Recherche

Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, François d' Epenoux

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

13 à table ! Edition 2019

13 à table ! 5 ans, ça se fête ! Philippe BESSON, Françoise BOURDIN, Maxime CHATTAM, François d'EPENOUX, Eric GIACOMETTI, Karine GIEBEL, Philippe JAENADA, Alexandra LAPIERRE, Agnès MARTIN-LUGAND, Véronique OVALDE, Romain PUERTOLAS, Jacques RAVENNE, Tatiana de ROSNAY, Leïla SLIMANI, Alice ZENITER.

11/2018

ActuaLitté

Littérature française (poches)

13 à table ! Edition 2018

13 à table ! 5 ans, ça se fête ! Philippe BESSON, Françoise BOURDIN, Maxime CHATTAM, François d'EPENOUX, Eric GIACOMETTI, Karine GIEBEL, Philippe JAENADA, Alexandra LAPIERRE, Agnès MARTIN-LUGAND, Véronique OVALDE, Romain PUERTOLAS, Jacques RAVENNE, Tatiana de ROSNAY, Leïla SLIMANI, Alice ZENITER.

11/2017

ActuaLitté

Littérature française (poches)

13 à table ! Edition 2021

13 à table ! vous fait revivre votre premier amour pour le meilleur et parfois pour le pire... Tonino BENACQUISTA Philippe BESSON Françoise BOURDIN Maxime CHATTAM François d'EPENOUX Jean-Paul DUBOIS Eric GIACOMETTI Alexandra LAPIERRE Agnès MARTIN-LUGAND Véronique OVALDE Romain PUERTOLAS Jacques RAVENNE Olivia RUIZ Leïla SLIMANI Franck THILLIEZ. Un livre acheté = 4 repas distribués.

11/2020

ActuaLitté

Littérature française (poches)

13 à table ! Edition 2020

13 à table ! vous emmène en voyage... Philippe BESSON - Françoise BOURDIN - Michel BUSSI - Adeline DIEUDONNE - François d'EPENOUX - Eric GIACOMETTI - Karine GIEBEL - Philippe JAENADA - Yasmina KHADRA - Alexandra LAPIERRE - Agnès MARTIN-LUGAND - Nicolas MATHIEU - Véronique OVALDE - Camille PASCAL - Romain PUERTOLAS - Jacques RAVENNE - Leïla SLIMANI. INEDIT. Illustration de Riad Sattouf.

ActuaLitté

Actualité et médias

Françoise Giroud. Une ambition française

Giroud a tout écrit sur Françoise. Au fil des années, elle a publié des articles, des portraits, des romans, des biographies à succès ; mais rarement journaliste aura mis tant de soin, de livre en livre, à se raconter soi-même, à décrire son parcours et son monde. Ainsi elle a constitué son effigie, construit sa statue, elle l'a affinée avec ses mots, masquant à l'occasion fêlures et fissures, tout ce que la vie charrie et qu'elle a voulu enfouir au plus profond. Longtemps elle nous a accompagnés de la sorte, séduisante et caustique, masque parfait, intimidant et toujours souriant d'une certaine réussite au féminin. Je suis partie à la découverte de la véritable Françoise Giroud. Avec infiniment de respect, d'admiration, d'affection, même, mais aussi avec l'exigence qu'elle manifesta si constamment à l'égard des autres. J'ai retrouvé bien sûr la grande journaliste, celle qui, sans relâche ni lâcheté, le temps d'un très long parcours, sut mieux que personne décrire ses contemporains et analyser l'air du temps. J'ai aussi compris une autre histoire, celle d'une femme venue de loin qui, surmontant l'humiliation, la souffrance et les préjugés, voulut coûte que coûte réaliser son rêve : atteindre une sorte d'excellence à la française. Son grand œuvre, ce fut sa vie. (Christine Ockrent)

05/2003

ActuaLitté

Littérature française

La vie quotidienne de Patrick Besson sous le règne de François Mitterrand

A la fin du XXe siècle, François Mitterrand accéda au pouvoir en France. Patrick Besson en conçut d'abord de la joie, puis, déçu, de l'humeur. Il exprima cette humeur de 1985 à 1989 dans L'Humanité. Le présent ouvrage rassemble ces chroniques auxquelles est joint un pamphlet contre l'anticommunisme (Rot coco), l'ensemble constituant l'œuvre politique complète de l'auteur.

