Recherche

Robert Laffont / Versilio

Extraits

ActuaLitté

Sciences historiques

Jean Lafont

Eleveur de taureaux de Camargue, esthète éclairé et amateur d'arts, créateur d'un arboretum remarquable et d'une boite de nuit flamboyante restée gens les annales, initiateur d'opéras retentissants dans le cadre des arènes de Nîmes, Jean Lafont a laissé son empreinte d'homme libre et déterminé depuis son royaume de Camargue. Des proches, dont Sophie Calle, Benoît Duteurtre, Jean-Michel Othoniel et Jean-Claude commentent et prolongent l'album étourdissant de sa vie.

04/2019

ActuaLitté

Religion

EMMANUEL LAFFONT. Un prêtre à Soweto

L'Afrique du Sud sort de la longue nuit de l'apartheid. Après quarante ans d'oppression des Noirs, pourquoi la haine n'a-t-elle pas triomphé ? Un homme, Emmanuel Lafont, seul prêtre blanc à vivre à Soweto durant dix ans, a été le témoin privilégié de cette libération. Guidée par ce prêtre que rien ne prédisposait à habiter dans une cité noire d'Afrique australe, Isabelle Marque nous plonge au cœur de la révolte contre l'apartheid. Grèves, répressions, violences, funérailles rythment le quotidien d'Emmanuel que les paroissiens appelleront bientôt, Ntale Senatla, le Père La Force. Fragilité des armes, force de la parole... Ce portrait poignant d'un homme qui a risqué sa foi dans les brûlures de la fin de l'apartheid révèle la dimension spirituelle d'un engagement au service d'un peuple.

02/1997

ActuaLitté

Sports

Jean Lafont, roi de Camargue

Eleveur et cavalier, créateur de la célèbre manade aux couleurs rouge et vert, propriétaire de discothèque, ami des artistes, passionné de botanique mais aussi de littérature et d'opéra, Jean Lafont, mort en 2017 à 94 ans, est entré dans la légende de la Camargue de son vivant. Interrogeant ses souvenirs de grand raseteur mais aussi l'entourage du manadier, Jacky Simeon a fait mieux qu'écrire une biographie, il a su rendre vie à un homme au destin hors du commun, pour transmettre la mémoire et la culture camarguaise.

04/2019

ActuaLitté

Photographie

Robert

J'ai toujours eu un faible pour Robert Doisneau et ses photographies qui dégrisent la réalité, comme un lendemain de fête. J'y ai croisé des gens plus ou moins abordables, fréquemment aimables, tantôt embarrassés par leur corps, les soucis, les parapluies, tantôt en harmonie avec cette société d'après-guerre où l'espoir renaissait. En photographiant ces gens ordinaires dans leur décor, souvent en bas de chez eux, Doisneau les a rendus hors du commun. Ce qui n'en fait pas un saint, heureusement, il rie se prenait pas la tête, ce qui l'a sauvé du pire, probablement. Reste le meilleur.

03/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

Une si longue quête

Robert Laffont a fondé sa maison en 1941, à Marseille. En cinquante ans d'édition, il a publié plus de dix mille titres et créé des collections prestigieuses comme " Pavillons ", " Bouquins ", " Réponses ", " Ailleurs et Demain ", " Vécu ", " Ce jour-là ", avec un slogan : " Des livres ouverts sur la vie ". Dans Une si longue quête, Robert Laffont nous révèle fêlures affectives et force morale, espoirs et déconvenues, tout ce qui a construit sa personnalité avide de bonheur et de partage. Son amour de la vie, son insatiable curiosité de l'être humain, sa quête de spiritualité l'ont guidé dans ses choix. Il retrace aussi son parcours d'éditeur, ses rencontres avec des auteurs aussi divers et marquants que Graham Greene, Dino Buzzati, John Le Carré, Gilbert Cesbron, Henri Charrière, entre autres, ainsi que ses déboires avec le général de Gaulle ou Winston Churchill. " Je crois que je suis devenu adulte, mais je n'ai pas grandi. J'ai gardé à peu près toutes mes illusions, mes impulsions, mes craintes et mes joies d'enfant. " Une belle leçon d'humanité.

