Recherche

Prix Mallarm��

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Le prix de l'orgueil

Daniel Pitt aux prises avec l'un des plus puissants constructeurs naval de la Royal Navy. Lorsque Daniel Pitt est appelé sur une scène de crime dans le quartier du Mile End à Londres, il découvre que la victime est un avocat de son cabinet. Que faisait son collègue dans cet endroit malfamé ? Aidé de son ami Toby Kitteridge, Daniel doit enquêter sur son propre bureau, d'autant que leur chef semble en savoir plus qu'il ne l'admet. Ses pistes le conduisent jusqu'à un riche constructeur de la flotte navale anglaise mais Daniel dérange : fonctionnaires et puissants vont tenter de l'empêcher de se frayer un chemin vers une vérité que beaucoup veulent garder secrète. L'inépuisable soif de justice de Daniel Pitt les mettra-t-il en danger, lui et sa propre famille ? Traduit de l'anglais de Florence Bertrand.

08/2021

ActuaLitté

Policiers

Le prix de la vengeance. Six novellas

Eva Mc Nabb, opératrice d'appels d'urgence pour le 911 à La Nouvelle-Orléans, reçoit un appel relatant l'assassinat d'une policière et l'enlèvement de son coéquipier par les narcotrafiquants qui gangrènent la ville. Il s'agit de Danny, son propre fils, que l'on retrouve mort après des heures d'agonie. Brûlé, brisé, os après os. Dès lors, Eva n'a plus qu'une obsession et convoque son fils aîné, Jimmy, policier lui aussi : "Je veux que tu prennes ta haine à bras-le-corps. Je veux que tu venges ton frère." C'est sur ces notes tragiques que Don Winslow ouvre Le Prix de la vengeance. Des bas-fonds de La Nouvelle-Orléans aux plages de Hawaï en passant par la côte californienne, on y croise petites frappes et trafiquants de haut vol, gentlemen cambrioleurs, flics obsessionnels, surfeurs de légende et fugitifs, autant d'âmes damnées qui évoluent dans l'envers du rêve américain... Avec ce recueil de six novellas, Don Winslow façonne un ouvrage unique et s'impose une fois de plus comme l'un des plus grands auteurs de sa génération.

10/2020

ActuaLitté

Economie

Le prix de la démocratie

Une personne, une voix : la démocratie repose sur une promesse d'égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l'argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias : le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés. Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l'état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives - souvent infructueuses, mais toujours instructives - de régulation des relations entre argent et politique. En France, l'Etat a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser l'essentiel de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot. Ces dérives ne viennent pas d'un complot savamment orchestré mais de notre manque collectif d'implication. La question du financement de la démocratie n'a jamais véritablement été posée ; celle de la représentation des classes populaires doit l'être sur un mode plus radical. Pour sortir de l'impasse, voici des propositions qui révolutionnent la façon de penser la politique, des réformes innovantes pour une démocratie retrouvée.

01/2020

ActuaLitté

Littérature française

Les prix d'excellence

Les prix d'excellence, ce sont Mathilde et George, vingt ans d'écart : elle, une fille de la bonne bourgeoisie textile du nord de la France ; lui, le fils d'un G. I. et d'une Vietnamienne, adopté par de petits épiciers parisiens. Dans les années 80, Mathilde, passionnée de cinema, rompt avec sa famille, fait sa vie avec un cheminot, devient scénariste ; George suit de brillantes études en Suisse, puis part pour les Etats-Unis où il se spécialise la biologie. Lorsqu'ils se rencontrent, en 1989, leur entente est immédiate, évidente. Ils ne deviennent pas amants, car chacun aime intensément de son côté (Mathilde, son mari ; George, un Nord-coréen), mais ils se savent unis par la passion. Ils s'écrivent, ils s'admirent. Le succès vient, et l'espoir : Mathilde est primée pour un film à Cannes, George fait des découvertes scientifiques de première importance. Mais le vieux monde, celui de la convention et de l'envie, n'en veut pas : une cabale se monte. Mathilde et George recevront-ils le prix d'excellence de la vie ? Une histoire d'amour romanesque et trépidante, avec, en arrière-plan, les bruissements du monde de mai 68 à nos jours.

