Recherche

Tierno Monénembo

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Tierno Monénembo. Une écriture migrante

L'ouvrage propose une analyse détaillée de l'écriture de Tierno Monénembo et notamment des quatre romans suivants : Les Crapauds-brousse, Un rêve utile. Cinéma et Peuls. L'étude montre comment l'écrivain guinéen a sa place au sein de ce qu'il est aujourd'hui courant d'appeler les "écritures migrantes", héritières des littératures postcoloniales. Depuis le milieu des années 1990 en effet, les littératures africaines en langues européennes sont de plus en plus étudiées en ce qu'elles seraient dépositaires d'une culture globale, issue de la mondialisation : on y recherche une esthétique et des thèmes qui refléteraient la multiplicité des référents identitaires du sujet africain postcolonial contemporain. Ce discours théorique ouvre des pistes de lecture intéressantes et permet une analyse originale de l'oeuvre de Monénembo et de son évolution dans le temps. Mais on ne peut en rester là. Car, si le discours des écritures migrantes est novateur et productif, il tend aussi à la généralisation, ou même à l'ignorance de discours concurrents, moins "multiculturels". L'analyse détaillée de l'écriture de Monénembo oblige ainsi à nuancer une approche trop volontiers oublieuse des particularités locales, en faisant apparaître que, même sur fond de monde globalisé aux identités bouleversées, Monénembo écrit toujours l'Afrique, son histoire et ses problèmes spécifiques.

09/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Tierno Monénembo, un écrivain pluriel

Cet ouvrage rassemble des contributions d'analystes sur la production romanesque de Tierno Monénembo, les procédés qui concourent à l'écriture, les choix culturel, littéraire, politique et idéologique des oeuvres. Malgré la diversité apparente des lectures, les différentes contributions se croisent, se recoupent en des points essentiels et dévoilent l'universalité du discours de Monénembo. Les études s'intéressent en particulier aux liens entre écriture, fiction et histoire. Monénembo se positionne comme le témoin des traces de l'histoire, des réalités de son temps, des soubresauts qui ont secoué l'Afrique et surtout son pays la Guinée. En de telles orientations, les oeuvres sont envisagées comme des témoignages, la mémoire de l'histoire et des temps modernes. L'imaginaire de Monénembo explore des espaces géographiques et culturels variés. Par les lieux de production des oeuvres, les déplacements des personnages, il s'exprime ainsi chez Monénembo une volonté de transcender les barrières géographiques, ethnologiques, sociologiques et raciales. Son écriture non réductible à un ancrage territorial, se révèle transnationale et transculturelle.

10/2015

ActuaLitté

Critique littéraire

Tierno Monénembo, L'aîné des orphelins

Etudes critiques par Amina Bekkat. Tierno Monémembo : Auteur guinéen dont l'oeuvre s'oriente autour de deux axes, l'impuissance des intellectuels en Afrique et la vie des africains en exil. L'Aîné des orphelins est l'histoire d'un jeune garçon condamné pour meurtre dans le Rwanda du génocide.

01/2014

ActuaLitté

Critique littéraire

Le terroriste noir de Tierno Monénembo

Paru en 2012 et couronné de quatre prix, Le Terroriste noir est un roman qui déjoue l'Histoire en se focalisant sur un destin dont personne n'a la clé. Le tirailleur Addi Bâ endosse des rôles divers qui rendent caduques les identités figées et les appartenances. Grâce à la mémoire aléatoire de la vieille Germaine, unique voie d'accès aux trois années de vie partagée dans les Vosges durant la Seconde Guerre mondiale, le récit de Tierno Monénembo questionne un siècle de relations coloniales et postcoloniales, mais aussi, et surtout, notre capacité à penser hors des clichés et des stéréotypes.