01/2006

ActuaLitté

Histoire de France

François Mitterand. Un roman français

"De la France je n'ai pas une idée mais une sensation, celle que donne un être vivant, ses formes, son regard" affirmait François Mitterrand. Retracer l'existence de l'ancien président de la République à l'aune des lieux qui furent les siens, voilà l'objet de cet ouvrage. De Jarnac, sa ville natale, à sa terre d'élection de Château-Chinon, du rite de Solutré au havre landais de Latche, de l'Auvergne discrète au Luberon intime, les hauts lieux de la géographie mitterrandienne sont ici scrutés, tout autant que chaque recoin dissimulé sous le voile du secret, à l'image du Vichy des années noires. Le politique Mitterrand a sillonné et labouré électoralement le pays quand l'homme l'a arpenté de manière plus secrète. Pétri de littérature, passionné par l'histoire et la géographie de la France, François Mitterrand habitait le pays autant qu'il était habité par celui-ci. Pas après pas, mot après mot, il a écrit son propre roman national, à la fois politique et sentimental, narrateur d'une France éternelle de pierres et d'arbres, en dépit d'une modernisation qui en modifie inéluctablement le visage et les paysages. Parcourir et analyser ces points d'ancrage, c'est ainsi dessiner une singulière biographie selon un angle jamais exploré, éclairant l'histoire d'un personnage romanesque à souhait tout en en révélant des facettes méconnues...

04/2021

ActuaLitté

Sciences historiques

Françoise

Et si Françoise Giroud était encore plus grande que sa légende ? Plus riche, plus complexe, plus intéressante que l'image d'Epinal de la jeune femme talentueuse qui devint la première journaliste de son temps ?La trajectoire, on la connaît : engagée par Hélène Lazareff à la création de Elle puis cofondatrice de L'Express, et enfin chroniqueuse au Nouvel Observateur, l'ex script-girl de Jean Renoir avait le sens des phrases assassines : la griffe sous le sourire enjôleur. Compagne et complice de Jean-Jacques Servan-Schreiber, farouche opposante à la guerre d'Algérie, amie fidèle de Mendès France et de Mitterrand, celle qui "inventa" la Nouvelle Vague et roulait en décapotable fut une grande amoureuse, aimant le plaisir autant que le devoir. Femme politique, cette fille d'immigré turcs ne passa jamais son bac, mais devint Secrétaire d'Etat à la condition féminine sous Giscard d'Estaing. Travailleuse acharnée, élégante en diable, éprise de liberté, c'était une visionnaire, qui incarna la naissance de la femme moderne.Mais on découvre ici que ce tempérament passionné a aussi ses zones d'ombre - expérience de la trahison, coup de folie passionnelle, tentative de suicide, mort d'un fils... Et si une phrase de sa mère, sur son lit de mort, avait déterminé sa trajectoire et son destin ?A travers le portrait d'une femme d'exception, c 'est une époque de feu que ressuscite ici Laure Adler : un temps, pas si lointain, où l'on savait encore se battre pour des idéaux.

01/2011

ActuaLitté

Histoire de France

François

" Jamais je n'ai pensé que j'écrirais ce livre. Je n'avais ni l'intention ni même le désir de l'écrire. J'ai été très proche du président François Mitterrand. Pendant de longues années, nous nous sommes parlé presque quotidiennement. De quoi attiser la curiosité des voraces. Ecrire un livre, témoigner, raconter ces années d'amitié, c'était rendre plus pénible encore cette interminable traque. Pourtant, j'ai changé d'avis. Pourquoi ai-je donc, malgré tout, jeté ces souvenirs sur le papier ? Parce que j'ai lu une bonne partie des livres qui ont envahi les devantures des libraires avant même que la France n'enterre son président. Et ces livres n'évoquaient pas l'homme que j'avais connu... Ce livre n'est pas une biographie, encore moins une analyse politique. J'ai seulement essayé d'esquisser l'image d'un homme, m'aidant de mes souvenirs, fragments épars d'une si longue amitié. Modestement, j'ai voulu, par souci de vérité et par respect pour François, ajouter une pièce au puzzle que constitue chaque être humain. " Christina Forsne

04/1997

ActuaLitté

Littérature française (poches)

