Recherche

Mia Couto

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Un fleuve appelé temps, une maison appelé terre

Récompensé par le Prix Virgilio Ferreira et le Prix Union latine de Littératures romanes, l'écrivain Mia Couto est le plus talentueux représentant de la littérature de l'Afrique lusophone. Renouant avec la veine libre et poétique de son premier roman, Terre somnambule, il poursuit sa quête des racines et d'une identité mozambicaine perdues, symbolisées par une langue métissée et un univers fantastique qui finit toute l'originalité de son œuvre. Un étudiant revient, sur son île natale pour assister aux obsèques de sors grand-père. Entre la ville et l'île, le fleuve marque ce qui sépare, de manière concrète et symbolique, les temps nouveaux des temps anciens. Témoin, dans la maison familiale, d'étranges révélations, le jeune homme découvre peu à peu les mystères de la terre de ses ancêtres, en même temps qu'il clarifie les zones d'ombre de sa propre histoire... On retrouve dans ce roman, outre sa verve de conteur, les thèmes chers à Mia Couto : les ravages de la nécessaire décolonisation et le lent accouchement de l'indépendance du Mozambique.

10/2008

ActuaLitté

Littérature étrangère

La confession de la lionne

"En 2008, l'entreprise dans laquelle je travaille dépêcha dans le nord du pays quinze jeunes hommes pour servir d'agents environnementaux. Les attaques de lions contre les personnes débutèrent à la même époque dans la même région. En quelques semaines, le nombre d'attaques fatales atteignit plus d'une dizaine et passa à vingt en quatre mois environ. Nos jeunes collègues travaillaient dans la brousse, ils dormaient dans des tentes et circulaient à pied entre les villages. Ils constituaient une proie facile pour les félins. Il était urgent d'envoyer des chasseurs pour les protéger. Cette urgence s'ajoutait bien sûr au besoin de protection des paysans de la région. Des chasseurs expérimentés furent engagés. Entre-temps, le nombre de victimes était passé à vingt-six. Les chasseurs subirent deux mois de frustration et de terreur, accourant à des appels au secours quotidiens, jusqu'à ce qu'ils réussissent à tuer les lions assassins. Mais il leur était en permanence suggéré que les véritables coupables étaient les habitants du monde invisible, là où le fusil et la balle perdent toute efficacité. Peu à peu, les chasseurs comprirent que les mystères qu'ils affrontaient n'étaient que les symptômes de conflits sociaux qui dépassaient largement leur capacité de réponse. J'ai vécu cette situation de très près. Mes fréquentes visites sur le théâtre du drame m'ont suggéré l'histoire que je rapporte ici, inspirée de faits et de personnages réels." Mia Couto nous raconte donc l'histoire d'un chasseur de lions mangeurs d'hommes. Lorsque le chasseur, Arcanjo Baleiro, arrive à Kulumani, il se trouve pris dans des relations complexes et énigmatiques où se mêlent faits, légendes et mythes. Une jeune femme du village, Mariamar, en désaccord permanent avec tous, a sa théorie sur l'origine et la nature des attaques des bêtes. Sa soeur, Silência, en a été la dernière victime. L'aventure est racontée par ces deux voix, le chasseur et la jeune fille, au fil des pages on découvre qu'ils se sont déjà rencontrés auparavant, lorsque Mariamar était adolescente. La rencontre avec les bêtes sauvages amène tous les personnages à se confronter avec eux-mêmes, avec leurs fantasmes et leurs fautes. La crise met à nu les contradictions de la communauté, les rapports de pouvoir, tout autant que la force, parfois libératrice, parfois oppressive, de leurs traditions et de leurs mythes. Clair, rapide, déconcertant, Mia Couto montre à travers ses personnages forts et complexes la domination impitoyable sur les femmes, la misère des hommes, la dureté de la pénurie et des paysages. Un grand roman dans la lignée de L'Accordeur de silences.