10/2005

ActuaLitté

Critique littéraire

La légende arthurienne. Le Graal et la Table Ronde

Les romans de la Table Ronde sont de grands récits d'amour. Autour d'Arthur, le roi légendaire, l'élite de la chevalerie s'adonne aux exploits qu'alimente la force du désir. Lancelot, l'amant idéal, éprouve pour Guenièvre, l'épouse de son souverain, une folle passion qui doit rester secrète ! Mais Gauvain, le neveu d'Arthur, peut faire état du prestige de sa séduction : beau et galant, ardent, il est disponible à la moindre invite des dames, parfois au risque de sa vie - car une nuit auprès d'une jeune fille nue et consentante qu'un père livre à son hôte est bien périlleuse : une épée aux attaches d'argent interdit la jouissance ! Gauvain se prête aux fantasmes les plus divers : sa force suit le cours du soleil... Le fantastique aussi imprègne les récits. Merlin l'Enchanteur, né d'une copulation du diable avec une jeune fille, est à l'origine de la Table Ronde. C'est grâce à lui qu'Uterpendragon, passionnément épris d'Ygerne, prend les traits de l'époux absent et c'est dans l'illusion d'une nuit que sera conçu Arthur. Merlin établira la souveraineté du jeune homme, roi de la Table Ronde. Une femme peut elle aussi accomplir un acte extraordinaire : pour sauver Caradoc, la belle Guinier accepte de se plonger dans une cuve de lait, une nuit de pleine lune, et de sacrifier l'extrémité de son sein blanc. Les quêtes des chevaliers de la Table Ronde mènent au Graal, qui garde le mystère de son nom et de son origine : objet magique, source de vie, il fait partie des talismans de l'autre monde. L'initiation du jeune Perceval et son échec dans cette quête imprégneront profondément la sensibilité occidentale. Du XII, au XXe siècle, la légende arthurienne, en français et en langue d'oc, a essaimé dans l'Europe entière, témoin de la séduction de la "matière de Bretagne".

07/1997

ActuaLitté

Histoire de France

Croisades et pèlerinages. Récits, chroniques et voyages en Terre Sainte, XIIème-XVIème siècle

Au Moyen Age, l'Orient fascine : il est le lieu d'insatiables désirs, il représente l'utopie du raffinement et des richesses, l'espoir du butin, la convoitise d'un luxe inconnu. Sacralisé, il s'offre à la prouesse et à la piété fervente. Dès la fin du XIe siècle, les croisés partent pour arracher aux infidèles les Lieux saints. Les pèlerins s'engagent à leur suite et relatent patiemment le parcours de leur rédemption : la mer Rouge, le Sinaï, Le Caire et Alexandrie, le chemin du Golgotha, sur les traces de la Passion du Christ et des précieuses reliques. A l'horizon se profilent les murs de la Ville sainte, prise puis perdue, qui fait rêver à la Jérusalem céleste. D'autres lieux brillent encore - Constantinople, Antioche, Edesse, Acre, Tripoli -, auxquels sont attachés les grands lignages, Bouillon et Lusignan, Richard Cœur de Lion et le roi Saint Louis. La chevalerie occidentale y arbore ses emblèmes et fait claquer ses oriflammes. Mais l'enthousiasme de la cause sainte ne fait pas oublier les larmes des adieux : les femmes d'Occident s'inquiètent du départ, tandis qu'apparaissent, furtives et inquiétantes, les Sarrasines bientôt converties. Echo des grandes entreprises qui mirent en branle la chrétienté, les chansons de geste de la croisade mêlent l'Histoire au merveilleux, l'imaginaire aux personnages fondateurs des Etats latins. Quant aux voyageurs juifs, ils cherchent la terre de leurs pères, et leurs récits de voyage parlent des retrouvailles attendues et d'une curiosité intense. Portée par les chansons et récits des croisades, par les relations de voyages réels ou fabulés, la mémoire culturelle illustre les réalités et les rêves de l'homme médiéval.

