Recherche

Patrick Bard

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Le chien de dieu

Les armées de Bonaparte pillent le Vatican. En subtilisant des manuscrits à la convoitise des Français, Antonin Fages, prêtre et bibliothécaire, tombe sur une étrange confession: la clé pour résoudre l'énigme de la Bête qui terrorisait les campagnes françaises trente ans plus tôt. Certains sont prêts à tuer pour s'emparer du texte, obligeant le prêtre à s'enfuir. Recèlerait-il de plus grands secrets encore?

05/2009

ActuaLitté

Policiers

L'attrapeur d'ombres

Seb Meyer, jeune photo-journaliste vient de prendre quelques clichés dans les rues de Sarajevo assiégée quand, autour de lui, tout s'éteint. Rapatrié par la Forpronu, incapable de se souvenir de ce qui lui est arrivé, il comprend bientôt que sa vie est définitivement brisée°: la perte de son œil directeur le condamne au chômage et à la débrouille. Quand un confrère lui rapporte de Bosnie son sac photo, il y découvre une pellicule oubliée. Là se trouve peut-être l'explication de sa déchéance. Dès lors, Seb ne vit plus que pour se venger. Commence alors pour lui lune véritable descente aux enfers°: snipers reconvertis dans le business de la mode, mercenaires enrichis dans les filières de l'immigration et de la prostitution, tour operators avides de sensations fortes. Sa quête le conduit à errer dans le Sarajevo d'après-guerre, dans les antichambres de l'esclavage moderne, et à se perdre dans les méandres les plus sombres du crime organisé. Seb, à bout de forces découvrira que les pires assassins ne sont pas ceux que l'on croit.

02/2004

ActuaLitté

Policiers

La frontière

À Ciudad Juârez, les grandes firmes mondiales profitent d'une main d'œuvre docile et bon marché pour faire pousser leurs filiales comme des champignons et avec elles la misère, la prostitution, la violence et même la mort. Des cadavres de jeunes ouvrières ont été trouvés aux abords de la ville, épouvantablement mutilés, éviscérés, décapités. Est-ce l'œuvre d'un psychopathe ? La machination d'une secte satanique ? Ou un règlement de compte entre narcotrafiquants ? Envoyé par son journal pour une enquête de quelques jours, Toni Zambudio, en débarquant dans la ville où même le diable aurait peur de vivre, ignore qu'il vient de tirer le fil d'un écheveau sanglant qui le conduira sur la piste d'un ennemi plus terrifiant encore et dont le pouvoir est à la mesure de ce qui se joue du côté mexicain de la, frontera.

05/2003

ActuaLitté

Romans & contes

POV : Point of view

La première fois qu'un lien vers une vidéo porno s'affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu'il visionne sans l'avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l'extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d'une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l'échange avec d'autres, loin des écrans. Après Et mes yeux se sont fermés, le nouveau roman de Patrick BardLa première fois qu'un lien vers une vidéo porno s'affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu'il visionne sans l'avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l'extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d'une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l'échange avec d'autres, loin des écrans.

08/2018

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

La Place De L'Etoile

En exergue de cet étonnant récit, une histoire juive: «Au mois de juin 1942, un officier allemand s'avance vers un jeune homme et lui dit: Pardon, monsieur, où se trouve la place de l'Étoile? Le jeune homme désigne le côté gauche de sa poitrine. » Voici, annoncé en quelques lignes, ce qui anime le roman: l'inguérissable blessure raciale. Le narrateur, Raphaël Schlemilovitch, est un héros hallucinatoire. À travers lui, en trajets délirants, mille existences qui pourraient être les siennes passent et repassent dans une émouvante fantasmagorie. Mille identités contradictoires le soumettent au mouvement de la folie verbale où le Juif est tantôt roi, tantôt martyr et où la tragédie la plus douloureuse se dissimule sous la bouffonnerie. Ainsi voyons-nous défiler des personnages réels ou fictifs: Maurice Sachs et Otto Abetz, Lévy-Vendôme et le docteur Louis-Ferdinand Bardamu, Brasillach et Drieu la Rochelle, Marcel Proust et les tueurs de la Gestapo française, le capitaine Dreyfus et les amiraux pétainistes, Freud, Rebecca, Hitler, Eva Braun et tant d'autres, comparables à des figures de carrousels tournant follement dans l'espace et le temps. Mais la place de l'Étoile, le livre refermé, s'inscrit au centre exact de la «capitale de la douleur».