01/2015

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les sables de l'empereur. Livre Un, Femmes de Cendres ; Livre Deux, L'épée et la sagaie ; Livre Trois, Le buveur d'horizons

A la fin du XIXe siècle, le Mozambique est ravagé par les guerres entre les clans et contre les colonisateurs. Germano, un soldat portugais exilé sans espoir de retour parce que républicain, et Imani, une jeune Africaine, trop belle et trop intelligente, son interprète, sont le fil rouge de ce roman où ils évoluent parmi des personnages historiques bien réels, comme l'empereur africain Ngungunyane et le flamboyant Mouzinho de Albuquerque,"pacificateur" du Mozambique. Germano découvre l'Afrique de l'Est en prenant son poste dans un village perdu où il fait la connaissance d'Imani. Dans ses rapports, Germano raconte les transformations de la région avec en toile de fond l'affrontement entre la monarchie coloniale et Ngungunyane. Imani décrit l'avancée de la colonisation, les structures familiales, les traditions qui cherchent à subsister, les migrations. Elle s'aperçoit aussi que sa maîtrise du portugais la sépare de ses voisins, tandis que les Portugais la considèrent comme une espionne. Liés par un amour ambigu, Imani et Germano partent sur le fleuve dans une itinérance chaotique et aventureuse qui les confronte à la réalité de cette guerre et à des personnages fabuleux. Mia Couto, romancier dans un pays où l'oralité règne, décrit ces trajectoires d'une écriture concise et puissamment évocatrice. Il écrit ainsi un grand texte sur l'incompréhension et la construction de la peur de l'autre.

01/2020

ActuaLitté

Littérature étrangère

La pluie ébahie

A Senaller, un village dont on ne peut que partir, la pluie ne tombe plus, elle demeure en suspens. Le fleuve est à sec, la sécheresse menace. Le village est-il la proie d'un châtiment divin ou des rejets de l'usine installée à proximité ? Devant l'impuissance des commandeurs des nuages et des villageois, la mère du narrateur décide de se rendre à l'usine... Devenu le complice malgré lui d'un terrible secret, l'enfant n'a pas d'autre choix que de protéger sa mère de la fureur paternelle. La présence aimante du grand-père est l'unique refuge de l'enfant. Afin que la pluie tombe à nouveau, la famille devra dérouler les fils de son histoire et revivre la légende des Ntoweni. Dans ce récit hanté par le conte, Mia Couto déploie toute sa puissance poétique et créatrice pour toucher au plus près la destinée des êtres dans un Mozambique encore à naître.

09/2014

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'accordeur de silences

" La première fois que j'ai vu une femme j'avais onze ans et je me suis trouvé soudainement si désarmé que j'ai fondu en larmes. Je vivais dans un désert habité uniquement par cinq hommes. Mon père avait donné un nom à ce coin perdu : Jésusalem. C'était cette terre-là où Jésus devrait se décrucifier. Et point, final. Mon vieux, Silvestre Vitalício, nous avait expliqué que c'en était fini du monde et que nous étions les derniers survivants. Après l'horizon ne figuraient plus que des territoires sans vie qu'il appelait vaguement "l'Autre-Côté" ". Dans la réserve de chasse isolée, au coeur d'un Mozambique dévasté par les guerres, le monde de Mwanito, l'accordeur de silences, né pour se taire, va voler en éclats avec l'arrivée d'une femme inconnue qui mettra Silvestre, le maître de ce monde désolé, en face de sa culpabilité. Mia Couto, admirateur du Brésilien Guimarães Rosa, tire de la langue du Mozambique, belle, tragique, drôle, énigmatique, tout son pouvoir de création d'un univers littéraire plein d'invention, de poésie et d'ironie.

08/2011

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le fil des missangas

De vibrants portraits de femmes aux prises avec leurs désirs, leurs amours déçues et leurs blessures assassines, des êtres qui réinventent le réel, des enfants qui revisitent leurs rêves : telles sont les perles de verre (missangas) qui composent cette œuvre où Mia Couto invente un univers singulier et un langage unique, africain et universel. Mêlant harmonieusement registres littéraires et populaires, jeux de mots et mots-valises, ces nouvelles lapidaires tantôt cruelles, tantôt drolatiques, incarnent ici l'art du conte porté à sa perfection. Mia Couto, né en 1955 au Mozambique, s'affirme de livre en livre comme le plus inventif et le plus fascinant des écrivains de langue portugaise.