01/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le prix de l'innocence

Fiona, la narratrice, reçoit une lettre de sa vieille amie Vanessa, lui demandant si son fils Alex, lors de son prochain voyage en Angleterre, peut venir leur rendre visite – à James, son mari, parrain d'Alex, et elle-même. Fiona adore Alex, mais cette perspective la met mal à l'aise, car elle réveille toute une série de souvenirs lancinants. Fiona songe à l'enfant tant désirée que James et elle ont perdue. Et puis, surtout, aux primes années de sa jeunesse, dans l'Angleterre des années 1960. Les souvenirs affluent à sa mémoire et, graduellement – comme la narratrice d'un autre Willa Marsh, Le journal secret d'Amy Wingate –, Fiona raconte son époque, ses rêves, ses espoirs et ses désillusions sentimentales. Fiona et Vanessa sortaient à peine de l'adolescence. Elles découvraient le monde des adultes, avec ses codes parfois cruels. C'est en se faisant embaucher, sur ordre de son père, chez Winslow, le grand magasin de la ville, au rayon Mercerie, que Fiona se lia avec une autre employée, Vanessa, plus belle, plus dégourdie qu'elle, qui avait déjà un amoureux, Tony. Et c'est encore grâce à Vanessa que Fiona rencontra Geoffrey, le beau ténébreux qui fut son premier flirt. Leur histoire a commencé comme un tendre slow, mais bientôt le « pas de quatre » entre les jeunes gens s'est fait plus subtil, plus dangereux. Fiona doit encore, plusieurs décennies après, affronter les secrets de son passé. Notamment en ce qui concerne la paternité d'Alex.

02/2013

ActuaLitté

Economie

Le prix de l'inégalité

Son livre à paraître est consacré à l'un des grands sujets de l'économie actuelle et curieusement assez peu traité : Les inégalités. Dans ce livre majeur Joseph Stiglitz explique comment les inégalités ont ainsi prospéré dans le monde depuis près de 20 ans. Et pourquoi ces tels écarts de richesses entre les plus riches et les plus pauvres sont à la fois inacceptables socialement et extrêmement dangereux économiquement. En effet Stiglitz démontre magistralement qu'il n'y aurait sans doute jamais eu la crise de 2007 si les classes pauvres et moyennes américaines notamment avaient vu leur pouvoir d'achat augmenté régulièrement (il stagne voire décroît aux Etats Unis depuis 2 décennies). Contrairement à la doxa libérale qui pense que moins l'Etat intervient pour réglementer mieux se porte l'économie, l'auteur démontre que c'est précisément cette absence de régulations qui a provoqué la crise. De même contrairement à la doxa libérale qui prétend que l'argent ruisselle spontanément des plus riches vers les plus pauvres, la richesse s'est concentré en un glacis détenu pour l'essentiel par 1% des habitants du globe. Un livre qui bien entendu non content de dénoncer et d'expliquer , toujours avec un remarquable sens pédagogique, propose de solutions et surtout d'autres alternatives à un système économique mondial qui, s'il n'est pas profondément réformé, risque l'effondrement.

09/2012

ActuaLitté

BD tout public

Grand prix Tome 3 : Adieu

Dans Adieu, troisième tome de Grand Prix, Marvano nous raconte l'histoire de ces coureurs automobiles prêts à tout pour rouler, même à porter la croix gammée... On tremble en lisant ce dernier épisode de Grand Prix, car chacun sait que, au-delà de la hantise de l'accident fatal, c'est un autre drame qui se joue. Mondial, celui-là. Chacun sait que derrière le vrombissement des moteurs résonne le claquement des bottes, que derrière les cris des directeurs de course, les vociférations d'un "conducteur" à la tribune déchirent le silence... C'étaient des sportifs, et ils voulaient être les meilleurs ; le gouvernement de Hitler leur donnait la possibilité de gagner. Devaient-ils refuser ? Adieu est le troisième et dernier épisode de Grand Prix, une bande dessinée dans laquelle Marvano entremêle histoire de la course automobile et genèse de la Deuxième Guerre mondiale.