10/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

L'exil dans les romans de Tierno Monénembo

Le présent ouvrage a pour objectif de comprendre et d'expliquer les préoccupations de Tierno Monénembo concernant les exilés : dénonciation des souffrances que ceux-ci endurent ; ferme condamnation des pouvoirs autoritaires et des régimes dictatoriaux en Afrique, qui sont responsables de la situation ; plaidoyer pour que les peuples africains retrouvent la paix et la liberté, afin de jouir du fruit de leur labeur et mener une vie décente. Le livre se structure autour de deux parties. La première partie porte sur les causes de l'exil des personnages, et traite successivement de l'instinct de survie et la recherche du bien-être, de la défense des valeurs sociétales, puis la deuxième partie aborde ses conséquences, à la fois dans le pays d'origine et dans la terre d'accueil. La diversité de l'expérience exilique des personnages et la variété de la technique d'écriture de l'auteur font de la production romanesque de Tierno Monénembo une oeuvre à valeur universelle.

03/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Tierno Monénembo. Une approche psychocritique de l'oeuvre romanesque

Construit à partir de l'essentiel de l'oeuvre romanesque de Tierno Monénembo, cet essai met en exergue l'implicite d'une trentaine d'années d'écriture et de vie littéraires en explorant les principales instances narratives. Ainsi, le lecteur découvre, dans chaque page, dans chaque paragraphe et dans chaque roman les fragments du mythe personnel de l'écrivain qui apparaissent progressivement comme les pièces d'un puzzle. Toute la subtilité de la langue française et du talent de l'écrivain résident dans la mise en scène de la technique romanesque. Cette analyse psychocritique de l'oeuvre littéraire de Monénembo se veut avant tout être une étude portant sur la psychologie des personnages principaux. Elle tâche donc de mettre en exergue le malaise identitaire de ces personnages et celui de l'exilé. Somme toute, face aux traumatismes sociopolitiques, les personnages désemparés éprouvent la nostalgie du royaume d'enfance. Cette présence récurrente dans l'oeuvre romanesque n'est pas anodine. Elle résulte d'un passé troublant apparaissant obstinément et parfois inconsciemment dans les récits des narrateurs. Ces derniers s'inspirant en général de l'univers familial cauchemardesque ou de la situation pitoyable du pays natal "mal sorti" du joug colonial français. Si l'écriture de Tierno Monénembo est prolifique, "instable" et novatrice comme le souligne Noémie AUZAS, force est de constater que les récents articles de l'écrivain franco-guinéen sur le nouveau régime politique guinéen sèment le doute sur le véritable sens de son patriotisme et sur la sincérité de son engagement politique dans une Guinée où l'opportunisme et la course aux intérêts égoïstes des politiques empêchent le développement.

07/2014

ActuaLitté

Littérature française

Peuls

Sa-saye, vagabond ! Comment, diable, es-tu monté de l'état de chien errant à celui de bâtisseur d'empires ? Tes premières traces, tu les as laissées dans le Tékrour. Cet Etat rivalisa avec le Ghana, jusqu'à son occupation par le Mali au XIIIe siècle. Ton peuple de bohémiens connut alors le supplice du bâton et du fer. La délivrance ne viendra qu'au XVIe siècle. Un sauveur émergea de ta nuit. Son nom: Koly Tenguéla. En 1512, il se débarrassa du joug malien et se tailla un immense Etat. Ce redoutable empire des Dényankôbé, c'est le centre de ta mémoire, le pivot de ton remuant passé. Il durera jusqu'en 1776. Mais au moment où ce récit commence, tes pouilleux d'ancêtres vivaient à la merci des chefs sédentaires, sous l'effet de leurs propres chicanes. Les chicanes, vous ne connaissez que ça, bande de mauvais coucheurs ! Vous vivez de chicanes et d'errances. C'était déjà ainsi, bien avant votre séjour dans le Hoggar, bien avant votre traversée du Fezzan, bien avant votre départ du pays mythique de Héli et Yôyo, au bord du Nil... " Tierno Monénembo raconte l'épopée des Peuls dans une langue somptueuse et familière. On songe à ces œuvres comme le Mahabharata où c'est l'esprit d'un peuple qui renaît à travers les légendes, les événements historiques et les destins individuels.