09/2010

ActuaLitté

Littérature étrangère

Histoires rêvérées

Ecrites juste après la guerre civile qui a ravagé le Mozambique de 1977 à 1992, les nouvelles qui composent Histoires rêvérées dessinent comme une cartographie de l'espoir après Terre somnambule, son roman consacré à la guerre. Si les stigmates de la guerre sont à jamais inscrits dans la chair de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui parcourent ces récits, nul ne saura jamais leur dénier la capacité de rêver. Le rêve apparaît ici comme le lieu de résistance ultime. "Là où l'homme a perduré, a survécu une semence, rêve fécondant le temps. Ce rêve s'est dissimulé au tréfonds de nous-mêmes, là où la violence ne pouvait frapper, là où la barbarie n'avait pas accès", écrit Mia Couto en introduction à la genèse de ces histoires. Un grand-père enseigne à son petit-fils à voir l'ailleurs. Une petite fille, ne pouvant se résoudre à abandonner son père au milieu des bombes, se transforme en fleur. Un aveugle, dont le guide est mort à la guerre, nous montre le chemin. Le vieux Felizbento qui, en pleine guerre, refuse de quitter sa maison et qui ne partira qu'à condition d'emmener tous les arbres. Un enfant victime de la barbarie militaire. Le buveur du temps. Une noix de coco pleure et saigne, un hippopotame, dont un dit qu'il serait un trépassé, détruit un centre d'alphabétisation. La guerre des clowns ou comment deux clowns vont semant la guerre de ville en ville. "Ces histoires parlent de ce territoire dans lequel nous nous reconstruisons et mouillons d'espoir le visage de la pluie, eau rêvérée. De ce territoire dans lequel tous les hommes sont égaux, ainsi : feignant d'être là, rêvant de partir, inventant de revenir", écrit encore Mia Couto. Publié en 1994, c'est un recueil fondamental dans la genèse de l'oeuvre de Mia Couto, de son écriture si souvent commentée et de sa filiation avec João Guimarães Rosa. Les néologismes, les idiomatismes, les proverbes détournés, les jeux de mots font ici florès. Autant de singularités que la traduction tente de restituer par des archaïsmes, en détournant l'emploi sémantique ou grammatical des mots, en créant des mots composés ou des néologismes (par la préfixation, suffixation, mots valises et fusion de deux mots), afin de faire entendre le bruissement de la langue.

09/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le dernier vol du flamant

Tizangara, village imaginaire du Mozambique, est le théâtre d'événements délirants. Les casques bleus, venus surveiller le processus de paix à la fin de la guerre civile, explosent sans laisser de traces, si ce n'est celle de leur membre viril. Massimo Risi, inspecteur italien des Nations Unies, est dépêché sur les lieux pour élucider ces morts mystérieuses. Accompagné d'un traducteur, il arpente Tizangara à la recherche d'indices. Ana Deusqueira la prostituée, Sulplicio le père du narrateur, Temporina la jeune ensorcelée, Muhando le prêtre, Zeca Andorinho le sorcier et Estêvao Jonas l'administrateur corrompu du village sont les personnages bigarrés de cette farce à la fois grotesque et tragique. Mia Couto dépeint avec un humour décapant l'histoire récente du Mozambique : l'immense espoir suscité par l'indépendance, la confiscation du pouvoir par les héros d'hier et la fin de la guerre fratricide sous le regard de la communauté internationale. Fable du chaos, Le dernier vol du flamant s'élève contre les vies brisées par le fracas des guerres et l'indigence des gouvernants.

09/2015

ActuaLitté

Autres langues

As areias do Imperador Tome 1 : Mulheres de cinza

A diferença entre a Guerra e a Paz é a seguinte : na Guerra, os pobres são os primeiros a serem mortos ; na Paz os pobres são os primeiros a morrer. Para nós, mulheres, há ainda uma outra diferença : na Guerra, passamos a ser violadas por quem não conhecemos.

10/2015

ActuaLitté

BD tout public

La cour des ombres

Dans un village écrasé de soleil, les pas des hommes et des femmes martèlent le sol pour se rendre aux champs. Un enfant se tient parmi eux qui possède un secret : un bijou si mystérieux qu'il bouleverse sa grand-mère. Alors qu'il marche dans les pas des adultes s'en allant travailler, c'est une autre musique que suit le jeune garçon. Vers quelles choses invisibles vont le conduire ses pas et son coeur ? Quels secrets précieux détient sa chère aïeule ? Alors que les traditions vacillent, l'immense auteur Mozambicain Mia Couto tisse des liens entre les ombres et la lumière. Dans une magnifique parabole sur le deuil et la mémoire, il nous rappelle que le temps est une ronde. Mia Couto est né à Beira en 1955. Son oeuvre est traduite dans plus d'une trentaine de langues. Il a reçu le Prix de la Francophonie en 2012, le prix Camões en 2013, le prix Neustadt en 2014, et le prix Jan Michalski 2020 pour sa trilogie Les sables de l'empereur.