07/1998

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays. Tome 2

C'est une "somme" d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son oeuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des oeuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille oeuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux oeuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir.

10/1994

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays. Tome 5

C'est une "somme" d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son oeuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des oeuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille oeuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. "Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux oeuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir.

10/1994

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays. Tome 1

" C'est une " somme " d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. " Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son œuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des œuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille œuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. " Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux œuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir. " ANDRE MAUROIS De l'Académie française

10/1994

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays. Tome 4

C'est une "somme" d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son oeuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des oeuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille oeuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux oeuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir.

10/1994

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays. Tome 6

" C'est une " somme " d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. " Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son œuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des œuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille œuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. " Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux œuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir. " ANDRE MAUROIS De l'Académie française

10/1994

ActuaLitté

Critique littéraire

Dictionnaire des personnages de tous les temps et de tous les pays

Présenter en un seul volume les personnages créés par les littératures de tous les temps et de tous les pays suppose un choix. Plutôt que d'établir un inventaire exhaustif, mais nécessairement très sec, des personnages, il a semblé préférable de consacrer de substantielles études aux héros qui vivent de leur vie propre, à ceux qui nous hantent encore quand nous avons refermé le livre ou quitté le théâtre. Parmi ceux qui bénéficient de l'immortalité que constitue pour la mémoire collective la culture, certains, à l'origine personnages historiques ou légendaires, figures créées de toutes pièces par quelque puissant génie, ont subi de siècle en siècle, au gré de l'inspiration des poètes les plus divers, de nombreuses métamorphoses. Il convenait de reproduire les étapes de cette évolution, de faire comprendre ce qui l'a provoquée. Ce sont de telles analyses qu'on trouve dans de vastes articles collectifs, comme Antigone, Don Juan, Faust, Jeanne d'Arc, Phèdre. Il importe enfin de préciser que cet ouvrage est un dictionnaire des personnages littéraires. Les personnages historiques, mythologiques et légendaires n'y figurent que dans la mesure où ils apparaissent dans des œuvres littéraires. GUY SCHOELLER

05/1999

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Dictionnaire des oeuvres érotiques

Pourquoi un Dictionnaire des œuvres érotiques ? C'est que cette littérature, pendant des siècles, a été contrainte de vivre dans l'ombre et qu'elle doit enfin exister au grand jour, comme une partie intégrante de la littérature tout court. A toutes les époques, les autorités - quelles qu'elles soient - essaient de mettre un frein à une trop grande liberté d'expression. Elles n'aiment pas la contestation et encore moins la subversion. Or, le libertinage a toujours eu partie liée avec la libre pensée. La liberté des mœurs n'est que le signe visible d'une autre liberté, philosophique, morale, religieuse, qu'on a souvent essayé de réprimer sous couvert de protection des bonnes mœurs. Qui ne se souvient des procès intentés à Madame Bovary et aux Fleurs du Mal ? Et plus près de nous, des persécutions dont furent victimes les éditeurs de Sade, que la justice de la République n'a pas pu empêcher toutefois de devenir un classique. Le présent Dictionnaire des œuvres érotiques comporte quelque 700 notices rédigées par une quarantaine de spécialistes réunis autour de Pascal Pia, Gilbert Minazzoli et Robert Carlier. Chaque œuvre est analysée en détail et rendue présente à travers des citations significatives. Parmi les auteurs se trouvent de grands noms (Apollinaire, Bataille, Proust, Sade, Zola), des écrivains injustement négligés (Carco, Pétrus Borel, Rachilde, Renée Vivien) et d'autres, qui ont préféré garder l'anonymat. Un répertoire qui allie le plaisir de la lecture à la science du bibliographe, voire du bibliophile.