François

François est le prénom d'un frère imaginaire. Un frère aîné, dont la présence tutélaire aurait permis à Pierre Bergounioux de recoudre les lambeaux épars d'une insondable origine. François est celui qui aurait su. Qui aurait été le témoin des derniers feux d'une histoire familiale déchiquetée par les deux guerres qui se sont succédées dans la première moitié du vingtième siècle. Si les accidents géologiques, et géographiques, disposent sans ménagements de l'âme des êtres auxquels ils ont échu, ces opérations ne s'accomplissent que dans le temps, celui de l'histoire collective. Pour comprendre l'absence au monde d'un père, prendre la mesure de sa mélancolie, il a manqué à Pierre Bergounioux les quelques repères qui lui auraient permis de retisser les liens, de saisir le double enfermement où il a, dès l'abord, résidé : celui d'une province enclavée, sans réel contact avec les confins radieux des plateaux calcaires et ensoleillés du Quercy, entraperçus au sud du Limousin, d'une part, celui du mutisme radical d'un paternel que la présence d'un fils n'a jamais pu ranimer, d'autre part. C'est donc dans les limbes que ce livre profond et émouvant se faufile, à travers les linéaments d'une ascendance tenue comme au secret et qu'il lui a fallu reconstituer à partir de quelques fragments minuscules pour continuer à vivre, à penser, à s'émouvoir, à la suite d'un homme qui y avait renoncé. Pour la première fois sans doute, dans toute son oeuvre, Pierre Bergounioux établit le détail de la conjonction funeste qui lui a fait prendre pied au bord occidental ingrat du vieux massif central, en 1949. Quantité de membres de la parentèle, jusqu'alors méconnus, invisibles, y apparaissent, comme enfin sortis de l'ombre : quatre générations qui lui ont donné le jour. Le lecteur ne sera pas fâché de voir figurer en annexe un arbre généalogique. "C'est tard qu'on tire parti des expériences liminaires. Elles dépassent tellement notre discernement, nos courtes personnes, qu'elles restent prises dans un repli de la mémoire jusqu'à ce qu'il s'avère, un jour, qu'elles expliquent presque tout. On se demande comment on a bien pu ne pas voir ce qui crève les yeux alors qu'il faut l'avoir perdu pour s'en aviser. La conscience, qui est notre contribution amère, douteuse, fugace et lacunaire, à la réalité, nous la tirons de la perte et de la destruction". P. B.

11/2019

ActuaLitté

BD tout public

François

Jorge Bergoglio est d'abord un garçon comme les autres, qui aime le foot et les copains, tombe amoureux, rêve de tango et hésite à devenir médecin. Un jour de 1954, il se sent appelé à devenir prêtre. Dans l'Argentine des années 70, entre la répression militaire et la violence de la "libération marxiste", il promeut une "théologie du peuple", au nom du Christ. Il parcourt les favelas, défend les pauvres, les victimes de la dictature... Une fois élu, le pape François se bat sur tous les fronts. Il prend position pour l'écologie, la biodiversité ou l'accueil des réfugiés. Il critique les excès de la mondialisation, interpelle à chaque occasion les puissants de ce monde, sans oublier sa propre administration, qu'il entend réformer. Voici l'histoire de l'un des plus grands porte-parole de notre temps.

09/2018

ActuaLitté

Beaux arts

Catalogue de tableaux modernes, aquarelles par F. Besson, Boudin, Colin

Catalogue de tableaux modernes, aquarelles par F. Besson, Boudin, Colin... [et al. ]... / [expert] Féral Date de l'édition originale : 1897 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

12/2020

ActuaLitté

Sciences historiques

François Furet. Révolution française, Grande Guerre, communisme

Publié en 1995, le livre de François Furet, Le Passé d'une illusion, consacré à l'idée communiste au XXe siècle, a marqué le premier moment de réévaluation complète de l'expérience communiste, après la chute du mur de Berlin puis l'effondrement de l'URSS et du système communiste mondial. Quinze ans après, les quinze auteurs de cet ouvrage reviennent sur l'interprétation générale de l'historien de la Révolution française. Ils s'interrogent sur l'importance du modèle révolutionnaire français dans la révolution bolchevique, sur le rôle matriciel de la Première Guerre mondiale dans l'émergence du phénomène totalitaire, sur la place centrale du stalinisme dans la réflexion de François Furet et sur le parallélisme entre nazisme et communisme - avec un texte de l'historien allemand Ernst Nolte, qui avait entretenu une correspondance sur ce thème avec Furet. L'ouvrage aborde également l'oeuvre de François Furet du point de vue de la philosophie politique, envisageant successivement la lecture par Furet d'Alexis de Tocqueville, de Karl Marx et de Raymond Aron, et cherchant à situer sa pensée dans le "tocquevillisme français". Enfin, sur le terrain de l'action politique et du commentaire politique, l'ouvrage cherche à comprendre le "libéralisme mélancolique" de François Furet, selon l'expression de Pierre Hassner.