09/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le Cartographe des absences

En 2019, un cyclone a entièrement détruit la ville de Beira sur la côte du Mozambique. Un poète est invité par l'université de la ville quelques jours avant la catastrophe. Il retrouve son enfance et son adolescence dans ces rues où il a vécu dans les années 70. Il va faire un voyage "vers le centre de son âme" et y trouver son père, un grand poète engagé dans la lutte contre la colonisation portugaise. Il se souvient des voyages sur le lieu de terribles massacres perpétrés par les troupes coloniales. Il se souvient aussi de Benedito, le petit serviteur, aujourd'hui dirigeant du FRELIMO au pouvoir, de l'inspecteur de la police politique, des amoureux qui se sont suicidés parce que leur différence de couleur de peau était inacceptable, de la puissante Maniara, sorcière et photographe, et surtout de Sandro, son frère caché. Les faits que l'enfant qu'il fut nous raconte sont terribles, le racisme, la bêtise coloniale, la police politique, la PIDE, les traîtrises. Ce roman au souffle puissant peuplé de personnages extraordinaires à l'intrigue aussi rigoureuse que surprenante est écrit comme la poésie, que Mia Couto définit comme "une façon de regarder le monde et de comprendre ce qui habite une dimension invisible de ce qu'on nomme la réalité. Sans cette dimension poétique il est impossible de comprendre la vie". Un roman magnifique, dans l'ombre d'un cataclysme, le plus personnel écrit par l'auteur, l'un de ses meilleurs.

09/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Poisons de Dieu, remèdes du Diable. Les vies incurables de Vila Cacimba

Sidónio Rosa est tombé éperdument amoureux de Deolinda, une jeune Mozambicaine, au cours d'un congrès médical à Lisbonne, ils se sont aimés puis elle est repartie chez elle. Il part à sa recherche et s'installe comme coopérant à Villa Cacimba. Il y rencontre les parents de sa bien-aimée, entame des relations ambiguës avec son père et attend patiemment qu'elle revienne de son stage. Mais reviendra-t-elle un jour ? Là, dans la brume qui envahit paysage et âmes, il découvre les secrets et les mystères de la petite ville, la famille des Sozihno, Munda et Bartolomeo, le vieux marin. L'Administrateur et sa Petite Épouse, la messagère mystérieuse à la robe grise qui répand les fleurs de l'oubli. Les femmes désirantes et abandonnées. L'absence dont on ne guérit jamais. Un roman au charme inquiétant écrit dans une langue unique.

01/2013

ActuaLitté

Comptabilité

La comptabilité de gestion. Coûts complets et méthode ABC, Coûts partiels, Coûts préétablis et coût cible, Analyse des écarts, Edition 2021-2022

Une présentation des coûts complets et méthode ABC, des coûts partiels, des coûts préétablis et coût cible et l'analyse des écarts L'ensemble des connaissances nécessaires à la compréhension des mécanismes de la comptabilité de gestion et de son utilité comme outil d'aide à la décision pour l'entreprise est présenté sous la forme de synthèses structurées. Les thématiques suivantes sont développées : l'inventaire permanent des stocks et au traitement des charges ; les coûts complets (charges directes et indirectes, coûts d'achat, coûts de production, en-cours, produits dérivés, coûts hors production, coûts de revient et résultats analytiques, emballages, production immobilisée, cessions internes, coûts à base d'activités, variabilité des charges, imputation rationnelle des charges fixes...) ; les coûts partiels (méthode des coûts variables, seuil de rentabilité, méthode des coûts directs et des coûts spécifiques, coût marginal...) ; les coûts préétablis et au coût cible (charges directes, charges indirectes, calcul et analyse des écarts, coût cible ou "target costing"). Points forts - L'ensemble des connaissances sur la matière présenté de façon claire, structurée et illustrée de nombreux exemples et exercices corrigés - Mettre en application l'ensemble de vos connaissances grâce à des exercices avec corrigés détaillés - S'entraîner et pratiquer