05/2001

ActuaLitté

Récits de voyage

Madrid, escapades littéraires

Pour approcher, visiter, comprendre une ville, qu'y a-t-il de mieux que de découvrir ce que les grands auteurs ont pu en dire ? Laissez-vous surprendre par les textes consacrés aux plus belles cités du monde, puisés dans les récits de voyage, correspondances et autres carnets de route des écrivains-voyageurs. Fière comme doit l'être une ville d'Espagne, Madrid ne compte plus ses trésors et offre au voyageur une halte sereine au coeur de sa traversée du pays. Chaleureuse, tantôt secrète, tantôt animée des plus vives couleurs et des cris de joie qu'on pousse aux ferias, Madrid a plusieurs visages que les écrivains découvrent et commentent avec saveur. Mérimée en critique d'art, Dumas en spectateur attentif de la corrida, Beaumarchais stupéfait par les danses ondulantes du flamenco, ou encore Dembowski qui lève le voile sur le savoir-vivre madrilène... La capitale espagnole nous offre un bel éventail littéraire.

06/2018

ActuaLitté

Science-fiction

Rencontres avec le diable. Une petite anthologie de la peur

S'il n'est pas toujours incarné, le diable se devine tout au long de cette anthologie de littérature étrangère. Derrière des coups de fil angoissants chez Dino Buzzati, le maître italien de la nouvelle fantastique. Comme hôte indésirable dans L'Exorciste et Rosemary's Baby, où il investit les corps à sa façon particulière... Mais l'ange déchu ne craint personne et n'hésite pas non plus à se montrer, impitoyable envers les hérétiques dans "Une histoire extraordinaire" d'Adolfo Bioy Casares ou facétieux dans le chef-d'oeuvre de Boulgakov, Le Maître et Marguerite, au cours d'un spectacle de magie noire où il va montrer l'étendue de ses pouvoirs. Ces textes, publiés entre 1961 et 1971, sont effrayants, comme on peut s'y attendre, mais aussi drôles et poétiques, et constituent une délicieuse anthologie.

10/2018

ActuaLitté

Récits de voyage

New York. Escapades littéraires

Pour approcher, visiter, comprendre une ville, qu'y a-t-il de mieux que de découvrir ce que les grands auteurs ont pu en dire ? Laissez-vous surprendre par les textes consacrés aux plus belles cités du monde, puisés dans les récits de voyage, correspondances et autres carnets de route des écrivains-voyageurs. Malgré la concurrence d'autres cités tentaculaires, New York conserve un extraordinaire pouvoir de fascination. Ecrin d'un développement intellectuel et artistique rare, cette ville pose en véritable muse pour les écrivains du monde entier. Walt Whitman, Edgar Allan Poe, Francis Scott Fitzgerald, Arthur Miller, Richard Yates, Tom Wolfe, Michael Chabon, Colm Tóibín... : du vieux New York au New York clinquant d'aujourd'hui, tous entraînent le lecteur dans le tempo trépidant d'une ville qui n'a cessé de changer de visage, sans jamais perdre de son attrait. " Quand même, sur le pont du cargo, quand on a vu la ville se dresser si haute devant nous, on a eu un choc. " Arthur Miller

05/2017

ActuaLitté

Récits de voyage

Rome. Escapades littéraires

Pour approcher, visiter, comprendre une ville, qu'y a-t-il de mieux que de découvrir ce que les grands auteurs ont pu en dire ? Laissez-vous surprendre par les textes consacrés aux plus belles cités du monde, puisés dans les récits de voyage, correspondances et autres carnets de route des écrivains-voyageurs. L'Italie a toujours charmé les gens de lettres, mais ce n'est qu'au XIXe siècle que le voyage d'écrivain a trouvé sa véritable expression, offrant aux lecteurs de divines pages de promenades littéraires. Stendhal, Chateaubriand, Zola... Tous ont puisé leur inspiration dans les ruines, jardins et ruelles de Rome, l'ont décrite pour mieux faire éclater leurs souvenirs, leurs rêveries, leurs méditations... " On peut faire aux Romains la même objection qu'à Napoléon. Ils furent criminels quelquefois, mais jamais l'homme n'a été plus grand. " Stendhal, 1827