04/2004

ActuaLitté

Littérature française

Le terroriste noir

Le Terroriste noir est une fiction construite autour de la véritable histoire, aussi méconnue qu’extraordinaire, d’Addi Bâ. Addi Bâ est un jeune Guinéen né vers 1916, adopté en France à l’âge de 13 ans, et qui, devenu soldat pendant la Seconde Guerre, est affecté dans le 12e régiment des tirailleurs sénégalais. Capturé après la bataille de la Meuse, Addi s’évade, erre dans les forêts, avant d’être recueilli par le maire du village de Romaincourt. Élégant et mystérieux, à la fois austère et charmeur, il y fera sensation, mais ce n’est qu’un début : en 1942, il entre en contact avec la Résistance et crée le premier maquis des Vosges. Les Allemands le surnommeront « le terroriste noir ». L’affaire est racontée 60 ans plus tard, dans un français mâtiné de patois vosgien, par celle qui n’était qu’une jeune fille à l’époque ; c’est chez ses parents que le tirailleur venait écouter Radio-Londres, c’est chez eux qu’il prenait ses repas et faisait laver son linge. Qui a trahi Addi Bâ ? Une de ses nombreuses amantes ? Un collabo professionnel ? Ou tout simplement la rivalité opposant les Tergoresse et les Rapenne, deux familles aux haines séculaires ? Parce qu’il était noir, ce combattant de la France libre n’a reçu la médaille de la Résistance qu’en 2003, soit 60 ans après son exécution.

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Les crapauds-brousse

Son corps est petit et ramassé, il porte une fine moustache. Aux yeux des autres, Diouldé est un homme médiocre. Il a fait des études pourtant, en Hongrie; il était ambitieux, prometteur... Dans son pays d'Afrique, il est aspiré dans le monde insidieux de la tradition moribonde et de la corruption rampante. Il devra se soumettre au nouvel ordre qui gangrène le pays, devenant peu à peu un des rouages de la décadence postcoloniale.

02/2010

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'aîné des orphelins

L'Aîné des orphelins. Moi, Faustin Nsenghimana, je n'en ai plis pour longtemps. Ils viendront me tuer demain ou bien après-demain. Je m'en irai comme je suis venu au monde, sans un linge sur le corps et sans tapage inutile. Nous autres Nsenghimana n'avons pas pour habitude d'emmerder les autres. Très tôt, mon père Théoneste m'a appris à voir clair, c'est-à-dire à m'accommoder de tout. A Nyamata, tout le monde connaissait Théonest. Vous pensez bien : c'était l'idiot village ! Vous ne saurez jamais le bonheur que c'est d'être le fils d'un idiot. Vous vous distrayez de tout. Eh oui, j'ai continué à jouer au cerf-volant moi, même quand ils ont entouré les collines et qu'ils ont exhorté les gens à aiguiser les machettes et les couteaux. " Pourquoi tout va si mal au Rwanda ? Parce qu'un malappris a déplacé le rocher sacré de la Kagera ! " C'est le sorcier Funga qui disait ça. Ah, si seulement nous n'avions écouté !

05/2000

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Le roi de Kahel

En posant le pied en Afrique, Aimé Victor Olivier vient de réaliser un rêve d'enfant : conquérir la région hostile du Fouta-Djalon. L'ingénieur intrépide promet aux Peuls d'y construire une ligne de chemin de fer. C'est sans compter la méfiance de ce peuple fier et redoutable. Bravant tous les dangers, cet aventurier haut en couleur deviendra le favori du roi, et un héros de l'actuelle Guinée.Né en Guinée en 1947, Tierno Monénembo a été révélé par Les Crapauds-brousse en 1979. Son roman Les Ecailles du ciel, qui a reçu une mention de la fondation L.S. Senghor, L'Aîné des orphelins et Peuls sont disponibles en Points." Ce Roi de Kahel fera date dans la vision africaine de l'aventure coloniale. "Le PointPrix Renaudot 2008