08/2021

ActuaLitté

Photographie

Ecrivains et conteurs d'Afrique. Coffret 5 volumes

5 Carnets de la Création consacrés à des écrivains et conteurs d'Afrique réunis dans un coffret. Ecrivains : Florent COUAO-ZOTTI, Aïda MADY DIALLO, Mia COUTO, Bibish MUMBU, Nacer KHEMIR,

01/2011

ActuaLitté

BD tout public

IRS All Watcher Tome 5 : Mia Maï

Malgré les contrôles sur les marchés mondiaux, des fortunes colossales disparaissent chaque jour. Certains initiés ont une théorie pour expliquer cette aberration : le principe du trou noir financier. Des milliards de dollars seraient inévitablement aspirés vers une entité mystérieuse... qui semble tout voir. AII Watcher.

11/2010

ActuaLitté

Policiers

Mauvais coûts

Gaby Aspinall n'attend plus grand-chose de la vie. C'est un salaud. Acheteur dans une multinationale, à l'amoralité crasse, il y est comme un poisson dans l'eau. Il déteste, en vrac, les syndicats, Nespresso, Souchon, le rugby, ce sport de gros cons... Seuls les cinq à sept bâclés et les cuites au Get27 trouvent vaguement grâce à ses yeux. Alors si le passé s'invite dans sa petite vie bien réglée... Jacky Schwartzman est né à Besançon en 1972. Il a été libraire, barman et chef de rang dans divers restaurants. Il travaille désormais à Lyon dans une multinationale. Il a reçu le prix de la Page 111. " Une savoureuse tranche d'humour noir" L'Express

10/2017

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Anissa Corto

Tu vois Maria, je l'ai terminé, mon livre. C'est un peu grâce à toi. Les nuits que j'ai passées à écrire Anissa Corto sont des nuits où je n'ai pensé qu'à ton regard par-dessus mon épaule. J'ai tenté, à chaque phrase, de deviner tes exclamations, ton étonnement, tes doutes. Il m'est arrivé de te retrouver à São Paulo, pour écrire auprès de toi. Auprès de toi, je n'écrivais pas beaucoup. J'ai très peur de ta réaction à présent. Ce que je pensais être immense, parcouru par tes yeux, va s'excuser d'avoir été écrit. C'est trop tard. Mon style va se retrouver en slip au milieu de la cour. Tout est là, en place, imprimé, figé, définitif, tout est là qui t'attend et te craint. J'essaie de gagner du temps, mais tu es peut-être déjà en train de regarder la couverture, d'ouvrir le livre, d'isoler quelques bribes au passage, prélevant, à la manière des chimistes, les échantillons qui te suffiront pour juger l'ensemble. Je ne peux plus reculer ; il ne me reste qu'à te faire face. Ou à fuir. Je n'ai pas essayé de faire le malin. Tu n'aurais pas été dupe ; j'ai voulu suivre ma pente naturelle, sans jamais forcer les mots, sans jamais chercher à impressionner quiconque, et surtout pas toi. Tu verras, je serai tour à tour pathétique et excessif, lyrique et névrosé. Comme dans la vie. Je serai tour à tour moi-même. Anissa Corto, ce n'est pas Madame Bovary, d'accord, mais c'est moi. Voilà, je me tais. Je te laisse. Comme chaque fois que je sors un livre, je me sens minuscule ; surtout à côté de mes maîtres, les grands, les morts, que je salue debout sur mon escabeau. Je t'aime. Yann

05/2002

ActuaLitté

Science-fiction

Honor Harrington Tome 1 : Coûte que coûte

Honor est de nouveau dans la tourmente : les chroniqueurs mondains s'en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d'assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore - si c'est possible ! La guerre a repris. Certains jubilent qu'elle s'éternise. Or Manticore est en très mauvaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d'effectifs, ce n'est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l'ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l'effroyable bataille qui s'annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

11/2009

ActuaLitté

BD tout public

Corto Tome 24 : Corto Maltese en Sibérie

1919, Corto se trouve à Hong Kong. De fabuleux trains blindés sillonnent la Russie, la Sibérie, la Mandchourie ; celui de l'amiral Koltchak transporte l'or du gouvernement contre-révolutionnaire. Dans cette impitoyable chasse au trésor, Corte Maltese aide les Lanternes rouges, une société secrète chinoise qui lui a sauvé la vie. Avec Raspoutine, son ami-ennemi de toujours, Ils croiseront une duchesse russe aussi charmante que perverse, un aviateur américain et des généraux, partagés entre la nostalgie du passé et le souci de leur avenir bien compromis...