03/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

Editeur

" J'avais tout fait trop tôt. Je m'étais laissé glisser sans jamais rien choisir véritablement... J'ai décidé de choisir au moins une chose : mon métier. C'est ce jour-là que je suis vraiment né. " Robert Laffont A l'occasion des quatre-vingts ans de la maison, les Editions Robert Laffont rendent hommage à leur fondateur en inaugurant leur collection de livres de poche Arion avec le témoignage de cet homme visionnaire, pionnier de l'édition. Editeur, livre à la fois personnel et professionnel, aussi sincère que passionnant, fut le premier d'une collection qui se proposait de donner à des hommes et des femmes, quels qu'ils soient, l'occasion de décrire leur univers, de réfléchir à haute voix sur leur place dans la société. Il a fait date, et demeure d'une incroyable actualité. Robert Laffont y évoque un métier demeuré mystérieux pour le public (et parfois pour les auteurs eux-mêmes ! ) ; il y dit ses ambitions, ses conceptions, ses relations avec tous les acteurs de la chaîne du livre, dans un récit truffé d'anecdotes ; il y relate aussi ses rencontres les plus frappantes (de Graham Greene à Henri de Montherlant, de Charles de Gaulle à Gaston Gallimard), et les grandes joies que ce métier lui a apportées.

11/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nouveau dictionnaire des oeuvres de tous les temps et de tous les pays

" C'est une " somme " d'autant plus nécessaire à l'homme moderne que les références dont a besoin celui-ci sont aujourd'hui plus étendues, non seulement dans le temps, mais dans l'espace. Depuis quelques siècles, la multiplication des ouvrages de l'esprit a été si rapide qu'une vie entière ne suffirait pas à parcourir les plus justement célèbres. Le monde occidental s'est étendu aux Amériques ; le monde oriental est devenu un élément nécessaire de toute culture complète. Non seulement il ne serait plus possible de tout lire, mais il serait fou de l'essayer. " Tantôt le titre d'un ouvrage a été prononcé devant nous avec éloge, tantôt une allusion à un auteur a été faite par un critique que nous estimons ; parfois la lecture d'un livre, ou même d'une phrase de tel écrivain nous donne envie de connaître le reste de son œuvre. C'est ici qu'intervient ce dictionnaire. Non seulement il m'apprendra les titres des œuvres, mais il me donnera l'analyse des plus importantes. Le journaliste, l'écrivain, et tout simplement l'honnête homme, ont à tout moment besoin d'un renseignement sur des disciplines qui leur sont étrangères, et cela dans tous les langages. Ils trouveront, dans cet ouvrage, l'analyse de vingt mille œuvres de toutes natures, qui couvrent les champs les plus variés. C'est une lecture fascinante et précieuse. " Enfin, il importe de répéter que l'objet de cet immense travail n'est nullement de dispenser le lecteur d'aller aux œuvres elles-mêmes, mais au contraire de le renvoyer à elles en lui donnant le moyen de les découvrir, de les entrevoir, de les choisir. " ANDRE MAUROIS De l'Académie française

11/2007

ActuaLitté

Récits de voyage

Séville, escapades littéraires

Séville, admirée par les écrivains, brûle d'une vitalité débordante. Le flamenco sévillan crée l'effet d'un sortilège, ses chants et ses danses emplissent les airs. Les taureaux et les matadors s'affrontent sans répit, tandis que sa cathédrale fait de l'ombre aux autres cités espagnoles et que les fresques mauresques couvrent la ville de leurs ornements. C'est toute l'étendue de cette passion que des écrivains tels que Théophile Gautier, Prosper Mérimée ou encore Maurice Barrès explorent dans ce florilège.