08/2011

ActuaLitté

Histoire de France

François Ier

987-1987 : Voilà mille ans, à Senlis, Hugues Capet était élu roi de France. Ainsi mettait-il un point final à uné rivalité séculaire entre Carolingiens et Robertiens et devenait-il le fondateur d'une prodigieuse lignée, la plus longue d'Europe, qui assumerait le destin de la France jusqu'à la Révolution. En associant son fils à la couronne, Hugues Capet instaurait surtout, pour trente-deux rois à venir, une monarchie héréditaire à laquelle serait désormais indissolublement liée la notion de droit divin conférée par l'Eglise. Au terme d'une véritable tragédie shakespearienne avant la lettre, on peut dire que grâce à lui, grâce à son habileté, à sa patience, à son sens aigu de l'opportunité, à ses qualités exceptionnelles d'homme d'état, s'est trouvé définitivement scellé l'acte de naissance de notre pays.

05/1987

ActuaLitté

Littérature française

François L.

1960. François a onze ans. Il vit chez "Mamie" , une femme âgée qui l'a élevé depuis son premier jour. Sa mère est décédée, il n'en conserve qu'un souvenir magnifié, un immense et douloureux ressenti d'absence. Les échos de la guerre d'Algérie lui parviennent au coeur d'un petit village du Loiret. Vie immobile, seulement ponctuée par les moissons, les vendanges, la mort d'Hélène Chauvat, les enterrements. Lucien Chauvat cherche à connaître les raisons du geste désespéré de sa femme. Cette mort tragique rapprochera l'adulte en quête de vérité et l'enfant à la recherche de certitudes. La préhistoire les réunira dans une même passion. Lucien Chauvat va rencontrer Marie. Elle, c'est l'étrangère, l'allemande, la juive, que les villageois ne côtoient qu'avec réserve. Doucement va s'écrire une histoire d'amour dans le brouhaha des passions politiques. François et ses amis d'école vont être le bras de justice qui obligera le responsable de la mort d'Hélène à se dévoiler. François va enfin obtenir la certitude que sa mère ne l'a pas abandonné.