06/2012

ActuaLitté

Policiers

Le prix de la peur

Quelques jours avant Noël, clans une église de Los Angeles, le cadavre d'un prêtre est retrouvé sur les marches de l'autel. Sa tête a été remplacée par celle d'un chien. En charge de l'enquête, le détective Rob Hunter découvre qu'un cauchemar récurrent hantait le religieux : qu'on le décapite... Bientôt, les cadavres s'accumulent. Noyée ou brûlée vive, chaque victime meurt de la façon qu'elle redoutait le plus. Comment le tueur pouvait-il connaître leur pire angoisse ? Quel lien unit ses proies ? De qui le serial killer cherche-t-il à se venger ? Pour Rob, c'est le début d'une traque infernale au coeur de la jungle urbaine de la Cité des Anges, à la poursuite d'un tueur déterminé à faire payer le prix fort à ses victimes, le prix de la peur.

03/2012

ActuaLitté

Policiers

Les prix Arthur-Ellis tome 2. Onze nouvelles policières, noires et mystérieuses (2000-2010)

Un ancien soldat d'élite apprend par son médecin traitant que, en raison de sa leucémie, il n'a plus que quelques mois à vivre. Puis le spécialiste lui fait une étrange proposition : pourquoi ne profiterait-il pas de ses derniers instants pour éliminer un trafiquant de drogues notoire que la justice n'arrive pas à coincer ? C'est votre dernier jour de travail comme convoyeur d'argent pour les casinos de Las Vegas et votre dossier professionnel est sans tache depuis vingt-deux ans. Mais voilà que votre fourgon blindé a disparu avec à son bord plusieurs millions de dollars... Comme policier, il vous est difficile de prendre au sérieux le vol d'une peinture qui vaut tout au plus quinze dollars. Mais la jeune artiste d'à peine onze ans est très tenace, et puis vous vous demandez : pourquoi diable subtiliser une telle oeuvre ?

06/2011

ActuaLitté

Développement personnel

L'argent à tout prix. Comprendre et améliorer sa relation à l'argent

L'argent gouverne notre existence : dépenser sans compter, être radin, ne jamais faire de budget... Autant de conduites qui peuvent troubler notre quotidien et transformer notre rapport au réel. Apprenez à vous connaître et à comprendre les mécanismes qui vous régissent à travers ce véritable outil pratique, riche en cas concrets et témoignages. Toutes les situations de la vie sont abordées et analysées pour vous aider à mieux vivre votre relation à l'argent : dépendre de son conjoint, payer l'addition au restaurant, demander une augmentation... Vous trouverez également des conseils pratiques pour gérer votre budget, changer vos habitudes et vous délivrer de la dictature de l'argent.

10/2005

ActuaLitté

Science-fiction

Le dernier Héraut-Mage Intégrale : La Proie de la magie ; Les Promesses de la magie ; Le Prix de la magie

A Valdemar, le jeune Vanyel, épris de musique et de liberté, doit affronter son destin pour devenir un puissant héraut-mage. Un amour profond et absolu lui fera découvrir ses dons magiques.

06/2015

ActuaLitté

Littérature française

Discours prononcé aux obsèques de M. Métral, homme de lettres, le 2 septembre 1839

Pour distinguer le magnétisme de l'hypnotisme analogies et différences (2e édition, avec 8 portraits) / par J.-M. Berco,...Date de l'édition originale : 1904Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces œuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces œuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.Pour plus d'informations, rendez-vous sur sur le site hachettebnf.fr

05/2013

ActuaLitté

BD tout public

Les cités obscures : La fièvre d'Urbicande. Edition spéciale en couleurs

Prix du Meilleur Album à Angoulême en 1985, ce deuxième volume de la saga au long cours de Schuiten et Peeters paraît pour la première fois en couleurs. L'urbatecte Eugen Robick est insatisfait. La Commission des Hautes Instances, qui gouverne Urbicande, refuse l'aménagement d'un pont qui, selon Robick, rétablirait un équilibre urbain menacé. C'est dans ce contexte qu'un étrange objet fait son apparition sur le bureau de Robick : une structure cubique évidée d'origine inconnue, faite d'un métal indestructible, qui commence à lentement croître... Publiée dans le journal (A suivre) en 1983, La Fièvre d'Urbicande était au départ conçue pour paraître en couleur. Plus de 35 ans après sa première publication, l'un des épisodes majeurs des Cités Obscures est donc enfin colorisé. C'est le graphiste et illustrateur belge Jack Durieux qui a oeuvré pour souligner la majesté et la puissance de cette bande dessinée intemporelle.