06/2018

ActuaLitté

Théâtre

Robert Lepage

Robert Lepage est aujourd'hui l'une des grandes figures de la mise en scène internationale. Né en 1957 à Québec, il entre au Conservatoire d'art dramatique de la ville avant un séjour à Paris, où il suivra un atelier dirigé par Alain Knapp et découvrira les spectacles du Théâtre du Soleil. Très vite, il développe un théâtre visuel, inspiré à la fois par le théâtre d'objets, l'univers des marionnettes et la culture orientale. Ses “rêveries”, comme Robert Lepage aime à nommer son théâtre, sont reconnaissables par des explorations technologiques (citant le cinéma, le multimédia, les arts visuels) qui proposent une écriture scénique singulière et collective, avec sa compagnie Ex Machina. Par le biais d'entretiens avec Ludovic Fouquet, Robert Lepage retrace dans ce livre son parcours (du théâtre à l'opéra, en passant par le cirque, la danse, les concerts, etc.) et permet au lecteur d'approcher au plus près de son esthétique et du processus de création.

10/2018

ActuaLitté

Histoire internationale

Robert-Fleury

Robert-Fleury / Henry Jouin ; avec un portrait hors texte, par M. Gaston Thys, d'après M. Jules Lefebvre Date de l'édition originale : 1890 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

09/2021

ActuaLitté

Histoire internationale

Robert Kennedy

Il a d'abord été un fils, soucieux de briller aux yeux de son puissant père, l'Ambassadeur. Il fut aussi un frère, qui dédia la première partie de sa vie à la carrière de l'aîné adoré, "Jack". Mais Robert Kennedy fut surtout un politique atypique, dernier espoir d'une génération traumatisée par les morts de JFK et Martin Luther King. Méconnues en France, sa vie et son oeuvre illustrent pourtant une page essentielle de l'histoire américaine, dont l'issue tragique hante encore les esprits. Car raconter "Bobby", c'est mesurer l'empreinte unique d'un homme perpétuellement en devenir, dans sa vie privée comme sur la scène politique. A Dallas, l'assassinat de son frère obligera Robert à reconsidérer son existence et à entamer une profonde transformation afin de se libérer des fantômes du passé, à la rencontre de son propre destin. Jusqu'à succomber, lui aussi, sous les balles d'un assassin, alors qu'il prenait la route de la Maison Blanche en 1968.

02/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

Robert Desnos

Robert Desnos revisité au jour le jour ! Deux immenses yeux ouverts posés sur le monde qu'il traverse à grandes enjambées ! De quoi rompre définitivement avec l'image d'un poète si curieux de tout, qu'il passe pour désinvolte. L'homme est étonnant et son caractère bien trempé. Secret et tonitruant, il déborde d'énergie et mène une vie exaltante dans le Paris d'entre les deux guerres. Une existence sans vide ! Autodidacte et érudit, Desnos est un titi parisien, fils de la Bastille et des Halles. Enfant, il aime la littérature et le cinéma. Ses idoles sont Hugo, Gustave Aimard et Musidora. Ce poète surréaliste, déclaré " prophète " du mouvement dès 1922, amoureux d'une diva qui le dédaigne, fait un voyage à Cuba en 1928 qui bouleverse sa vie. Il s'ouvre au monde en traversant l'Atlantique et, pour l'amour d'une rumba et d'une île lointaine, se libère d'une passion malheureuse et d'un surréalisme alors préoccupé de politique, pour devenir un homme de média. La musique désormais gouverne sa vie. Tout à la fois moderne et visionnaire, il parle - ou chante (faux) - plus qu'il n'écrit. Journaliste, animateur et publicitaire à la TSF, critique de cinéma et de disques, chansonnier, créateur de scénario et de cantates, écrivain, peintre, Desnos explore tous les moyens d'expression et toutes les cultures de son époque, avec le secret espoir de les métisser. Il laisse une œuvre hybride, dont les écrits ne sont que la partie immergée de l'iceberg.