02/2009

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'enfer des codes

En Chine, au milieu des années 1950. Rong Jinzhen, jeune homme fragile et introverti, est recruté par l'unité 701, une agence gouvernementale secrète spécialisée dans le contre-espionnage : les autorités considèrent ce génie des mathématiques comme le seul capable de déchiffrer le code Purple, un code d'une complexité diabolique qui menace la sécurité de la République populaire, engagée dans la guerre froide. Enfermé dans un bunker, à l'écart du monde, Rong Jinzhen s'attelle à la tâche - sans savoir encore qu'il va bientôt lui falloir relever un défi d'une tout autre ampleur... Des années plus tard, le biographe de ce héros de l'ombre, devenu une véritable légende, part à la rencontre de ceux qui l'ont connu ; chaque nouveau témoignage va éclairer d'un jour étonnant la personnalité hors du commun de Rong Jinzhen. Par le biais de ce roman d'espionnage moderne et sophistiqué, qui est aussi une fable philosophique sur le génie et la folie, Jai Mai nous invite à une plongée fascinante au coeur de la Chine de Mao.

10/2015

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Mia

Mia est le plus petit têtard de la mare où elle vit avec tous ses frères et soeurs. Les frères et soeurs de Mia grandissent, chacun à son tour, chacun à son rythme, puis disparaissent mystérieusement, l'un après l'autre. Est-ce la faute du grand méchant Gros Gloups ? Le nouvel album de Benji Davies, l'auteur de "L'Enfant et la Baleine".

10/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Jihel raconte Couté

Cet anartiste a beaucoup compté pour moi, il est toujours là présent comme le furent à toutes époques ces femmes ou hommes à la marge, ceux qui ne sont pas dans le moule, il a beaucoup compté oui et moi je n'ai pas compté les dessins que j'ai pu faire en son hommage, 100, 200 ? moins, plus, peu importe, tu étais là à me regarder, à souffler sur mes révoltes, de Mai 68 au Larzac, partout et encore à la veille de l'absence, ce témoignage je te le dois, toi qui m'as donné l'envie de la négation pour affronter d'autres langages, toi qui m'as donné ce démon de la révolte qui tord les tripes, cette envie de transgresser, de créer l'imprévisible, de déconstruire et d'inventer, de rompre et choquer, je suis né de ton insoumission et je l'ai reproduite en retour en écrits et en dessins et c'est pour ne pas oublier que ce livre voit le jour, pour vous mais aussi pour les générations futures, Merci Couté, merci mille fois. JIHEL.

10/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Dictionnaire Jean Couty

Pourquoi un dictionnaire ? Oui, des mots pour suivre l'itinéraire du peintre le plus extraordinaire du XXe siècle lyonnais. Des mots pour servir un lecteur passionné de l'histoire de l'art, dès sa jeunesse. Des mots de Jean Couty, pour écrire d'abord des poésies, puis, des articles de critique d'art. Des mots pour retenir l'attention de personnalités remarquable du monde de la littérature, comme Louis Martin Chauffier, Maurice Genevoix, Claude Aveline, Stanislas Fumet, et Katia Granoff. Des mots pour dire les grands moments de la peinture de Jean Couty : les pères des missions chrétiennes, les églises romanes, les cathédrales, les chantiers, les paysages et leurs habitants, les voyages, etc. Des mots pour dire l'académicien lyonnais fier de participer aux réunions de cette vénérable assemblée, active depuis plus de trois siècles. Oui, des mots pour dire l'aptitude de Jean Couty à décrire cette ville de Lyon traversée par la Saône qu'il vit sa vie entière couler à ses pieds, charriant des glaçons, ou, rieuse sous un de ses soleils qui font la signature du peintre Jean Couty.