10/2020

ActuaLitté

Littérature française

Misère

PRIX INDIANOCEANIE 2019 Sarita, la mère d'Arjun, pressent le malheur lorsque surgit dans le village de Rivière des Anguilles, à l'île Maurice, un enfant à six doigts. Un seul mot traverse encore les lèvres de ce garçon esseulé, frêle et muet : "Misère" . Arjun, le prodige joueur de vînâ le recueille. Tandis que la musique tisse d'étranges liens entre eux, les femmes du village dansent au rythme des convictions ancestrales et des désirs inavouables. Sur une île hantée par les spectres de la colonisation et de l'indépendance, le destin des habitants aux curs affamés de liberté se noue autour de cet être mystérieux

12/2019

ActuaLitté

Philosophie

Le temps des magiciens. 1919-1929, l'invention de la pensée moderne

Prix du meilleur livre étranger 2019 - Essai 1919. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, un élan de créativité sans précédent se produit dans l'histoire de la philosophie. Les ouvrages majeurs de Ludwig Wittgenstein, Martin Heidegger, Ernst Cassirer et Walter Benjamin, marquent un tournant de la pensée occidentale qui va façonner la philosophie moderne. Critique de la technologie, crise de la démocratie, repli identitaire, développement durable : pour comprendre et interpréter les grandes questions contemporaines, il faut revenir sur les traces de ces quatre grands penseurs. De l'Autriche à la Forêt-noire en passant par Paris et Berlin, entre biographie et analyse philosophique, Wolfram Eilenberger, qui a été longtemps rédacteur en chef de Philosophie Magazine en Allemagne, retrace de manière très vivante les chemins de réflexion de ces quatre philosophes essentiels.

09/2019

ActuaLitté

Littérature française

La part du fils

Prix Giono 2019 Longtemps, je ne sus quasiment rien de Paol hormis ces quelques bribes arrachées. "Sous le régime de Vichy, une lettre de dénonciation aura suffi. Début septembre 1943, Paol, un ex-officier colonial, est arrêté par la Gestapo dans un village du Finistère. Motif : "inconnu". Il sera conduit à la prison de Brest, incarcéré avec les "terroristes", interrogé. Puis ce sera l'engrenage des camps nazis, en France et en Allemagne. Rien ne pourra l'en faire revenir. Un silence pèsera longtemps sur la famille. Dans ce pays de vents et de landes, on ne parle pas du malheur. Des années après, j'irai, moi, à la recherche de cet homme qui fut mon grand-père. Comme à sa rencontre. Et ce que je ne trouverai pas, de la bouche des derniers témoins ou dans les registres des archives, je l'inventerai. Pour qu'il revive". J. -L. C. Le grand livre que Jean-Luc Coatalem portait en lui.

08/2019

ActuaLitté

Littérature française

La tentation

Prix Médicis 2019 C'est l'histoire d'un monde qui bascule. Le vieux monde qui s'embrase, le nouveau qui surgit. Toujours la même histoire... et pourtant. François, chirurgien, la cinquantaine, aime chasser. Il aime la traque, et même s'il ne se l'avoue pas, le pouvoir de tuer. Au moment où il va abattre un cerf magnifique, il hésite et le blesse. A l'instant où il devrait l'achever, il le hisse sur son pick-up, le répare, le sauve. Quel sentiment de toute-puissance venu du fond des âges l'envahit ? Quand la porte du relais de chasse en montagne s'ouvre sur ses enfants, que peut-il leur transmettre ? Une passion, des biens, mais en veulent-ils seulement ? Son fils, banquier, a l'avidité du fauve. Sa fille, amoureuse éperdue, n'est plus qu'une bête traquée. Ce sont désormais des adultes à l'instinct assassin. Qui va trahir qui ? Luc Lang a écrit ici son histoire familiale de la violence. Son héros croit encore à la pureté. Cet ample roman nous raconte superbement sa chute et sa rédemption.