08/2009

ActuaLitté

Littérature française

Les coqs cubains chantent à minuit

Un vieux Noir de La Havane gagne sa vie en allant cueillir à l'aéroport les Européens romantiques, les Américains pleins aux as, pour les piloter dans le sillage d'Hemingway et les emmener boire un rhum au Floridita. Un jour, il récupère à sa descente d'avion un certain El Palenque, venu ici sur les traces de sa propre histoire qu'il ignore. Tout a commencé un matin lointain des années 50, quand les barbudos de Fidel Castro pourchassés par les troupes de Batista trouvent refuge sur le domaine agricole du grand-père Alfonso. En remerciement, le grand-père obtient une lettre signée de la main de Castro, lui garantissant à l'avenir la propriété privée de son domaine. C'est cette lettre qui vaudra tous les ennuis du monde à sa fille, la jeune et belle Juliana, et aussi sa passion amoureuse naïve pour un saxophoniste venu de Guinée. Une aventure foisonnante et pleine de vitalité, où le malheur se noie dans les rythmes de la salsa, les ondulations des corps et le rhum coulant à flots. Mais surtout, un hymne aux origines africaines de Cuba.

01/2015

ActuaLitté

Littérature française

Saharienne indigo

Deux femmes font connaissance un après-midi d'hiver devant une pâtisserie de la rue Mouffetard. Deux femmes aux identités trompeuses. L'une est guinéenne, elle s'appelle Véronique Bangoura et se dit "auxiliaire de vie" ; de fait elle pousse un fauteuil roulant occupé par un tétraplégique. La deuxième, habillée en vieille hippie, prétend être diseuse de bonne aventure ; c'est madame Corre. Mais madame Corre a un lien particulier avec le passé effroyable de la Guinée du temps de Sékou Touré, et ce n'est pas pour rien qu'elle a flairé chez Véronique une odeur de sang, de sexe et de violence. Non sans réticences, Véronique raconte son destin chaotique. A 15 ans, elle s'enfuit de chez elle en sautant par le balcon après avoir tué son père qui vient de la violer. A 21 ans, elle découvre que celui qui a abusé d'elle n'était pas son père mais l'assassin de son père. Car ses vrais parents étaient prisonniers au camp B, le centre de torture de la dictature. Elle a vu le jour dans ces geôles où les bourreaux confisquaient les nouveau-nés et les "adoptaient" . Mais avant de connaître la vérité, la jeune fille mène une vie d'errance et de fêtes nocturnes alcoolisées, persuadée qu'il lui faudra un jour ou l'autre payer son crime. Par moments, un type en saharienne indigo la prend en filature...

01/2022

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Le terroriste noir

Tout commence en lisière de la forêt des Vosges, un jour de 1940, quand un père et son fils partis cueillir des champignons tombent par hasard sur un "pauvre nègre" endormi au pied des arbres. Conduit au village, ce jeune Guinéen adopté en France à l'âge de 13 ans, à la fois austère et charmeur, y fera sensation. Il saura enflammer les coeurs, s'attirer des protections. Mais ce n'est qu'un début : en 1942, il entre en contact avec la Résistance et crée un des premiers maquis de la région. Lancés sur ses traces, les Allemands l'appelleront "le terroriste noir" . Qui a trahi Addi Bâ ? Une de ses nombreuses amantes ? Un collabo professionnel ? Ou tout simplement la rivalité opposant deux familles aux haines séculaires ? A travers cette figure fascinante, c'est tout un pan méconnu de notre histoire qui défile : ceux que l'on appelait les tirailleurs sénégalais. C'est aussi la vie quotidienne de la population des Vosges, évoquée par Tierno Monénembo avec une verve irrésistible... comme s'il s'agissait d'un village africain.