05/2007

ActuaLitté

Musique, danse

Robert Schumann

Voici le livre de référence sur Schumann qui manquait au public français. Compositeur de première importance, l'un des emblèmes du romantisme, Schumann n'avait pas fait jusqu'aujourd'hui, en France, comme ses pairs et amis Chopin ou Liszt, l'objet d'une monographie aussi détaillée qu'approfondie. L'ouvrage tente dans les deux premières parties de cerner au plus près la complexité du personnage, retraçant les étapes de sa vie sous l'aspect privé et artistique, les deux inextricablement mêlés. Les jeunes années tentées par la littérature, baignent dans l'éblouissante floraison poétique du romantisme allemand. Le couple qu'il forme avec Clara Wieck, brillante pianiste devenue sa femme après une lutte interminable contre un père tyrannique, constitue un axe fondamental de son existence dont l'auteur n'hésite pas à éclairer les zones d'ombre. Le travail incessant de Schumann est décrit ici dans tous ses aspects : l'activité de compositeur bien sûr, mais aussi d'écrivain et de critique musical, qui joua dans l'Europe de son temps un rôle capital à la tête de sa revue Neue Zeitschrift für Musik où il rendait compte, de façon engagée, de la plupart des productions de son temps. La " folie " de Schumann ayant suscité de nombreux commentaires scientifiques ou " romantiques ", Brigitte François-Sappey étaie par une sérieuse information médicale son récit d'une vie écourtée par la maladie. A sa mort à quarante-six ans, Schumann laissait plus de cent cinquante oeuvres que l'auteur étudie en détail dans la troisième partie de l'ouvrage. Accordant la plus grande importance aux chefs-d'oeuvre souvent commentés (les oeuvres pour piano - la Fantaisie, les Etudes symphoniques, les Scènes d'enfants... - et les cycles de lieder tels que L'Amour et la Vie d'une Femme), elle s'attache également à ce qui a été considéré longtemps comme de moins bonne venue, les oeuvres plus tardives, scéniques, symphoniques et chorales (Genoveva, Scènes de Faust). Présentant un Premier et un Second Schumann comme il y a un Premier et un Second Faust, elle montre l'évolution d'un musicien qui, de pianiste hoffmannien, est devenu symphoniste goethéen, et elle rend un hommage admiratif à la grandeur et à la complexité d'un musicien capital.

03/2000

ActuaLitté

Histoire de France

Robert Buron

Voici la première biographie consacrée à Robert Buron (1910-1973) dont la personnalité a marqué la IVe et la Ve République et dont le souvenir est associé à de grandes dates de leur histoire, telles 1954 et !e gouvernement de Mendès France ou 1962 et les accords d'Evian. Cet économiste engagé tôt en politique n'a jamais caché ses convictions, même si celles-ci dérangeaient. Passant progressivement de la démocratie-chrétienne au socialisme, son anticonformisme a pu dérouter, mais son action s'est toujours attachée à la défense de la dignité et de l'épanouissement de l'homme. Un christianisme exigeant ne l'empêcha nullement de distinguer foi et engagement dans la vie de la cité, au service de tous. Européen convaincu, Robert Buron a, également, une vision mondialiste, s'intéressant particulièrement au Tiers-Monde dont il mesure sur place les problèmes. Il s'en fait un ardent défenseur au nom de la solidarité, notamment dans le cadre de ses fonctions à l'O.C.D.E. Par "goût de la vie" cet optimiste impénitent est aussi un réaliste qui mesure les limites de l'action politique classique. Il chercha par de nouvelles voies, notamment avec le mouvement Objectif 72, à ne pas se laisser enfermer par le court terme, se livrant à une réflexion prospective qui dépasse les clivages traditionnels. Marcel Launay, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Nantes, présente le portrait de cet humaniste en politique. Outre les extraits des écrits de Robert Buron, deux témoignages éclairent une personnalité aux multiples facettes. Pierre Pflimlin, ancien Ministre, Président du Conseil en 1958 puis Maire de Strasbourg et Président du Parlement Européen, évoque son collègue et ami du M.R.P., lucide et généreux. Jean Offredo, journaliste, collaborateur de la première heure d'Objectif 72, apporte un éclairage complémentaire sur l'homme de gauche, désintéressé, toujours prêt à se remettre.