08/2019

ActuaLitté

Religion

L'islam pensé par une femme

Prix Père Jacques Hamel 2019 Prix Ecritures & Spiritualités 2019 On peut parler aujourd'hui de crise au sein de l'islam. Issus d'une vision rigoriste qui s'appuie sur le Coran et sur la tradition, les discours extrémistes rencontrent un réel succès, avec des conséquences parfois dramatiques. Pourtant, dans le même temps, certains penseurs musulmans s'insurgent contre cette lecture. Pour la théologienne Nayla Tabbara, si l'islam majoritaire souffre aujourd'hui d'autoritarisme et de manque d'esprit critique, c'est notamment parce qu'il a été pensé depuis ses origines dans un contexte fortement patriarcal, par des hommes et pour des hommes. Aussi, une nouvelle approche est nécessaire, faisant droit désormais à la part féminine de la raison et de la sensibilité. Cette "lecture féminine" du Coran met par exemple en lumière l'attribut "maternel" de la miséricorde de Dieu, beaucoup plus que sa force ou son intransigeance. Il ne s'agit pas pour l'auteure, de ne s'intéresser qu'aux "questions de femme" , comme le voile ou la polygamie par exemple, mais d'envisager sous un jour nouveau l'ensemble de la religion musulmane. Dégagé d'une conception littéraliste et de la pratique purement formelle, ce nouveau regard pourrait permettre à l'islam de retrouver sa vocation spirituelle. L'auteure : Nayla Tabbara est une théologienne musulmane libanaise, exégète, docteur en sciences des religions de l'Ecole pratique des Hautes Etude à Paris et de l'université Saint-Joseph de Beyrouth. Elle est vice-présidente fondatrice de Adyan, organisation qui agit dans une dizaine de pays arabes pour promouvoir l'altérité religieuse.

10/2018

ActuaLitté

12 ans et +

Les amours d'un fantôme en temps de guerre

Prix Vendredi, prix national de littérature ado. Dans le monde des fantômes, une guerre impitoyable fait rage. Des spectres malfaisants, idéologues et criminels, ont pris le pouvoir. Alors que la Résistance s'organise, un jeune fantôme, à la recherche de ses parents disparus, s'y enrôle avec espoir et conviction. Avant d'être impliqué dans une autre guerre, plus violente encore : celle des humains. Le hasard amène le jeune fantôme jusqu'à une maison étrange, où se cache une jeune fille. Il en tombe amoureux, voudrait lui déclarer sa flamme, alors que celle-ci ne se doute même pas de son existence. Mais un soir elle disparaît... Pour les jeunes lecteurs comme pour les adultes (à partir de 13 ans)

09/2018

ActuaLitté

Policiers

La chute de la maison Whyte

Un prix prestigieux pour la littérature la plus populaire de France. Un jury de douze professionnels qui représentent chacun un maillon essentiel de toute investigation judiciaire. Une seule exigence : donner ses lettres de noblesse à un premier polar en pleine rentrée littéraire. Une coédition exceptionnelle portée chaque année par la collection La Bête Noire, aux éditions Robert Laffont, et Le Figaro Magazine.

09/2020

ActuaLitté

Policiers

Berlin : check-point Charlie

Ancien prix Nobel et âgé, Wolfgang Mann a décidé de passer à l'ouest. Sous le pseudonyme d'"oncle Manap", il a fait parvenir un message à l'Ouest indiquant qu'il se trouve à Berlin. Seul et affamé, il demande à une jeune est-allemande de l'héberger. La femme menaçant de le livrer aux Vopos, il la tue lors d'un combat à mains nues dans un ascenseur. Malko est envoyé à Berlin pour lui faire passer la frontière, excessivement surveillée, accompagné d'Elko Krisantem. Le transfuge est très important car, à Moscou, il avait accès à des informations essentielles sur le programme soviétique de missiles intercontinentaux ICBM.

05/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

L'univers d'André Gide

Lauréat du prix Nobel de littérature en 1947, l'écrivain André Gide (1869-1951) fut, on le sait, le "contemporain capital". Intellectuel engagé, figure majeure de l'édition française, voyageur invétéré, mais aussi père et ami, Gide tint de nombreux rôles, et son univers — sa constellation — est un vivier de personnes, de lieux, de passions, d'événements, de livres bien sûr. Publié à l'occasion des 150 ans de sa naissance, cet album réunit une vaste sélection d'environ deux cent cinquante documents, en grande partie inédits, qui permettront de découvrir, d'explorer ou de revisiter la vie et l'oeuvre de cet immense auteur, si intimement mêlées.