01/2022

ActuaLitté

Littérature française

Bled

Après un détour par Cuba, et en attendant de revenir à la Guinée, Tierno Monénembo s'arrête en Algérie où il a vécu au début des années 80. Cette époque, on s'en souvient, fut marquée par un épouvantable bain de sang et par la lutte obscure entre les extrémistes du GIA et l'armée. De fait, la violence est au coeur de ce roman, plus sombre que les précédents, mais c'est une violence plus archaïque que politique, qui ne provient ni des fanatiques religieux ni des forces du régime : elle jaillit des profondeurs de la société, avec pour cible principale, encore et toujours, les femmes. Monénembo campe une jeune femme en fuite, un bébé dans les bras. Séduite puis abandonnée par un Français, Zoubida est pourchassée par les habitants de son village qui se déchaînent à l'unisson contre la " pécheresse ". Seule, sans protection, elle devra déployer une énergie surhumaine pour défendre sa vie et celle de son enfant, déjouer les pièges et les murs des prisons. Parmi la meute lancée à ses trousses, il y a Hassan, son propre père, personnage plus complexe qu'il n'y paraît, car si Hassan adhère en partie aux préjugés et aux pulsions de son clan, il ne peut certainement pas oublier qu'il est lui-même un enfant bâtard.

10/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le Rebelle. Tome 1

"Le Rebelle, titre choisi par l'éditeur, comporte trois volumes qui relatent une douloureuse traversée du siècle, faite d'indignation perpétuelle, d'insolence et de compassion. Ce Prométhée camerounais, cette "fraction saine de notre cerveau malade", pour reprendre l'heureuse expression de l'écrivain guinéen Tierno Monénembo, nous lègue le feu... Que ces pages enflammées éclairent notre époque trop souvent baignée dans une lumière grise". Boniface Mongo-Mboussa.

01/2007

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le Rebelle. Tome 3

"Le Rebelle, titre choisi par l'éditeur, comporte trois volumes qui relatent une douloureuse traversée du siècle, faite d'indignation perpétuelle, d'insolence et de compassion. Ce Prométhée camerounais, cette "fraction saine de notre cerveau malade", pour reprendre l'heureuse expression de l'écrivain guinéen Tierno Monénembo, nous lègue le feu... Que ces pages enflammées éclairent notre époque trop souvent baignée dans une lumière grise". Boniface Mongo-Mboussa.

03/2008

ActuaLitté

Critique littéraire

Tierno Bokar. Le Sage de Bandiagara

Tierno Bokar vécut au Mali, au début du XXe siècle. Fervent musulman, d'obédience soufie, il créa à Bandiagara une école où il dispensait un enseignement spirituel préconisant l'ijtihad, "l'effort de réflexion personnelle" . Fin observateur de la nature et des scènes de la vie quotidienne, il s'en inspirait pour inventer des contes philosophiques qui touchaient à l'essentiel. Son école devint le pôle de référence pour les habitants qui y envoyaient leurs enfants et où se retrouvaient de nombreux jeunes gens et marabouts de la ville. Mais cet enseignement, prônant la tolérance, le dialogue entre les religions et les cultures, n'était pas du goût des marabouts islamiques orthodoxes qui rent tout pour le réduire au silence. Louis Decque retrace son voyage sur les traces de Tierno Bokar, recueillant les témoignages des derniers disciples encore vivants et relatant la vie de cet homme remarquable. Tout au long de sa quête, il nous fait entendre les paroles de celui qu'on appelait Le Sage de Bandiagara, paroles étonnamment actuelles tant elles sont universelles.

