande dessinée : il distille ses maximes en se promenant à Paris, l'unique ville où il pouvait vivre.

03/2021

ActuaLitté

Histoire de France

Vivre à Paris pendant la Grande Guerre

Présentant un tableau fort complet de la vie à Paris pendant la Première Guerre mondiale, cet ouvrage souligne les contradictions d'une capitale qui passe de la mobilisation patriotique à une fièvre de plaisirs destinée à faire oublier la guerre. Cette légèreté cristallisera bientôt l'image de l'insouciance de l'arrière. Mais la réalité est tout autre : angoisse pour les mobilisés, bombardements, travail des femmes, misère, maladies (tuberculose, syphilis), difficultés de ravitaillement, froid. Dans cette atmosphère crépusculaire, de sourdes haines traversent les esprits : haine de l'embusqué ou supposé tel, haine de l'étranger, haine de l'homme politique, haine du militaire envers le civil. D'une plume alerte, l'auteur décrit le quotidien des Parisiens, mais remet aussi en perspective les grands événements qui scandent le déroulement de la guerre, en soulignant leur impact psychologique et matériel sur le pays tout entier. Une contribution majeure à l'historiographie de la Grande Guerre.

01/2004

ActuaLitté

Histoire de France

Monsieur le Préfet. Incarner l'Etat dans la France du XIXe siècle

L'image traditionnelle que l'on se fait de l'autorité préfectorale au XIXe siècle est celle d'une autorité martiale exercée par un haut fonctionnaire doté d'immenses pouvoirs, véritable "empereur au petit pied". En réalité, construire une autorité considérée comme légitime par les Français, en premier lieu par les élites départementales, a nécessité un travail institutionnel et individuel permanent. Dans ce siècle de révolutions, préfets et sous-préfets se sont situés aux avant-postes de la conquête morale du territoire afin d'enraciner le régime qu'ils servaient et, au-delà, de faire accepter l'Etat aux populations. Il s'agissait pour eux de "gagner les sympathies" et de pratiquer "l'art de plaire" pour imposer leur autorité et celle du gouvernement. A rebours des clichés sur les préfets "pachas" du XIXe siècle, ce livre entend analyser ce travail de conquête négligé par l'historiographie. Fondé sur le dépouillement de dizaines de dossiers de carrière, la lecture de Mémoires et de correspondances, celle, aussi, de la volumineuse littérature contemporaine consacrée à "Monsieur le Préfet", cet ouvrage dissèque la construction de ce charisme de fonction à partir de terrains originaux, notamment le corps physique du préfet, vecteur d'une incarnation de l'Etat, ou encore le bal de la préfecture, moyen de séduction et de gouvernement. Il établit comment l'art de représenter a pu faire et défaire des carrières, réservant aux figures "agréables" et aux plus sociables des administrateurs les postes les plus en vue. Il montre aussi comment la littérature et le théâtre ont su démonter point par point les constructions étatiques du rôle préfectoral, fait de modération et de séduction. Enfin, il éclaire la popularité réelle que certains préfets ou sous-préfets du XIXe siècle ont su acquérir, déclenchant alors de véritables manifestations au moment de leur départ du département ou de l'arrondissement.

04/2021

ActuaLitté

Tourisme France

Le petit livre de Paris. Avec 10 cartes postales

Pourquoi la place de la Nation s'appelait-elle auparavant la place du Trône ? Le Panthéon a-t-il toujours été le sanctuaire des grands hommes de la République ? Molière est-il réellement le fondateur de la Comédie française ? Pourquoi surnomme-t-on l'Assemblée nationale le Palais Bourbon ? Ce petit livre doré sur tranche raconte l'histoire des vingt arrondissements de Paris à travers leurs principaux monuments. Les arrondissements sont illustrés par d'ancien plan et chaque monument est mis en couleur par une jolie chromo du XIXe siècle.

09/2021

ActuaLitté

Actualité et médias

Marmaille de la République. Les confessions d'un préfet

De "Marmaille la cour" , ou enfant élevé en plein air à La Réunion, à Préfet de la République. Gilbert Payet nous dépeint un parcours d'une richesse et d'une diversité exceptionnelles. Son regard acéré et sa capacité de recul lui permettent d'analyser sans détour les maux de notre Etat et de notre administration : Hypertrophie des administrations centrales, culte du présentéisme, dérives de notre monarchie républicaine. S'appuyant sur des exemples concrets, il livre une analyse impitoyable des incohérences de notre droit et des entraves mises à l'action de ceux qui sont chargés de sa mise en oeuvre : étrangers condamnés et interdits du territoire mais circulant librement munis d'une convocation en préfecture ou sous protection de l'autorité judiciaire ; quartiers ou écoles sous emprise salafiste ; mais aussi entreprises françaises confrontées à une concurrence déloyale sous le couvert d'une règlementation européenne aussi injuste qu'inadaptée ou croulant sous les charges d'un modèle social aujourd'hui dépassé. Cette analyse s'accompagne de propositions personnelles en faveur de la reconquête de notre souveraineté et du retour à la reconnaissance du pouvoir discrétionnaire de l'administration lorsque la sécurité de nos concitoyens est en jeu.

12/2021

ActuaLitté

Histoire de France

Chérif Mécheri. Préfet courage sous le gouvernement de Vichy

Qu'est-ce qui fait que, sous l'Occupation, certains hauts fonctionnaires ont non seulement servi le régime de Vichy, mais collaboré avec l'occupant, alors que d'autres hauts fonctionnaires ont essayé de contrer les ordres, et parfois réussi à sauver ce qui pouvait l'être ? Le cas de Chérif Mécheri, premier préfet musulman, mérite qu'on y consacre un livre. Pourquoi Chérif Mécheri ne s'est-il pas laissé embarquer par le régime ? Pourquoi Germaine Tillion s'est-elle engagée contre toutes les formes de totalitarisme ? Pourquoi Maurice Papon a-t-il continué à obéir ? C'est dans la psychologie des hommes que l'on trouve les raisons qui les font agir - et ici, à l'époque trouble et sombre de Vichy -, qui les font obéir et se soumettre, ou désobéir et résister. Qu'aurions-nous fait à leur place ?

09/2021

ActuaLitté

Littérature française

Lire, vivre et rêver

Vingt et un écrivains racontent avec passion et humour les livres et les librairies qui ont changé leur vie. "Les livres forment des ponts entre ceux qui les défendent et ceux qui les écrivent. Des ponts ; qu'aucune dynamite ne pourra faire tomber. Des ponts qui lient deux rives différentes, jamais opposées".

09/2015