11/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

Où étiez-vous tous

Lauréat du prix Mondello et du Superpremio Vittorini, un roman de formation, plein de légèreté et de sérieux, de fraîcheur et de maturité, assorti d'une radiographie des années Berlusconi, vues à travers les yeux d'un étudiant italien. Un jour, l'adolescence prenait fin. Nous ne nous étions pas réveillés vieux ; moins impétueux, pourtant. Et d'accord, c'est normal. Mais nous étions aussi quelque peu défaitistes. Nous avions fait l'amour, passé des examens, laissé derrière nous quelques ambitions démesurées et stupides. Les choses pouvaient s'en aller, légères ou désespérées. On n'avait pas le temps de s'apercevoir (une minute de concentration aurait suffi) qu'en réalité nous n'avions jamais cru en rien. Jamais jusqu'au bout. Ne pas avoir expérimenté l'aveuglement pur et violent de l'idéologie avait-il été une bonne chose ? Peut-être. Où étions-nous tous ? Quand avons-nous renoncé ? Recenser, compiler, archiver coupures de journaux, photographies, souvenirs de famille ; retenir le temps ; figer les belles choses avant qu'elles disparaissent ; vivre, aimer, être soi-même. Et, qui sait, participer à la marche du monde.

09/2015

ActuaLitté

Littérature étrangère

La liste de Freud

Récompensé par le prix européen pour la Littérature, un roman fascinant qui donne à voir un épisode peu évoqué de la vie de Freud : en 1938, alors que des visas sont attribués pour l'Angleterre, le père de la psychanalyse dresse une liste de ceux qu'il souhaite emmener avec lui, liste excluant ses quatre soeurs qui finiront déportées au camp de Terezin. Dans une Vienne en pleine effervescence, une oeuvre vibrante en forme d'hommage à Adolfina Freud, enfant mal aimée condamnée à la solitude. 1938 : l'Allemagne nazie s'apprête à envahir l'Autriche, les Juifs cherchent à fuir par tous les moyens. Alors qu'on lui délivre des visas pour l'Angleterre, Sigmund Freud est autorisé à soumettre une liste de ceux qu'il souhaite emmener avec lui. Figurent sur cette liste, entre autres, son médecin et ses infirmières, son chien, sa belle-soeur, mais pas ses propres soeurs. Tandis que le père de la psychanalyse finira ses jours à Londres, toutes les quatre sont déportées dans le Camp de Terezin. Adolfina, la soeur préférée de Freud, âme sensible et douée, enfant mal aimée, femme condamnée à la solitude, raconte : l'enfance complice avec son frère adoré, ses aspirations dans cette Vienne de fin de siècle, pleine du bouillonnement artistique et intellectuel, son amour déçu pour un camarade d'université, l'éloignement d'avec son génie de frère, sa rencontre avec Klara Klimt dans un hôpital psychiatrique, son rêve de Venise, sa blessure familiale...

09/2013

ActuaLitté

BD tout public

Intisar en exil. Portrait d'une femme moderne du Yémen

La Voiture d'Intisar , prix France Info 2013, retrace le parcours d'une Yéménite moderne en quête de liberté. Malgré la guerre civile, Intisar poursuit son idéal. Son exil en Jordanie lui offre de nouvelles opportunités... Les péripéties de la vie d'Intisar résultent de l'agrégat des témoignages de dizaines de femmes que Pedro Riera a rencontré au cours de ses voyages au Yémen. Son talent de raconteur donne une véritable humanité à ce personnage de papier qui exprime avec justesse les espoirs et les combats au quotidien des femmes yéménites que la guerre civile et l'exil libèrent en partie de l'emprise des hommes.