09/2015

ActuaLitté

Photographie

Françoise Huguier

Récente directrice artistique du festival Photoquai, Françoise Huguier décrit son programme comme "un voyage à l'écoute du bruit du monde où la multiplicité des regards invite à la découverte d'autrui comme un autre soi-même", et présente les photographes de toutes origines choisis par ses soins comme "des veilleurs, des gardiens, nous empêchant de nous endormir". Il n'est pas impossible d'entendre aussi ces mots comme ceux de l'autoportrait involontaire de leur auteur... Car, chez Françoise Huguier, la photographie semble relever d'une forme d'énergie vitale, d'une manière innée d'être au monde, perpétuellement attentive aux multiples facettes de sa réalité, pour témoigner et rendre compte, bien sûr, mais, plus encore, pour y participer corps et âme. Née en France, Françoise Huguier a grandi au Cambodge où son père dirigeait une vaste plantation. A l'âge de huit ans, elle et son frère sont pris en otages par des rebelles ; leur captivité durera huit mois. Une épreuve décisive qu'elle taira durant de longues années (J'avais huit ans, 2005). Profondément marquée par les luttes et les idéaux des années 1970, auxquels elle n'a peut-être jamais renoncé, Françoise Huguier tisse depuis bientôt quarante ans une oeuvre photographique dont l'éclectisme formel le dispute à l'unicité critique du regard. Successivement membre de l'agence VU' puis de Rapho, elle collabore de longue date à de nombreux organes de presse, notamment Libération, et acquiert une reconnaissance internationale. Cinéma, politique, société, mode, on sait sa longue collaboration avec le couturier Christian Lacroix, la palette des centres d'intérêt de la photographe et maintenant cinéaste, est aussi diverse et originale que ses pratiques photographiques qui alternent avec bonheur reportages au long cours, photographie documentaire, portraits ou paysages. Mais c'est aussi à la découverte et à l'exploration de grandes régions du monde que la photographe ne cesse de se vouer. Les rives de certains grands fleuves nourriciers (Niger, Mékong, Neva), riches de peuples et de cultures multiples, exercent sur elle une attraction irrépressible. L'Afrique, qu'elle a longuement parcourue, et dont elle a passionnément révélé les talents, tels Seydou Keïta ou Malick Sidibé - du Mali au Burkina Faso en passant par l'Afrique du Sud, lui a inspiré deux grands livres (Sur les traces de l'Afrique fantôme, 1990, et Secrètes, 1996). De même la Russie postsoviétique, des confins sibériens glacés (En route pour Behring, 1993) à l'exiguïté des appartements communautaires de Saint-Pétersbourg (Kommunalki, 2008), requiert son extrême attention. Dans ses longues et fréquentes pérégrinations, on pourrait dire de Françoise Huguier qu'elle est son propre "fixeur", ce personnage particulier tout à la fois guide, interprète et informateur que s'attachent parfois les photoreporters. C'est solitairement qu'elle définit ses itinéraires, ses champs d'investigation, selon des critères intimes qui fondent une approche anthropologique et plastique en marge de la rumeur du monde, n'hésitant jamais à laisser l'inattendu et l'imprévu modifier son dessein originel. Parmi les innombrables rencontres que ses voyages engendrent et les fortes images qu'elle en rapporte, se détachent notamment des visages de femmes. Françoise Huguier porte sur celles-ci un regard véritablement unique, empreint d'une complicité inquiète et chaleureuse, qui nous offre des portraits admirables de mères, de soeurs, de jeunes filles, qu'une même condition universelle semble relier. Elle dit à ce propos : "Les femmes m'ont permis d'entrer à l'intérieur des maisons. Dans le secret des chambres, je parle, je laisse se dissiper les timidités et j'amène ma confidente, bientôt mon amie, là où la lumière sera la plus belle sur elle." L'oeuvre de Françoise Huguier, dont ce nouveau titre de la collection "Photo Poche" entend rendre compte, est tout entière traversée par une lumineuse générosité.

10/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Francois Mauriac

Qui était François Mauriac (1885-1970) ? Adolescent tourmenté, influencé par l'atmosphère pieuse de sa jeunesse girondine, il entre en littérature avec un recueil de poésie, remarqué par Maurice Barrès, au début du vingtième siècle. Au milieu des années 1950, à près de 70 ans, il est une star du journalisme, dans "l'Express", premier news magazine à la française. Issu d'une famille bourgeoise, catholique et provinciale, il excelle à créer des personnages de romans réfractaires à la société, à l'image de Thérèse Desqueyroux. Conservateur, initié à la politique au temps de la séparation des Eglises et de l'Etat, il devient "Forez" une figure de la résistance littéraire sous l'Occupation. Romancier à succès, dramaturge, il s'impose à partir des années trente comme un journaliste prolixe dont l'activité alimente une oeuvre à part entière sous le titre de "Journal" ou de "Bloc-notes". Romancier ou journaliste ? Provincial ou Parisien ? De droite ou de gauche ? Conservateur ou progressiste ? Du témoin engagé à partir de 1937 contre Franco, à sa passion pour son grand homme De Gaulle, sous la Ve République, en passant par la Résistance, puis l'anticommunisme au temps de la guerre froide au "Figaro", toutes les facettes de François Mauriac, écrivain journaliste, sont ici revisitées.

03/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

François Villon

Un homme comme les autres, dans le futur quartier Latin des années 1450. Il ressemble à quelques milliers d'écoliers plus riches d'illusions que de bagage ou d'emploi. En ce temps, de dynamisme retrouvé au sortir de la guerre, il y a des places à prendre, mais la société, déjà, se défend des nouvelles ambitions : beaucoup de places sont prises, ou réservées. Clerc et célibataire par opportunité, amoureux par tempérament et misogyne par résignation, il hésite entre les femmes et les filles. Il n'hésite pas moins entre l'école et la taverne. Sa science est courte, tout juste propre à fournir les références indispensables en une époque où mieux vaut s'appuyer sur les autorités que faire preuve d'originalité. Le malheur fond sur l'écolier sans emploi. Il tue, il vole, il s'essaie à la vie de cour et se retrouve sur les grands chemins. On veut le prendre. Est-il un bandit ? Est-il un amuseur qui joue au truand ? Villon est en tout cas le témoin passionné d'un temps et d'un monde. Un historien ne pouvait qu'être tenté de l'interroger. Comprendre Villon, c'est comprendre ceux qu'il a côtoyés, entrevus, jalousés. Pourquoi ne pas écouter un poète lorsqu'il parle de lui et des autres, lorsqu'il règle son compte avec la société et avec son propre personnage ? Des écoles aux tavernes, du port en Grève au cimetière des Innocents, de la cour chevaleresque du roi René au bouge de la Grosse Margot, les véritables héros de ce livre sont la vie et la mort, Dieu et la Fortune, l'amour et la haine, la justice et la misère. Mais l'oeil du poète est malicieux, et il a cent facettes.