01/1993

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Le petit Décaméron

L'ouvrage est un recueil de onze nouvelles érotiques dont le titre renvoie directement au Décaméron de Bocacce. Chaque nouvelle permet d'entre dans l'imaginaire humain, dans ce qu'il a de plus secret et de plus universel: l'amour, le désir et la mort imminente. Comment naît le désir, comment il s'exprime, ce qu'il porte en lui de force de vie mais aussi de puissance de destruction. Le livre apparaît comme un condensé des thèmes majeurs des œuvres littéraires de Robert Lafont, il permet d'appréhender la richesse de l'écriture à la fois baroque et précise et d'entrer ainsi dans l'œuvre, encore peu traduite, de l'un des écrivains majeurs de la littérature occitane actuelle.

12/2008

ActuaLitté

Dictionnaire français

Le Robert poche

LE DICTIONNAIRE DE REFERENCE dans un format pratique. Toute la richesse de la langue française. 66 000 définitions, de nombreux exemples d'emploi et les niveaux de langue (littéraire, familier, argotique...), les synonymes, Les contraires, les expressions et Locutions, la prononciation, les tableaux de conjugaison. Inclus : une grammaire complète, toutes les règles d'orthographe à connaître, pour écrire sans fautes. Pour développer sa culture générale : 10 000 noms propres (personnes, lieux, événements...), dans tous les domaines : histoire, géographie, arts, sciences, politique...

05/2019

ActuaLitté

Littérature française

On attend Robert

La Belle Epine n'a pas toujours été le plus grand centre commercial d'Europe. Au voisinage de l'aéroport d'Orly et de l'usine Técalémit, dans les Années Cinquante, c'est un simple carrefour avec une gendarmerie en meulière et un stade dont le grand père de l'auteure a la garde. C'est là que l'été 1944, la Quatrième Division d'Infanterie américaine du Général Barton a cantonné la veille d'entrer par la porte d'Italie pour libérer Paris. Mais si les vainqueurs sont parvenus à imposer un armistice quelques jours après la naissance de la narratrice, dans ce biotope industriel, légal et sportif, le tohu-bohu demeure. Le père - propagandiste de la réconciliation entre les peuples, saint simonien qui s'ignore, adepte du mot juste, de la rationalité et de la géométrie - tente sans ménager sa peine, de mettre de l'ordre. Mais en proie à des forces qui n'en relèvent pas, cette bataille-là est loin d'être gagnée. Ainsi en dépit du vouloir paternel, la narratrice enfant peine-t-elle à prendre pied au milieu du pugilat où collant au terrain, elle n'a d'autre ressource que d'emboîter le pas aux animaux et aux végétaux tout en préparant une évasion aussi difficile qu'indispensable... Cette fuite émancipatrice commence par l'élaboration d'une représentation du monde qui bien que s'appuyant sur elle, dame le pion à celle des pères fondateurs. C'est qu'ayant dû s'y dérober pour sauver sa vie, la narratrice enfant sait qu'est partout à l'oeuvre la dévoration de la matière vivante par elle-même, pour elle-même et contre elle-même. Sous le vernis, le chaos généralisé est la nature même de "L'Etant". Il ne s'agit ni d'une exception marginale qui pourrait être laissée de côté, ni d'un maelström incompréhensible que pourrait durablement juguler la logique car sans arrêt contesté par les dominés, l'ordre des dominants est toujours provisoire. C'est sur cette deuxième moitié de la raison encore insuffisamment explorée que Jeanne Hyvrard écrit depuis bientôt quarante ans. Notamment dans ses ouvrages théoriques aux Editions des Femmes Canal de la Toussaint (1986) et La Pensée Corps (1989) ou plus récemment chez l'Harmattan dans La négation de la mère (2011).

03/2014