09/2018

ActuaLitté

Couple, famille

Mini-organiseur familial Mémoniak. 16 mois, de septembre 2021 à décembre 2022, Edition 2022

La version mini et petit prix de notre célèbre organiseur familial Mémoniak ! Une version ultra-simplifiée, plus ludique et plus économique, mais qui comprendra toujours les mêmes ingrédients : - Une version mini plus pratique : 27 x 24 cm - Une double-page par mois sur 16 mois, de septembre 2021 à décembre 2022 - Des cases journalières pour noter les rendez-vous et activités de toute la famille - Un bloc de listes de courses pour ne rien oublier ! - Un calendrier des fruits et légumes de saison, et un calendrier scolaire pour les enfants ! - 8 aimants ultra-solides pour accrocher son organiseur sur le frigo ! - 3 planches de stickers (+ 400 stickers) pour personnaliser au mieux sa vie de famille - Un pochette pour ranger listes, coupons et infos utiles - Un stylo-feutre aimanté Un petit prix attractif de 9,90 € !

08/2021

ActuaLitté

Economie

Peuple, pouvoir et profits. Le capitalisme à l'heure de l'exaspération sociale

Voici le grand réquisitoire du prix Nobel d'économie Joseph E. Stiglitz contre la dialectique infernale du pouvoir et des profits. Depuis plusieurs décennies, Joseph Stiglitz développe une critique forte du néolibéralisme. Il dénonce la foi aveugle dans les marchés libres et sans entraves. Il fustige la mondialisation, qui étrangle les pays en développement. Il condamne la libre circulation des capitaux, qui aboutit à des crises financières. Il met en garde contre le creusement des inégalités. Toutes ces évolutions sont voulues par les grandes entreprises. Grâce à leur "pouvoir de marché", elles exploitent aussi bien leur personnel que leurs clients pour accroître leurs profits. Ces profits leur permettent d'"acheter" le pouvoir politique afin qu'il légifère selon leurs désirs, et non dans l'intérêt du peuple. Mais ce dernier n'en peut plus. Il veut que cela change. Entrent alors en scène des démagogues qui, pour tirer parti de cette colère, élaborent une critique superficielle de la mondialisation. Fondée sur l'hostilité à l'égard des migrants et le protectionnisme, celle-ci trouve un large écho auprès des victimes de la désindustrialisation. Ces nouveaux populistes ont également l'appui des grandes entreprises, et pour cause : ils travaillent pour elles, notamment en leur accordant des réductions d'impôts massives et en déréglementant. Pour combien de temps ? Dans ce livre, Stiglitz ne se contente pas d'analyser avec finesse les grands problèmes actuels de l'Occident (l'anémie de l'économie, le pouvoir des monopoles, la mauvaise gestion de la mondialisation, la financiarisation abusive, le changement technologique mal maîtrisé). Il propose aussi un tournant radical : un programme économique et politique progressiste. A ses yeux, il est urgent de mettre en oeuvre une politique sociale ambitieuse autour d'une idée forte : l'"option publique". Car c'est en s'attaquant de front au pouvoir et aux profits des grandes compagnies que le peuple pourra enfin espérer vivre décemment.