07/2005

ActuaLitté

Histoire internationale

François Rabelais

François Rabelais / N. Martin-Dupont Date de l'édition originale : 1910 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

05/2021

ActuaLitté

Histoire internationale

François-Joseph

François-Joseph n'est pas un bâtisseur d'empire - le sien s'effondre deux ans après sa mort -, et dans sa vie de souverain, les échecs politiques et les revers militaires l'emportent sur les succès. Pourtant, dès son vivant, François-Joseph entre dans la légende. Les nombreux malheurs qui le frappent dans sa famille (exécution d'un frère, suicide d'un fils, assassinat de son épouse) et la longueur de son règne n'y sont pas étranger. L'image de François-Joseph retenue par la mémoire collective n'est-elle pas celle du vieil empereur au visage orné d'immenses favoris ? Mais surtout, héritier de la plus vieille dynastie d'Europe, " dernier monarque de la vieille école ", comme il se définit lui-même, il incarne avec majesté une certaine idée de la monarchie et du pouvoir. Si certains lui reprochent d'avoir laissé se développer, par son immobilisme, après 1867, les conséquences négatives du dualisme, le respect qui l'entoure tient unis ses 50 millions de sujets, ses onze peuples pourtant travaillés par des forces centrifuges. Car durant les soixante-huit années de son règne, des révolutions de 1848 à l'apocalypse de la Première Guerre mondiale, son empire est au centre de l'affrontement qui oppose deux logiques et deux cultures antagonistes, l'Etat multinational et l'Etat-nation. A travers cette lutte, c'est le destin de l'Europe qui s'accomplit, l'Europe du XXe siècle qui est en gestation.

09/2006

ActuaLitté

Critique littéraire

François Rabelais

François Rabelais (1483 ou 1494 ? - 1553) est l'un des auteurs français qui a fait couler le plus d'encre. Ses écrits, sur lesquels la recherche littéraire la plus avancée ne s'est, aujourd'hui encore, pas toujours mise d'accord, ont déclenché de nombreuses polémiques passionnées, qui ont souvent dépassé les frontières du monde littéraire proprement dit. Des sciences humaines aux sciences de la nature, tous se sentent concernés par cette oeuvre totale. Aux nombreux commentateurs s'ajoutent encore ses admirateurs, imitateurs, continuateurs, adaptateurs à l'usage de la jeunesse, illustrateurs, metteurs en scène. Tout un chacun, dans la société française, se sent capable de prendre la parole, un jour, sur Rabelais. Car plus qu'un homme de lettres, plus qu'un auteur de la Renaissance, l'homme, par son oeuvre, est devenu une sorte de figure portée au rang de mythe français, comme l'atteste le gigantisme de cette bibliographie. Le présent volume passant d'abord en revue les éditions et les traductions, fort nombreuses du XVIe siècle à nos jours, a essayé de rendre compte du foisonnement et de l'hétérogénéité des écrits consacrés à Rabelais, en France comme ailleurs... Une telle entreprise, que la Librairie de Saint-Victor n'aurait pas refusé d'accueillir dans ses rayonnages, aurait sans doute amusé Rabelais lui-même.Guy Demerson est Professeur honoraire de langue et littérature de la Renaissance à l'Université Blaise Pascal (Clermont II). Il a publié notamment, avec la collaboration de Michel Renaud, et, pour les oeuvres latines, de Geneviève Demerson, une édition des Œuvres Complètes de Rabelais. Avec le concours de ses étudiants, il a annexé à cette édition une translation de l'oeuvre en français moderne (Paris, Seuil, 1973, révisée en 1995). Il a consacré à cet auteur un ouvrage d'ensemble (Rabelais, Paris, Fayard, 1992) et une étude sur son esthétique (L'esthétique de Rabelais, Paris, SEDES, 1996). Quelques-uns de ses articles sont recueillis dans Humanisme et Facétie (Orléans, Paradigme, 1994).Myriam Marrache-Gouraud, Agrégée de Lettres Modernes et Docteur ès Lettres en Littérature française de la Renaissance, enseigne à l'Université de Poitiers. Elle a publié une étude remarquée sur Panurge (Hors toute intimidation. Panurge ou la parole singulière, Genève, Droz, 2003), ainsi que de nombreux articles portant sur la fiction rabelaisienne. Elle participe au Dictionnaire des objets merveilleux de la littérature (articles sur Rabelais). Parallèlement, ses recherches ont porté sur l'étude des procédés esthétiques et rhétoriques qui sont à l'oeuvre dans les cabinets de curiosités (articles et co-édition scientifique, avec P. Martin, du Jardin et cabinet poétique de Paul Contant [1609], Presses Universitaires de Rennes, 2004).