09/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Abîmes, fredaines et soucis

Des écrivains d'Afrique (Calixthe Beyala, Alain Mabanckou, Saphia Azzeddine, Tierno Monénembo, Henri Lopes), François Truffaut et la Nouvelle Vague, dix-neuf mois de critiques cinématographiques dans Lui, des leçons de style à l'intention du Monde des Livres, une étude d'Actes Sud, trois déplacements (Russie, Serbie, Tunisie), des femmes (Eva Braun, Julie Gayet, Madeleine Zepter), quelques éloges funèbres (Henry James, Léon Tolstoï, Ellery Queen, Pierre-Jean Remy, Albertine Sarrazin, Gérard de Villiers, Gabriel García Márquez, Ian Fleming, Guy des Cars) et divers écrits intimes, dont une complainte à l'occasion du soixantième anniversaire de l'auteur. Le titre est de Céline qui ne l'a jamais utilisé, alors je le lui ai pris.

04/2018

ActuaLitté

Littérature française

Thierno bill, une catastrophe culturelle

" Les maux dont souffre aujourd'hui l'Afrique peuvent être répartis en deux catégories : il y a le mal culturel et le mal économique. Une étude poussée de l'expertise de l'Afrique, dans ces domaines au cours de son histoire, peut non seulement établir l'origine du mal, mais aussi lui trouver un remède. " Soumahoro Mahmoud Meite nous invite à étudier l'histoire des peuples et civilisations en présence sur le continent africain, dans toute leur diversité. Souvent décrit comme le berceau de l'humanité, ce vaste territoire demeure fragilisé par les guerres ethniques, la corruption et l'ingérence occidentale. Le destin mouvementé d'Ousmane, simple vacher peul qui tente de s'inventer une vie d'aventures, incarne ces contradictions. Un beau jour, il quitte son village pour sillonner l'Afrique, du Sénégal à la Côte d'Ivoire en passant par le Liberia. Devenu Bill, son ambition le pousse malgré lui à rejoindre la cause du grand banditisme. Au coeur d'une forêt, sa rencontre avec un vieillard charismatique lui ouvre des perspectives insoupçonnées.

11/2017

ActuaLitté

Religion

Vie et enseignement de Tierno Bokar. Le sage de Bandiagara

Au début du XXe siècle, au coeur de l'Afrique, au Mali, la lumière de Dieu a brillé sur un homme : Tierno Bokar, que l'on appelait le Sage de Bandiagara. Cheikh de la confrérie soufie Tidjaniya, il fut une pure et haute figure non seulement de l'islam en Afrique noire, mais de la spiritualité universelle. Sa vie est retracée dans ses lieux et dans son contexte politique et religieux pour situer la parole et l'enseignement du maître, qui font l'objet des deux autres parties de l'ouvrage.

08/2014

ActuaLitté

Littérature française

Oeuvres complètes. Tome 1, J'étais nu pour le premier baiser de ma mère

Admiré par toute une génération (celle de Sony Labou Tansi et Tierno Monénembo), Tchicaya U Tam'si domine la production poétique de la postnégritude, sans compter la force unique de ses romans et nouvelles. Marqué par la disparition tragique de Lumumba, viscéralement attaché au Congo, Tchicaya U Tam'si mêle sa souffrance et ses voluptés à celles de sa terre natale, dans une écriture travaillée par collages savoureux et ruptures baroques : "Ma poésie, disait-il, est comme le fleuve Congo, qui charrie autant de cadavres que de jacinthes d'eau". Léopold Sédar Senghor :"Car l'image est le seul fil qui conduise le cour au cour, la seule flamme qui consume l'âme. De la tête de Tchikaya, de sa langue, de sa plume, de sa peau jaillissent donc les images comme d'un kaléidoscope, avec la force du geyser. Images touffues, changeantes, tournantes, tout en rythmes et en couleurs, tout en sucs et sèves : images vivantes. C'est un feu d'artifice, un volcan en éruption". Et Senghor savait juger en la matière.