09/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire

Cet ouvrage a reçu 3 prix consécutifs : le Prix de l'Académie ds Beaux-Arts-Prix Bernier 2018, le Prix Vitale et Arnold Blokh 2018 et le Prix Pierre Daix 2018. Le paysage n'existe que dans l'oeil de celui qui le regarde. Il faut donc suivre les pas de l'homme en marche si l'on veut comprendre comment notre rapport au monde et à l'histoire se dessine : par la confrontation de l'individu et de la nature. Car le paysage, c'est la nature éprouvée : nature traversée, nature possédée, nature sublimée, nature terrifiante, nature qui échappe à qui tente de la conquérir. L'artiste qui s'adonne au genre du paysage nous offre bien plus qu'une simple représentation de morceaux de nature. Il se fait archéologue, scrutant comme dans un livre le sol où affleure la mémoire de l'histoire humaine, sous forme de traces. Ecrire l'histoire du paysage à l'époque contemporaine c'est aussi faire le constat d'une relève : celle qui voit, à partir du début du XIXe siècle, la peinture de paysage se substituer progressivement à la peinture d'histoire afin de porter le grand récit de l'humanité dans ses tentatives de connaître et de façonner le monde. Un genre s'épuise, un autre s'épanouit afin d'explorer d'autres formes de représentation, et d'interrogations. Lorsque le sculpteur français David d'Angers, contemplant La Mer de Glace dans l'atelier de Caspar David Friedrich, à Dresde, dit que le peintre est l'inventeur d'un genre nouveau, "la tragédie du paysage" , c'est cela qu'il désigne. Cette manière, qui va traverser toute la période contemporaine, de faire du paysage le lieu de l'enfouissement et de l'émergence de l'histoire. Parce que l'histoire devient un présent qui saute à la gorge - révolutions, guerres, massacres, génocides -, les artistes se tournent de façon privilégiée vers le paysage comme une forme capable d'accueillir l'innommable en son sein et d'exprimer ce qui aveugle, terrifie, ou fascine. Peintres, dessinateurs, photographes, de Goya à Sophie Ristelhueber, d'Otto Dix à Zoran Music et Anselm Kiefer, vont s'affronter au paysage comme à ce lieu où peut se manifester l'inquiétude de l'homme face à l'histoire. Mais aussi son désir, ses croyances, et sa liberté. Ce sont les étapes de cette aventure de l'homme au monde que nous suivons dans cet ouvrage : paysages de ruines, paysages en guerre, paysages où l'on foule une histoire oscillant entre affleurement et invisibilité, paysages qui nous confrontent à l'indifférence du monde, sont quelques-uns des thèmes qui racontent les pérégrinations inquiètes de l'homme contemporain marchant dans le monde à la recherche de sa propre trace. C'est enfin une méditation personnelle sur la nécessité qu'éprouvent tant d'artistes, aujourd'hui, d'avoir recours au paysage pour affronter ce que le XX° siècle nous a légué de plus terrible : l'anéantissement sans traces. Le paysage s'impose comme l'une des formes majeures, pudique et émouvante, de l'histoire contemporaine.

11/2017

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Le Feu follet. (suivi de) Adieu à Gonzague

Maintenant, il savait tout le prix de Dorothée. Au fond de lui-même, il croyait qu'il avait gardé un pouvoir sur elle et qu'il pouvait la reprendre, si enfin il s'en donnait la peine. Et il ne pouvait pas croire que l'émoi qu'il ressentait ne fût pas communicatif. Elle avait l'air si bon, sur cette photo. Sa bouche répétait ce que disaient les yeux : une tendresse timide. Ses seins frêles disaient encore la même chose, et sa peau qui fuyait sous ses doigts, ses mains friables.

01/2012

ActuaLitté

Faits de société

Mobilités urbaines. L'âge des possibles

Le carburant est hors de prix, le réchauffement menace, certains rêvent, chez nous, de villes sans voitures. La moitié de l'humanité dans les pays émergents rêve de conduire, et le fera dans dix, vingt ou trente ans. Il lui faudra du carburant, beaucoup de carburant. La société appelle à plus de flexibilité et de réactivité, ce qui se traduit souvent par des besoins croissants de mobilité, et elle ne baisse pas ses exigences quand le pétrole est cher.Autant dire que nos soucis ne font que commencer. Sommes-nous condamnés ? Oui, condamnés à réussir une transition. Vers quoi ? Une mobilité durable, bien sûr. Mais encore ? Quels en sont les ingrédients ? Des villes mieux organisées, des transports publics plus performants, des voitures moins gourmandes. Oui, on a déjà beaucoup réfléchi et écrit là dessus. Peut-être cela ne suffira-t-il pas ? Il faudra alors faire flèche de tout bois. Certains prônent, sous la bannière de l"âge de l'accès et de l'" économie de fonctionnalité ", le passage d'une économie de la possession à une économie de flux et de services. D'autres explorent les potentiels d'un modèle de consomm'acteur, où nous serions à la fois producteurs et consommateurs. Utopies ? Pour demain matin, sans doute, pour plus tard, ça se discute. Applicables à la mobilité ? Oui sur le papier, oui en vrai si nous savons proposer une vision qui aurait la chance de pouvoir être partagée par un grand nombre d'acteurs. C'est cet univers d'alternatives, et les conditions de son émergence, qu'explore cet ouvrage, à partir des travaux de l'auteur et des communications proposées au séminaire " Acheter ou louer " organisé par l'Institut pour la Ville en mouvement en partenariat avec l'Esc-Eap..

11/2008