01/2011

ActuaLitté

Histoire de France

François Ier

1515 : Marignan. Une date que tous les Français connaissent. L'image du Roi-Chevalier, brillant vainqueur, puis digne prisonnier, grand amateur de chasse et d'amoureuses conquêtes, protecteur des artistes et des écrivains, reste populaire. Elle n'est qu'un aspect de la personnalité du souverain qui a créé en bonne partie l'Etat moderne en France, aidé à l'introduction de l'humanisme et de la Renaissance, et involontairement de la Réforme, en la réinsérant dans la vie économique, sociale, intellectuelle du Royaume dans la première moitié du XVIe siècle. Au-delà de la vie de François Ier, de la chronologie des événements heureux ou malheureux de son règne, il y a seize ou dix-huit millions de sujets qui peuplent le Royaume de France. Autant et plus qu'une nouvelle biographie de François de Valois, cet ouvrage est un tableau de la France du premier XVIe siècle. Une France riche, peuplée, puissante, capable de résister à l'Empereur. Une France largement pénétrée et vivifiée par toutes les nouveautés du temps, économiques, intellectuelles, esthétiques, religieuses. L'action personnelle du souverain pour renforcer son autorité sur l'ensemble du corps social y est constamment rapportée et confrontée aux évolutions profondes des choses et des esprits.

10/1995

ActuaLitté

Littérature française

François-Marie

« Personne ne sait et ne saura jamais ce qui s’est réellement passé entre toi et la vieille dame. Intéressé. Je retiens ce mot qui s’invite en permanence dans ta défense comme dans leurs attaques. Chacun semble ignorer l’évidence : tu es tellement plus intéressant qu’intéressé. On t’arrête dans la rue, on te reconnaît facilement aujourd’hui, tu as droit à tout. Certains t’implorent de restituer l’argent, d’autres t’en réclament. Tu mérites la prison sinon le purgatoire puisque, c’est bien connu, tu vis au paradis. La toile, quand ce ne sont plus les journaux papier, se déchaîne contre toi. On t’en voudra toujours de faire ton Donald, d’avoir attaqué la première fortune de France sans arme ni violence, tel un gros poussin avec une mitraillette en plastoc. Tu n’as braqué personne mais c’est comme si et même pire Cela finira bien par finir. Et tu ne perdras pas, François-Marie, comme on ne s’est pas perdus ». Jean-Marc Roberts revient sur la longue amitié qui le lie à François-Marie Banier. A contre-courant de tout ce qu’on a pu lire sur lui, l’auteur nous livre le portrait d’un homme qu’il connaît comme personne.

05/2011

ActuaLitté

Histoire internationale

François Arago

François Arago / par W. de Fonvielle Date de l'édition originale : 1886 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

01/2021

ActuaLitté

Poésie

François Lunven

François Lunven est mort en 1971 à la veille d'une exposition importante, il avait 29 ans. Considéré comme l'un des plus grands graveurs du XXe siècle, il a laissé une oeuvre aussi rare qu'importante. Les textes que Bernard Noël lui consacra sont ici rassemblés. Au-delà de l'amitié, le temps, la mort et la langue y trouvent une épaisseur commune : "quelque chose se joue durablement du côté de cette chimère où la vie s'use à imaginer la ? n de l'absence. Il est vrai que tout cela n'a rien à faire ici puisqu'il s'agit de remplacer le disparu par du savoir, ou de superposer en tout cas du savoir à ce qui ne relevait autrefois que de l'intimité. Ce qui lia deux humains ne se limite pas à leur lien : à partir de lui se propage un peu d'universel, sinon que serait l'amitié ? " Reproduction de la rare suite complète des gravures de François Lunven pour Julien Gracq.