11/2013

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le Rebelle. Tome 2

"Et pendant cinquante ans, il s'exprime sans cesse, envers et contre les censures multiformes, et dans un style alerte, percutant. Chez cet écrivain contestataire par excellence, la charge subversive des écrits et le tranchant des prises de position s'allient généreusement au charme de son lyrisme. Il y a en lui comme un mélange de Socrate par l'élévation de l'esprit, de Voltaire par l'effronterie à l'égard des pouvoirs institués, de Sartre par le militantisme impertinent, et de Césaire par la lutte anticoloniale en vue de l'émancipation du monde noir." (André Djiffack) "Le Rebelle, titre choisi par l'éditeur, comportera trois volumes - le premier tome a paru en janvier 2007 et le troisième est prévu en janvier 2008 - qui relatent une douloureuse traversée du siècle, faite d'indignation perpétuelle, d'insolence et de compassion. Ce Prométhée camerounais, cette "fraction saine de notre cerveau malade", pour reprendre l'heureuse expression de l'écrivain guinéen Tierno Monénembo, nous lègue le feu... Que ces pages enflammées éclairent notre époque trop souvent baignée dans une lumière grise." (Boniface Mongo-Mboussa)

10/2007

ActuaLitté

Histoire internationale

Biographie et lignée d'El Hadj Thierno Saidou Bah

Né en 1903 en Guiné, e El Hadj Thierno Saïdou Bah était un homme d'une force et d'une détermination rarissimes. Enfant, il marchait 30km pour se rendre à l'école. Il a ensuite été l'un des premiers vétérinaires de la Guinée et parcourait des centaines de kilomètres pour soigner le bétail. Au tribunal, il a réussi à mettre en déroute les chefs de canton qui se liguaient contre lui. Toutefois, plus tard dans sa vie, un évènement vint le persuader de se consacrer à un autre activité : il devint religieux. Ce livre résume la vie captivante de cet homme, religieux, travailleur et généreux.

10/2017

ActuaLitté

Religion

Thierno Souleymane Baal : lettré musulman, Peulh torodo et révolutionnaire au XVIIIe siècle

Thierno Souleymane Baal est un lettré musulman, Peulh torodo et chef de guerre du XVIIIe siècle, grande figure du Fouta Toro, une région située au nord de l'actuel Sénégal. C'est le père de la révolution maraboutique qui a conduit le Futa vers un nouveau commencement, c'est-à-dire, un cadre politique démocratique et religieux apte à produire une signification méritocratique de la vie. La charte qu'il a laissée en héritage résume son intuition globale et ce que nous nommons le toradaagu authentique. Cette charte aurait joué un rôle déterminant dans la construction d'une conscience collective avant-gardiste si ce que nous appelons le torodaagu maw-maw n'avait pas commandé de l'extérieur une identité peu fulanie. La sociologie qu'il a introduite dans la conscience collective était un projet personnel. Ce livre expose les concepts qui ont autorisé cette nouvelle identité et les mobiles de la négation de la charte de Souleymane Baal.

07/2021

ActuaLitté

Religion

Mouhamadou Fall dit Thierno Diolfo. Vie, itinéraire et oeuvre d'un érudit

Cette oeuvre est une brève biographie de Mouhamadou FALL un érudit de l'Islam qui vécut de la fin du 19ème à la moitié de 20ème siècle. Sa volonté inébranlable de vivre selon les préceptes de l'Islam et de participer à l'expansion de cette religion l'a conduit de son Cayor natal au Fuladu en passant par le Gabu en Guinée Bissau. L'auteur y a retracé les principales étapes de cet itinéraire, sa rencontre déterminante avec l'érudit de l'Islam Al hadji Aly THIAM, la solide amitié qui lia les deux hommes, son oeuvre jusqu'à son décès à Darsalam, village qu'il avait fondé en 1922.