03/2018

ActuaLitté

Science-fiction

Honor Harrington Tome 11 : Coûte que coûte. Partie 2

Honor est de nouveau dans la tourmente : les chroniqueurs mondains s'en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d'assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore — si c'était possible ! La guerre a repris. Certains jubilent qu'elle s'éternise. Or Manticore est en très mauvaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d'effectifs, ce n'est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l'ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l'effroyable bataille qui s'annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

11/2019

ActuaLitté

Science-fiction

Honor Harrington Tome 11 : Coûte que coûte. Partie 1

Honor est de nouveau dans la tourmente : les chroniqueurs mondains s'en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d'assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore — si c'était possible ! La guerre a repris. Certains jubilent qu'elle s'éternise. Or Manticore est en très mauvaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d'effectifs, ce n'est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l'ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l'effroyable bataille qui s'annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

11/2019

ActuaLitté

BD tout public

Corto Maltese : Corto Maltese en Sibérie. Edition de luxe

L'édition originale couleur parue en 1982 chez Casterman. Hong Kong, au tournant des années 20. Corto Maltese est contacté par les Lanternes Rouges, une société secrète chinoise qui veut l'envoyer en mission très loin vers le Nord, en Sibérie.Objectif : prendre le contrôle du train blindé de l'amiral Kolchak, un Russe blanc qui s'est emparé du trésor impérial du tsar défunt dans le but de restaurer l'ancien régime en Russie, désormais sous contrôle bolchevique. Évidemment, les Lanternes Rouges et Corto ne sont pas les seuls à s'intéresser à l'or de Kolchak, loin de là. Dans cet immense territoire sibérien ouvert à tous les appétits, aux confins de la Mandchourie et de la Mongolie, les appétits des puissances et des aventuriers de tous poils se mesurent et s'affrontent, dans une conflagration généralisée d'une extrême violence. Avec le concours de personnages plus grands que nature - Shanghai Li,Tchang le seigneur de la guerre, le baron visionnaire Von Ungern, la duchesse Marina Séminova et l'inévitable Raspoutine -, c'est le début de ce qui restera, peut-être, comme la plus épique des aventures de Corto Maltese…

01/2015

ActuaLitté

Policiers

Coût de folie

A la suite d'un coup de foudre, un coup de folie, Sabine Galache se retrouve emportée dans une tourmente infernale. Accusée, condamnée à tort, elle est emprisonnée durant dix longues années. Libérée elle est poursuivie par des tueurs. Pourquoi cette femme est-elle un danger ? Que cache-t-elle ? Sabine Galache va devoir se battre pour garder sa liberté retrouvée et faire exploser la vérité. Mais qui est responsable ... ? Pourquoi avoir payé si cher ...?

02/2019

ActuaLitté

BD tout public

Corto Maltese : Océan noir

Sur les eaux de la mer de Chine, le profil d'un pirate bien connu se dessine dans l'ombre d'une cabine de pilotage... Corto Maltese est de retour, à l'abordage d'un yacht de luxe. Des rues bondées de Tokyo jusqu'aux sommets des Andes, le gentilhomme de fortune poursuit un trésor mythique, disputé par une société secrète nationaliste et des narcos sans scrupules... Mais plus que jamais, ce sont les sentiments qui vont mener le célèbre marin romantique. Bastien Vivès et Martin Quenehen s'empare du mythique personnage d'Hugo Pratt pour le plonger dans notre époque contemporaine.

09/2021

ActuaLitté

BD tout public

Corto Maltese : Les éthiopiques

Entre 1916 et 1918, du désert du Yémen au fleuve Rufiji, Corto Maltese rencontre bédouins, militaires anglais, sorciers et hommes-léopards... et le guerrier danakil Cush, dont le mauvais caractère lui déplaît d'abord. Mais c'est dans l'action que la valeur d'un homme se révèle...

04/2014

ActuaLitté

BD tout public

Corto Tome 27 : Tango

Buenos Aires. À la recherche de sa vieille amie Louise Brookszowyc, Corto se trouve vite mêlé à une enquête sur un réseau de prostitution. C'est le début d'un polar citadin où les nuits sont dangereuses et illuminées par deux croissants de lune. Entre coups de couteaux, parties de billard et poursuites en voiture, Corto trouvera aussi le temps de danser un passionnant tango.

10/2009