11/2019

ActuaLitté

Littérature française

Chez Françoise

Nina était entrée comme résidente Chez Françoise. Cette année, à l'occasion des fêtes de Noël, le repas était toujours aussi bon pour les pensionnaires : Léonard et Nina, Claire la couturière, Mado l'institutrice avec son déambulateur, Chloé l'handicapée, André l'aveugle, Roger le gros retraité de l'armée qui réclamait aux nouveaux venus leur part de vin, Martha la fermière et Victor, un nain plein d'humour. Pour l'occasion, chacun reçut un cornet orange contenant une peluche rousse - chien ou chat. Roger rouspéta et jeta le sien par la fenêtre, furieux. Peu de temps après le coucher, des vieilles se plaignirent et certaines vomirent. Docteurs, infirmières et kinés les examinèrent en leur demandant ce que les malades avaient repris…

12/2021

ActuaLitté

Histoire de France

François Guizot

Le père du conservatisme libéral. François Guizot (1787-1874) est le plus souvent oublié, quand il n'est pas attaqué. Les raisons : une citation tronquée - " Enrichissez-vous " ; ses années au service d'un régime trop longtemps décrié - la monarchie de Juillet ; un pacifisme conjugué avec une anglophilie assumée dans une " Grande Nation " jacobine élevée dans le culte de la gloire par Napoléon ; enfin, un protestantisme ouvert mais engagé dans un pays " catholique d'abord ". Et pourtant, Guizot fut à la fois un des plus grands historiens de son temps, un immense essayiste et mémorialiste, un grand ministre de l'Instruction publique, le promoteur de la première loi régulant le travail des enfants et le vrai fondateur de " l'Entente cordiale " ; bref un homme d'Etat doublé d'un intellectuel d'envergure qui tenta de concilier l'ordre et la liberté dans le cadre d'une monarchie moderne reposant sur l'équilibre des pouvoirs et la méritocratie. Laurent Theis restitue cette vie, ou plutôt ces vies, dans une biographie exemplaire où, fidèle à son modèle, l'écriture s'élève à la hauteur de la pensée.

03/2019

ActuaLitté

BD tout public

Francois 1er

François 1er est associé à de nombreuses représentations qui prennent souvent des libertés avec l'Histoire. Surtout, elles ont figé pendant longtemps son image, celle d'un roi à la détermination sans faille, vainqueur de Marignan, bâtisseur de châteaux et amoureux des arts. Pourtant, l'emblématique roi de la Renaissance connut des défaites et des trahisons et dut affronter les guerres, la résistance du Parlement de Paris, les premières fissures dans l'unité religieuse, ou encore des troubles sociaux.

03/2018

ActuaLitté

Littérature française

François, roman

"Je le regarde, ce François de la photographie, un peu compact dans son blouson soigneusement fermé, avec sa bonne grosse tête sous sa tignasse coupée en frange. Il y a de la gravité dans son regard ; on sent qu'il ne prend pas les choses à la légère. De la défiance, aussi. Il paraît sur ses gardes. Il veut bien jouer le jeu, puisqu'il n'a pas le choix, mais on sent qu'il organise des défenses. Je lui dois tout, à ce François de sept ans, c'est lui qui détient dans son regard grave et ferme le secret de toutes mes ténacités, de mes obstinations, de mes solidités".

01/2019

ActuaLitté

Musique, danse

François Couperin

Christophe Rousset l'avoue : le compositeur François Couperin (1668-1733) est resté l'ami qu'il promettait d'être, celui qui parle au coeur, celui qui sait, avec son cortège de pièces mutines, pathétiques, sensuelles, dans les pires moments de solitude, comme par miracle, exprimer notre propre pensée. Tel un bon génie sorti d'une improbable lampe à huile, l'auteur des Barricades mystérieuses répand une subtilité et une sincérité qui viennent faire vibrer en sympathie les cordes les plus profondément enfouies. En analysant l'oeuvre du compositeur à la lumière de son expérience d'interprète, Christophe Rousset nous invite à la découverte de François Couperin, cet ensorcelant révélateur.

09/2016