11/2021

ActuaLitté

Philosophie

Léopold Sédar Senghor, Majhemout Diop et le marxisme

L'auteur, par de subtiles analyses instaure un dialogue critique entre d'éminentes figures telles que Léopold Sédar Senghor, le président poète et Majhemout Diop, ancien dirigeant du premier parti marxiste sénégalais. II dévoile leurs divergences sur des thèmes aussi fondamentaux que l'humanisme, la lutte des classes, l'Etat, le prolétariat, le communisme, la pratique théorique, le capitalisme, la dialectique, la dictature du prolétariat, le retard de l'Afrique, l'histoire, etc. Le marxisme africain ou le marxisme en Afrique est abordé sans complaisance, avec passion, mais objectivement, eu égard à la problématique d'une universalité ou non du marxisme que l'auteur questionne surtout à travers une lecture croisée d'un non-marxiste (Senghor) et d'un marxiste (Majhemout Diop), où l'on découvre que le premier apparaît parfois, sur bien des points, beaucoup plus critique et moins dogmatique que le second, et que l'actualité du marxisme est plus que jamais patente et manifeste, comme on peut encore l'apprécier au vu des errements et de la crise du système capitaliste d'aujourd'hui.

05/2010

ActuaLitté

Littérature française

Dévouement et remerciement. Ce carnet, ma contribution au vivre-ensemble

"Chacun d'entre nous a quelque part en lui un carnet, une histoire, quelque chose qu'il ou elle vit, quelque chose à dire, à faire, à partager... Et toutes les vies, toutes les histoires et tous les carnets se valent. La mer, l'océan, le désert, la maladie, l'homme, nous ont enlevé tant de vies." Ce sont des jeunes d'horizons et de parcours différents mais avec des similitudes dans leurs aspirations, réunis il y a quelques années pour la toute première fois par l'ASE (l'Aide Sociale à l'Enfance). Des années sont passées, des souvenirs se sont empilés et les amis sont toujours aussi proches voire inséparables puisqu'ils se réunissent deux fois par an chez l'un d'entre eux. Leur passé et leurs aspirations nourrissent et consolident leur amitié. Dans ce livre, "ce carnet", celui de Bagdad, l'auteur nous présente ses amis, nous parle de ses rêves et de ses interrogations.

03/2020

ActuaLitté

Littérature française

Larmes discrètes

Larmes Discrètes nous plonge à travers la Casamance, dans laquelle le maintien séculaire d'une conscience communautaire est garanti non seulement par le coude-à-coude quotidien imposé par diverses activités concertées de la famille, mais également par l'éducation que la communauté prodigue : les jeux, les rites initiatiques, les cérémonies officielles... Dans Larmes discrètes, la culture des terroirs y est constamment exaltée : elle est l'âme et l'histoire d'un pays. Larmes discrètes est le lieu poétique qui permet d'évoquer plusieurs questions telles que l'hymne aux femmes, la diversité, la dénonciation des mines, la concurrence, la mort, la jalousie, le gaspillage dans les cérémonies officielles... l'auteur de Larmes discrètes veut retrouver ce qui n'aurait jamais dû être perdu : l'instant où, par l'éclat de l'étincelle poétique, le mot peut dire les choses qui, elles-mêmes, se confondent avec leur formulation.

10/2017

ActuaLitté

Histoire internationale

La Guinée a eu 55 ans. Et maintenant ?

J'ai lutté inlassablement contre le système de gouvernance par les "complots". J'ai assisté, révolté, impuissant et attristé, à l'enlisement de notre pays, la Guinée, dans une impasse profonde dans tous les domaines : moral, politique, économique, socioculturel. Au soir de ma vie, je consacre les forces qui me restent à témoigner sur le parcours de notre pays. J'ai dénoncé de façon incessante les odieux crimes politiques que les différents présidents, de Sékou Touré à Alpha Condé, ont ordonnés pour se maintenir à vie à la tête de la Guinée. J'ai écrit plusieurs livres que L'Harmattan et Karthala ont bien voulu éditer. Je dédie ce volume à la jeunesse guinéenne avec laquelle j'ai noué et entretenu des relations d'accompagnement, pour construire avec et pour elle, des structures de concertation dans les associations. Je lui fais confiance pour relever les défis de l'incapacité des dirigeants successifs, de 1958 à nos jours, pour construire un Etat "normal", démocratique, capable de protéger et de nourrir ses habitants. Vive la Guinée !

02/2016